LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les ghettos

Dès la fin de 1940, les SS -chargés de la « Question juive »- imposent la création de ghettos, principalement en Pologne, où vivent 3,5 millions de juifs. Les nazis imposent ainsi le regroupement des communautés juives dans les grandes villes du Gouvernement général, à l'est du pays. L'entassement des Juifs dans ces ghettos permet aux nazis de les recenser,...

1 page - 1,80 ¤

Le ghetto de Lodz

Ordre adressé, le 10 décembre 1939, aux instances chargées de l'organisation du ghetto de Lodz par le SS responsable de la région, Uebelhoer : « La création du ghetto n'est évidemment qu'une mesure transitoire. Il m'appartiendra de décider à quel moment et par quels moyens le ghetto, et du même coup la ville de Lodz, seront nettoyés des Juifs. En tout...

1 page - 1,80 ¤

Une "réserve" à Madagascar?

« La solution de Madagascar signifie, du point de vue allemand, la création d'un grand ghetto. Cette mesure évite que les Juifs ne créent, en Palestine par exemple, leur propre Vatican et puissent ainsi utiliser pour leurs propres objectifs la valeur symbolique que les parties chrétiennes et musulmanes du monde accordent à Jérusalem. Par ailleurs, les Juifs restent entre...

1 page - 1,80 ¤

Des réserves pour Juifs

Sans entrer ici dans le débat entre historiens « intentionnalistes », qui pensent qu'Hitler a toujours eu pour but d'exterminer les Juifs d'Europe, et historiens « fonctionnalistes », qui, eux penchent pour une explication plus empirique de la Shoah, il apparaît toutefois que le régime nazi imagine, dans un premier temps, de créer des réserves humaines, où viendraient s'entasser les populations juives. Un...

1 page - 1,80 ¤

La traque aux Résistants

Les résistances à l'occupation allemande se mettent progressivement en place. Mais la tâche de ces hommes et de ces femmes est rendue d'autant plus dangereuse qu'ils doivent également lutter contre les autorités de leur propre pays, qui, pour la plupart en Europe, ont fait le choix de collaborer avec le Reich. Les premiers mouvements de résistance d'importance n'émergent,...

1 page - 1,80 ¤

Nuit et Brouillard

DIRECTIVES Pour la poursuite des actes délictueux commis contre le Reich ou la Puissance occupante dans les territoires occupés. Avec le début de la campagne de Russie, des éléments communistes et d'autres milieux germanophobes ont intensifié leurs attaques contre le Reich et contre la Puissance occupante. L'étendue et le caractère dangereux de ces menées imposent, pour des raisons d'intimidation, les...

1 page - 1,80 ¤

Le RSHA

Le RSHA (Reichssicherheithauptamt ), l'« Office principal de la sécurité du Reich » est une énorme machine qui, de 1939 à 1945, regroupe tous les corps de la SS, et règne en maître sur l'Europe occupée. Crée en septembre 1939 par Himmler, cet organisme regroupe la Gestapo (police politique), la Sipo (sécurité) et le SD (service de renseignement). Dirigé par des...

1 page - 1,80 ¤

Le RSHA jugé à Nuremberg

« Le RSHA joua un rôle capital dans la réalisation de la " Solution finale de la question juive ", qui n'était autre chose que l'extermination des Juifs. Une section spéciale placée sous l'autorité du Service IV du RSHA fut créée pour faire exécuter ce programme. Sous sa direction, six millions de Juifs environ furent tués, dont deux millions...

1 page - 1,80 ¤

La vie dans les camps de concentration

1. La guerre a apporté des changements structuraux visibles dans les camps de concentration, et a radicalement modifié leurs tâches, en ce qui concerne l'utilisation des détenus. La détention pour les seuls motifs de sécurité, éducatifs ou préventifs, ne se trouve plus au premier plan. Le centre de gravité s'est déplacé vers le côté économique. La mobilisation de...

4 pages - 1,80 ¤

La terreur oustachie

« Soldats croates, servez-vous de vos armes contre les officiers et les soldats serbes. Nous lutterons désormais, épaule contre épaule, aux côtés de nos alliés, les allemands et les italiens. » Cité d'après, Assassins au nom de Dieu, Les Oustachis, éditions de La Vigie, Paris, 1951. La collaboration hongroise « J'aimerais venir en aide aux troupes allemandes pour abattre le bolchévisme et serais prêt...

1 page - 1,80 ¤

La constellation fasciste des Balkans

La plupart des régimes balkaniques sont déjà des dictatures bien avant l'invasion allemande. C'est donc naturellement que ces pays intègrent la nébuleuse fasciste de la « nouvelle Europe », avec l'illusion de devenir partenaires du Reich. Les élites traditionnelles parviennent même à se maintenir en place, en écartant -avec la bénédiction des nazis- les partis proprement fascistes, mais dont l'influence...

1 page - 1,80 ¤

L'État français entre en collaboration

C'est dans l'honneur, et pour maintenir l'unité française, une unité de dix siècles, dans le cadre d'une activité constructive du nouvel ordre européen, que j'entre aujourd'hui dans la voie de la collaboration. Cette politique est la mienne, mes ministres ne sont responsables que devant moi. C'est moi seul que l'histoire jugera....

1 page - 1,80 ¤

Les collaborateurs de l'Ouest

Il n'y a pas que les dictatures balkaniques qui aient fait allégeance à Hitler, pensant intégrer la tête haute l'« Ordre nouveau » que le Troisième Reich entend instaurer en Europe. Profitant de la défaite de leur pays et de l'hégémonie nazie, les courants antirépublicains, fascisants ou simplement opportunistes des démocraties occidentales s'emparent progressivement du pouvoir. La France saborde son régime...

1 page - 1,80 ¤

L'État collaborateur

Ma présence au gouvernement a une signification qui n'échappe à personne. J'ai la volonté de rétablir avec l'Allemagne et avec l'Italie, des relations normales et confiantes. De cette guerre surgira inévitablement une nouvelle Europe. Pour construire cette Europe, l'Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques. elle doit avec d'autres consentir d'immenses sacrifices, et elle ne ménage pas le...

1 page - 1,80 ¤

L'exemple de Vichy

En juin 1940, la France est coupée en deux. La partie nord, au-dessus d'une ligne qui va du lac de Genève à la frontière atlantique espagnole est occupée par la Wehrmacht. Ainsi en a décidé l'armistice, signé le 22 juin. Le gouvernement, replié à Vichy, reste théoriquement souverain en zone sud -si l'on excepte les zones annexées par...

1 page - 1,80 ¤

Le collaborationnisme français

Lorsque Jacques Doriot apprend, le 22 juin 1941, que " la Wehrmacht est entrée en Union soviétique ", il accueille avec enthousiasme la nouvelle : « Désormais cette guerre prend tout son sens. Désormais cette guerre est notre guerre. Elle est la suite logique du combat que nous avons commencé (...) il y a cinq ans [contre le communisme]. Cette guerre, notre guerre,...

1 page - 1,80 ¤

Croisades antibolcheviques

La majeure partie des régimes qui font allégeance à l'Allemagne acceptent, d'une manière ou d'une autre, de participer à la guerre contre l'Union soviétique, par anticommunisme, et pour solder de vieux comptes avec Moscou. Ainsi, certains pays engagent leur propre armée dans l'opération Barbarrossa du 22 juin 1941, qui lance le déclenchement de l'invasion du pays des soviets par le IIIe...

1 page - 1,80 ¤

Vichy et les Juifs

« Est regardé comme juif : 1° Celui ou celle, appartenant ou non à une confession quelconque, qui est issu d'au moins trois grands-parents de race juive, ou de deux seulement si son conjoint est lui-même issu de deux grands-parents de race juive. Est regardé comme étant de race juive le grand-parent ayant appartenu à la religion juive. 2° Celui ou celle qui appartient ...

1 page - 1,80 ¤

Les complices de la Shoah

L'antisémitisme n'est pas l'apanage du IIIe Reich. D'autres pays, entrés dans l'orbite allemand, instaurent une politique de discrimination et finissent par être acteurs de l'Holocauste, en organisant des convois de la mort, devançant parfois les ordres nazis. La Roumanie commence par exclure les Juifs de l'armée, les exproprie de leurs biens fonciers et immobiliers, puis crée, en mai 1941 un...

1 page - 1,80 ¤

Le travail forcé

Les territoires conquis doivent fournir au Reich leurs richesses économiques, mais également des bras. La guerre mobilise en effet dès 1939 près de 4,5 millions d'ouvriers allemands, qu'il faut remplacer. Jusqu'en 1942, alors que 3,5 millions de travailleurs étrangers sont utilisés en Allemagne, la Pologne fournie le plus gros contingent de main d'oeuvre (29%), suivie des pays alliés (11,6%) et des...

1 page - 1,80 ¤

Les échanges inégaux

L'économie du Reich ne peut, à elle seule, supporter l'effort de guerre. D'autant que le conflit se prolonge plus longtemps qu'Hitler ne l'avait prévu : la résistance de l'URSS et l'entrée en guerre des États-Unis, en décembre 1942, ont changé la donne. Le Führer refusant de faire peser sur la population allemande les besoins en armements et en produits de toute...

1 page - 1,80 ¤

Les pillages

L'occupant allemand ne s'embarrasse pas toujours d'artifices prétendument légaux pour s'accaparer les richesses des pays conquis. À l'Est, en Pologne, en Russie, en Ukraine et dans l'Ostland (Biélorussie et Pays baltes), l'agriculture et l'industrie sont tout bonnement colonisées, au seul profit du Reich. Cette zone géographique correspond, dans le délire raciste et expansionniste hitlérien à « l'espace vital » au...

1 page - 1,80 ¤

Le redécoupage de l'Europe

L'« Ordre nouveau » que prétend imposer le Troisième Reich à l'Europe dominée est avant tout « racial », et le continent est en partie remodelé selon les critères racistes du régime nazi. Hitler veut « germaniser » des zones qu'il juge dignes de faire partie de la nouvelle Allemagne et en profite également pour solder les comptes territoriaux de la première guerre mondiale. L'Allemagne...

1 page - 1,80 ¤

Les satellites de Berlin

Quatre pays d'Europe, qui, par leur histoire ou leur position géographique, sont enclins à faire allégance au Reich, se placent dans son orbite dès le début du conflit. La Roumanie, tout d'abord, accepte dès 1940 que des troupes allemandes stationnent en permanence sur son territoire. Le régime autoritaire du général Antonescu, germanophile et anticommuniste, s'accommode très bien de cette...

1 page - 1,80 ¤

Les pays sous tutelle

Certains pays vaincus par l'Allemagne ont à leur tête des gouvernements qui font le choix de collaborer avec Berlin dans l'espoir d'intégrer la « nouvelle Europe » en bonne place. En fait, tous ces dirigeants ne sont là que grâce au bon vouloir du régime hitlérien. C'est le cas de la France de Vichy, dont le gouvernement, issu de la débâcle,...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 ... 17518 17519 17520 17521 17522 17523

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit