LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on être indifférent à autrui ?

Sartre fera d'autrui dans L'Être et le Néant le "médiateur indispensable entre moi et moi-même" et du conflit la forme indépassable de mon rapport à autrui. L'indifférence n'est donc logiquement pas possible, puisque autrui n'est pensable que comme un rapport. Pour Lévinas (Éthique et infini), autrui est le signe de l'exigence morale, et ne peut donc donner lieu...

6 pages - 1,80 ¤

L'amour empêche-t-il de bien penser ?

On ne sait pas pourquoi on aime, de sorte qu'il y a une ignorance qui va avec l'amour et qui peut s'opposer à l'idéal d'une pensée juste : mais alors, éclairer les raisons de l'amour peut être nécessaire, parce que peut-être qu'au fond de celles-ci il peut y avoir quelque chose qui invite à la pensée juste. C'est...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi une morale ?

Note : 7/10

Ainsi pour l'épicurisme, le bien consiste dans l'usage raisonnable des plaisirs ; pour le stoïcisme, il est dans l'exercice de la vertu. Même si la définition du bien varie d'une doctrine à l'autre, la morale est ce désir de poser les fondements d'une vie bonne, et donc d'une vie heureuse.      b. Kant, de son côté, proposera une morale...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-il être légitime de punir ?

Note : 7/10

Punir le coupable pour servir d'exemple aux autres est immoral, c'est traiter la personne du coupable comme un simple moyen. Selon Kant, il faut punir parce que la faute exige - au point de vue moral - une sanction. Le droit de punir devient ainsi le devoir de punir. VII. Platon disait : pour le juge punir est un...

4 pages - 1,80 ¤

Se rapproche-t-on des autres quand on rit ?

Note : 7/10

Aristote 2-     Qu'est-ce que dépasser sa subjectivité ? Que signifie l'acte, le mouvement d'aller vers l'autre, de chercher à comprendre qui il est ? Le rire permet un tel mouvement de dépassement ? Le rire est-il le fondement de l'amitié, amitié qui incarne ce dépassement ?   Texte d'Aristote Apprendre à se connaître est très difficile [...] et un très grand plaisir en même temps (quel...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un acte inhumain ?

Note : 7/10

Dans ce cas, nous dirons que l'essence, c'est tout ce que la réalité humaine saisit d'elle-même, son intelligence, sa raison, mais aussi son être de violence et de démesure. Dans cette perspective, comment dire d'un acte qu'il est inhumain ? Il se rapporte à ce que la réalité humaine est, à l'infini de nos déterminations.Mais on peut se...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout accepter ?

Note : 7/10

■ - On confirmera par des exemples historiques d'intolérance (religieuse, politique, artistique). La philosophie elle-même, dans l'Antiquité (cf. le traitement réservé au « barbare »), n'est pas un modèle d'ouverture aux pensées et aux individus autres. Chacun de nous s'inscrit inévitablement au sein d'une culture particulière. Même le corps - et d'abord lui - est marqué du sceau de...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on avoir le droit de mentir ?

Note : 10/10

||Plus que jamais, dans un sujet de ce genre, la réflexion doit s'enraciner dans l'examen de cas particuliers. Doit-on dire à un malade qu'il est voué à une mort certaine? Doit-on révéler à un enfant adopté sa véritable identité au risque de détruire sa personnalité? Comme on le voit, les enjeux sont graves, parfois dramatiques. Suffisamment en tout...

13 pages - 1,80 ¤

Peut-on être juste tout seul ?

Note : 10/10

Les racines du mal n'aurait pas besoin de la société pour exister, elle serait en germe dans l'homme.   2) La justice exercée seule : le privilège de Dieu ?   Jésus, ne va pas cacher qu'il partage avec le dieu le commandement de tout l'univers. Paul proclamera, en coadjuteur du Christ, qu'il a « reçu grâce et mission d'apôtre » pour conduire « toutes les...

3 pages - 1,80 ¤

Quel rôle revient au sentiment de respect dans la vie morale ?

Note : 10/10

|| Pour Hume, la morale repose sur un consentement universel. La frontière entre le bien et le mal ne peut ^tre dessinée par la raison. C'est le sentiment qu'ils suscitent en nous qui nous permet de les distinguer. Pour Kant, tout sentiment est subjectif. C'est à la raison, qui a une portée universelle, de contrôler les passions, de déterminer ce qui...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on rire de tout ?

Note : 10/10

le rire est une forme d exutoire, il permet d évacuer les tensions de dédramatiser une situation quelle qu elle soit. nous avons de nombreux procédés pour montrer notre humour certains utilisent le paradoxe d autres l humour noir ou encore l ironie... Mais faut il fixer une limite a notre humour ? enserrer le rire dans des...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi vivons-nous le malheur comme une injustice ?

Note : 10/10

-          Cependant, peut-on dire à un enfant gravement malade qu'il est en train de « verser » et doit donc voir son malheur comme un bien ? -          On voit ici le présupposé du sujet : le malheur vient toujours à celui qui ne l'a pas mérité. -          D'où le problème : cela veut-il alors dire qu'il y a des cas où le malheur est mérité ? N'y...

3 pages - 1,80 ¤

Tout conflit est-il nécessairement mauvais ?

Note : 10/10

De même que le Fils de Dieu fut jeté « dans le temps, soumis au jugement, mourant dans la douleur de la négativité », pour ressusciter comme « Esprit éternel, mais vivant et présent dans le monde », de même l'Absolu doit se vouer à la finitude et à l'éphémère pour se réaliser dans sa vérité et dans...

7 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un sens à invoquer une fatalité du progrès ?

Note : 10/10

Peut-il y avoir des victimes du progrès, ou est-ce un processus de perfectibilité ayant pour but le bien ? Doit-on s'arrêter au sens moral des méfaits inéluctables du progrès, ou doit-on dépasser ce sens ? Ne peut-on d'ailleurs invoquer plusieurs sens à propos de la fatalité du progrès, qui rendraient discutables l'élaboration d'un seul sens ? [Le progrès technique...

4 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce seulement exercer son libre-arbitre ?

Note : 10/10

L'homme est ainsi cet être qui, compte tenu de ce pouvoir d'auto-détermination qui définit sa liberté, n'est relatif à rien d'autre qu'à lui-même. Cette dernière proposition nous laisse toutefois assez circonspects : l'homme n'est-il pas toujours effet de quelque chose ? Pour voir le jour, il ne s'est pas tiré du néant comme le Baron de Münchhaussen se...

7 pages - 1,80 ¤

La liberté est-elle limitée par la nécessité de travailler ?

Note : 10/10

L'emploi d'une main-d'oeuvre non qualifiée (femmes, enfants) accroît la concurrence entre travailleurs. De plus le travail devient monotone : « La facilité même du travail devient une torture en ce sens que la machine ne délivre pas l'ouvrier du travail, mais dépouille le travail de son intérêt. « ( « Manuscrits de 1844 «). Enfin l'intensité du travail...

8 pages - 1,80 ¤

Le choix est-il nécessairement synonyme de liberté ?

Note : 10/10

La liberté est-elle toujours la conséquence du choix ? Les passions ne constituent-elles pas des mauvais choix ? Nous libèrent-elles ? Y a-t-il un choix quand on a deux alternatives, ou deux alternatives doivent-elles remplir certaines conditions pour qu'on soit en présence d'un vrai choix ? Les hommes n'ont-ils pas souvent l'illusion de faire des choix, alors qu'ils...

6 pages - 1,80 ¤

Le passionné peut-il être libre ?

Note : 10/10

« On peut généralement définir [les passions comme] des perceptions, ou des sentiments, ou des émotions de l'âme, qu'on rapporte particulièrement à elle, et qui sont causées, entretenues et fortifiées par quelque mouvement des esprits. » Descartes, Les Passions de l'âme, 1649.Les passions illustrent à merveille les interactions entre l'âme et le corps. Elles résultent en effet, selon...

9 pages - 1,80 ¤

Le savoir rend-il libre ?

Note : 10/10

Transition: Toute la difficulté tient dans les oppositions entre ces différentes conceptions du savoir et de la liberté. 2.Quel savoir pour quelle liberté? a) Nous avons vu que le savoir en un sens nous rendait libre par une extension de nos moyens et de l'autre par une connaissance de nos fins. N'y a-t-il pas là une certaine tension...

2 pages - 1,80 ¤

L'inégalité des hommes interdit-elle l'égalité des citoyens ?

Note : 10/10

L'égalité des citoyens se construit sur les inégalités des hommes III. L'égalité des citoyens : un mythe nécessaire. Si elle compense les inégalités entre les hommes, elle ne les supprime pas.     I. L'inégalité factuelle ( dans les faits) entre les hommes s'oppose à l'égalité de droit des citoyens a. De fait, les hommes sont inégaux naturellement - premier type d'inégalité :...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on concevoir une société sans l'État ?

Note : 10/10

||Une société est un ensemble d'individus vivant ensemble et liés par des liens (valeurs, intérêts communs, échanges, sentiments). La pluralité humaine engendre une complémentarité des besoins, mais aussi des conflits, qu'il faut gérer.  Un Etat est une autorité souveraine, lieu du pouvoir unique sur un territoire donné et une population définie. L'Etat énonce des...

4 pages - 1,80 ¤

Une société sans religion est-elle possible ?

Note : 10/10

■ Certains philosophies pensent qu'une humanité sans religion serait une humanité plus accomplie, plus forte ou plus libre. Mais est-il seulement possible de penser un monde sans religion ? L'universalité du fait religieux ne montre-telle pas au contraire que le sentiment religieux est naturel à l'homme, né de l'expérience de sa finitude ? ■ Les sociétés modernes occidentales sont...

8 pages - 1,80 ¤

La guerre peut-elle être juste ?

Note : 9.5/10

La guerre est une réalité que nous connaissons malheureusement fort bien : nous voyons tous les jours des images violentes. Nous employons d’ailleurs le terme « guerre « dans beaucoup de situations qui ne correspondent pas tous aux images de violence que nous voyons : nous pouvons dire de quelqu’un qu’il est « en guerre « contre l’autorité, ou l’administration, parler de pays...

12 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 16709 16710 16711 16712 16713 16714 16715 16716 16717 16718 16719 16720 16721 16722 16723 16724 16725 16726 16727 16728 16729 16730 16731 16732 16733 16734 16735 16736 16737 16738 16739 16740 16741 16742 16743 16744 16745 16746 16747 16748 16749 16750 16751 16752 16753 16754 16755 16756 16757 16758 16759 16760 16761 16762 16763 16764 16765 16766 16767 16768 16769 16770 16771 16772 16773 16774 16775 16776 16777 16778 16779 16780 16781 16782 16783 16784 16785 16786 16787 16788 16789 16790 16791 16792 16793 16794 16795 16796 16797 16798 16799 16800 16801 16802 16803 16804 16805 16806 16807 16808 16809 16810 16811 16812 16813 16814 16815 16816 16817 16818 16819 16820 16821 16822 16823 16824 16825 16826 16827 16828 16829 16830 16831 16832 16833 16834 16835 16836 ... 16866 16867 16868 16869 16870 16871

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit