LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Manier l'ironie est-ce toujours philosopher ?

Manier l'ironie peut vite conduire au malheur d'être le jouet de l'ironie.   III : Manier philosophiquement l'ironie   1)      L'ironie est un outil intellectuel, c'est un moyen et non pas une fin. On peut être fasciné par sa puissance et ironiser sur tout, mais il semble qu'au lieu de nous libérer, cela nous asservisse à l'ironie. Si l'ironie est une arme pour...

2 pages - 1,80 ¤

Ma perception est-elle une somme de sensations ?

* perception : vient du latin perceptio, « action de recueillir ». En psychologie, c'est l'acte par lequel l'esprit organise ses sensations et reconnaît un objet extérieur. C'est aussi le résultat de cet acte. * indivise : qui ne peut pas être divisé, partagé. * structure : construction, composition, forme. ■ Idée directrice Merleau-Ponty pose ici le problème de la perception :...

4 pages - 1,80 ¤

Ma nature m'excuse-t-elle ?

8. "Ce passage de l'état de nature à l'état civil produit dans l'homme un changement très remarquable, en substituant dans sa conduite la justice à l'instinct, et donnant à ses actions la moralité qui leur manquait auparavant. C'est alors seulement que la voix du devoir succédant à l'impulsion physique et le droit à l'appétit, l'homme, qui jusque-là n'avait regardé...

5 pages - 1,80 ¤

Ma morale est-elle affaire de sentiment ou de raison ?

- Il paraît difficile cependant d'accepter cette thèse. Si le sentiment et, à plus forte raison, la sensibilité sont insuffisants pour guider notre conduite, à plus forte raison sont-ils incapables de fournir le principe même de l'évaluation. L'évaluation est un jugement et, bien qu'il puisse être, en fait, largement influencé par l'affectivité, le ...

6 pages - 1,80 ¤

Ma liberté dépend-t-elle d'autrui ?

J'existe d'abord, je suis jeté dans le monde, et ensuite seulement je me définis peu à peu, par mes choix et par mes actes. Je deviens « ceci ou cela ». Mais cette définition reste toujours ouverte. Je suis donc fondamentalement libre « projet », invention perpétuelle de mon avenir. Et je suis celui qui ne peut pas...

4 pages - 1,80 ¤

L'utopie n'est-elle qu'un rêve ?

Depuis lors, malheureusement, le monde est entré en décadence.La légitimation de l'homme d'État s'opère d'emblée par la possession du savoir de l'Un et de la mesure, mué en une compétence politique ou connaissance (nostalgie) de ce qui est, du savoir d'une concorde déchue, d'un âge d'or posé comme valeur éternelle. Mais aussi, par la tempérance dont résulte la...

4 pages - 1,80 ¤

L'usage est la règle et la loi suprême du langage. ?

·         Les règles du langage que pose Wittgenstein sont issues de la réflexion qu'il fait face à la philosophie en général, et à la métaphysique en particulier. ·         Selon lui, l'homme est séparé du monde, il en est une limite ; aussi, lorsqu'il utilise le langage, il ne peut que se réfère non à un objet en particulier, mais à l'usage...

2 pages - 1,80 ¤

L'usage de notre raison nous rend-il libre ?

Avoir une certitude n'est donc originairement possible qu'à partir de la liberté. Plus précisément, la liberté constitue la condition absolue à partir de laquelle seulement la raison va pouvoir opérer son cheminement propre à partir des vérités les plus simples et les plus évidentes vers celles plus complexes et moins évidentes. -Descartes développe également une théorie de la décision,...

4 pages - 1,80 ¤

L'oubli est-il une vertu de la pensée ?

L'oubli a donc une « vertu » au sens premier de ce mot : une force (virtus) ; force d'effacement, disparition, il est comme une seconde mort. Ainsi, même lorsqu'il est ce qui fait seulement défaut, ce qui manque, comme lorsqu'une idée m'échappe au moment où je voulais l'exprimer, c'est un sentiment de perte que laisse l'oubli derrière lui. ·         Le redoublement = Pourtant,...

3 pages - 1,80 ¤

L'oubli est-il une défaillance de la mémoire ?

La mémoire mécanique unie pensée et connaissance. Je connais quelque chose lorsque je m'en souviens. Apprendre par coeur une poésie, c'est la connaître nécessairement et l'acteur craint le trou de mémoire. L'oubli se présente alors comme le revers négatif de ce type de mémoire. En archivant le savoir, la mémoire mécanique montre l'oubli comme défaillance. Le concept de...

2 pages - 1,80 ¤

L'oubli est-il toujours involontaire ?

Des souvenirs sans intérêt, indésirables, ou parasites peuvent, néanmoins, surgir à la conscience sous une forme plus ou moins obsessionnelle. C'est ainsi que le grand philosophe allemand Kant, désorienté dans sa vie de célibataire par la disparition de son fidèle domestique Lampe, écrivait dans son journal : « Il faut que je pense à oublier Lampe. » Dans...

2 pages - 1,80 ¤

Lorsque nous percevons comment savons nous que nous ne rêvons pas ?

Mais, en y pensant soigneusement, je me ressouviens d'avoir été souvent trompé, par de semblables illusions. Et m'arrêtant sur cette pensée, je vois si manifestement qu'il n'y a point d'indices concluants, ni de marques assez certaines par où l'on puisse distinguer nettement la veille d'avec le sommeil, que j'en suis tout étonné ; et mon étonnement est tel, qu'il...

9 pages - 1,80 ¤

Lorsque les animaux parlent, disent-ils la même chose que nous ?

Le sujet repose sur deux ambiguités qu'il s'agit avant tout d'éclaircir. Premièrement, il présuppose que les animaux parlent, en employant le terme "lorsque" et non "si". Or il n'est nullement évident que la parole puisse être attribuée aux animaux. Certes, nous remarquons chez eux un système de communication parfois assez élaboré, que ce système soit phonatoire, gestuel ou autre....

6 pages - 1,80 ¤

L'originalité suffit-elle à faire la valeur d'une oeuvre d'art ?

||  Or l'unicité de l'oeuvre d'art ne tient-elle pas à son originalité ? Entendons par-là le fait qu'elle soit hors du commun, à nulle autre identique. L'idée d'originalité renvoie à l'idée d'origine. Ainsi l'original se distingue de la « copie « en ce qu'il est premier chronologiquement. Or une oeuvre perd la valeur qu'on lui accordait ...

10 pages - 1,80 ¤

L'organisation en société de la vie humaine n'est-elle pas une atteinte a la liberté ?

∙ C'est ce que fait Aristote dans La Politique. Selon lui, la vie en société ne peut pas porter à atteinte à la liberté de l'homme parce que cela ne modifie pas sa nature. En effet, l'homme est un "animal politique" qui ne peut s'accomplir en tant que tel que s'il vie en communauté. Codifier les rapports entre...

4 pages - 1,80 ¤

L'ordre s'oppose-t-il nécessairement au désordre ?

            Il y a donc de l'ordre et du désordre indépendamment d'un état psychologique de notre part, ordre et désordre font sens pour nous mais peuvent être rapportés à l'être même. A un caractère phénotypique jugé pathologique correspond un désordonnement génétique (les choses sont certainement bien plus complexes), la démultiplication cellulaire qui abouti au cancer est bien le...

2 pages - 1,80 ¤

L'ordre s'oppose-t-il a la liberté ?

Note : 9/10

||L'homme est un être libre ; or il semble que sa liberté soit toujours restreinte par la loi, par autrui, par les règles sociales etc. Doit-on voir dans toute forme d'organisation bien réglée une atteinte ou une opposition à la liberté ? Le terme « ordre « est un terme plurivoque. Il peut signifier une injonction, le fait...

7 pages - 1,80 ¤

L'ordre politique exclut-il la violence ?

Note : 9/10

Le fonctionnement de l'ordre politique, un autoritarisme ou un absolutisme   1. L'Etat concentre tous les pouvoirs exécutifs, législatifs et juridiques. Hobbes donne à l'Etat une nature essentiellement législatrice : chaque parole prononcée par celui qui incarne l'Etat vaut comme loi, il a toute liberté de revenir sur ces paroles et de changer de loi. Aucun droit de résistance sans quoi on retournerait...

7 pages - 1,80 ¤

L'ordre est-il dans les choses ou dans l'esprit ?

Note : 9/10

Il y a bien quelque chose hors de nous qui rend possible la constitution des phénomènes que nous mettons en forme : il y a hors de nous des choses en soi qu'il nous est absolument impossible de connaître. Kant montre ainsi qu'il est impossible de se prononcer sur l'existence d'un ordre des choses en soi indépendant de notre...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 ... 17260 17261 17262 17263 17264 17265

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit