LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La liberté de l'homme se réduit-elle à l'absence de contraintes extérieures ?

Si au contraire tu penses que seul ce qui est à toi est à toi, que ce qui t'est étranger - comme c'est le cas - t'est étranger, personne ne pourra plus exercer une contrainte sur toi, personne ne pourra te forcer, tu ne feras plus une seule chose contre ta volonté, personne ne pourra te nuire, tu n'auras plus...

2 pages - 1,80 ¤

La tradition fait-elle obstacle à la liberté ?

Quel est le sens contemporain du terme « liberté » ? Dans le cadre de la métaphysique, de la morale et de la psychologie, en revanche, la liberté a été définie comme un pouvoir de choix entre des possibles. D'un point de vue politique, la liberté est devenue la possession de droits reconnus dans la constitution d'un état, appelés alors les libertés. L'autonomie, la...

3 pages - 1,80 ¤

On a dit : « Par l'enfance nous comprenons que nous sommes tous mal partis et qu'il n'en peut être autrement. » qu'en pensez-vous ?

Ce sont principalement mes pensées, mes représentations, que je peux libérer de toute influence extérieure, que je peux faire entièrement miennes. Cette distinction signifie que le déterminisme n'est pas incompatible avec la liberté du sujet et, comme le dit Sartre: « ce n'est pas le déterminisme qui est l'envers de la liberté, c'est le fatalisme ». Le fatalisme serait un...

3 pages - 1,80 ¤

L'indifférence est-elle un principe pour la morale ?

L'impératif hypothétique commande comment il faut faire pour tuer quelqu'un, donc, pour atteindre une fin moralement négative : il est donc explicitement immoral. Le premier indique comment il faut guérir un malade, donc, comment atteindre une fin bonne (mais pas, pour autant, moralement bonne : la santé n'a rien à voir avec la morale, au sens où elle...

3 pages - 1,80 ¤

Liberté et égalité sont-elles opposées ou complémentaires ?

  Cependant, dans la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, le premier article est le suivant : « les hommes naissent libres et égaux en droit ». Sur le plan théorique (indiqué par l'expression « en droit »), liberté et égalité ne sont donc pas opposées mais complémentaires. Ici, elles sont intrinsèques à la nature humaine et il s'agit pour un Etat...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il liberté là où il n'y a pas intelligence ?

Note : 5.3/10

Un peuple sans esprit ruine l'essence même de l'institution démocratique. La notion d'équilibre est le fondement de la démocratie Une véritable démocratie repose sur l'équilibre entre les organes du pouvoir (exécutif, législatif, judiciaire), l'équilibre entre le peuple et le gouvernement, l'équilibre dans les rapports entre les citoyens. Pour atteindre cet équilibre, il faut...

1 page - 1,80 ¤

La transgression des interdits constitue-t-elle un retour au chaos ?

Note : 5.3/10

La transgression des interdits constitue-t-elle un retour au chaos ? Constituer (du latin «  constitutio » qui signifie institution et complexion), c'est établir dans une situation légale ou édifier, élaborer. Mais constituer est également être, et c'est en ce sens qu'il faut entendre ce verbe ici. La transgression des interdits est-elle un retour au chaos ? Qu'est-ce que le chaos ? Originairement, en...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un irresponsable ?

Note : 5.3/10

|| Le sens commun qualifie d'irresponsable celui ou celle qui n'a pas conscience de la portée de ses actes. Cette définition semble renvoyer alors la notion d'irresponsabilité à sa plus évidente expression. L'animal, l'enfant, l'« anormal « seront donc désignés comme étant irresponsables. Cependant, les analyses philosophiques, juridiques, morales ou psychologiques de cette notion rendent,...

3 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous libres lorsque rien, en nous ni hors de nous, n'oriente notre choix ?

Note : 5.3/10

Rien n'arrive sans raison, je fais toujours quelque chose selon un mobile.Que je décide d'aller contre toutes bonnes raisons, afin de montrer que je suis libre ou que je ne suive que mes inclinations, que je vois ce qu'est le meilleur, mais que je m'obstine à faire le mal afin de montrer le libre visage de ma volonté:...

3 pages - 1,80 ¤

Liberté, égalité, fraternité : y a-t-il un lien nécessaire entre ces trois exigences ?

Note : 5.3/10

Il y a un lien indéfectible entre liberté, égalité et fraternité. Aucun de ces trois principes ne peut être réalisé sans les autres. Comment une société pourrait-elle être fraternelle et libre sans être en même temps juste ? Mais, en voulant imposer l'égalité, on crée une autre forme d'injustice et on est conduit à persécuter tous ceux qui...

4 pages - 1,80 ¤

Un peuple qui ne veut que le maintien de l'ordre n'est-il pas déjà esclave de son bien-être ?

Note : 5.3/10

Le roi n'est roi que parce qu'il est reconnu comme tel par ses sujet. L'autorité est reconnaissance mutuelle, du roi envers ses sujets, et de ses sujets envers lui.Cette reconnaissance mutuelle a pour conséquence directe la responsabilité. Ainsi l'autorité parentale qui exerce un ascendant sur l'enfant est aussi responsable de ce dernier. C'est ainsi que Paul RICOEUR en...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il dire avec Voltaire que « la liberté consiste à ne dépendre que des lois » ?

Note : 5.2/10

Nous croyons spontanément que la loi est un fardeau que le citoyen porte péniblement, contre son gré, parce que l'autorité de l'Etat - toujours assortie de menaces de sanction - le lui impose. Nous croyons que sans tout cet arsenal de dispositions juridiques innombrables, nous serions plus libres, enfin émancipés de toute contrainte. Tout...

4 pages - 1,80 ¤

Nous est-il si facile de distinguer entre se croire libre et être effectivement libre ?

Note : 5.2/10

- L'absence de motivation d'un acte peut n'être qu'apparente. Ce n'est pas parce que l'on n'est pas conscient de ses propres motivations, parce que l'on ne veut pas les regarder en face que pour autant ces motivations n'existent pas et ne sont pas agissantes. - C'est ce que dit Spinoza. Pour lui, les hommes se croient libre parce qu'...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience que nous avons de notre liberté vient-elle de ce que l'avenir nous paraît indéterminé ?

Note : 5.2/10

Donc si c'est bien la croyance en l'indétermination de l'avenir qui nous fait penser que nous sommes libres, cette croyance peut être illusoire.   II. Si l'homme a conscience d'être libre, c'est parce qu'il a conscience d'être responsable de ses actes. Or cette responsabilité suppose la liberté.                                                                                                                                                             La conception de Spinoza s'accorde pourtant difficilement avec la façon dont...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de bonheur d'une communauté ?

Note : 5.2/10

On pense souvent que le bonheur se résume à une affaire purement personnelle, qu'il serait la pure adéquation de la réalité et de nos aspirations, et qu'il ne regarderait en autrui ou la société. A partir du moment où autrui ou toute instance politique dicterait nos actions, le bonheur ne serait plus possible, puisqu'on déciderait de notre bonheur...

2 pages - 1,80 ¤

Le bonheur dépend-il du régime politique sous lequel on vit ?

Note : 7/10

dans et par l'histoire. il ne se passe rien. L'histoire n'est pas le processus par lequel advient progressivement une humanité raisonnable, comme le croyait Kant, ou bien par lequel s'établit le règne de la liberté dans le monde, comme le croyait Hegel, ou encore à travers lequel se prépare, comme le croira Marx plus tard, l'avènement d'une société...

5 pages - 1,80 ¤

Le droit à la différence est-il sans limite ?

Note : 7/10

qu'elle évite une injustice plus grande encore.   Pour boucler la partie, on peut revenir sur l'exemple initial : même s'il peut apparaître que l'interdiction de l'excision est une injustice, parce qu'elle limite la liberté d'exercer sa religion, il n'en reste pas moins que le droit peut apprécier que cela évite une plus grande injustice : l'interdiction de l'excision évite que les...

3 pages - 1,80 ¤

La morale n'est pas utile à la société, elle est utile à l'homme. qu'en pensez-vous ?

Note : 7/10

 »   Sans repère du bien et du mal, exprimés dans des lois qui encadrent la conduite des hommes, ces derniers vivraient dans un état de guerre. Selon Hobbes, une action n'est pas mauvaise en soi, elle ne devient mauvaise que lorsqu'elle est interdite par l'Etat.   Si on définit la moralité comme une convention, force est de constater qu'elle n'est utile...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 ... 17142 17143 17144 17145 17146 17147

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit