LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'oeuvre économique de la Troisième République.

Très sérieusement engagé sous le Second Empire, le développement économique de la France s'affirme sous la Troisième République. L'impulsion est donnée en 1878 par le plan de travaux publics, élaboré par Freycinet, qui prévoit principalement la construction de très nombreuses lignes de chemin de fer. Les relations transversales et les liaisons locales sont désormais assurées par le rail,...

1 page - 1,80 ¤

Les présidents de la République.

Entre 1873 (après la démission de Thiers, chef du pouvoir exécutif) et 1914, huit présidents de la République se sont succédé. La Constitution de 1875 donnant au président des pouvoirs étendus, la personnalité des titulaires de cette fonction peut avoir une grande influence sur l'orientation politique du pays. MAC-MAHON — 1873 -1879 — a essayé de gouverner...

10 pages - 1,80 ¤

Les socialistes en France entre 1871 et 1914 : Jaurès.

Le socialisme a, en France, des origines lointaines, et son action a été parfois très importante, mais il disparaît entre 1871 et 1879, à la suite de la répression furieuse exercée par les « Versaillais » contre la Commune. Le RÉVEIL DU SOCIALISME — matérialisé par le Congrès de Marseille, en 1879 — est dû au développement numérique du...

1 page - 1,80 ¤

L'opinion et les partis sous la Troisième République.

En 1871, cruellement déçue par le Second Empire, qui sombre dans une catastrophe militaire, la France paraît découragée et, pendant plusieurs années, elle se sent diminuée, affaiblie, et porte essentiellement ses regards « sur la ligne bleue des Vosges ». Politiquement, elle est dans l'ensemble modérée et redoute la République plus qu'elle ne l'admire. L'Assemblée nationale, élue en février...

1 page - 1,80 ¤

La République radicale (1899-1914) - HISTOIRE

Formé pour tenir tête à la droite déchaînée par l'affaire Dreyfus, le Bloc des gauches mène, de 1899 à 1906, une politique anticléricale destinée à éliminer l'influence de l'Église. WALDECK-ROUSSEAU, par la loi du 2 juillet 19or, oblige les congrégations religieuses à solliciter une autorisation. COMBES, qui lui succède, est décidé à appliquer la loi avec une mauvaise volonté systématique...

1 page - 1,80 ¤

Les crises de 1887-1899 : Boulanger, Panama, Dreyfus.

Les trois crises de 1887-1899 ont des causes et des aspects différents, mais, en. menaçant la République, elles contribuent à faire naître un Bloc des gauches, qui va s'emparer du pouvoir. BOULANGER, brillant officier, devient célèbre pendant son passage au ministère de la Guerre. Écarté par les modérés, il groupe une coalition hétéroclite de mécontents de gauche (radicaux) et...

1 page - 1,80 ¤

Jules Ferry.

Membre de l'opposition républicaine sous l'Empire comme Gambetta, Jules Ferry est un modéré en matière sociale, mais ses idées politiques et coloniales sont originales. Ses deux ministères (1880-1881 et 1883-1885) orientent délibérément la France dans des directions nouvelles. Trois domaines ont surtout attiré son effort : ENSEIGNEMENT. Jules Ferry est anticlérical parce que l'Église soutient les monarchistes....

2 pages - 1,80 ¤

Gambetta.

Gambetta commence sa carrière politique sous l'Empire, dont il déteste les méthodes autoritaires. Républicain, il est un des membres les plus ardents de l'opposition et se signale par le plaidoyer de 1868 pour un journaliste (prétexte à une violente critique du régime), et par le programme de Belleville, farouchement démocratique, en 1869. En septembre 1870, il participe activement à...

1 page - 1,80 ¤

Le Gouvernement des Républicains (1879-1899) - Histoire

A partir de 1879, le régime est accepté par la majorité des Français. Les catholiques se rallient eux-mêmes à la République en 1892 (1). Mais les républicains sont divisés : les modérés sont groupés en gauche républicaine avec Ferry et en union républicaine avec Gambetta ; les radicaux, peu nombreux au début, suivent Clemenceau. Aussi, après quelques manifestations de foi envers...

1 page - 1,80 ¤

Mac-Mahon.

Mac-Mahon joue, pendant la plus grande partie de sa vie, un rôle exclusivement militaire, mais joue aussi un rôle politique important entre 1873 et 1879. MILITAIRE, Mac-Mahon est en Algérie sous la, monarchie de Juillet, puis, sous l'Empire, prend activement part aux guerres de Crimée et d'Italie : il contribue à la prise de Sébastopol par la conquête...

2 pages - 1,80 ¤

Thiers.

En 1871, Thiers a une grande popularité due au courage avec lequel il avait, en 187o, critiqué, seul, la déclaration de guerre à la Prusse. A ce moment, il a déjà rempli une longue carrière, consacrée à la défense des intérêts de la Bourgeoisie. Adversaire de Charles X en 183o, il est adversaire de Louis-Philippe en 1848, lorsque...

1 page - 1,80 ¤

La Constitution de 1875.

Le terme « Constitution de 1875 » désigne les trois lois constitutionnelles de 1875, qui sont : — la loi du 24 février 1875 sur le Sénat ; — la loi du 25 février 1875 sur l'organisation des pouvoirs publies ; — la loi du 16 juillet 1875 sur les rapports des pouvoirs publics. Il faut y joindre la loi du...

1 page - 1,80 ¤

La Commune

La Commune de 1871 est une insurrection républicaine déclenchée par les erreurs du gouvernement. Paris se plaint de la misère (la solde des gardes nationaux est supprimée alors que le travail ne reprend pas ; de plus, le moratoire suspendant le paiement des loyers et des effets de commerce est supprimé), de n'être plus capitale (l'Assemblée s'installe à...

3 pages - 1,80 ¤

L'Assemblée Nationale (1871-1875) - Histoire

Élue en février 1871, l'Assemblée Nationale est composée en majorité de royalistes, les républicains ayant déplu aux électeurs en réclamant la poursuite de la guerre. Mais les royalistes sont divisés : les légitimistes soutiennent le comte de Chambord, les orléanistes le comte de Paris. Aussi Thiers est-il chargé du pouvoir exécutif, à condition d'être neutre entre les partis...

1 page - 1,80 ¤

Les débuts de la Troisième République

Le 4 septembre 1870, la République est proclamée à l'Hôtel de Ville. Un gouvernement de la Défense nationale est constitué : sous la présidence du général Trochu, il groupe douze membres, dont Gambetta, Ferry, Rochefort. Sous l'impulsion de Gambetta, à Paris, puis à Tours, la résistance s'organise pour échouer finalement. L'Assemblée Nationale, réunie à Bordeaux, confie le pouvoir exécutif...

1 page - 1,80 ¤

Les grandes périodes de la Troisième République.

Proclamée le 4 septembre 1870 à l'Hôtel de Ville de Paris, la République s'organise et s'installe avec difficulté en raison de la continuation de la guerre (jusqu'en février 1871) et des méfiances d'une partie de l'opinion et des classes dirigeantes à l'égard du nouveau régime. Le GOUVERNEMENT DE LA DÉFENSE NATIONALE (septembre 1870-février 1871) se préoccupe essentiellement de la...

1 page - 1,80 ¤

L'Autriche en 1867 (Histoire)

Après la crise de 1848 (1), l'Autriche avait connu un régime de centralisation et d'autorité avec Bach. Mais les difficultés extérieures, les défaites en Italie, en 1859 notamment, agitent l'opinion, qui voit la faiblesse réelle de l'Empire. Aussi plusieurs systèmes sont-ils expérimentés pour satisfaire les revendications politiques des nationalités. La défaite de Sadowa encourage les tendances autonomistes et François-Joseph...

1 page - 1,80 ¤

Les généraux du Second Empire.

Le Second Empire a manqué de bons chefs militaires. Le haut commandement est, dans l'ensemble, d'un absolu dévouement et d'un réel courage, mais sa valeur stratégique est faible : il aurait besoin d'être tenu en main et guidé par un chef habile, mais il lui manque Bonaparte. De plus, ce haut commandement n'a aucun souci des méthodes nouvelles...

1 page - 1,80 ¤

La paix de Francfort.

La capitulation de Paris a ét6 suivie de négociations d'armistice, qui aboutissent le 28 janvier 1871. Ce n'est d'ailleurs qu'un armistice partiel, puisqu'il ne s'applique pas aux armées de l'Est ; il ne deviendra total que le 15 février, après la fin des opérations dans le Jura. ...

1 page - 1,80 ¤

La guerre de « défense nationale » 1870-1871 - Histoire

La capitulation de Sedan ne marque pas, au grand étonnement de Bismarck, la fin de la guerre. Le Gouvernement provisoire, constitué après proclamation de la République, essaie, au contraire, de réorganiser la résistance. Le patriotisme et l'ardeur de Jules Favre, de Gambetta, entraînent tout le pays dans une lutte qui se révèle vite sans espoir pour deux raisons...

1 page - 1,80 ¤

Sedan

La tactique prussienne, après les premiers succès en Alsace et en Lorraine et la dérobade de l'armée française vers le nord-ouest, est de bloquer cette armée contre la frontière belge. L'installation à, Sedan de l'armée impériale en retraite permet la réalisation d'un tel voeu. Les Prussiens dominent la, ville en tenant les coteaux qui limitent au sud la vallée...

1 page - 1,80 ¤

La guerre de 1870-1871 (Histoire)

Soigneusement préparée par la Prusse, qui a plus d'hommes et un matériel supérieur, la guerre est désastreuse pour la France. Elle se déroule en quatre phases : 1) BATAILLE DE RUPTURE. Les Prussiens attaquent en Alsace du Nord (Wissembourg) et en Lorraine (Forbach) au début d'août. Ils enfoncent les lignes françaises, malgré l'héroïsme de la résistance (cuirassiers de Reichshoffen),...

6 pages - 1,80 ¤

Napoléon III et l'Allemagne après Sadowa.

Surpris par la rapide victoire prussienne, alors qu'il pensait à une guerre longue, Napoléon III envisage d'abord une intervention armée, y renonce, puis décide de réclamer à Bismarck les prétendues compensations promises à Biarritz. La France présente des revendications sur la rive gauche du Rhin (Luxembourg, Hesse, Mayence), qui sont repoussées ; puis propose, moyennant l'annexion de la Belgique...

1 page - 1,80 ¤

La guerre austro-prussienne. Sadowa.

Pour éliminer l'Autriche d'Allemagne, Bismarck cherche d'abord à l'isoler. De Napoléon III, à l'entrevue de Biarritz (octobre 1865), il obtient une garantie de neutralité moyennant de vagues promesses de compensation. Du Piémont, qui veut libérer la Vénétie, il obtient la conclusion, en avril 1866, d'une alliance militaire pour trois mois. Alors Bismarck déclenche le conflit à, propos des...

1 page - 1,80 ¤

La guerre des Duchés.

La guerre des Duchés a pour cause initiale l'attribution au Danemark, en 1811 des duchés de Schleswig, Holstein et Lauenburg qui, désireux d'obtenir leur autonomie, tentent, en 1863, de profiter des difficultés de succession à Copenhague. Sous prétexte de régimes successoraux différents dans le royaume danois et les duchés, ceux-ci font appel à la Diète germanique. Bismarck, au...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16415 16416 16417 16418 16419 16420 16421 16422 16423 16424 16425 16426 16427 16428 16429 16430 16431 16432 16433 16434 16435 16436 16437 16438 16439 16440 16441 16442 16443 16444 16445 16446 16447 16448 16449 16450 16451 16452 16453 16454 16455 16456 16457 16458 16459 16460 16461 16462 16463 16464 16465 16466 16467 16468 16469 16470 16471 16472 16473 16474 16475 16476 16477 16478 16479 16480 16481 16482 16483 16484 16485 16486 16487 16488 16489 16490 16491 16492 16493 16494 16495 16496 16497 16498 16499 16500 16501 16502 16503 16504 16505 16506 16507 16508 16509 16510 16511 16512 16513 16514 16515 16516 16517 16518 16519 16520 16521 16522 16523 16524 16525 16526 16527 16528 16529 16530 16531 16532 16533 16534 16535 16536 16537 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 ... 17466 17467 17468 17469 17470 17471

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit