LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La conscience morale est-elle en nous la voix de la nature ou de la culture ?

I) La voix de notre conscience nous semble être celle de la nature. B) Pour trouver une règle à notre conduite, il nous faut donc redescendre en nous-mêmes pour écouter la voix de la nature. (Rousseau) II) N'est-elle pas plutôt le fruit d'un conditionnement social...  III) ... que l'individu peut néanmoins transcender ?  || La conscience morale est-elle...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience m'isole-t-elle du monde ?

Note : 8/10

Ainsi, elle instaure une hiérarchie entre la nature de la conscience et celle du monde : la nature de la conscience est nécessaire, celle du monde est contingente. Ce qui signifie que même sans l'existence du monde, la structure de la conscience resterait inchangée. Le fondement de la conscience est donc indépendant du monde...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience me fait-elle connaître que je suis libre ?

Note : 8/10

Et de ce fait, conscience = connaissance.C'est ma conscience qui va me faire prendre connaissance de ma liberté. Plus j'ai conscience, plus j'ai connaissance et plus je suis libre de me déterminer. Un être qui serait toute conscience et toute connaissance serait entièrement libre et ne se tromperait jamais, comme Dieu, d'où me vient ma liberté infinie.* Le...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience historique est-elle un anti-destin ?

Note : 8/10

La " conscience historique " est donc également relativiste puisqu'affirmant que tout historique est contextuel (c'est là le sens de l'historicisme). En conséquence, la " conscience historique " s'oppose à tous passivité et fatalisme en tant qu'elle est prise de conscience (réflexive) de la détermination, ou encore du déterminisme relatif histoire. L'historicisme propre à la conscience historique ainsi définie consiste en le savoir...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience fait-elle mon malheur ?

Note : 5.1/10

Aussi Epicure distingue-t-il : * Les désirs naturels et nécessaires au bien-être du corps et de l'âme, qui s'appliquent aux objets susceptibles de supprimer la douleur, tels la boisson qui étanche la soif ou la pain qui calme la faim. * Les désirs naturels et non nécessaires. Les objets de ces derniers sont, par exemple, les mets délicats qui permettent...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle un privilège ?

Note : 9/10

La conscience semble pouvoir se définition comme un état psychique aperceptif, c'est-à-dire conscience de ce que je fais ou de ce que je pense. Plus simplement, il semble possible de définir à un degré zéro de compréhension la conscience comme un état perceptif, ou comme la connaissance plus ou moins claire que je peux avoir de mon existence...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle un obstacle au bonheur ?

Note : 9/10

Mais cela n'est pas à la portée du vulgaire. De là vient qu'il décrie les gens qui en sont capables, parce qu'il a honte de lui-même et veut cacher sa propre impuissance. Il dit que l'intempérance est une chose laide, essayant par là d'asservir ceux qui sont mieux doués par la nature et, ne pouvant lui-même fournir à...

4 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle un état d'esprit ?

Note : 9/10

Socrate incarnera à son époque, au détriment du pouvoir de la Cité, la conscience morale, le sujet autonome, le vouloir individuel. Il sera pour cela, pour avoir provoqué l'ordre, jugé et mis à mort.        b. Une autre figure capitale, représentative de la volonté d'extraire l'individu du joug des lois, est celle de Jésus. En effet, Jésus est...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle source d'illusion ?

Note : 9/10

Un président de séance, à l'ouverture dit « Je déclare la séance fermée » au lieu de dire « Je déclare la séance ouverte ». Personne ne peut se  méprendre sur ses sentiments ; il préférerait ne pas être là. Mais ce désir (ne pas assister au colloque) ne peut s'exprimer directement, car il heurterait la politesse, les obligations sociales, professionnelles, morales du ...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle solidaire ou solitaire ?

Note : 10/10

D'ailleurs, le domaine de la conscience n'est-il pas, par définition, celui de la subjectivité ? Je suis moi, et nul autre ne saurait avoir ce privilège. Si j'éprouve tant de difficultés à me faire comprendre, c'est que j'ai l'évidence d'être seul à ressentir le chagrin qui est le mien à cet instant et dans cette tonalité précise. Les...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle le propre de l'homme ?

Note : 10/10

    Problématique               La problématique doit sous-tendre une double tension, à savoir : la conscience appartient-elle de manière exclusive à l'homme, en tant qu'elle lui est entièrement et par nature spécifique ? Mais aussi : La conscience se suffit-elle à elle-même, comme propriété de l'être humain, pour définir l'essence même de l'homme ? N'est-elle pas une condition de possibilité nécessaire mais non exclusive de...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle le produit de l'éducation ?

Note : 10/10

CONSCIENCE Gén. On distingue : ...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle la condition nécessaire de la responsabilité ?

Note : 10/10

Le sujet pose la question de savoir si la condition de possibilité de la responsabilité est la conscience : est-elle une condition nécessaire, ou une condition nécessaire et suffisante ? Est- ce une condition de possibilité logique, ou réelle (est-ce que dans les faits, il faut être conscient pour être responsable ?) ? Être responsable, cela peut vouloir...

7 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle ce qui fait le sujet ?

Note : 10/10

Je suis tout seul. C'est donc l'être en moi, le fait que j'existe, mon exister qui constitue l'élément absolument intransitif, quelque chose sans intentionnalité, sans rapport. On peut tout échanger entre êtres sauf l'exister. Dans ce sens, être, c'est s'isoler par l'exister. Je suis monade en tant que je suis. C'est par l'exister que je suis sans portes...

3 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

La conscience est-elle source de liberté ou de contrainte ?

Note : 7.8/10

Mais la conscience pourrait être aussi comprise comme la condition d'existence de la contrainte : l'homme conscient peut s'organiser, commander ou obéir, imposer sa volonté, en un mot, contraindre le monde. De la même manière, la conscience lui permet de connaître des affects comme la peur, l'angoisse, qui font qu'il peut considérer sa conscience comme un fardeau. C'est cette...

7 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle le bonheur de l'homme ?

Note : 7.8/10

Car qui y a-t-il de plus heureux que de se sentir vivant et bien vivant, d'être assuré de son être ? Lorsque je pense, je prends conscience du fait que je suis, et j'en suis heureux. Mais alors, la conscience ne conduit-elle qu'au bonheur ? Car même si en son sein, elle est source de bonheur, ses extrémités m'apparaissent plus...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience du temps rend-elle l'existence tragique ?

Note : 7.8/10

Tragédie du temps Mais si mon temps fini n'est pas celui de la tragédie puisque le salut peut en être assuré, ce n'est que la conséquence d'un préjugé du temps comme linéaire et eschatologique. Or là n'est pas le tragique, puisque le tragique, outre que nécessité, est également l'empire du cycle, du retour éternel du même. Le temps linéaire...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience du sujet peut-elle se passer de l'autre ?

Note : 7.8/10

L'idéalisme de Descartes : la conscience est la base de la connaissance L'unique certitude qui résiste au doute : cogito ergo sum La conscience est le fondement et le modèle de toute connaissance La conscience est ce qu'il y de plus pur en nous, elle est totalement indépendante et incorruptible par l'altérité   2. « Par le mot de pensée, j'entends tout ce qui se fait...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience donne-t-elle l'illusion de la maîtrise ?

Note : 7.8/10

||Être maître de soi est une condition nécessaire a la liberté d'un individu. Or, comme le prétend la thèse de Descartes la conscience ainsi que la volonté fonde la liberté car le sujet est libre dans la mesure où il se sent libre lorsqu'il choisit: il est indépendant. Un être dépourvu de conscience de soi...

4 pages - 1,80 ¤

La conscience d'être libre peut-elle être illusoire ?

Note : 7.8/10

Je suis libre, et je le sais" peut se dire à propos d'une action et pas d'une autre ou, plus généralement, du comportement global. Libre dans mes pensées, libre dans mes actions : ces deux caractéristiques pourraient être d'ailleurs précisées à partir de la distinction du droit et du fait. Réduit en esclavage, et ne disposant d'aucun droit,...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 16709 16710 16711 16712 16713 16714 16715 16716 16717 16718 16719 16720 16721 16722 16723 16724 16725 16726 16727 16728 16729 16730 16731 16732 16733 16734 16735 16736 16737 16738 16739 16740 16741 16742 16743 16744 16745 16746 16747 16748 16749 16750 16751 16752 16753 16754 16755 16756 16757 16758 ... 17258 17259 17260 17261 17262 17263

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit