LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Tous les hommes sont-ils doués de raison ?

||Le sujet laisse sous-entendre que certains hommes ne sont pas doués de raison. Or la caractéristique essentielle de l’être humain est sa faculté rationnelle qui le distingue des autres animaux. Sur quoi repose la remise en question de notre faculté rationnelle ? Si être doué de raison signifie penser rationnellement et agir raisonnablement, comment se...

3 pages - 1,80 ¤

Tous les hommes sont-ils coupables ou certains peuvent ne pas l'etre ?

En conséquence de quoi, le prochain n'est pas seulement pour lui une aide et un objet sexuel possibles, mais aussi une tentation, celle de satisfaire sur lui son agression, d'exploiter sans dédommagement sa force de travail... » De même, pour Edgar Morin, tous les hommes portent en eux de l'inhumain : « l'homo sapiens est beaucoup plus porté à l'excès que ses...

3 pages - 1,80 ¤

Tous les désirs sont-ils dans la nature humaine ?

Il n'y a pas d'expérience du bonheur, il ne peut y en avoir. C'est que le bonheur, explique Schopenhauer, n'est rien de positif, rien de réel : il n'est que l'absence de la souffrance, et une absence n'est rien : « La satisfaction, le bonheur, comme l'appellent les hommes, n'est au propre et dans son essence rien que de négatif... Le...

3 pages - 1,80 ¤

Tolérance et scepticisme ?

[Pour accepter que la vérité puisse être ailleurs et différente, il faut douter de ses propres convictions. La tolérance consiste à penser que personne ne peut se considérer comme étant en possession de la vérité. C'est donc une attitude produite par l'absence de certitude et le manque de convictions du sceptique.] Être tolérant, c'est accepter la pluralité des vérités. D'après...

5 pages - 1,80 ¤

Sur quoi repose l'unité de la personne humaine ?

La notion de personne implique une dimension morale ; la personne est libre, tandis que le corps est soumis à un déterminisme biologique (les mêmes causes produisent les mêmes effets).   Sur la société L'unité du moi semble se construire sur des valeurs qui motivent nos actes libres ; ces valeurs proviennent notamment de la communauté dans laquelle nous évoluons. On acquiert...

3 pages - 1,80 ¤

Sur quoi fonder la justice ?

Tant que la loi n'y existait, pas, il ne pouvait y avoir de justice. ·         La difficulté consiste donc à comprendre comment al justice peut naître par la loi, alors même que la loi ne fait pas nécessairement preuve d'équité. Le sentiment de justice n'est pas toujours présent dans la loi.   3.      La justice est dans la norme. La loi fonde-t-elle la...

4 pages - 1,80 ¤

Sur quoi est fondée la morale ?

    II. La morale est fondée sur la partie rationnelle de l'âme humaine (Aristote / Thomas d'Aquin).   La morale, dans sa dimension de contrainte et donc de distance par rapport aux simples instincts et pulsions naturels, constitue une spécificité propre à l'homme. Il y a donc fort à gager qu'elle doit être fondée sur une faculté qui détermine l'homme spécifiquement....

3 pages - 1,80 ¤

Supprimer le naturel est-ce le but de l'éducation ?

Si l'homme a une nature, l'éducation va-t-elle réaliser sa nature ou bien la déformer? Quel rôle donner à l'éducation si l'homme n'a pas de nature ? - Dénaturation : Quels sens donner au mot dénaturation?Demandez-vous si on peut concevoir une dénaturation positive : si dénaturer signifie enlever la nature d'origine ou la déformer, on doit se demander si cette...

4 pages - 1,80 ¤

Suis-je vraiment autre qu'autrui ?

On remarquera que nos deux corps sont séparés par une distance matérielle : l'étendue dans laquelle ils 'inscrivent est définie comme partes extra partes, c'est-à-dire comme juxtaposition de parties dont chacune occupe un espace interdit aux autres. En ce sens, je suis vraiment autre que lui : autrui et moi sommes séparés, distincts, tout comme, selon les mots de Sartre...

3 pages - 1,80 ¤

Suis-je victime ou coupable de mes fautes ?

Il est donc impossible d'être victime de ses fautes. La mauvaise conscience me pose à la fois en juge et partie ; et en ce cas, je subis une peine mais que je ne nie pas avoir mérité - autrement je suis de mauvaise foi (dans ce cas, le dédoublement de la conscience ne consiste pas à se condamner, à...

3 pages - 1,80 ¤

Suis-je un homme si je ne suis pas un citoyen ?

  II.            La cité, lieu d'autoréalisation de l'homme en ce qu'il accède à ses plus hautes facultés   Lorsque Aristote définit l'homme comme un « animal politique », il nous permet de réintroduire du devenir dans la condition humaine. Aristote parle d'animal au sens grégaire, au sens social, comme on parle des abeilles. A ceci près que l'homme peut ajouter une mise en commun...

4 pages - 1,80 ¤

Suis-je toujours l'auteur de mes actes ?

|| Analyse du sujet :   Auteur : évoque l’origine et la responsabilité. L’auteur est celui qui crée ou qui réalise quelque chose, c’est aussi celui qui est responsable de ce qu’il fait ; de ce qu’il produit ou engendre.   Actes : ce que l’on fait, ce que l’on accomplit et réalise.   Toujours : absence d’exceptions....

3 pages - 1,80 ¤

Suis-je seul au monde ?

Pour Kant, le monde se scinde en deux états, le phénomène et ce qui est « en soi ». Je ne peux qu'accéder aux phénomènes, le monde tel qu'il est en soi ne me sera jamais accessible. L'idée de l'isolement paraît donc difficile, car si je suis seul c'est par rapport aux autres et ces autres n'existent tels que je...

4 pages - 1,80 ¤

Suis-je responsable de mon inconscience ?

Ce rôle de circonscription morale est jouée par le surmoi par rapport au moi (Le ça et le moi). Dés lors, l'infraction faite å certaines règles de base de la société ne peut être excusée par l'ignorance, car elles sont considérées collectivement comme évidentes. L'inconscience ne peut être ainsi responsable d'elle-même, mais fonde par le surmoi la possibilité...

4 pages - 1,80 ¤

Suis-je responsable de mon bonheur ?

Or je veux être heureux et cela implique que je ne le suis pas actuellement (sinon je ne le désirerais pas). Ainsi, je peux être responsable de mon bonheur si j'ai agis de telle sorte que mes actions m'ont conduit à être heureux. Or en étudiant les conditions sous lesquelles je peux être dit « principe et générateur »  de...

7 pages - 1,80 ¤

Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?

Mais le sujet est en situation. Par la conscience, le sujet s'efforce de pénétrer, d'habiter ce qui n'est pas lui. Mais il reste limité et toujours confronté à «ce dont il n'avait pas conscience «. Le devoir, la volonté La notion de responsabilité renvoie à la notion de devoir : être responsable, c'est devoir être...

10 pages - 1,80 ¤

Suis-je propriétaire de mon corps ?

||Des débats récents autour du droit des femmes à l’avortement ou du don d’organe confèrent au problème des droits liés au corps et au vivant une actualité indubitable. Toutefois, loin de se résumer à une interrogation engageant le droit et l’éthique, la question de la nature de ma relation à mon corps permet d’interroger ma propre existence. Avoir...

2 pages - 1,80 ¤

Suis-je pour moi-même un étranger ?

Si l'abolition de la distance correspond à ce que Kant nomme l'action bonne ou morale, cette distance est elle-même est l'immoralité. En résumé, il y a bien, avec Kant une distance entre « je » et « moi-même », qui est l'immoralité. Il est possible d'abolir cette distance : c'est selon Kant un devoir. C'est donc une distance qui existe de fait mais qui...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16739 16740 16741 16742 16743 16744 16745 16746 16747 16748 16749 16750 16751 16752 16753 16754 16755 16756 16757 16758 16759 16760 16761 16762 16763 16764 16765 16766 16767 16768 16769 16770 16771 16772 16773 16774 16775 16776 16777 16778 16779 16780 16781 16782 16783 16784 16785 16786 16787 16788 16789 16790 16791 16792 16793 16794 16795 16796 16797 16798 16799 16800 16801 16802 16803 16804 16805 16806 16807 16808 16809 16810 16811 16812 16813 16814 16815 16816 16817 16818 16819 16820 16821 16822 16823 16824 16825 16826 16827 16828 16829 16830 16831 16832 16833 16834 16835 16836 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 ... 17518 17519 17520 17521 17522 17523

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit