LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Être libre, est-ce faire ce que l'on veut ?

Et ce qui est vrai de la pierre il faut l'entendre de toute chose singulière, quelle que soit la complexité qu'il vous plaise de lui attribuer, si nombreuses que puissent être ses aptitudes, parce que toute chose singulière est nécessairement déterminée par une cause extérieure à exister et à agir d'une certaine manière déterminée.Concevez maintenant, si vous voulez...

8 pages - 1,80 ¤

Être libre est-ce faire ce qui me plait ?

Si je donne tout, que pourra-t-on me restituer en échange ? Ce contrat est un contrat de dupe. Je renonce à tous mes droits, je les donne à une autre qui en use à sa guise. Qu'aurais-je à réclamer contre lui ? Que pourrais-je faire s'il veut me nuire ? « C'est une...

9 pages - 1,80 ¤

Les hommes peuvent ils avoirs des droits sans avoir des devoirs?

Cette analyse élémentaire fait apparaître le lien intime qui unit le droit à l'obligation, donc aux devoirs. II - ANALYSE DU PROBLÈMELa revendication des droits est en général la première forme sous laquelle apparaissent l'exigence de justice et la réflexion sur le droit chez l'individu. Le sujet invite à réévaluer et à réexaminer ce rapport au droit. Il s'agit à...

3 pages - 1,80 ¤

Le devoir à l'égard d'autrui limite-t-il notre liberté?

Pour que le devoir envers autrui ne soit pas une limite à ma liberté, il suffit que je veuille ce que je doit. La satisfaction que peut procurer un acte juste peut être un moteur de l'action morale. Si, en respectant mon devoir, je fais ce que je veux vraiment, et non pas ce que je crois vouloir,...

3 pages - 1,80 ¤

Le peuple a-t-il tous les droits?

Même la communauté humaine toute entière, si on la comprenait comme un peuple, comme le peuple, aurait encore des devoirs, ne serait-ce qu'envers les générations futures, telle que l'écrit Jonas dans le principe responsabilité : la problème écologique nous révèle justement une nouvelle sphère d'obligation, celle qui concerne la telle que nous léguons à nos enfants. Ce n'est donc...

3 pages - 1,80 ¤

Le doute est il l'impuissance de la raison?

-          Montaigne s'emploie aussi à une critique de tout dogmatisme en réhabilitant la croyance. Croyances et coutumes permettent de juger. On constate enfin que l'expérience du doute chez Montaigne aboutit à une présentation du jugement anti-cartésien (car avec Descartes on ne reçoit pas de chose pour vrai si on ne la connaît pas comme telle) et anti-kantien (où toute...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des raisons de douter de la raison?

Note : 8/10

Mais les raisons de douter de la raison seraient elles-mêmes réfléchies, au sens où elles viseraient à la certitude concernant la connaissance. Il serait ainsi raisonnable de douter de la raison, et ce pour avoir des connaissances claires et distinctes des choses, c'est-à-dire pour connaître avec évidence. C'est donc la raison elle-même qui serait la cause du doute...

6 pages - 1,80 ¤

Le doute est-il un échec de la raison ?

Note : 8/10

.../... Ainsi le doute qui faisait accéder à la philosophie en ferait aussi sortir, non pour revenir aux opinions pré-philosophiques, mais pour s'engager sur un plan présenté comme supérieur à la philosophie. Ces différentes formes de doute, par des voies différentes, conduisent toutes à mettre en cause la valeur de la rationalité philosophique, dans la mesure où elles en...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on douter de tout ?

Note : 8/10

||• Le verbe pouvoir signifie, à la fois, avoir la possibilité de faire quelque chose, être capable de la réaliser, et, d'autre part, avoir le droit. « Peut-on « signifie donc « est-il possible de «, mais aussi « est-il légitime de «. Il faudra, par conséquent, simultanément s'interroger sur la possibilité de douter...

10 pages - 1,80 ¤

Est-il bon de douter?

Note : 8/10

En s'écartant de tout ce qui peut être trompeur, y compris de la certitude de son état de veille par exemple, le philosophe suspend son jugement pour mieux l'affirmer dès lors que les preuves nécessaires seront apportées. Le doute nous préserve de l'illusion. -       Dans Qu'est-ce que les Lumières ? Kant prend la défense du doute en tant que moteur principal...

3 pages - 1,80 ¤

La morale peut-elle être totalement désintéressée ?

Note : 8/10

Consiste à choisir, non selon des règles, mais d'après les conséquences connues de nos choix. Il s'agit de se donner un but : augmenter le degré de bien-être dans le monde (selon Jeremy Bentham), ou ne jamais nuire à autrui (selon John Stuart Mill), et de faire ses choix en sélectionnant l'option la plus adéquate à ce but. Cela...

6 pages - 1,80 ¤

N'est-on moral que par intérêt?

Note : 8/10

Dans de telles conditions, l'individu n'a pas intérêt à respecter les lois de nature car il n'est pas sûr que les autres les respecteront également. Ainsi les lois de nature sont alors inefficaces. -          Les lois de nature qui fondent la moralité nous invitent ainsi à chercher l'état civil, dans lequel seul il peut y avoir la paix, condition...

3 pages - 1,80 ¤

Le don peut-il être gratuit ?

Note : 8/10

2. Le don, au contraire de l'échange, est habituellement présenté comme une communication de biens ou une offre de services sans contrepartie.a) L'acte de donner, accompli de façon spontanée à chaque fois que les circonstances le rendent souhaitable, correspond à l'exercice de la libéralité (cf. Aristote, l'Éthique à Nicomaque, IV, chap. 1 et 2).Le libéral se rend utile...

5 pages - 1,80 ¤

Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereuses que les mensonges ?

Note : 8/10

Une méthode philosophique * Le doute devient alors méthode philosophique. Il n'est pas ce qui menace la rationalité, mais ce qui permet d'accéder à elle. Pour cela, il est nécessaire de douter de façon systématique, radicale, afin de se défaire de toutes les opinions reçues, celles du sens commun comme celles des savoirs qui...

3 pages - 1,80 ¤

Ne vit-on qu'au présent ?

Note : 8/10

Vivre au présent c'est vivre pleinement le présent. C'est selon cette conception qu'il faut se demander dans ce sujet si l'on vit au présent. L'homme n'est-il pas cet animal « prisonnier en dehors de sa cage » ?               1 .On est contraint d'être au présent. a)                  De fait nous vivons toujours au présent, mais si l'on y réfléchit de façon plus attentive, on...

2 pages - 1,80 ¤

Apprendre, est-ce seulement s'informer ?

Note : 5.1/10

.../... Elle couvre des domaines hétérogènes (politique, culture, sports, vulgarisation, etc.) qui peuvent, pour un individu, se présenter comme concurrents ou incompatibles.- L'accumulation des informations ne se structure (dans un domaine choisi) que si le sujet a d'abord appris à les structurer. - Tout traitement des informations suppose ainsi que le mode de traitement ait...

6 pages - 1,80 ¤

Sagesse et folie sont-elles réellement incompatibles ?

Note : 5.1/10

En ce sens la folie est une voie de la connaissance et conduit à la sagesse. b) L'intérêt de la doctrine platonicienne des quatre délires, qui sera développée à la Renaissance par M. Ficin, puis par G. Bruno (cf. Des fureurs héroïques), est de mettre en avant les domaines où ne pénètre pas la...

2 pages - 1,80 ¤

La passion est-elle une erreur ?

Note : 5.1/10

(Je puis, bien sûr, avoir en plus des idées de ces faits, de ma colère, de mesurer cinq pieds, mais ces idées ne sont pas ces faits.) 3) Une conclusion : La raison ne peut donc contredire et par conséquent combattre une passion, puisqu'elle ne peut se prononcer que sur des relations entre des idées et des faits, mais...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il raisonnable d'aimer ?

Note : 5.1/10

            Enfin, il est certain que l'amour et la raison sont des notions si complexes qu'il paraît nécessaire de faire des compromis : car seul dans la théorie l'amour peut être dicté uniquement par ses sentiments, et seul en théorie l'homme peut vivre à jamais épanoui et heureux dans l'amour.             Tout d'abord, si l'on considère que l'amour n'est pas...

5 pages - 1,80 ¤

La passion éloigne-t-elle de la réalité ?

Note : 5.1/10

La passion n'est ainsi dans l'homme que l'écho d'une « ruse de la Raison ». Et comme cette dernière se réalise progressivement, il devient difficile d'affirmer encore que la passion éloigne du réel : elle participe au contraire à ses transformations. « Les inclinations et les passions ont pour contenu les mêmes déterminations que les sentiments pratiques et, d'un côté,...

4 pages - 1,80 ¤

La réflexion philosophique nous détache - t - elle du monde ?

Note : 5.1/10

La critique nominaliste : la réflexion philosophique manipule des concepts abstraits qui, s'éloignant de loin en loin avec les êtres réels, sont frappés d'irréalité complète, voire d'insignifiance. -> la réflexion philosophique s'intéresse à des réalités purement mentales. Aucun contact avec le réel concret.                   3.  La critique nominaliste de la philosophie reste de la philosophie, et c'est bien au nom...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme a-t-il peur de la liberté ?

Note : 5.1/10

S. Piobetta, Aubier. Ce que défend ce texte:Au 18 siècle s'est développé en France un courant philosophique et encyclopédique qu'on a appelé les Lumières, par référence aux lumières de la raison, cette « lumière naturelle » commune à tous les hommes et qui leur apporte autonomie et connaissance.Ce courant, qui a eu son équivalent en Allemagne (l'Aufklarung -...

4 pages - 1,80 ¤

De quoi suis-je responsable ?

Note : 5.1/10

Mais il n'est pas si facile de déterminer ce que c'est qu'être cause de son action. Bien des pensées traversent l'esprit, bien des tendances nous pousseraient à agir, selon la psychanalyse, qu'il serait difficile d'identifier les facteurs qui m'on fait agir. Lors du déroulement d'un procès, les magistrats considèrent les différents facteurs qui ont provoqué le délit. Cependant...

4 pages - 1,80 ¤

Le silence ne dit-il rien ?

Note : 5.1/10

En lui même, le silence n'est donc pas porteur de sens. II : Dépasser les limites de la langue.   1)      Le silence comme accès à l'absolu, ou le principe de la théologie négative. En effet pour la théologie négative, exprimer l'absolu par des concepts c'est le réduire à ce qu'il n'est pas, l'enfermer dans un moule trop petit pour lui. Le seul...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 ... 17022 17023 17024 17025 17026 17027

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit