LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'histoire nous permet-elle de tirer un enseignement moral ?

Pour Kant, la morale se définit par la nécessité de son devoir-être en tant qu'il est vecteur de l'absolu (le Bien). Ainsi, la morale est pensée comme foncièrement anhistorique puisqu'extraite du domaine des faits, ou de l'être, mais participant du devoir-être. Le problème du formalisme de la morale kantienne est qu'elle consacre la rupture des règnes (être de l'histoire...

2 pages - 1,80 ¤

L'Histoire nous apprend-elle à vivre ?

HISTOIRE Gén. Terme équivoque qui désigne à la fois le récit du...

5 pages - 1,80 ¤

L'histoire nous apprend-elle a etre plus humain ?

Certes, elle n'est pas une science : nous ne pouvons édifier des principes de comportements à partir de l'histoire de l'homme. Pour autant, elle peut tout de même conserver le souvenir de ce qui fut fait. ·         Lorsque nous parlions des crimes barbares des Nazis, nous avons vu leur tentative de justifier leur actes par l'histoire. Pourtant, dans le même temps,...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire n'est-elle qu'une suite d'événements ?

.../... a. Comment expliquer le désordre apparent des évènements, et l'ordre pourtant qui semble se détacher de l'ensemble ? On pourrait évoquer le thème du destin, l'idée qu'une force non humaine détermine à l'avance le cours des évènements, et contre laquelle l'homme est impuissant. C'est la conception de l'Antiquité, où l'homme n'est que le jouet...

7 pages - 1,80 ¤

L'histoire n'est-elle que le récit des évènements passés ?

HISTOIRE Gén. Terme équivoque qui désigne à la fois le récit du...

3 pages - 1,80 ¤

L'histoire n'est-elle que désordre ?

Note : 9.5/10

"Partout la cohue la plus bigarrée, qui nous captive, et quand une chose disparaît, une autre prend aussitôt sa place." dit Hegel, in Philosophie de l'histoire. Hegel montre aussi que l'histoire n'est pas simplement désordre. Selon lui, les hasards et les désordres apparents (guerres, massacres, exterminations, etc.) forment seulement l'écume du réel. Le...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire n'est-elle qu'un roman ?

Note : 9.5/10

R. Aron.   Husserl L'histoire, science empirique de l'esprit par excellence, n'est absolument pas en mesure de décider, en un sens positif ou en un sens négatif, ni par ses propres moyens, s'il faut établir une différence entre religion comme formation culturelle et religion comme idée, c'est-à-dire religion valable, entre l'art comme formation culturelle et l'art valable, entre droit historique et...

4 pages - 1,80 ¤

L'histoire justifie-t-elle la violence ?

Note : 9.5/10

Les deux consciences se mettent en péril, en mettant la vie de l'autre en péril. Il y a toujours en sortant de ce conflit une conscience qui préférera conserver sa vie, ainsi renoncer à sa liberté. L'autre est ainsi reconnu comme étant le seul libre. Ce rapport constitue génétiquement le rapport de maîtrise et de servitude. Ainsi une...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire joue-t-elle pour nous un rôle de mythologie ?

Note : 9.5/10

 » ARON, Dimensions de la conscience historique.   Transition : En effet il semble qu'il y ait une communauté de fonction entre la mythologie et l'histoire dans la mesure où l'une et l'autre ont pour but d'expliquer le monde qui nous entoure et d'arriver à une meilleure compréhension de nous-mêmes. Mais cependant il semble que dans l'histoire la mythologie ait changé...

6 pages - 1,80 ¤

L'histoire fait-elle l'homme ?

Note : 9.5/10

Rousseau souligne, dans le Contrat social, II, 2, que la délcaration de guerre n'est pas un acte de souveraineté, c'est-à-dire un acte émanant de la volonté générale, de la société prise comme un tout, mais un acte particulier qui, de ce fait, peut être décidé par le gouvernement, et, éventuellement, par une seule personne. N'est-ce pas alors cette...

5 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle utile au citoyen ?

Note : 9.5/10

Derrière le citoyen, il faut poser l'individu. En ce sens, les actes de la souveraineté, fût-elle populaire, doivent s'arrêter là où commencent l'indépendance et l'existence individuelle. Le domaine de l'individualité privée est inviolable et sacré.  La souveraineté n'existe que de manière limitée et relative. De ce point de vue, le citoyen n'a à se préoccuper que de sa...

3 pages - 1,80 ¤

L'Histoire est-elle un éternel recommencement ?

Note : 9.5/10

||Si l'on considère qu'un recommencement est envisageable c'est que l'on nie le caractère événementiel de l'histoire. Pourtant on est bien conscient que l'histoire est faite d'événements qui dépassent la volonté des hommes et que par conséquent elle est imprévisible. Comment peut-on ainsi penser qu'elle peut se répéter ? De plus penser que l'histoire peut se répéter c'est s'opposer...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle tragique ?

Note : 9.5/10

La tragédie peut donc être définie par les forces agissantes qu'expriment les personnages, et par son sens, c'est-à-dire son intelligibilité pour un esprit humain.             Du point de vue formel : «...est-elle... ?» est la forme interrogative du «est-ce», question philosophique par excellence, car recherche d'une définition ou essence. Il s'agit de savoir si oui ou non l'histoire est tragique, et...

5 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle science ou sagesse ?

Note : 9.5/10

      Peut-on parler de l'histoire comme étant une sagesse ? ·         Si l'histoire s'approche de la science sans réellement parvenir à en être une, peut-être pouvons nous la rapporter à ce qu'est la sagesse. En effet, la sagesse est une connaissance juste des choses, c'est-à-dire que l'on a l'expérience de la chose, et qu'on la juge de façon cohérente. ·         En effet, la sagesse...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle orientée vers un but ?

Note : 9.5/10

L'apparence extérieure des faits est grise; mais le but - l'état, la patrie - la manière dont on les entend, leur connexion interne, l'Universel qui réside en eux, cela est permanent, valable dans le présent, dans le passé et pour toujours. » G.W.-F HEGEL, La raison dans l'histoire. ·         Hegel nous démontre ici que l'histoire peut dénoter un but, une orientation,...

3 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle la mémoire de l'humanité ?

Note : 9.5/10

      L'histoire étant celle de différents peuples, n'est-ce pas plutôt certaines civilisations qui peuvent s'y référer ?   ·         Le problème de l'histoire, c'est qu'elle n'est pas exhaustive. L'histoire ne rapporte que ce qui reste, ce que ceux qui la transmettent veulent bien en dire. En plus de cela, l'histoire est trop souvent celle des vainqueurs. Les vaincus n'ont plus d'histoire, ils disparaissent...

8 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

L'histoire est-elle ce qui arrive à l'homme ou ce qui arrive par l'homme ?

Note : 9.5/10

« Les individus, et même les peuples entiers, ne songent guère au fait qu'en poursuivant, chacun comme il l'entend et souvent l'un contre l'autre, les fins qui leur sont propres, ils vont de l'avant en suivant sans le savoir, comme un fil conducteur, le dessein de la nature qui leur est lui-même inconnu, et travaillent à favoriser sa réalisation ;...

5 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle le simple récit des faits tels qu'ils se sont passés ?

Note : 5.2/10

.../... (Par exemple: telle famine explique tel soulèvement populaire...). L'historien, tout en se gardant bien de projeter son propre vécu sur la période du passé qu'il étudie, doit néanmoins interpréter les actions humaines afin de mieux les comprendre. ...

4 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle conforme a la raison ?

Note : 5.2/10

|| Le terme « raison « provient du latin ratio, « calcul «, « faculté de calculer «, ce qui fait d’elle un mode de penser propre à l’homme. La raison s’oppose à l’intuition, en ceci qu’elle est la faculté de combiner des jugements, de déduire des conséquences. Mais elle s’oppose également à la passion ou à la folie, puisqu’elle...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 ... 17260 17261 17262 17263 17264 17265

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit