LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

SUJETS SUR LA NOTION D'HISTOIRE

Faut-il renoncer à l'idée que l'histoire a un sens ? 1 - Quelles sont les deux façons de comprendre l'expression « le sens de l'histoire » ? 2 - Ces deux significations sont-elles liées entre elles ? 3 - Quelles raisons a-t-on d'adhérer à cette idée ? 4 - Que suppose l'idée de « renoncer » à cette idée ? 5 - Pourquoi...

1 page - 1,80 ¤

Droit, législation et liberté

Affirmer que dans une société d'hommes libres (en tant que distincte de toute forme d'organisation contraignante) le concept de justice sociale est strictement vide et dénué de sens, paraîtra tout à fait incroyable à la plupart des gens. Ne sommes-nous pas tous constamment gênés de voir combien la vie traite injustement les diverses personnes, comment les méritants souffrent...

1 page - 1,80 ¤

Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations

La division du travail, dont découlent tant d'avantages, n'est pas à l'origine l'effet de quelque sagesse humaine qui prévoit et veut l'opulence générale qu'elle suscite. C'est la conséquence nécessaire, quoique très lente et graduelle, d'une certaine propension de la nature humaine qui n'a pas en vue une utilité d'une telle envergure : la propension à permuter, troquer, et...

1 page - 1,80 ¤

Aristote, Les Politiques

Il est donc manifeste que la meilleure solution c'est que la propriété des biens soit privée et qu'ils soient rendus communs par leur usage. Quant à ce qu'il faut faire pour que les gens deviennent tels, c'est la tâche propre du législateur. De plus, du point de vue de la jouissance, on ne saurait exprimer quelle différence il...

1 page - 1,80 ¤

Économie et philosophie, MARX

Supposons que nous produisions comme des êtres humains : chacun de nous s'affirmerait doublement dans sa production, soi-même et l'autre. 1° Dans ma production, je réaliserais mon individualité, ma particularité ; j'éprouverais, en travaillant, la jouissance d'une manifestation individuelle de ma vie, et, dans la contemplation de l'objet, j'aurais la joie individuelle de reconnaître ma personnalité comme une...

13 pages - 1,80 ¤

Montesquieu : De l'esprit des lois

Le commerce guérit des préjugés destructeurs : et c'est presque une règle générale que, partout où il y a des moeurs douces, il y a du commerce ; et que, partout où il y a du commerce, il y a des moeurs douces. Qu'on ne s'étonne donc point si nos moeurs sont moins féroces qu'elles ne l'étaient autrefois. Le...

1 page - 1,80 ¤

Y a-t-il un juste principe de rétribution du travail ?

La loi de l'offre et de la demande semble jouer sur le marché du travail comme sur les autres marchés : quand les employeurs manquent d'employés dans un domaine, les revenus des demandeurs d'emploi grimpent ; quand il y a plus de demandeurs que d'emplois disponibles, leurs revenus baissent. Est-ce mérité, est-ce juste ? Quelle juste règle le...

1 page - 1,80 ¤

L'économie de marché est-elle étrangère aux institutions politiques et juridiques ?

L'économie de marché suppose que les États s'abstiennent d'y intervenir. Ce « laisser faire » entraîne-t-il un retour à la loi de la jungle où le plus fort est libre de dominer le plus faible ? On constate au contraire que l'évolution des sociétés vers le libéralisme économique a été rendue possible par les progrès de l'État. Les...

1 page - 1,80 ¤

Comment le marché mesure-t-il la valeur de ce qui est échangé ?

L'individu qui se présente sur le marché a besoin de savoir ce qu'il peut raison-nablement espérer obtenir en retour de ce qu'il offre. Qu'est-ce donc qui détermine la valeur d'échange d'une marchandise, autrement dit ce que la monnaie va exprimer sous forme de prix ? Deux grandes réponses sont proposées : soit on dira que c'est le temps...

1 page - 1,80 ¤

Dans quel cadre l'échange peut-il s'effectuer ?

Pour que se rencontrent de façon prévisible et organisée ceux qui fournissent l' offre d'un bien (les vendeurs) et ceux qui expriment la demande (les acheteurs), il faut don-ner aux échanges un cadre et des mécanismes. Le cadre est constitué par un espace qu'on nomme le marché. Le marché peut se situer dans un lieu physique, comme la place...

1 page - 1,80 ¤

De la division du travail social, 1893 - DURKHEIM

Mais si les sociétés supérieures ne reposent pas sur un contrat fondamen- tal qui porte sur les principes généraux de la vie politique, elles auraient ou tendraient à avoir pour base unique, [...] le vaste système de contrats particuliers qui lient entre eux les individus. Ceux-ci ne dépendraient du 5 groupe que dans la mesure où ils dépendraient les uns des autres,...

1 page - 1,80 ¤

Sujets de dissertation: Les échanges

Qu'est-ce qui ne devrait pas être une marchandise ? Dans quels domaines et pour quelles raisons serait-il mal de travailler en vue du profit ? Que gagne-t-on à la marchandisation -des biens qu'on désire ? 3 - Que perd-on à la marchandisation de ce qu'on désire ? Parmi les biens, lesquels ne sont en rien des marchandises ? Certaines marchandises sont-elles des biens...

1 page - 1,80 ¤

En quoi l'étude de terrain est-elle une exigence pour toute science ?

Si ce concept commun de loi est la condition nécessaire d'une science de l'homme, il n'en est pas la condition suffisante. Encore faut-il que l'observation de l'homme - 1' anthropologie - ne soit pas faussée par le regard d'autrui. Or, si les choses physiques sont matérielles, les affaires humaines sont matérielles et morales. Cette dimension morale impose de...

1 page - 1,80 ¤

Que faut-il entendre par sciences de l'homme ?

Comment les sciences de l'homme ont-elles pu apparaître ? L'impulsion initiale vient des voyages et des récits des découvreurs, de Marco Polo à Bougainville en passant par Colomb, qui ont montré une humanité bigarrée, sans règle commune. Il en résulta un certain scepticisme à l'égard de l'idée d'une universalité humaine ou d'un fondement rationnel des moeurs, vu l'hétérogénéité...

1 page - 1,80 ¤

Comment préserver les hommes des nuisances possibles de leurs savoirs ?

De même qu'il y a un usage militaire des sciences naturelles (la guerre nucléaire, bac-tériologique et chimique), de même il y a un usage dictatorial des sciences humaines, pour servir au conditionnement de masse, ou un usage bureaucratique qui consiste à comprendre l'homme selon un modèle gestionnaire afin de mieux optimiser la renta-bilité du « stock » humain. La...

1 page - 1,80 ¤

Les sciences naturelles et les sciences humaines ne relèvent-elles pas d'une même rationalisation ?

À quoi revient la responsabilité d'une telle histoire ? Ne serait-ce pas l'effet d'une « volonté de savoir » propre aux Européens qui les a poussés à aller partout de par le monde, de l'Amazone aux confins de Mars ? Comme le pense Hans-Georg Gadamer la science a donné forme à l'Europe, de sorte qu'un des effets de...

1 page - 1,80 ¤

Gustave FLAUBERT: Madame Bovary - Emma, épouse Charles

Emma, épouse du médecin Charles Bovary, a pris un amant, Rodolphe ; elle espérait partir avec lui. Rodolphe se dérobe : elle vient de recevoir une lettre de rupture. " Tout épouvantée, (...) haletante, éperdue, ivre ", elle fuit jusqu'à la mansarde située au second étage de sa maison. En face, par-dessus les toits, la pleine campagne s'étalait...

3 pages - 1,80 ¤

Joachim du Bellay: Un défenseur de la lyre

  Né en 1522 à Liré, petit village angevin, fils de Jean du Bellay, gouverneur de Brest, Joachim du Bellay, noble de race et de coeur, appartient, comme Ronsard, au groupe de la Pléiade. Orphelin de bonne heure, il n'est pas éduqué avec beaucoup de soin. En 1545, il étudie à l'université de Poitiers où il...

1 page - 1,80 ¤

Marcel PROUST : Le Côté de Guermantes

Le narrateur reconduit à la maison sa grand-mère qui vient d'être victime d'une congestion cérébrale durant une promenade aux Tuileries.   Le soleil déclinait; il enflammait un interminable mur que notre fiacre avait à longer avant d'arriver à la rue que nous habitions, mur sur lequel l'ombre, projetée par le couchant, du cheval et de la voiture, se...

3 pages - 1,80 ¤

Le mot "générique" dans l'oeuvre de DESCARTES

  MEDITATIONS METAPHYSIQUES, REPONSES DE L’AUTEUR AUX SECONDES OBJECTIONS.  Et vous ne prouvez rien contre moi en disant que l’idée de l’unité de toutes les perfections qui sont en Dieu est formée de la même façon que l’unité générique et celle des autres universaux.  car elle dénote une particulière et positive perfection en Dieu, au lieu...

1 page - 1,80 ¤

Le mot "généreux / généreuse" dans l'oeuvre de DESCARTES

  LES PRINCIPES DE LA PHILOSOPHIE, A LA SERENISSIME PRINCESSE ELISABETH.  Et la généreuse modestie que l’on voit reluire en toutes les actions de votre altesse m’assure que les discours simples et francs d’un homme qui n’écrit que ce qu’il croit, lui seront plus agréables que ne seraient des louanges ornées de termes pompeux et...

2 pages - 1,80 ¤

Le mot "généraux" dans l'oeuvre de DESCARTES

Règles pour la direction de l’esprit, Règle septième.  et si nous ne leur donnons pas ici plus de développement, c’est que dans tout le reste de ce traité nous n’aurons presque autre chose à faire que de les expliquer, en montrant l’application particulière des principes généraux que nous venons d’exposer.   Règles pour la direction de...

1 page - 1,80 ¤

Le mot "génération" dans l'oeuvre de DESCARTES

DISCOURS DE LA METHODE, Cinquième partie.  Et enfin, ce qu’il y a de plus remarquable en tout ceci, c’est la génération des esprits animaux, qui sont comme un vent très subtil, ou plutôt comme une flamme très pure et très vive, qui, montant continuellement en grande abondance du coeur dans le cerveau, se va...

1 page - 1,80 ¤

Le mot "général" dans l'oeuvre de DESCARTES

  Règles pour la direction de l’esprit, Règle troisième. Mais de peur qu’on ne soit troublé par l’emploi nouveau du mot intuition, et de quelques autres que dans la suite je serai obligé d’employer dans un sens détourné de l’acception vulgaire, je veux avertir ici en général que je m’inquiète peu du sens que dans ces...

7 pages - 1,80 ¤

Le mot "gencive" dans l'oeuvre de DESCARTES

Correspondance, année 1640, Au R. P. MERSENNE, 30 juillet 1640. Pour répondre au billet que vous m’avez envoyé de la part de quelques uns de vos médecins, je vous dirai ici en peu de mots, que la raison qui m’a fait juger que quelques-unes des plus pénétrantes parties du sang sont portées dans l’estomac et...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16444 16445 16446 16447 16448 16449 16450 16451 16452 16453 16454 16455 16456 16457 16458 16459 16460 16461 16462 16463 16464 16465 16466 16467 16468 16469 16470 16471 16472 16473 16474 16475 16476 16477 16478 16479 16480 16481 16482 16483 16484 16485 16486 16487 16488 16489 16490 16491 16492 16493 16494 16495 16496 16497 16498 16499 16500 16501 16502 16503 16504 16505 16506 16507 16508 16509 16510 16511 16512 16513 16514 16515 16516 16517 16518 16519 16520 16521 16522 16523 16524 16525 16526 16527 16528 16529 16530 16531 16532 16533 16534 16535 16536 16537 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 ... 17465 17466 17467 17468 17469 17470

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit