LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Vers le pouvoir

À la fin de 1921, Mussolini a atteint son premier objectif : devenir incontournable aux yeux du pouvoir économique et d'une partie de la classe politique. Mais ces fasci qu'il a contribué à créer et qui continuent de semer la terreur à travers le pays, sont encore incontrôlables, et refusent de se soumettre à un seul chef. Le nouveau député...

1 page - 1,80 ¤

L'impasse démocratique

Le paysage politique italien est totalement bouleversé à l'issue de la première guerre mondiale. Les grands partis de gouvernement, qui ont fait l'unité du pays au milieu du XIXe siècle, sont largement concurrencés par trois nouveaux mouvements politiques : le parti socialiste, les catholiques du parti populaire et le courant nationaliste, aux aspirations totalement contradictoires. Incapables de s'entendre pour trouver...

1 page - 1,80 ¤

La terreur squadriste

La vague révolutionnaire qui secoue l'Italie de 1919 à 1920 permet à Mussolini et aux squadre (escouades) fascistes d'entrer en force sur la scène politique. Mussolini, tout en soutenant certaines revendications des grévistes, profite de la panique des grands industriels et des grands propriétaires terriens, menacés d'être dépossédés de leur biens, pour s'imposer comme seul recours possible face...

1 page - 1,80 ¤

L'échec révolutionnaire

Plusieurs facteurs contribuent, à partir du printemps 1919, à ce qu'ouvriers et paysans tentent de s'emparer des usines et des terres pour devenir maîtres de leur destin. Le pays est alors touché de plein fouet par la crise économique mondiale, à laquelle ni le secteur privé ni l'État n'arrivent à faire face. Ce qui rend les disparités sociales d'autant...

1 page - 1,80 ¤

La crise économique

L'économie italienne, à l'issue de la guerre, est en état de quasi asphyxie, alors qu'elle n'était déjà pas très solide avant le conflit. Le pays souffre d'une trop grande concentration industrielle au nord du pays, tandis que le Sud, agricole et extrêmement pauvre, est aux mains des grands propriétaires terriens. Or l'État, pour soutenir l'effort de guerre, a largement...

1 page - 1,80 ¤

D'Annunzio et Fiume

« La plus italienne des villes d'Italie, aujourd'hui plus italienne que Vérone ou Pise ou Perouse ou tout autre commune insigne, était perdue pour nous, sous la menace de toutes les profanations et de toutes les violations. J'étais malade dans mon lit. Je me suis levé pour répondre à l'appel. Les forces ne m'ont pas abandonné. Moi et mes compagnons,...

1 page - 1,80 ¤

La flambée nationaliste

La grande majorité des Italiens, qui n'avait pas voulu la guerre, refuse les arbitrages de la paix retrouvée, qu'elle trouve injustes. Les Alliés ont en effet, durant le conflit, promis un certain nombre de territoires à l'Italie, en échange de sa participation au conflit. Ces terres, qui font encore partie des empires austro-hongrois et ottoman, sont, pour la...

1 page - 1,80 ¤

Mussolini et Fiume

« Il faut mettre les Trois (Wilson, Clemenceau et Lloyd George) en présence du fait accompli. (...) Le fait accompli, c'est un décret d'annexion en présence duquel les Yougoslaves, même en grinçant des dents, devraient s'incliner. Ils ne peuvent pas faire la guerre à l'Italie. Ils n'ont pas de canons, de mitrailleuses, d'aéroplanes, de munitions (...) l'occasion pour l'Italie...

1 page - 1,80 ¤

La naissance des fasci

Les premiers pas du fascisme italien sont hésitants. Ce mouvement, qui se veut une réponse à l'incapacité des partis traditionnels à trouver une issue à la crise économique et politique que traverse l'Italie de l'immédiate après-guerre, rassemble en effet des courants de pensée plutôt hétéroclites. Créé par Mussolini en mars 1919 à Milan, le fascisme intègre des associations de...

1 page - 1,80 ¤

L'ascension de Mussolini

Benito Mussolini naît en Romagne, le 25 juillet 1883. Son père est forgeron et cafetier, de tendance anarchiste. Sa mère est institutrice, métier auquel Mussolini se destine : il obtient son diplôme à 18 ans, alors qu'il est membre du Parti socialiste italien (PSI). Mais ne trouvant pas de travail, il émigre en Suisse, de 1902 à 1904. Il y vit dans la...

1 page - 1,80 ¤

Les raisons du Pacte

« La question de la guerre ou de la paix entre dans une phase qui pour nous est critique. Si nous concluons le traité d'assistance mutuelle avec la France et la Grande Bretagne, l'Allemagne renoncera à la Pologne et recherchera un modus vivendi avec les puissances occidentales. La guerre sera écartée, mais par la suite les événements pourront prendre...

1 page - 1,80 ¤

Le Pacte germano-soviétique

Staline a compris qu'une guerre européenne est inévitable et il s'agit pour lui de la tenir éloignée le plus longtemps possible du sol russe. Une véritable politique de défense commune avec la France et l'Angleterre semble difficile. Aux différents renoncements des démocraties face à Hitler , s'ajoute le fort mouvement anti-bolchévique qui existe en Grande Bretagne et se développe...

8 pages - 1,80 ¤

L'URSS face au monde

Les promoteurs de la révolution d'Octobre considèrent que son succès dépend du déclenchement d'une révolution européenne, principalement en Allemagne. Mais l'écrasement au début des années 20 des différents foyers révolutionnaires, éloigne cette perspective. À partir de 1921, date qui coïncide avec l'instauration de la NEP (nouvelle politique économique), la Russie soviétique met en place une «double» politique étrangère qui...

1 page - 1,80 ¤

La guerre d'Espagne

Après la victoire aux élections de 1936, d'un front populaire qui réunit anarchistes, socialistes, communistes et radicaux, des militaires putschistes, sous le commandement des généraux Franco et Sanjurjo, se soulèvent le 18 juillet 1936, contre la république espagnole. La guerre civile est déclenchée. L'URSS alors engagée dans une tactique de soutien aux démocraties occidentales censée faire rempart à la montée...

5 pages - 1,80 ¤

Les fronts populaires

Entre 1928 et 1933 la politique extérieure soviétique se fonde sur le refus de toute collaboration avec la social-démocratie. Le Xème plénum de l'Internationale communiste en juillet 1929, consacre la théorie du « social-fascisme ». Il faut attendre en 1933, l'échec aux élections du KPD (parti communiste allemand) qui a refusé toute politique commune avec la social-démocratie, et l'arrivée au pouvoir...

1 page - 1,80 ¤

Le Komintern

L'avenir de la révolution soviétique est longtemps, pour ses dirigeants, lié aux perspectives de révolution européenne. Aussi devant l'échec révolutionnaire européen et surtout allemand, Lenine fixe des conditions rigoureuses d'accès au Komintern (Internationale communiste chargée d'organiser la révolution dans tous les pays) : devoir de créer à côté de l'organisation légale un organisme clandestin, de conquérir les syndicats, de soutenir...

1 page - 1,80 ¤

L'agitation révolutionnaire

L'Europe des années 20 vit dans l'agitation révolutionnaire. En Allemagne, les Spartakistes de la gauche révolutionnaire, dirigés par Rosa Luxembourg et Kart Liebnecht essaient de déclencher une révolution appuyée sur les conseils d'ouvriers et de soldats. En Hongrie, les paysans s'emparent des terres des grands propriétaires et le 21 mars 1919, des conseils d'ouvriers et de soldats proclament la dictature du...

1 page - 1,80 ¤

Staline et le culte de la personnalité

« Vous pouvez compter que le camarade Staline saura accomplir son devoir devant le peuple, devant la classe ouvrière, devant la paysannerie, devant l'intelligentsia. Que les députés soient des combattants intrépides, impitoyables envers les ennemis du peuple, comme l'était Lénine. Qu'ils soient justes et honnêtes comme l'était Lénine. Qu'ils aiment leur peuple comme l'aimait Lénine. »...

1 page - 1,80 ¤

La propagande

Alors que tout au long des années 30 des millions de personnes sont exclues du corps social, que la baisse démographique est vertigineuse, le principe de réalité cède à la mystique de la construction du socialisme. Ainsi une nouvelle constitution -modèle de garantie des libertés fondamentales-, créée pour ne pas être appliquée, est adoptée en 1936. Les disciplines intellectuelles sont...

1 page - 1,80 ¤

La dictature du Parti

Au lendemain de la guerre civile, le parti bolchevique cesse d'être une organisation d'avant-garde. En son sein, un courant administratif et disciplinaire se développe. Ce processus est facilité par l'essor de nouveaux membres moins idéologisés et marqués par le « communisme de guerre ». En 1921 le parti communiste prend sa forme définitive, celle de parti état -système de contrôle...

1 page - 1,80 ¤

La dictature du Parti

Au lendemain de la guerre civile, le parti bolchevique cesse d'être une organisation d'avant-garde. En son sein, un courant administratif et disciplinaire se développe. Ce processus est facilité par l'essor de nouveaux membres moins idéologisés et marqués par le « communisme de guerre ». En 1921 le parti communiste prend sa forme définitive, celle de parti état -système de contrôle...

1 page - 1,80 ¤

Les grandes purges

L'assassinat de Kirov, dauphin (ou rival?) de Staline en 1934, semble donner le signal des grandes purges. Pour Staline, il s'agit d‘éliminer toute divergence et d'imposer au Parti et plus largement au système son despotisme personnel. Il s'agit également de renforcer la toute-puissance de l'État et du système d'organisation de la société tels qu'ils se sont mis en...

1 page - 1,80 ¤

Le NKVD et le Goulag

En 1936, Ejov est nommé à la direction du NKVD, police politique qui succède à la Gépéou. Ses effectifs augmentent et le contrôle personnel de Staline s'étend au système de surveillance policière de toute l'URSS. Ejov et ses troupes ont toute latitude pour mener les purges et déterminer leur extension. La police politique soviétique joue un rôle déterminant dans...

2 pages - 1,80 ¤

La mobilisation de la société

Le premier plan quinquennal met fin à la prépondérance de la paysannerie en Russie. La collectivisation des campagnes, imposée par la force, entraîne la déportation vers les camps de 4 millions de koulaks (paysans aisés). D'autres résistent à la collectivisation, provoque une famine dont le nombre de victimes s'évalue à 6 millions. Quelque 30 millions de paysans sont déracinés et transférés...

1 page - 1,80 ¤

La guerre de succession

En 1923, Lénine est frappé de plusieurs attaques d'hémiplégie. Retiré du pouvoir, il dicte sa « lettre au congrès » connue sous le nom de « Testament de Lénine » qui met en garde contre une trop grande bureaucratisation du Parti et de l'appareil d'État. Il y affirme l'importance du rôle des syndicats dans la défense des ouvriers contre « leur État », et...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 16709 16710 16711 16712 ... 17518 17519 17520 17521 17522 17523

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit