LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Marcello Malpighi

Marcello Malpighi (1628-1694), médecin italien. Après avoir été professeur à l'université de Bologne, il devint, en 1691, médecin particulier du pape Innocent XII. Il fut parmi les premiers à utiliser le microscope pour l'étude de la matière vivante. On lui doit notamment la découverte des glomérules du rein, qui portent son nom, celle du corps muqueux, qui constitue...

1 page - 1,80 ¤

Moïse Maimonide

Moïse Maimonide (1135-1204) : médecin, théologien et philosophe juif. Fuyant la persécution subie par les Juifs, il quitta l'Espagne, s'installa à Fès, en Palestine, puis en Egypte, où il devint médecin à la cour des Ayyubides. Très cultivé, il laissa une oeuvre abondante écrite en arabe et en hébreu, dans laquelle figure notamment un traité de philosophie inspiré...

1 page - 1,80 ¤

Richard Lower

Richard Lower (1631-1691) se détache sur le plan de la physiologie et de l'anatomie pathologique. Continuateur de Harvey, il montre que le sang veineux devient rouge du fait de son mélange avec l'air inspiré dans le poumon. Il démontre également l'existence des anastomoses entre les deux systèmes artériels du coeur, prouve la justification et l'efficacité de la saignée...

1 page - 1,80 ¤

Cesare Lombroso

Cesare Lombroso (1835-1909), médecin et criminologue italien fut successivement chargé de cours à l'université de Pavie, directeur de l'hôpital psychiatrique de Pesaro et professeur de psychiatrie à l'université de Turin. L'un des premiers, il soutient la thèse selon laquelle les criminels sont, avant tout, des malades qui ne peuvent être rendus entièrement responsables de leurs actes. Ils présentent...

1 page - 1,80 ¤

Joseph Lister et l'asepsie

Joseph Lister (1827-1912), professeur de chirurgie à Glasgow se livre à des recherches sur les infections et les inflammations qui le conduisent à mettre en relief l'importance de l'asepsie, en 1867. Grâce à lui, le phénol, dont il a reconnu les propriétés désinfectantes, est utilisé dans les salles de chirurgie, et la mortalité postopératoire diminue spectaculairement. Il est...

4 pages - 1,80 ¤

Antoine - Laurent de Lavoisier

Antoine - Laurent de Lavoisier (1743-1794) est l'un de ces savants omniscients si nombreux au XVIIIe siècle : chimiste, naturaliste, économiste, député à la Constituante, il est également fermier général, ce qui lui vaudra d'être guillotiné en 1794. Il attribua à l'oxygène, découvert par Bayen et Priestley, son nom définitif : il est le fondateur d'une nomenclature chimique...

1 page - 1,80 ¤

Karl Landsteiner

Karl Landsteiner (1868-1943), est le premier qui parvient à distinguer dans l'espèce humaine quatre grands groupes sanguins (des globules rouges) étiquetés A, B. AB et 0, selon leurs compatibilités : certains individus ne peuvent recevoir que le sang de leur groupe, d'autres les accueillent tous sans accident. A condition de respecter la spécificité de chaque personne, la transfusion...

1 page - 1,80 ¤

Giovanni Lancisi

De nombreux médecins italiens se consacrent à l'étude du paludisme, le plus célèbre étant Giovanni Lancisi (1654-1720). Il semble avoir entrevu le rôle propagateur des moustiques et reprend l'argument d'Hippocrate fondé sur la liaison entre le développement des fièvres et le «mauvais air» dégagé par les zones marécageuses (d'où les noms de paludisme et de malaria). Il préconise...

1 page - 1,80 ¤

Théophile René Laennec

Théophile René Laennec (1781-1826), s'initie très jeune à la chirurgie puis, en 1816, devient médecin de l'hôpital Necker à Paris. Il invente en 1816 le stéthoscope. Professeur au Collège de France et professeur de clinique médicale à l'hôpital de la Charité à partir de 1822, il meurt à 45 ans de tuberculose, maladie qu'il a décrite le premier...

1 page - 1,80 ¤

Theodor Kocher

Theodor Kocher est l'un des praticiens qui perfectionnèrent leur instrumentation. Ils mettent au point des pinces hémostatiques faciles à manier et munies de crans de sûreté. Des drains de caoutchouc ou de verre font couler les sécrétions à l'extérieur du corps. Grâce à l'électricité, ils éclairent mieux leur champ opératoire avec un scialytique ne laissant aucune ombre....

1 page - 1,80 ¤

Eugène Koeberlé

Eugène Koeberlé est l'un des praticiens qui perfectionnèrent leur instrumentation. Ils mettent au point des pinces hémostatiques faciles à manier et munies de crans de sûreté. Des drains de caoutchouc ou de verre font couler les sécrétions à l'extérieur du corps. Grâce à l'électricité, ils éclairent mieux leur champ opératoire avec un scialytique ne laissant aucune ombre....

1 page - 1,80 ¤

Robert Koch

Robert Koch, (1843-1910), médecin Allemand. Poursuivant des travaux de bactériologie, il étudie notamment les germes trouvés dans le sang de moutons morts du charbon et parvient à identifier, en 1882, le bacille de la tuberculose. Il dénombre les modes de transmission de cette maladie et invente une méthode de diagnostic à partir des réactions cutanées à la tuberculine....

1 page - 1,80 ¤

Pierre Janet

Pierre Janet (1859-1947), directeur de laboratoire de psychologie pathologique à la Salpêtrière puis, à partir de 1902, professeur au Collège de France, il se voua à l'étude des maladies mentales. Selon lui, il ne suffit pas, pour guérir le patient, d'amener à la conscience les idées subconscientes, mais il faut aussi les détruire en les dissociant ou en...

1 page - 1,80 ¤

Edward Jenner

Edward Jenner, (1749-1823) est un médecin anglais à qui l'on doit la découverte de la vaccination. Ayant observé que les paysans en contact avec les vaches atteintes d'une maladie du pis, le cowpox, ou vaccine, étaient immunisés contre la variole, il eut l'idée d'inoculer du pus de vaccine dans l'organisme humain pour empêcher de contracter l'infection. Il procéda...

1 page - 1,80 ¤

Carl Gustav Jung

Carl Gustav Jung, (1875-1961) entre, après avoir terminé ses études de médecine, dans un important établissement psychiatrique de Zurich. Il noue en 1906 des relations avec Sigmund Freud, qui le considère un temps comme son successeur à la tête du mouvement psychanalytique. Mais, en raison de divergences théoriques concernant notamment la nature de la libido (Jung publie, en...

1 page - 1,80 ¤

Godfrey Hounsfield

En 1971, Godfrey Hounsfield, ingénieur anglais, met au point la scénographie, merveilleux perfectionnement de la tomographie des années 1930. La zone examinée par le faisceau de rayons X est abordée sous des angles différents; après avoir traversé les tissus, le rayonnement sortant est de qualité différente selon leur densité et le nombre considérable des informations ainsi obtenues est...

1 page - 1,80 ¤

William Harvey

William Harvey (1578-1657), médecin Anglais, enseignant l'anatomie et la chirurgie au Collège royal fut chirurgien des rois d'Angleterre Jacques Ier et Charles Ier. On lui doit surtout la découverte du mécanisme de la circulation sanguine, qu'il établit en pratiquant des expériences sur l'homme et l'animal. Il fit aussi des recherches sur l'embryon de poulet ainsi que sur les...

1 page - 1,80 ¤

Albrecht von Haller

A la Suisse appartient Albrecht von Haller (1708-1777), personnalité marquante du XVIIIe siècle européen. Après avoir été l'élève de Boerhaave à Leyde, de Winslow à Paris, de Bernoulli à Bâle, il se fixe finalement à Berne et se révèle simultanément physiologiste, poète, anatomiste, chimiste, expérimentateur, se servant de sa prodigieuse érudition pour rédiger une oeuvre considérable, et entretenant...

1 page - 1,80 ¤

Freud médecin

Médecin autrichien, fondateur de la psychanalyse (1856-1939). Docteur en médecine en 1881, il se spécialise en neurologie. Un stage effectué en 1885 dans le service du neurologue Jean-Martin Charcot à l'hôpital de la Salpêtrière, à Paris, lui permet d'observer les manifestations de l'hystérie et les effets de l'hypnose. Sigmund Freud pense qu'à l'origine des troubles névrotiques se trouvent...

1 page - 1,80 ¤

Carlo Forlanini et John Murphy

Vers 1890, Carlo Forlanini, à Pavie (1847-1918) et John Murphy, à Chicago (1850-1916), auront, presque simultanément, la même idée de «mettre au repos» le poumon atteint en le comprimant avec de l'air introduit dans la cavité pleurale où règne normalement une pression négative. Cette technique du pneumothorax, jointe à la cure de repos dans des sites au climat...

1 page - 1,80 ¤

Simon Flexner

Simon Flexner (1863-1946) a introduit une réforme aux Etats-Unis qui marquera les esprits. Son pays en avait bien besoin, tant pullulaient les écoles de médecine dispensant un enseignement rudimentaire. Flexner réussit à diffuser des normes et des schémas didactiques rigoureux, aussi bien pour les facultés que pour les hôpitaux d'enseignement. Grâce à lui, des établissements américains acquièrent un...

1 page - 1,80 ¤

Sir Alexandre Fleming

Sir Alexandre Fleming (1881-1955) : médecin et bactériologiste britannique. Toute la carrière d'Alexander Fleming se déroule au Saint Mary's Hospital de Londres, où il devient professeur en 1919. En 1928, il découvre par hasard que la prolifération bactérienne est inhibée par une moisissure banale, Penicillium notatum, mais ne dispose pas des moyens nécessaires pour poursuivre des recherches chimiques...

1 page - 1,80 ¤

Fernel

Fils d'un aubergiste du nord de la France, Fernel (1497­1588) enseigne longtemps les mathématiques, puis se passionne pour l'astronomie et la géodésie. Son beau-père lui impose plus tard l'étude de la médecine afin de lui permettre de subvenir aux besoins de son ménage. Il publie bientôt une Universa Medicina, très souvent rééditée. Il donne d'emblée la primauté à...

1 page - 1,80 ¤

Paul Ehrlich

Médecin allemand (1854-1915). Les recherches de Paul Ehrlich portèrent notamment sur l'utilisation des anticorps sécrétés par l'organisme contre les affections microbiennes. Il mit au point deux dérivés arsenicaux qui furent les premiers traitements efficaces de la syphilis. En 1908, il reçut le prix Nobel de médecine pour ses travaux....

1 page - 1,80 ¤

Erasistrate

Erasistrate, né à Cos en 320 av. étudie le système vasculaire. Il affirme que le sang circule des artères dans les veines par d'invisibles conduits et rectifie l'analyse erronée d'Aristote sur le coeur. Convaincu du rôle primordial du sang dans le corps humain, il s'oppose à la saignée en raison de la perte qui en résulte. Comme il...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 16709 16710 16711 16712 16713 16714 16715 16716 16717 ... 17518 17519 17520 17521 17522 17523

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit