LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La dialectique du désir ?

||  dialectique:   ■  Du grec dialegein, « dialoguer «. Chez Platon, désigne l'art du dialogue procédant par questions et réponses afin de parvenir au vrai, et constitue la méthode philosophique. ■  Chez Aristote, le mot désigne les raisonnements fondés sur des principes seulement probables. ■  Kant reprendra ce sens en faisant de la dialectique transcendantale la logique de l'apparence qui pousse l'esprit...

3 pages - 1,80 ¤

Nature et société ?

Rousseau affirme que la sociabilité se constitue historiquement, sous la pression des conditions extérieures. Pour l'auteur, tout individu dispose à sa naissance d'une indépendance naturelle et peut très bien survivre en utilisant les dons de la nature. - Pour Hobbes, dans l'état de nature, chaque individu possède les mêmes forces, les mêmes besoins et en résulte une "guerre de...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire comme connaissance scientifique ?

L'histoire ne peut subir aucune vérification et se juge à l'aune de la mentalité d'une époque L'observation directe est impossible en histoire car le passé n'est plus et ne sera plus jamais. Il n'y a donc pas de lois qui puissent être soumises à l'expérience. Nous ne disposons ainsi d'aucun moyen pour juger de la vérité du discours de...

2 pages - 1,80 ¤

Conscience et responsabilité ?

Le terme « conscience » est polysémique. Il regroupe à la fois la notion d\'éveil et celle de conscience morale. Dans tous les cas, la conscience se présente comme ce par quoi je perçois et je m\'appréhende. Or, le terme « immédiat » se définit par ce qui est sans médiation, c\'est-à- dire ce qui est en rapport...

5 pages - 1,80 ¤

Conscience et mémoire ?

L'être conscient. Par opposition à ces caractères, voyons quels sont ceux de l'être conscient. « Conscience, dit BERGSON, signifie d'abord mémoire », c'est-à-dire « conservation et accumulation du passé ». Le passé se conserve, il « dure » en nous « jusqu'en ses moindres détails » : c'est ce qui constitue la mémoire pure. Mais la conscience est aussi «...

1 page - 1,80 ¤

Le juste doit-il être utile ?

Le juste n'existe-t-il que s'il est utile ? Qu'est-ce qui fonde la valeur d'utilité du juste pour les hommes ? La réponse à ces questions devrait permettre de dégager une compatibilité non-nécessaire entre juste et utile, non-nécessaire en ce qu'elle est choisie par les hommes, et qui ne fait pas du juste une simple facteur...

2 pages - 1,80 ¤

L'action politique peut-elle être autre chose que la recherche du moindre mal ?

C'est à travers l'action politique que l'homme ressent son humanité, dans une réorganisation de la nature, de sa nature. Lectures utiles Platon, République Julien Freund, L'essence du politique Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs Arendt, Le totalitarisme Textes utiles DescartesSitôt que j'ai eu acquis quelques notions générales touchant la physique [ndé. Sciences de la nature] et que, commençant à les éprouver en diverses...

4 pages - 1,80 ¤

Le droit a t-il pour fin de protéger le pauvre ?

Tout les favorise dans ce projet. Ils se servent des droits qu'ils ont pour usurper sans risque ceux qu'ils n'ont pas. FreudSi la culture a établi le commandement de ne pas tuer le voisin que l'on hait, qui nous fait obstacle et dont on convoite les biens, cela fut manifestement dans l'intérêt de la vie en commun des hommes...

2 pages - 1,80 ¤

L'art ne sert-il que de consolation ?

Davantage, elles sont les seules choses à n'avoir aucune fonction dans le processus vital de la société ; à proprement parler, elles ne sont pas fabriquées pour les hommes, mais pour le monde, qui est destiné à survivre à la vie limitée des mortels, au va-et-vient des générations. Non seulement elles ne sont pas consommées comme des biens...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi vivons-nous ensemble ?

En rentrant en société, ils lèguent ainsi à l'état leur liberté pour que celui-ci les protège. De plus, par la division du travail, il est devenu nécessaire pour chacun de pouvoir échanger le produit de son travail avec ce dont a besoin et qui est produit par mon voisin.   La communauté des autres hommes me permet d'échanger et de m'épanouir Cependant,...

2 pages - 1,80 ¤

Doit-on satisfaire tous nos désirs ?

Rejetant le puritanisme chrétien qui considère la satisfaction des désirs comme une faute, Gide, à l'instar des hédonistes, déclare au contraire que le plaisir et la jouissance sont les buts de la vie. L'homme, en tant que vivant, est fortement incliné à poursuivre des buts premiers, ceux qui sont induits par son corps : manger, boire, jouir de...

5 pages - 1,80 ¤

Le meilleur des gouvernements est-il celui qui gouverne le moins ?

Note : 8/10

||·         Eléments de définition *  Le meilleur = Ce qu’il y a de mieux, ou pour le dire autrement ce qui atteint avec le plus de perfection le but, la fin ultime fixée. Il s’agit donc de ce qui, en définitive, est le plus conforme à son essence puisqu’il en accomplit une parfaite et complète...

5 pages - 1,80 ¤

Pour être libre, avons-nous besoin de la raison ?

Note : 8/10

  II.                Mais dès que nous sortons du domaine purement physique, la liberté nécessite absolument la raison, qui semble être son seul fondement. On peut alors songer à ce qu'on appelle la liberté d'examen, c'est-à-dire à la possibilité d'exercer une critique rationnelle, critique qui mène à un choix volontaire, libre, entre des possibles. C'est ainsi que pour Descartes, la liberté « consiste...

3 pages - 1,80 ¤

Parle t-on comme on pense ou pense t-on comme on parle ?

Note : 8/10

Cette question fut centrale lors de la querelle médiévale des universaux : quel est le rapport entre le mot, l'idée et la chose ? (Cette même question étant intégrée dans une interrogation plus vaste encore : les concepts universels ont-ils une réalité qui leur correspondent ?)   I.                   On peut penser, avec Guillaume d'Ockham [3], philosophe médiéval, qu'il...

2 pages - 1,80 ¤

La connaissance historique doit-elle être au service de la mémoire collective ?

Note : 8/10

Et afin que celui-ci ne se soumette pas lui-même à l'engagement  idéologique qui lui ferait perdre son objectivité%2C une  réflexion sur sa discipline lui est  indispensable ainsi qu' une  philosophie de l'histoire toujours en débat et en interrogation. Loin de servir la mémoire collective à des fins sociales ou politiques, c'est une mémoire objectivée qu'il doit servir, détachée de...

2 pages - 1,80 ¤

Quels liens la religion établit-elle ?

Note : 8/10

attachements communautaires affectifs (la religion comme lien social, comme point d'ancrage, élément de partage d'une communauté) ? liens de pouvoir (la religion comme moyen d'asseoir un pouvoir fort sur des bases surnaturelles que toute une tradition philosophique a dénoncées comme trompeuses et abusives) ? Là encore, la réponse viendra de la perspective choisie. Ce qui frappe dans ce sujet, c'est l'extrême...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on être sûr d'être libre ?

Note : 8/10

Définition des termes du sujet La question peut-on a deux sens, un sens de fait et un sens de droit : elle interroge une capacité, une capacité de fait (est-on capable de faire telle ou telle chose ?), mais aussi une autorisation (a-t-on le droit de faire telle ou telle chose ?). Être sûr de quelque chose, c'est ne...

3 pages - 1,80 ¤

La réponse aux interrogations métaphysiques n'est-elle pas au pouvoir de la raison ?

Note : 8/10

2. Observez : C'est là reconnaître à la philosophie une certaine légitimité car, ainsi conçue, la philosophie devient le moment théorique de la pratique en général en prenant part à la transformation du monde. 1. Commentez : C'est là rectifier la tradition issue du Logos antique : discours, raison. Comme discours, le Logos permet de s'élever au-delà de la...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie pense-t-elle les principes que l'action fait passer dans les choses ?

Note : 8/10

C'est une critique de l'opinion. Comme raison, il permet une critique des apparences. 2. Expliquez : La philosophie est alors au sens propre "spéculation": l'oeil de l'âme, non celui du corps, permet la vision du Bien. La critique de la métaphysique est celle de la tradition d'origine platonicienne qui tendait à faire de la philosophie une pure contemplation. C'est...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 16709 16710 16711 16712 16713 16714 16715 16716 16717 16718 16719 16720 16721 16722 16723 16724 16725 16726 16727 16728 16729 16730 16731 16732 16733 16734 16735 16736 16737 16738 16739 16740 16741 16742 16743 16744 16745 16746 16747 16748 16749 16750 16751 16752 16753 16754 16755 16756 16757 16758 16759 16760 16761 16762 16763 16764 16765 16766 16767 16768 16769 16770 16771 16772 16773 16774 16775 16776 16777 16778 16779 16780 16781 16782 16783 16784 16785 16786 ... 16999 17000 17001 17002 17003 17004

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit