LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'éclatement de l'Union

La montée rapide des nationalismes dans la seconde moitié des années 80 s'exprime de plus en plus puissamment. Les États de la Baltique, la Lituanie la Lettonie et l'Estonie sont les premiers à s'insurger contre le pouvoir soviétique. Face à ces revendications, Gorbatchev, président de l'Union soviétique, se révèle avant tout soucieux de préserver un équilibre fragile entre réformateurs...

1 page - 1,80 ¤

La fin du bloc soviétique

En impulsant le changement, Gorbatchev et tous les acteurs de la perestroïka provoquent un immense bouleversement qui affecte l'ensemble des structures étatiques et économiques soviétiques. L'effet en est immédiatement déstabilisateur pour les pays d'Europe centrale et orientale. Si Gorbatchev a un temps espéré maintenir le camp socialiste en le démocratisant, il doit dès lors y renoncer. Sous la pression...

1 page - 1,80 ¤

La volonté réformatrice

Le 12 novembre 1982, Iouri Andropov succède à Léonid Brejnev à la tête du Parti, mais il meurt en février 1984 sans avoir pu imposer ses volontés réformatrices. Il est remplacé par Tchernenko qui, très malade, occupe le pouvoir quelques mois à peine. Après des années marquées par le vieillissement des dirigeants soviétiques, le 11 mars 1985 Gorbatchev devient secrétaire général du comité central...

1 page - 1,80 ¤

Solidarité

Au début des années 80 les blocages de l'économie polonaise entraînent la généralisation d'un mouvement de grèves qui s'étend bientôt à tout le pays. Incapable de désamorcer la crise par les seules concessions d'ordre local ou économique, le pouvoir se résout lors des accords conclus à Gdansk le 31 août 1980 à entériner le droit de grève et à accepter l'existence de...

1 page - 1,80 ¤

Dans l'enfer afghan

« Nous devions assister à l'instruction politique deux fois par semaine. On nous apprenait toujours la même chose : notre devoir est sacré, notre frontière doit être verrouillée. Le plus désagréable dans l'armée, c'est la délation : le chef nous ordonnait de dénoncer les autres pour la moindre peccadille, même si c'étaient des blessés ou des malades. Cela s'appelait : connaître le moral de la...

1 page - 1,80 ¤

L'invasion de l'Afghanistan

À la fin de décembre 1979, alors que la situation intérieure d'un régime afghan impopulaire et répressif se détériore, l'URSS intervient militairement. L'invasion soviétique vise autant au maintien du régime -le coup d'État d'avril 1978 a porté au pouvoir les communistes afghans- qu'à donner un coup d'arrêt à l'instabilité grandissante de cette zone géographique. Après les bouleversements qu'entraîne la révolution...

2 pages - 1,80 ¤

L'échec de la révolution

« Dans ce discours improvisé, il y aura de temps à autres quelques interruptions, et je pense que vous en comprendrez la cause. Je vous en prie, évitez les provocations, ne laissez pas la panique s'installer parmi nous. Dans cette situation difficile, nous n'avons pas d'autres solution que de regrouper nos forces et de rassembler nos esprits pour accomplir le...

1 page - 1,80 ¤

Le Printemps de Prague

Une des plus importante remise en cause de l'ordre social dans les démocraties populaires se produit à Prague au printemps 1968. La stagnation économique entraîne le mécontentement des économistes et de l'intelligentsia contre la centralisation du pouvoir. En juin 1967, le congrès des écrivains s'oppose publiquement à la direction du Parti. Après que des manifestations étudiantes ont...

5 pages - 1,80 ¤

Une diplomatie expansionniste

Les années 70 sont pour l'Union soviétique à la fois marquées par la détente avec les États-Unis et par un accroissement de son influence dans le tiers monde et ce, malgré la perte de son allié égyptien en mars 1976. En Afrique d'abord, où l'empire éthiopien et l'ultramar portugais s'effondrent, les colonies accèdent à l'indépendance et l'URSS est désormais susceptible de...

1 page - 1,80 ¤

La crise du système économique

En 1969, au prix d'un énorme effort économique, l'URSS atteint la parité nucléaire avec les États-Unis et développe un formidable potentiel militaire qui lui permet de mener une politique de grande puissance. Mais le complexe militaro-industriel pèse d'un poids trop lourd alors que les blocages de la gestion ultra centralisée de l'économie s'accentuent. Au cours des années 70, le système de...

1 page - 1,80 ¤

Extraits de la déclaration

« L'Union des Républiques socialistes soviétiques et les États-Unis d'Amérique, partant du fait qu'une guerre nucléaire aurait des conséquences désastreuses pour toute l'humanité, considérant que des mesures efficaces, destinées à limiter les systèmes de missiles anti-balistiques constitueraient un facteur important, susceptible de freiner la course aux armements stratégiques offensifs et auraient pour effet d'atténuer le risque d'une guerre dans...

1 page - 1,80 ¤

Extraits de la déclaration

1. Égalité souveraine, respect des droits inhérents à la souveraineté Les État participants respectent mutuellement leur égalité souveraine (...) et le droit de chacun d'entre eux de choisir et de développer librement son système politique, social, économique et culturel ainsi que celui de déterminer ses lois et ses réglements. (...) 2. Non-recours à la menace ou à l'emploi de la force. Les États...

1 page - 1,80 ¤

La normalisation Est-Ouest

En 1969, l'URSS atteint la parité nucléaire avec les États-Unis et ce nouvel équilibre des forces favorise la normalisation des relations Est-Ouest. Un pas important est franchi lorsque les dirigeants soviétiques inquiets de la visite du président américain Nixon à la Chine -la rupture idéologique entre l'URSS et la Chine populaire date de 1963- déploient une intense activité diplomatique qui...

1 page - 1,80 ¤

Les transformations de la société

Au cours de années 70 alors que les dysfonctionnements de l'économie s'accentuent, les travailleurs soviétiques mieux qualifiés sont insatisfaits de ne pouvoir déployer leurs initiatives et leur créativité. De plus, ces années sont marquées par une forte stabilisation des élites et donc par une fermeture des voies de promotion, ce qui renforce les mécontentements et sape les idéaux égalitaires...

1 page - 1,80 ¤

Le conservatisme de l'appareil

Alors que le volontarisme de Khrouchtchev devient un obstacle à la stabilité à laquelle aspirent aussi bien l'appareil politico-administratif que la société soviétique, la crise cubaine entame définitivement son prestige. Khrouchtchev est mis en minorité par le comité central et démis de ses fonctions. Le soucis de la nouvelle direction collégiale est désormais d'établir un système ordonné et...

1 page - 1,80 ¤

La crise cubaine

En avril 1961, l'opération de débarquement à Cuba baptisée Baie des cochons fomentée par les États-Unis, se solde par un fiasco. Fidel Castro proclame le caractère socialiste de la révolution et fusionne son mouvement avec le parti communiste. Un an plus tard, l'URSS intègre Cuba dans le camp socialiste en échange de l'intallation dans l'île de missiles à ogives...

6 pages - 1,80 ¤

Le mur de Berlin

La volonté de préserver un modus vivendi avec les États-Unis n'empêche pas l'URSS de mener une politique extérieure très active, qui à deux reprises semble devoir hypothéquer la coexistence pacifique et dégénérer en confrontation majeure. Le règlement du statut de Berlin devient ainsi, au début des années 60 une priorité. En effet, l'URSS n'accepte la réunification de l'Allemagne que...

5 pages - 1,80 ¤

Khrouchtchev veut dépasser l'Occident

« En 1958, la production industrielle de l'Union soviétique dépassa considérablement celles de la France, de l'Angleterre et de l'Allemagne de l'ouest prises ensemble. Le socialisme a pleinement démontré sa totale supériorité sur le capitalisme, en ce qui concerne le développement de la production. Nous abordons à présent une nouvelle étape de la compétition économique avec le capitalisme. Notre tâche est aujourd'hui...

1 page - 1,80 ¤

L'offensive économique

Un an après les bouleversements politiques du XXème congrès -1956- Khrouchtchev étend ses réformes à la sphère économique. Malgré une productivité alors assez soutenue, l'économie soviétique souffre de nombreux dysfonctionnements dont les effets les plus visibles sont l'inadéquation des produits et les pénuries. Les entreprises, jusque-là sous tutelles des ministères de branches, passent sous l'autorité des conseils économiques...

1 page - 1,80 ¤

Extraits de la déclaration

« Nous sommes arrivés à un tournant historique. Nous ne serons capables de faire ce qu'il faut dans cette situation révolutionnaire que si le peuple travailleur de Hongrie tout entier se rallie à nous dans la discipline. Les dirigeants du Parti et de l'État ne nous ont à ce jour pas présenté le programme révolutionnaire que nous attendions. Les...

1 page - 1,80 ¤

Les crises polonaises et hongroises

Les États d'Europe de l'est qui assistent à la libéralisation du système politique de l'URSS et à son raprochement avec la Yougoslavie -après des années de rupture- vivent une profonde remise en question. C'est donc dans les espoirs nés de la déstalinisation que se produisent en 1956, en Pologne puis en Hongrie, d'importantes explosions sociales et politiques. Dans...

1 page - 1,80 ¤

La coexistence pacifique

Depuis 1947, la guerre froide maintient une atmosphère de menaces constantes. La nécessité d'instaurer la détente dans les relations internationales s'impose aux dirigeants soviétiques. Le XXeme congrès du PCUS en 1956, congrès de la déstalinisation, est aussi celui de la coexistence pacifique. Khrouchtchev y affirme que l'URSS est suffisamment forte pour dissuader l'impérialisme de recourir à la guerre...

2 pages - 1,80 ¤

Le XXeme congrès

En faisant la lecture, le 24 février 1956, devant les délégués soviétiques d'un rapport, alors secret, dénonçant les crimes du stalinisme, Khrouchtchtev transforme le XXeme congrès du PCUS en celui de la déstalinisation. Le premier secrétaire du Parti réussit là doublement : il rend les changements intervenus depuis la mort de Staline irréversibles, en stigmatisant son despotisme, et par là-même s'impose...

1 page - 1,80 ¤

L'assouplissement de la répression

La mort de Staline le 5 mars 1953 autorise enfin une libéralisation du régime à laquelle aspirent la société et le Parti dans sa grande majorité. Pour les nouveaux dirigeants, il s'agit prioritairement de mettre fin à la terreur de masse. Pour ce faire, les instruments de la répression, les organes de la sûreté d'État, sont profondément réorganisés. Le ministère...

1 page - 1,80 ¤

La libéralisation du système

À la mort de Staline, les dirigeants soviétiques sont conscients qu'il est devenu impérieux pour le régime de se libéraliser. Des divergences existent pourtant sur l'ampleur des réformes à consentir. Beria, le tout puissant chef de la sécurité d'État, est physiquement éliminé, pour avoir notamment voulu la réunification de l'Allemagne. Malgré le retour à la direction collective, la...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 ... 17518 17519 17520 17521 17522 17523

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit