LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le beau est-il un plaisir désintéressé ?

Nous jugeons belles les oeuvres humaines quand elles suscitent en nous du plaisir par leurs seules formes. Ce qui est beau, selon Kant, n'est pas ce qui nous est agréable sur le seul plan de nos sensations. Pour cette raison, un vin ne peut pas être beau. Le peintre Poussin écrit que la fin de la peinture est...

1 page - 1,80 ¤

Le beau se définit-il par opposition à l'utile ?

Le spectacle d'un objet peut nous donner du plaisir pour toutes sortes de raisons étrangères à l'art, et en particulier parce que nous éprouvons le désir de le consommer, d'en faire usage, ou parce qu'il nous émeut pour des motifs affectifs. Mais c'est un plaisir d'un tout autre ordre que nous donne la beauté. Ce plaisir esthétique est...

1 page - 1,80 ¤

Nietzsche - Humain trop humain

Comme nous avons bonne opinion de nous-mêmes, mais sans aller jusqu'à nous attendre à jamais pouvoir faire même l'ébauche d'une toile de Raphaël ou une scène comparable à celles d'un drame de Shakespeare, nous nous persuadons que pareilles facultés tiennent d'un prodige vraiment au-dessus de la moyenne, représentent un hasard extrêmement rare, ou, si nous avons encore des...

1 page - 1,80 ¤

Esthétique

[...] L'oeuvre d'art ne peut être un produit naturel, ne peut être animée d'une vie naturelle. Elle ne peut ni ne doit l'être, alors même qu'il serait vrai qu'un produit naturel est un produit supérieur. Une oeuvre d'art n'a nullement la prétention de vivre d'une vie naturelle, car le côté sensible de l'oeuvre d'art n'existe et ne doit...

1 page - 1,80 ¤

Benjamin - L'Oeuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique

[...] La valeur unique en son genre de l'oeuvre d'art « authentique » trouve son fondement dans le rituel où elle eut sa valeur d'usage première et originaire. Aussi nombreuses que soient les médiations qu'elle connut, cette valeur d'usage est reconnaissable même dans les formes les plus profanes du culte de la beauté comme rituel sécularisé. Que tel...

1 page - 1,80 ¤

Danto - « Le Monde de l'art »

Monsieur Andy Warhol, l'artiste Pop, expose des fac-similés de boîtes de Brillo entassées les unes sur les autres, en piles bien ordonnées, comme dans l'entrepôt d'un supermarché. [...] En dehors de la galerie, ce sont des boîtes en carton. [...] Mais alors, si nous pensons à fond à cette affaire, nous découvrons que l'artiste a échoué, réellement et nécessairement,...

1 page - 1,80 ¤

La Connaissance objective

Notre connaissance est constituée, à tout moment, par les hypothèses qui ont montré (comparativement) leur adaptation par le fait qu'elles ont survécu jusqu'à maintenant dans leur lutte pour l'existence ; une lutte entre concurrentes qui élimine les hypothèses inadaptées. Cette interprétation peut s'appliquer à la connaissance animale, à la connaissance préscientifique et à la connaissance scientifique. Ce qui est...

1 page - 1,80 ¤

La Science et l'hypothèse

Ne pouvons-nous nous contenter de l'expérience toute nue ? Non, cela est impossible ; ce serait méconnaître complètement le véritable caractère de la science. Le savant doit ordonner ; on fait la science avec des faits comme une maison avec des pierres ; mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est...

1 page - 1,80 ¤

Comte : Cours de philosophie positive

Tous les bons esprits répètent, depuis Bacon, qu'il n'y a de connaissances réelles que celles qui reposent sur des faits observés. [...] Mais en se reportant à la formation de nos connaissances, il n'en est pas moins certain que l'esprit humain, dans son état primitif, ne pouvait ni ne devait penser ainsi. Car, si d'un côté toute théorie...

1 page - 1,80 ¤

La Théorie physique, son objet, sa structure

Un physicien conteste telle loi ; il révoque en doute tel point de théorie ; comment justifiera-t-il ses doutes ? Comment démontrera-t-il l'inexactitude de la loi ? De la proposition incriminée, il fera sortir la prévision d'un fait d'expérience ; il réalisera les conditions dans lesquelles ce fait doit se produire ; si le fait annoncé ne se...

1 page - 1,80 ¤

Wittgenstein - Investigations philosophiques

Notre intention n'est pas d'affiner ou de perfectionner d'une manière extraordinaire le système des règles destiné à l'usage de nos mots. Car la clarté à laquelle nous aspirons est vraiment une clarté absolue. Mais ceci signifie seulement que les problèmes philosophiques devraient disparaître absolument. La vraie découverte est celle qui me rend capable d'interrompre l'acte de philosopher quand...

2 pages - 1,80 ¤

Locke - Essai philosophique concernant l'entendement humain

C'est ainsi que cette docte ignorance, que cet art qui ne tend qu'à éloigner de la véritable connaissance les gens mêmes qui cherchent à s'instruire, a été provigné dans le monde, et a répandu des ténèbres dans l'entendement, en prétendant l'éclairer. Car nous voyons tous les jours que d'autres personnes de bon sens qui par leur éducation n'ont...

5 pages - 1,80 ¤

Russell - Histoire de mes idées philosophiques

Le menteur dit : « Tout ce que j'affirme est faux. » Cela, en fait, est une assertion qu'il fait mais qui se réfère à la totalité de ses assertions et c'est seulement si on la comprend dans la totalité que le paradoxe apparaît. Nous distinguerons entre les propositions qui se réfèrent à une totalité quelconque de propositions et...

1 page - 1,80 ¤

Sextus Empiricus - Les Esquisses pyrrhoniennes

Car la démonstration demande toujours un critère pour être assurée, et le critère une démonstration pour être désigné comme vrai ; et une démonstration ne pourra être valide s'il n'existe pas au préalable de critère vrai, et un critère ne pourra pas être vrai si une démonstration n'a pas, au préalable, emporté la conviction. Ainsi le critère et...

2 pages - 1,80 ¤

Schopenhauer : L'Art d'avoir toujours raison

Il est évident qu'alors la logique n'a d'autre objet que totalement a priori, sans adjonction empirique : les lois de la pensée, la méthode de la raison (du logos), qui se conforme à cette méthode, abandonnée à elle-même et sans rien qui vienne l'égarer, donc dans la solitude de la pensée d'un être raisonnable, que rien ne détournerait....

1 page - 1,80 ¤

Granger, La Raison

Soit le principe d'identité, que l'on énonce souvent sous la forme : A est A, et que, dans le Sophiste, Platon formulait : l'Être est. Pour qui le considère comme une règle de pensée, il présente en fait un double sens. Métaphysique tout d'abord : à savoir que la réalité, en tant que telle, est immuable. Dans la mesure...

1 page - 1,80 ¤

Husserl - Recherches logiques

Le concept de la logique pure, tel que nous l'avons développé jusqu'ici, embrasse une sphère théoriquement fermée de problèmes qui se rapportent essentiellement à l'idée de théorie. Dans la mesure où aucune science n'est possible sans une explication tirée de principes, par conséquent sans théorie, la logique pure comprend de la manière la plus générale les conditions idéales...

1 page - 1,80 ¤

Lévi-Strauss - Race et histoire

Le développement des connaissances préhistoriques et archéologiques tend à étaler dans l'espace des formes de civilisation que nous étions portés à imaginer comme échelonnées dans le temps. Cela signifie deux choses : d'abord que le « progrès » (si ce terme convient encore pour désigner une réalité très différente de celle à laquelle on l'avait d'abord appliqué) n'est...

1 page - 1,80 ¤

SUJETS SUR LA NOTION D'HISTOIRE

Faut-il renoncer à l'idée que l'histoire a un sens ? 1 - Quelles sont les deux façons de comprendre l'expression « le sens de l'histoire » ? 2 - Ces deux significations sont-elles liées entre elles ? 3 - Quelles raisons a-t-on d'adhérer à cette idée ? 4 - Que suppose l'idée de « renoncer » à cette idée ? 5 - Pourquoi...

1 page - 1,80 ¤

Droit, législation et liberté

Affirmer que dans une société d'hommes libres (en tant que distincte de toute forme d'organisation contraignante) le concept de justice sociale est strictement vide et dénué de sens, paraîtra tout à fait incroyable à la plupart des gens. Ne sommes-nous pas tous constamment gênés de voir combien la vie traite injustement les diverses personnes, comment les méritants souffrent...

1 page - 1,80 ¤

Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations

La division du travail, dont découlent tant d'avantages, n'est pas à l'origine l'effet de quelque sagesse humaine qui prévoit et veut l'opulence générale qu'elle suscite. C'est la conséquence nécessaire, quoique très lente et graduelle, d'une certaine propension de la nature humaine qui n'a pas en vue une utilité d'une telle envergure : la propension à permuter, troquer, et...

1 page - 1,80 ¤

Aristote, Les Politiques

Il est donc manifeste que la meilleure solution c'est que la propriété des biens soit privée et qu'ils soient rendus communs par leur usage. Quant à ce qu'il faut faire pour que les gens deviennent tels, c'est la tâche propre du législateur. De plus, du point de vue de la jouissance, on ne saurait exprimer quelle différence il...

1 page - 1,80 ¤

Économie et philosophie, MARX

Supposons que nous produisions comme des êtres humains : chacun de nous s'affirmerait doublement dans sa production, soi-même et l'autre. 1° Dans ma production, je réaliserais mon individualité, ma particularité ; j'éprouverais, en travaillant, la jouissance d'une manifestation individuelle de ma vie, et, dans la contemplation de l'objet, j'aurais la joie individuelle de reconnaître ma personnalité comme une...

13 pages - 1,80 ¤

Montesquieu : De l'esprit des lois

Le commerce guérit des préjugés destructeurs : et c'est presque une règle générale que, partout où il y a des moeurs douces, il y a du commerce ; et que, partout où il y a du commerce, il y a des moeurs douces. Qu'on ne s'étonne donc point si nos moeurs sont moins féroces qu'elles ne l'étaient autrefois. Le...

1 page - 1,80 ¤

Y a-t-il un juste principe de rétribution du travail ?

La loi de l'offre et de la demande semble jouer sur le marché du travail comme sur les autres marchés : quand les employeurs manquent d'employés dans un domaine, les revenus des demandeurs d'emploi grimpent ; quand il y a plus de demandeurs que d'emplois disponibles, leurs revenus baissent. Est-ce mérité, est-ce juste ? Quelle juste règle le...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16496 16497 16498 16499 16500 16501 16502 16503 16504 16505 16506 16507 16508 16509 16510 16511 16512 16513 16514 16515 16516 16517 16518 16519 16520 16521 16522 16523 16524 16525 16526 16527 16528 16529 16530 16531 16532 16533 16534 16535 16536 16537 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 ... 17518 17519 17520 17521 17522 17523

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit