LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Définition: ESPAGNOLETTE, substantif féminin.

Définition: ESPAGNOLETTE, substantif féminin. A.— Vieilli. 1. AMEUBLEMENT. Ornement de bronze représentant un torse féminin, entourant les angles de certains meubles, en particulier les tables de Cressent au xviiie. siècle (confer Jacqueline Viaux, Le Meuble en France, 1962, page 86). 2. TEXTILES. Fine ratine fabriquée à l'origine en Espagne puis imitée avec succès en...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOURNEAU, ÉTOURNEAUX, substantif masculin.

Définition: ÉTOURNEAU, ÉTOURNEAUX, substantif masculin. A.— Passereau à plumage sombre moucheté de gris, qui vit par bandes dans les prairies, les jardins ou à la lisière des bois. Bande, troupe d'étourneaux. Synonyme : sansonnet. L'étourneau perché sur le nez d'un boeuf s'y régale de pucerons (JULES RENARD, Journal, 1904, page 912) : Ø D'instant en instant, de grands...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOURDISSEMENT, substantif masculin.

Définition: ÉTOURDISSEMENT, substantif masculin. A.— MÉDECINE et. usuel. Trouble provoqué par un choc moral ou physique et parfois caractérisé par une perte de conscience momentanée. Synonymes : défaillance, éblouissement, évanouissement, faiblesse. La colique, la nausée, la faim, la soif, le mal d'estomac, le mal de tête, les étourdissements (...) sont bien aussi des sensations (ANTOINE-LOUIS-CLAUDE DESTUTT...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOURDISSANT, -ANTE, participe présent et adjectif.

Définition: ÉTOURDISSANT, -ANTE, participe présent et adjectif. I.— Participe présent de étourdir* II.— Emploi adjectival. A.— Qui étourdit. Synonymes : abrutissant (familier), assommant, assourdissant, soûlant (familier). Cette journée a été fatigante et étourdissante (MARIE-FRANÇOISE-PIERRE GONCTHIER DE BIRAN, DIT MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, page 155 ). Et le brouhaha recommença plus violent et plus étourdissant...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTOURDIR, verbe transitif.

Définition: ÉTOURDIR, verbe transitif. A.— [L'objet désigne généralement une personne] 1. Ébranler (quelqu'un) par un choc physique ou moral, au point, parfois, de lui faire perdre conscience momentanément. Synonymes : abrutir, abasourdir, assommer, sonner (populaire). Les trèfles et les luzernes filaient sous le galop malin de la bête; le vertige étourdissait les oreilles, cerclait la tête, noyait les...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif. [Correspond à étourdissement] I.— Participe passé de étourdir* II.— Emploi adjectival. A.— [En parlant d'une partie du corps] Vieux et rare. Qui garde une légère trace de la douleur passée. Synonymes : endormi, engourdi. La goutte est passée, mais il a le pied encore tout étourdi, la...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTOURDI1, -IE, adjectif.

Définition: ÉTOURDI1, -IE, adjectif. [Correspond à étourderie] A.— [En parlant d'une personne] Qui agit de façon irréfléchie, irraisonnée. Synonymes : distrait, dans la lune (familier), inattentif, oublieux; antonymes : attentif, appliqué, sérieux, vigilant. Confer braque exemple 4. — Locution figurée. Être étourdi comme un hanneton. Être très étourdi (Dictionnaire de l'Académie Française). — Emploi comme substantif....

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTOURDERIE, substantif féminin.

Définition: ÉTOURDERIE, substantif féminin. [Correspond à l'adjectif étourdi] A.— Caractère d'une personne qui est étourdie. Synonymes : distraction, inattention, inconséquence, irréflexion; antonymes : attention, réflexion, sérieux, vigilance. Avec l'étourderie d'une linotte, elle effleurait les sujets les moins canoniques (ANDRÉ THEURIET, La Maison des deux barbeaux, 1879, page 31) : Ø 1. Quand la jeune fille fut annoncée, ma mère...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUPILLE, substantif féminin.

Définition: ÉTOUPILLE, substantif féminin. A.— Vieux. ARTILLERIE. Mèche d'étoupe servant d'amorce que l'on introduisait dans la lumière d'une pièce d'artillerie. Vivement, l'aide-pointeur, ayant mis la poudre à nu d'un coup de dégorgeoir, enfonça l'étoupille dans la lumière (ÉMILE ZOLA, La Débâcle, 1892, page 310 ). B.— TECHNOLOGIE. Amorce servant à faire exploser...

1 page - 1,80 ¤

Définition: espagnolerie, substantif féminin.

Définition: espagnolerie, substantif féminin. Ni la jeune espagnolerie Qui vous prend quand on lit Musset (EDMOND ROSTAND, Les Musardises, 1890, page 192 ). 2. Espagnoliser, verbe transitif Rendre espagnol (confer siècle Mercier, Néologie ou vocabulaire de mots nouveaux, tome 1, 1801, page 235). Participe passé en emploi adjectif ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESCOMPTER, verbe transitif.

Définition: ESCOMPTER, verbe transitif. A.— Acheter ou vendre un effet de commerce non échu, sous déduction d'une remise calculée selon le temps restant à courir jusqu'à l'échéance. J'ai avancé de l'argent dessus. Pour rendre service à Rosalie, je les lui ai escomptés [des billets] (ÉMILE ZOLA, L'Argent, 1891, page 157 ). Mon père avait à Courbevoie...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUPER, verbe transitif.

Définition: ÉTOUPER, verbe transitif. Garnir, remplir (quelque chose) avec de l'étoupe, dans le but de rendre étanche ou d'insonoriser. Étouper une clochette, il faut étouper les fentes du tonneau (Dictionnaire de l'Académie Française). Synonyme : calfater (marine) : Ø La voie d'eau était trouvée, c'était le premier pas; l'étouper était le second. On ne pouvait davantage pour l'instant On ne...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUPÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTOUPÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de étouper* II.— Adjectif. Garni d'étoupe. Bateau étoupé, tonneaux étoupés (Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse)). — Au figuré. [En parlant d'un son] Assourdi, feutré. Il parle lentement avec une voix étoupée, un accent caressant et papelard (EDMOND DE...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUPE, substantif féminin.

Définition: ÉTOUPE, substantif féminin. Résidu grossier de fibres textiles obtenu lors du traitement de la filasse, en particulier de chanvre ou de lin. Mèche, tampon d'étoupe; l'étoupe d'un briquet. On évitera surtout, et en toutes circonstances, d'imprégner des étoupes de liquide médicamenteux (EDMOND NOCARD, ÉMILE LECLAINCHE, Les Maladies microbiennes des animaux, 1896, page 639 ). Les vieilles...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUPER, verbe transitif.

Définition: ÉTOUPER, verbe transitif. Garnir, remplir (quelque chose) avec de l'étoupe, dans le but de rendre étanche ou d'insonoriser. Étouper une clochette, il faut étouper les fentes du tonneau (Dictionnaire de l'Académie Française). Synonyme : calfater (marine) : Ø La voie d'eau était trouvée, c'était le premier pas; l'étouper était le second. On ne pouvait davantage pour l'instant On ne...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUFFOIR, substantif masculin.

Définition: ÉTOUFFOIR, substantif masculin. A.— 1. Petit appareil en forme de cloche destiné à couvrir la braise restant dans un fourneau, afin d'en arrêter la combustion. Que lis-tu donc là? dit-elle [Ève] après avoir mis sur la table un plat qu'elle retira du feu, et après avoir éteint son fourneau mobile en le couvrant de l'étouffoir (HONORÉ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: Étouffeur, -euse, substantif.

Définition: Étouffeur, -euse, substantif. Celui, celle qui provoque, qui produit l'étouffement. Par métaphore. Le vaste étouffeur des plaintes et des râles, L'océan, échouait dans les nuages pâles D'affreux sacs noirs faisant des gestes effrayants (VICTOR HUGO, La Légende des siècles, tome 2, 1859, page 460 ). Ce magistrat qui avait déjà jugé de façon fort sévère la...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUFFER, verbe.

Définition: ÉTOUFFER, verbe. I.— Emploi transitif. A.— 1. Faire mourir en empêchant la respiration, soit par une forte compression du cou, soit en appliquant quelque chose sur le nez et la bouche. a) [Le sujet désigne une personne] Un jeune naturaliste, qui en étouffa un [un oiseau] pour l'empailler, m'a dit qu'il resta malade de...

5 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUFFEMENT, substantif masculin.

Définition: ÉTOUFFEMENT, substantif masculin. A.— Action d'étouffer; résultat de cette action. 1. [Correspond à étouffer I A 1] Il lui fallait [à Laurent] un crime sournois, accompli sans danger, une sorte d'étouffement sinistre, sans cris, sans terreur, une simple disparition (ÉMILE ZOLA, Thérèse Raquin, 1867, page 55) : Ø 1.... en Extrême-Orient les populations scrupuleusement bouddhistes...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUFFÉE (À L'), locution adverbiale.

Définition: ÉTOUFFÉE (À L'), locution adverbiale. A.— [Correspond à étouffé II B 1] D'une façon assourdie, sans faire beaucoup de bruit. Les chouettes volent à l'étouffée sous le soleil qui se couche (MAURICE BARRÈS, Mes cahiers, tome 3, 1904, page 291) : Ø 1. On entend, par intervalles, une pétarade de mousqueterie, quelques explosions de grenades, un...

5 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUFFÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTOUFFÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de étouffer* II.— Emploi adjectival. A.— 1. [En parlant d'un animé] Qui est mort par asphyxie : Ø 1. Ils [les quatre hommes] trouvèrent le forestier égorgé devant la cheminée, sa femme étranglée sous le lit, et leur petite fille, âgée de six ans, étouffée entre...

6 pages - 1,80 ¤

Définition: Espagnolade, substantif féminin.

Définition: Espagnolade, substantif féminin. souvent péjoratif Œuvre artistique ou littéraire présentant l'Espagne sous un jour inexact, éloigné de sa réalité profonde. Dans l'espagnolade typique tout est faux, invraisemblable (VALÉRY LARBAUD, Ce Vice impuni, la lecture, 1941, page 173 ). On rencontre dans la documentation ce mot employé dans un. sens particulier "...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTOUFFANT, -ANTE, participe présent et adjectif.

Définition: ÉTOUFFANT, -ANTE, participe présent et adjectif. I.— Participe présent de étouffer* II.— Emploi adjectival. A.— Qui rend la respiration difficile. Atmosphère, journée, nuit étouffante; ciel, soleil, soir, vent étouffant La chaleur passait sur la campagne, par bouffées étouffantes et qui sentaient le foin (RENÉ BAZIN, Le Blé qui lève, 1907, page 230 )....

5 pages - 1,80 ¤

Définition: Étouffage, substantif masculin.

Définition: Étouffage, substantif masculin. Action d'étouffer quelqu'un. Voir aceinturage exemple Spécialement. a) SÉRICICULTURE. " Opération par laquelle on étouffe les chrysalides dans leur cocon pour les empêcher de le percer au moment de l'éclosion " (Vocabulaire de géographie agraire (PAUL FÉNELON) 1970). Les cocons destinés à fournir la soie. Ces derniers sont soumis à...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTONNER, verbe transitif.

Définition: ÉTONNER, verbe transitif. A.— Emploi transitif. 1. Étonner quelque chose. a) [Concret] Ébranler à la manière du tonnerre. Il [le travail au feu] était utilisé dans l'antiquité pour « étonner » les roches les plus dures (JEAN CAHEN, EDMOND BRUET, Carrières, plâtrières, ardoisières, 1926, page 64, 65 ). — En particulier. ARCHITECTURE. ...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 ... 14534 14535 14536 14537 14538 14539

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit