LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'existence d'un inconscient est-elle nécessaire a la vie de la pensée ?

  b)     L'esprit peut se connaître sans le corps Avec l'expérience mentionnée, on est reconduit au dualisme cartésien qui affirme que, de droit, le corps, en tant que substance étendue, est une entité radicalement hétérogène à l'âme : le corps ne pense pas et l'âme n'a pas besoin du corps pour penser [voir le parcours de la 2ème méditation des Méditations métaphysiques]....

3 pages - 1,80 ¤

L'existence du mal remet-elle en cause vos croyances ?

3 L'imperfection humaine.   Le mal métaphysique est à comprendre comme imperfection humaine. C'est parce que l'homme est créé et donc fini qu'il est imparfait. Or cette imperfection suppose que l'homme limité puisse s'égarer. « Les imperfections et les défauts des opérations viennent de la limitation originale que la créature n'a pu manquer de recevoir avec le premier commencement de son...

2 pages - 1,80 ¤

L'existence de la logique dément-elle la liberté de l'esprit ?

Les règles de la logique ne s'appliquent qu'à l'esprit qui recherche l'objectivité.]   Penser n'est pas calculer - Le calcul est tautologique (ex. du syllogisme; il n'apporte rien de nouveau à la connaissance). - La pensée est au contraire capacité d'invention permanente. - De plus, la pensée prétend toujours évoquer le réel (le monde, l'homme, etc.). Le contenu intuitif ne peut donc pas en...

4 pages - 1,80 ¤

L'existence a-t-elle un sens si l'histoire n'en a pas ?

La possibilité d'une construction intellectuelle conjointe du sens de l'histoire et du sens de l'existence de l'individu Dans cette perspective l'homme devient responsable devant le sens de son existence, de même qu'il est responsable de la manière dont il participe au sens de l'histoire. La question posée par le sujet se trouve alors invalidée dans sa formulation, qui supposait...

5 pages - 1,80 ¤

L'exigence de la vérité est-elle compatible avec le souci d'etre tolérant ?

Sans tolérance, il n'y a ni harmonie sociale, ni liberté. Le souci de la vérité ne doit surtout pas faire oublier que, sans autrui, l'homme n'est rien. Qui demeure indifférent à la vérité n'en est pas moins un être humain. Mais, en toute chose, la vérité guide les hommes et l'erreur les égare. Entre deux maux, il faut...

6 pages - 1,80 ¤

L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?

 L'inégalité concerne l'acquisition de la chose. L'accession à la propriété a été non seulement rendue impossible, mais de plus cette absence de propriété effective a engendré la dépendance vitale d'un individu par rapport à un autre. Sur quel type d'argument ce type d'inégalité peut-il être justifiable ? Sur précisément aucun.  Kant montre que cela va à l'encontre des droits...

7 pages - 1,80 ¤

L'exigence de justice a-t-elle sa place dans les rapports économiques ?

a) Les rapports économiques comme satisfaction des besoins sont naturellement justes :S'il est juste que chacun voie ses besoins satisfaits, la division du travail - en fonction des principaux besoins - et les échanges des produits du travail sont justes dans leur principe. Chacun ne parvient en effet à la satisfaction de ses besoins qu'en procurant en même...

7 pages - 1,80 ¤

L'exercice de la réflexion entraîne-t-il le rejet de toute croyance ?

Note : 7/10

L'épreuve n'est rien d'autre que l'existence elle-même. Et puisqu'il n'y a pas d'existence sans croyance (en général), l'existence authentique est une croyance passionnée. L'expérience religieuse est la passion de l'intériorité comprise comme tension irréductible entre doute &foi. Alors que la théologie rationnelle tentait de surmonter le doute par une dialectique de la raison et de la foi, Kierkegaard...

8 pages - 1,80 ¤

L'exercice de la philosophie contribue-t-elle à la démocratie ?

Note : 7/10

Dans elles seules, le gouvernement est confié à chaque citoyen. Or, le gouvernement est comme toutes les choses du monde : pour le conserver, il faut l'aimer. On n'a jamais ouï dire que les rois n'aimassent pas la monarchie, et que les despotes haïssent le despotisme. Tout dépend donc d'établir, dans la république, cet amour ; et c'est...

2 pages - 1,80 ¤

L'examen de l'histoire nous permet-il d'affirmer l'existence du progrès de l'humanité ?

Note : 7/10

  Hegel, par exemple, voit dans l'histoire "la marche graduelle" par laquelle l'esprit acquiert le savoir de ce qu'il est; elle est réalisation de la liberté de l'esprit. L'histoire aurait donc une fin qui correspondrait au savoir absolu. HEGEL: « [L'histoire] n'est que l'image et l'acte de la raison.»  Le déroulement de l'histoire est rationnel. « [L'histoire] n'est que l'image et...

8 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

L'évidence est-elle toujours une vérité ?

Note : 7/10

Descartes a senti la difficulté puisque après avoir affirmé que nos idées claires & distinctes sont vraies il reconnaît « qu'il y a quelque difficulté à bien remarquer quelles sont celles que nous concevons distinctement «.En fait, l'impression vécue de certitude n'est pas suffisante pour caractériser le jugement vrai. Car on peut se...

3 pages - 1,80 ¤

L'évidence du «je» implique-t-elle la dualité de l'âme et du corps ?

Note : 7/10

En ce sens, le soi dirige partout le moi, il en constitue la cause secrète de son action. Le "moi" cartésien n'est donc pas transparent à lui-même, puisqu'il n'est pas à lui-même son propre fondement. Nietzsche fait de la substance égologique cartésienne l'influence fallacieuse d'une illusion grammaticale, celle qui consiste à toujours penser le sujet de l'action comme...

2 pages - 1,80 ¤

L'étude de l'histoire nous conduit-elle à désespérer de l'homme ?

Note : 6/10

D'où la tentation d'en conclure - assez légitimement d'ailleurs - que l'homme ne progresse pas, qu'il est mauvais et que l'histoire n'est que la preuve de son incapacité radicale à s'améliorer. Il s'agirait alors en étudiant l'histoire à désespérer de l'homme...Pourtant, on devra d'abord constater que l'histoire peut aussi être lue comme un progrès technique,...

8 pages - 1,80 ¤

L'être vivant a-t-il des droits ?

Note : 6/10

Ce principe est programmatique, il vise quelque chose qui ne s'est pas encore produit. L'homme s'est vu remettre une essence, il en est responsable. Il n' y a donc pas d'échappatoire à notre responsabilité face au développement technique. Il faut donc une préscience, une anticipation. Il faut une métaphysique que n'a pas encore la science. Le principe responsabilité...

9 pages - 1,80 ¤

L'etre humain est il ce qu'il se fait lui même ou ce que le autres font de lui ?

Note : 6/10

Deuxième partie : travail et création.   On a montré comment l'être social forme l'être tout court, il nous reste à montrer cependant, comment ceci s'effectue dans une sorte d'interactivité. Car si le travail ou la technique dessine le cadre dans lequel évolue l'homme il ne faut pas oublier que c'est celui-ci qui grâce à son travail produit cette technique. Toutefois...

3 pages - 1,80 ¤

L'étranger est-il un autre que moi ?

Note : 6/10

  -Toute civilisation, toute culture particulière est naturellement portée à juger une culture étrangère à la sienne comme barbare, en tant précisément qu'étrangère. Un village peut considérer les habitants d'un village étranger mais situé à proximité comme des non-hommes, en raison de leur caractère d'extériorité : l'inhumain constitue alors ce qui est extérieur à une communauté donnée. L'étranger, comme...

3 pages - 1,80 ¤

L'étonnement est-il a la base de l'acte de philosopher ?

Note : 6/10

Le philosophe s'étonnerait devant des choses qui passent parfois inaperçues, voyant des choses que les autres ne voient pas, et que lui-même ne voyait pas auparavant. Dès lors, l'étonnement serait l'acte par lequel le questionnement commencerait. Étonnement ne ferait plus qu'un avec questionnement. L'acte de philosophie commencerait bien par un étonnement initial devant...

5 pages - 1,80 ¤

L'éthique et l'économie ont elles sur l'homme le même point du vue ?

Note : 6/10

Le prolétariat vend sa force de travail contre un salaire en général très bas et par conséquent ne peut bénéficier du fruit de celui-ci. Il est alors difficile de considérer un rapport de domination et d'exploitation comme moral puisque toute idée d'égalité est alors évacuée. [Marx et Engels, Manifeste du parti communiste].   II)                Le concept de liberté humaine permet-il de...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 ... 17256 17257 17258 17259 17260 17261

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit