LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Mac-Mahon.

Mac-Mahon joue, pendant la plus grande partie de sa vie, un rôle exclusivement militaire, mais joue aussi un rôle politique important entre 1873 et 1879. MILITAIRE, Mac-Mahon est en Algérie sous la, monarchie de Juillet, puis, sous l'Empire, prend activement part aux guerres de Crimée et d'Italie : il contribue à la prise de Sébastopol par la conquête...

2 pages - 1,80 ¤

Thiers.

En 1871, Thiers a une grande popularité due au courage avec lequel il avait, en 187o, critiqué, seul, la déclaration de guerre à la Prusse. A ce moment, il a déjà rempli une longue carrière, consacrée à la défense des intérêts de la Bourgeoisie. Adversaire de Charles X en 183o, il est adversaire de Louis-Philippe en 1848, lorsque...

1 page - 1,80 ¤

La Constitution de 1875.

Le terme « Constitution de 1875 » désigne les trois lois constitutionnelles de 1875, qui sont : — la loi du 24 février 1875 sur le Sénat ; — la loi du 25 février 1875 sur l'organisation des pouvoirs publies ; — la loi du 16 juillet 1875 sur les rapports des pouvoirs publics. Il faut y joindre la loi du...

1 page - 1,80 ¤

La Commune

La Commune de 1871 est une insurrection républicaine déclenchée par les erreurs du gouvernement. Paris se plaint de la misère (la solde des gardes nationaux est supprimée alors que le travail ne reprend pas ; de plus, le moratoire suspendant le paiement des loyers et des effets de commerce est supprimé), de n'être plus capitale (l'Assemblée s'installe à...

3 pages - 1,80 ¤

L'Assemblée Nationale (1871-1875) - Histoire

Élue en février 1871, l'Assemblée Nationale est composée en majorité de royalistes, les républicains ayant déplu aux électeurs en réclamant la poursuite de la guerre. Mais les royalistes sont divisés : les légitimistes soutiennent le comte de Chambord, les orléanistes le comte de Paris. Aussi Thiers est-il chargé du pouvoir exécutif, à condition d'être neutre entre les partis...

1 page - 1,80 ¤

Les débuts de la Troisième République

Le 4 septembre 1870, la République est proclamée à l'Hôtel de Ville. Un gouvernement de la Défense nationale est constitué : sous la présidence du général Trochu, il groupe douze membres, dont Gambetta, Ferry, Rochefort. Sous l'impulsion de Gambetta, à Paris, puis à Tours, la résistance s'organise pour échouer finalement. L'Assemblée Nationale, réunie à Bordeaux, confie le pouvoir exécutif...

1 page - 1,80 ¤

Les grandes périodes de la Troisième République.

Proclamée le 4 septembre 1870 à l'Hôtel de Ville de Paris, la République s'organise et s'installe avec difficulté en raison de la continuation de la guerre (jusqu'en février 1871) et des méfiances d'une partie de l'opinion et des classes dirigeantes à l'égard du nouveau régime. Le GOUVERNEMENT DE LA DÉFENSE NATIONALE (septembre 1870-février 1871) se préoccupe essentiellement de la...

1 page - 1,80 ¤

L'Autriche en 1867 (Histoire)

Après la crise de 1848 (1), l'Autriche avait connu un régime de centralisation et d'autorité avec Bach. Mais les difficultés extérieures, les défaites en Italie, en 1859 notamment, agitent l'opinion, qui voit la faiblesse réelle de l'Empire. Aussi plusieurs systèmes sont-ils expérimentés pour satisfaire les revendications politiques des nationalités. La défaite de Sadowa encourage les tendances autonomistes et François-Joseph...

1 page - 1,80 ¤

Les généraux du Second Empire.

Le Second Empire a manqué de bons chefs militaires. Le haut commandement est, dans l'ensemble, d'un absolu dévouement et d'un réel courage, mais sa valeur stratégique est faible : il aurait besoin d'être tenu en main et guidé par un chef habile, mais il lui manque Bonaparte. De plus, ce haut commandement n'a aucun souci des méthodes nouvelles...

1 page - 1,80 ¤

La paix de Francfort.

La capitulation de Paris a ét6 suivie de négociations d'armistice, qui aboutissent le 28 janvier 1871. Ce n'est d'ailleurs qu'un armistice partiel, puisqu'il ne s'applique pas aux armées de l'Est ; il ne deviendra total que le 15 février, après la fin des opérations dans le Jura. ...

1 page - 1,80 ¤

La guerre de « défense nationale » 1870-1871 - Histoire

La capitulation de Sedan ne marque pas, au grand étonnement de Bismarck, la fin de la guerre. Le Gouvernement provisoire, constitué après proclamation de la République, essaie, au contraire, de réorganiser la résistance. Le patriotisme et l'ardeur de Jules Favre, de Gambetta, entraînent tout le pays dans une lutte qui se révèle vite sans espoir pour deux raisons...

1 page - 1,80 ¤

Sedan

La tactique prussienne, après les premiers succès en Alsace et en Lorraine et la dérobade de l'armée française vers le nord-ouest, est de bloquer cette armée contre la frontière belge. L'installation à, Sedan de l'armée impériale en retraite permet la réalisation d'un tel voeu. Les Prussiens dominent la, ville en tenant les coteaux qui limitent au sud la vallée...

1 page - 1,80 ¤

La guerre de 1870-1871 (Histoire)

Soigneusement préparée par la Prusse, qui a plus d'hommes et un matériel supérieur, la guerre est désastreuse pour la France. Elle se déroule en quatre phases : 1) BATAILLE DE RUPTURE. Les Prussiens attaquent en Alsace du Nord (Wissembourg) et en Lorraine (Forbach) au début d'août. Ils enfoncent les lignes françaises, malgré l'héroïsme de la résistance (cuirassiers de Reichshoffen),...

6 pages - 1,80 ¤

Napoléon III et l'Allemagne après Sadowa.

Surpris par la rapide victoire prussienne, alors qu'il pensait à une guerre longue, Napoléon III envisage d'abord une intervention armée, y renonce, puis décide de réclamer à Bismarck les prétendues compensations promises à Biarritz. La France présente des revendications sur la rive gauche du Rhin (Luxembourg, Hesse, Mayence), qui sont repoussées ; puis propose, moyennant l'annexion de la Belgique...

1 page - 1,80 ¤

La guerre austro-prussienne. Sadowa.

Pour éliminer l'Autriche d'Allemagne, Bismarck cherche d'abord à l'isoler. De Napoléon III, à l'entrevue de Biarritz (octobre 1865), il obtient une garantie de neutralité moyennant de vagues promesses de compensation. Du Piémont, qui veut libérer la Vénétie, il obtient la conclusion, en avril 1866, d'une alliance militaire pour trois mois. Alors Bismarck déclenche le conflit à, propos des...

1 page - 1,80 ¤

La guerre des Duchés.

La guerre des Duchés a pour cause initiale l'attribution au Danemark, en 1811 des duchés de Schleswig, Holstein et Lauenburg qui, désireux d'obtenir leur autonomie, tentent, en 1863, de profiter des difficultés de succession à Copenhague. Sous prétexte de régimes successoraux différents dans le royaume danois et les duchés, ceux-ci font appel à la Diète germanique. Bismarck, au...

1 page - 1,80 ¤

Bismarck (avant 1871) - Histoire

Bismarck est un hobereau poméranien, dont la jeunesse a été rude et les études simplistes. Mais il est observateur, et ses lectures, ses voyages lui donnent une expérience qui se complétera au pouvoir. Il y a dans la carrière de Bismarck deux aspects : le conservateur rigide, brutal, des débuts ; l'opportuniste souple et habile, aussi bien en politique...

1 page - 1,80 ¤

Les étapes de l'unité allemande.

L'unité allemande, esquissée par le Zollverein — union douanière sur initiative prussienne — dès 1828, tentée sur le plan politique par le Parlement de Francfort en 1848-1849, est finalement réalisée entre 1863 et 1871 par Guillaume Ier, Bismarck et Moltke. Désormais les conceptions nationales-libérales de Francfort sont supplantées par l'ambition prussienne, dont Bismarck est le plus éminent représentant....

7 pages - 1,80 ¤

La question romaine.

En 1848, Rome avait été le théâtre d'un mouvement révolutionnaire, qui avait abouti à la proclamation de la République par Mazzini et Garibaldi. Louis-Napoléon ne veut pas le tolérer, et l'expédition Oudinot rétablit le pouvoir pontifical en 1849. En 1859, le pape Pie IX est resté à l'écart de la guerre contre l'Autriche. Il a refusé d'accorder des réformes...

1 page - 1,80 ¤

L'UNITÉ ITALIENNE: Garibaldi.

Républicain, admirateur de Mazzini, Garibaldi mène, jusqu'à, cinquante ans, une existence aventureuse à travers le monde. C'est la guerre contre l'Autriche, en 1859, qui l'amène à jouer en Italie un rôle éminent (il avait, épisodiquement, participé, en 1848, à la fondation de la République romaine). Garibaldi est essentiellement un. soldat et un patriote, et il ne craint pas de...

1 page - 1,80 ¤

L'unification de l'Italie péninsulaire.

L'unification de l'Italie péninsulaire est réalisée, par le Piémont, en quatre phases : 1) AU PRINTEMPS 1860. Les duchés de Parme, Modène et Toscane s'étaient soulevés en 1859 contre les princes, qui étaient, en fait, vassaux de l'Autriche. Des dictateurs y organisent des régimes libéraux et réclament le rattachement au Piémont. ...

1 page - 1,80 ¤

La guerre d'Italie.

L'expérience de 1821, 183o et 148 a. montré aux Italiens que le plus redoutable adversaire de leur unité était l'Autriche, sans l'aide de laquelle les petits princes absolutistes de la péninsule ne pouvaient rien. Il faut donc battre d'abord l'Autriche. C'est dans ce but que Cavour veut obtenir l'alliance de Napoléon III, lui-même ancien carbonaro. Napoléon III est très...

1 page - 1,80 ¤

Cavour.

Cavour est un noble piémontais, officier jusqu'en 183o, puis, après de longs voyages en Europe occidentale, organisateur compétent de ses propriétés. Plein de goût pour le progrès technique, il se préoccupe de l'amélioration des procédés agricoles, de l'industrialisation, du développement des voies ferrées. Il rédige de nombreuses brochures et applique avec succès ses idées dans son domaine familial. ...

1 page - 1,80 ¤

Victor-Emmanuel II

Victor-Emmanuel II (1820-1878), fils de Charles-Albert, monte sur le trône en 1849 à la suite de l'abdication de son père, qu'avait désespéré l'échec subi par les troupes piémontaises à Novare (mars 1849), devant les Autrichiens. A son avènement, la situation n'est donc pas très brillante : le Piémont, deux fois vaincu en neuf mois, paraît incapable de réaliser seul l'unité...

1 page - 1,80 ¤

Les étapes de l'unité italienne.

Depuis 1815, l'Italie a connu plusieurs tentatives d'indépendance, et notamment en 1821, 1830 et 1848. Toutes ont été brisées par la réaction autrichienne ; mais, en 1848, des faits nouveaux apparaissent : — la nécessité d'une aide étrangère contre l'Autriche en raison de l'énorme supériorité militaire de celle-ci ; ...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16466 16467 16468 16469 16470 16471 16472 16473 16474 16475 16476 16477 16478 16479 16480 16481 16482 16483 16484 16485 16486 16487 16488 16489 16490 16491 16492 16493 16494 16495 16496 16497 16498 16499 16500 16501 16502 16503 16504 16505 16506 16507 16508 16509 16510 16511 16512 16513 16514 16515 16516 16517 16518 16519 16520 16521 16522 16523 16524 16525 16526 16527 16528 16529 16530 16531 16532 16533 16534 16535 16536 16537 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 ... 17517 17518 17519 17520 17521 17522

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit