LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Par le langage, peut-on agir sur la réalité ?

      Le fait de parler, est-ce agir concrètement ?   ·         Il nous faut alors revenir à Hobbes pour mieux cerner la possibilité, par le langage, d'agir sur le réel. « Une personne est celui dont les mots et les actions sont considérées comme étant les siens propres, soit en ce qu'ils représentent les mots et les actions d'un autre, ou de toute autre chose...

5 pages - 1,80 ¤

Par le langage peut-on agir sur la réalité ?

      Le langage peut-il faire agir l'homme dans le réel ?   ·         L'usage des mots est de signifier. Mais il se trouve qu'en plus de cela, les mots puissent avoir une influence directe sur ce qui nous entoure. « Les concepts sont inclus dans les mots. Ils ont, le plus souvent, été élaborés par l'organisme social en vue d'un objet qui n'a rien de...

4 pages - 1,80 ¤

Oublier le passé est-ce s'en libérer ?

L'oubli n'est peut-être pas en effet à concevoir sur le modèle du gouffre, il n'est pas cette porte sur un néant qui emporterait avec lui les souvenirs paralysants. La mémoire n'est pas une structure simple, disjonctive (conservation ou oubli de souvenirs), en réalité il n'y a rien de radical dans l'oubli qui plus est quand il concerne un...

2 pages - 1,80 ¤

Où faut-il chercher l'origine des passions ?

Vernant). Telle est la question que se posent les Grecs dans toutes leurs tragédies. L'au-delà divin semble nécessaire pour expliquer l'inexplicable emportement du passionné. On retrouve une telle conception jusque chez Racine : « C'est Vénus tout entière à sa proie attachée » (Phèdre, 1,3). b) Dans une perspective en apparence très différente, Hegel écrivait : « Rien de...

2 pages - 1,80 ¤

Où est le mal ?

Ainsi Socrate montrera que « nul n'est méchant volontairement », voulant dire par là que c'est de l'ignorance de l'homme que provient le mal, les mauvaises actions. L'homme ayant la possibilité, du fait qu'il est un être rationnel, de trouver en lui les voies menant au Bien, n'est méchant que dans la mesure où il ne se pas connaît pas...

4 pages - 1,80 ¤

Où est le choix libre ?

  -Pour Leibniz, l'absoluité de la liberté du choix constitue un leurre, en ce que rien ne peut être sans avoir une raison pour être ce qu'il est : aucun être ne peut faire l'économie du principe fondamental de raison suffisante. En ce sens, pour que la liberté choisisse de s'exprimer en s'opposant à la détermination de l'entendement, il...

3 pages - 1,80 ¤

Ordre des choses ou ordre de l'esprit ?

  Deuxièmement, à supposer que l'on montre qu'il y a bien un ordre des choses, est-il le même que celui de notre esprit ? Il pourrait bien en effet y avoir un ordre des choses différent de celui que l'esprit croit y trouver. C'est l'objectivité des sciences qui est dans cette seconde question mise en question. II - L'ordre de la...

4 pages - 1,80 ¤

On ne naît pas femme, on le devient ?

Note : 5.5/10

La notion d'instinct maternel, elle-même, se révèle plus souple qu'on ne voulait bien le dire autrefois (les femmes retardent la naissance de leur premier enfant pour des raisons professionnelles). * Ce que Simone de Beauvoir ne pouvait pas prévoir (et dont elle a pourtant été l'un des artisans), c'est l'évolution radicale de l'image de la femme dans la société...

2 pages - 1,80 ¤

Obéit-on ou se soumet-on à l'autorité ?

Note : 5.5/10

||L'autorité se définit par la capacité d'exercer un pouvoir et de le faire respecter par autrui. Elle désigne par extension, dans le domaine politique, le pouvoir conféré à une personne ou à un groupe d'individus de régir l'ensemble ou une partie du corps social, de régler les affaires publiques. Il s'agit ici de savoir...

4 pages - 1,80 ¤

Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?

Note : 5.5/10

|| L'Antiquité faisait l'éloge du loisir qui est l'otium, état de paix correspondant au dégagement des soucis inhérents aux activités professionnelles et à l'absence de contrainte temporelle. Pour Aristote, par exemple, cet état d'exemption du travail est nécessaire à l'homme se livrant à la réflexion philosophique et aux exigences éthiques. L'otium n'est donc pas le temps du désoeuvrement,...

13 pages - 1,80 ¤

Obéir me dégage-t-il de toute responsabilité ?

Note : 5.5/10

Ainsi lorsque après la seconde guerre mondiale, les officiers nazis dirent qu'ils ne sont pas responsables de ce qu'ils ont fait parce qu'ils avaient des ordres, cela est nécessairement faux puisqu'ils ont voulu ce qu'ils ont fait au moment même ou ils l'ont réalisé. Mais alors que devient l'homme qui, sous couvert d'obéissance ne se considère pas comme...

3 pages - 1,80 ¤

Obéir est-ce se soumettre ?

Note : 5.5/10

    II. L'obéissance est liée à la moralité de notre raison : obéir, c'est exercer notre liberté (Kant).   -L'homme est un être libre en ce qu'il obéit à ses propres lois : c'est l'autonomie. La liberté, c'est ainsi la détermination de la volonté par la forme de la loi morale, celle de l'impératif catégorique, qui constitue la forme pure du...

2 pages - 1,80 ¤

Obéir aux lois, est-ce être libre ?

Note : 5.5/10

Il surgit toujours dans la contradiction qui se manifeste entre l'existence de contraintes et le désir de s'y soustraire.Ici, le problème réside particulièrement dans la simultanéité ("à la fois") de la contrainte et du désir d'être libre.L'association des termes et du problème constitue la base de l'introduction. INTRODUCTION La notion de loi peut renvoyer à des sens qu'il convient...

7 pages - 1,80 ¤

Obéir aux lois de l'Etat, est-ce nécessairement etre injuste ?

Note : 5.5/10

Ainsi la justice humaine sera toujours imparfaite, et la justice ne sera que l'expression de la force car comme le dit Pascal dans les Pensées : «  ne pouvant faire en sorte qu'il soit force d'obéir à la justice, on a fait en sorte qu'il soit juste d'obéir à la force ». La justice transcendante nous est inaccessible il faut...

4 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il que le présent qui soit digne d'estime ?

Note : 5.5/10

I. L'irréversibilité du temps II. L'homme dans le temps III. L'existence et le temps||Le présent est déjà mort à l’instant où on le dit. S’il persiste pour la conscience, c’est parce qu’il est toujours gros d’un passé et d’un futur, d’une mémoire (individuelle et collective) et de projets. L’estime ne revient au présent qu’en en tant qu’il...

3 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il que des passions déraisonnables ?

Note : 5.5/10

Pour Hegel, l'histoire tend vers une fin qui est la réalisation de l'Esprit, l'avènement de la liberté qui se réalise dans un Etat universel où l'individu dispose du droit et de la liberté. Ainsi le passionné qui agit pour lui-même contribue à travers son action à réaliser un plan divin.   III Les passions...

6 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?

Note : 5.5/10

||•    TERMES DU SUJET:•    N'y a-t-il que : « est-ce seulement «, la forme négative sous-entend qu'une chose qui dure possède automatique¬ment de la valeur.•    Durer (latin durare, dérivé de durus (dur) : durcir, résister à l'usure) :résister à l'usure (un « tissu qui dure «) ; continuer à être, se prolonger dans le temps ; s'organiser en...

6 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il pas d'amour heureux ?

Note : 6/10

    II. Néanmoins, la nature infinie du désir porte en soi l'impossibilité de sa réalisation finie, et donc celle de tout bonheur possible (Romantisme).   -Le Romantisme a exprimé la contradiction essentielle que revêt la nature de l'amour : lui seul rend tout bonheur possible, mais en même temps il ne peut jamais être réalisé. Le romantisme trouve son principe dans...

2 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il d'objectivité que scientifique ?

Note : 6/10

OBJECTIF, OBJECTIVITÉ Phi. Pour les scolastiques et les cartésiens, s'applique aux idées ou représentations de l'esprit, objets de pensée, et non aux choses elles-mêmes qui sont représentées. Ainsi, seules les idées ont une «...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16537 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 ... 17256 17257 17258 17259 17260 17261

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit