LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Qu'est-ce qui se joue pour l'homme dans le travail ?

Hegel le prophétisait déjà en quelque sorte : « enfin l'abstraction de la production fait le travail toujours plus mécanique et à la fin, il est possible que l'homme en soit exclu et que la machine remplace l'homme « ( « PPD « $198). Le ver était donc déjà dans le fruit : tout en permettant d'un côté à l'homme de devenir lui-même en...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail aliéné ?

alors ni les chefs d'artisans n'auraient besoin d'ouvriers, ni les maîtres d'esclaves. » (« Politique », I, 4).Mais cette ruine, cette dégradation du corps, qui ne développe plus une habileté ou un talent mais itère & réitère un même geste qui n'a plus de sens pour celui qui l'exécute, est corrélative d'un abrutissement spirituel. Le « pire » réside dans la séparation...

9 pages - 1,80 ¤

La division du travail. Le « comment » du travail ?

Il devient en général aussi ignorant et aussi stupide qu'il soit possible à une créature humaine de le devenir. » Au début du XX ième, Taylor invente « l'organisation scientifique du travail », qui vise à augmenter la productivité en rationalisant le travail. Le travail est divisé de telle sorte que chacun n'effectue plus qu'une parcelle de l'objet. Le travailleur répète...

3 pages - 1,80 ¤

Travail, besoin et désir de reconnaissance. Le « pourquoi » du travail ?

L'animal, lui, ne peut que s'adapter plus ou moins bien, et en quelque sorte pauvrement , à ce que peut lui offrir la nature (cf. la disparition de certaines espèces).De plus, la qualité de la vie change : l'homme découvre des jouissances qui ne sont plus platement naturelles.Liberté ensuite, parce que si les richesses augmentent, la rivalité des...

4 pages - 1,80 ¤

Le travail comme activité consciente ?

L'homme y joue lui-même vis-à-vis de la nature le rôle d'une puissance naturelle. Les forces dont son corps est doué, bras et jambes, tête et mains, il les met en mouvement, afin de s'assimiler des matières en leur donnant une forme utile à sa vie. En même temps qu'il agit par ce mouvement sur la nature extérieure et...

2 pages - 1,80 ¤

L'outil, le moyen de travail ?

 Le travail peut donc se définir comme la transformation de la nature par l'intermédiaire d'outils. Objet fabriqué, l'outil est une médiation : « Le travailleur s'empare immédiatement non pas de l'objet, mais du moyen de son travail. » (idem). Cette médiation introduit une autre dimension dans la production : la technique.Non seulement le travailleur peut se servir des propriétés mécaniques, physiques, chimiques...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail comme médiation ?

. ; et la différence entre le chasseur primitif et le fauve, c'est que le premier ne mange sa proie qu'après l'avoir préparée. Il n'y a travail que lorsque le « produit » de la nature n'est pas immédiatement utilisé tel qu'il se donne. En ce sens, la satisfaction humaine d'un besoin vital par le travail se distingue de  la satisfaction...

6 pages - 1,80 ¤

Spécificité du travail humain ?

Il en résulte premièrement que le produit du travail est l'extériorisation ou l'objectivation d'une intention humaine ; deuxièmement que c'est une intention qui impose au travailleur les gestes à accomplir et les techniques à utiliser.L'existence d'un projet contraint le travailleur. Il n'agit pas au hasard mais pour réaliser ce qu'il a dans la tête. Ses forces intellectuelles et corporelles...

2 pages - 1,80 ¤

La poésie et le caractère poétique du langage ?

..Le langage est aussi hypostasiant, c'est-à-dire qu'il présente la matérialité du signe comme étant l'idéalité du signifié, il fait vivre la présence du signe comme étant la présence de la signification. Autrement dit, le langage donne l'être, fait vivre l'irréel comme le réel.Il suffit parfois de nommer une chose, une ville ou un pays, par exemple, pour que...

2 pages - 1,80 ¤

L'ineffable ?

On ne peut parler, dit Condillac, sans décomposer la pensée en ses divers éléments pour les exprimer tour à tour et la parole est le seul instrument qui permette cette analyse de la pensée." Il résulte de là que, tant que la pensée demeurez encore enveloppée ou syncrétique, tant qu'elle n'a pas encore explicité les rapports qui la...

2 pages - 1,80 ¤

La diversité des langues et pluralité des visions du monde ?

Il est difficile de savoir ce qu'il y a lieu de conclure de cette observation déjà ancienne. Elle est au coeur de l'hypothèse dite de Sapir-Whorf, du nom des linguistes américains qui lui ont donné sa forme la plus dramatique. « Nous disséquons la nature tracées à l'avance par nos langues maternelles ». Chaque langue est un système complexe de...

2 pages - 1,80 ¤

Le droit  positif ou la puissance de la classe dominante ?

Note : 5.2/10

 Introduction.  Le texte porte sur le caractère historique de l'Etat.1)     Dans le passé, il y a eu des sociétés sans Etat.2)     L'Etat apparaît historiquement, en liaison avec un certain stade de développement économique.3)     Prochainement, l'Etat doit disparaître, en fonction d'un autre stade de développement.4)     Une société nouvelle se débarrassera nécessairement de l'Etat, en le reléguant « au musée des antiquités,...

4 pages - 1,80 ¤

Le seul fondement possible du droit : le contrat ?

Note : 5.2/10

Or qu'est-ce qu'un droit qui périt quand la force cesse? S'il faut obéir par force on n'a pas besoin d'obéir par devoir, et si l'on n'est plus forcé d'obéir, on n'y est plus obligé. On voit donc que ce mot de droit n'ajoute rien à la force; il ne signifie ici rien du tout. [...]. Convenons donc que...

2 pages - 1,80 ¤

L'utilité du droit ?

Note : 5.2/10

On notera ce paradoxe que la liberté ne survit pas au régime de la liberté totale, dans la mesure où un tel régime permet au plus fort du moment, d'opprimer celui qui se trouve à ce moment-là plus faible que lui. La liberté a donc besoin d'être protégée par des règles, de se réglementer : « il n'y a point...

7 pages - 1,80 ¤

Le droit positif et la contrainte ?

Note : 5.2/10

On comprend alors la fort belle formule de Rousseau : « L'obéissance à la loi qu'on s'est prescrite est liberté. « La liberté n'est pas le caprice, mais le respect des lois que l'on se donne à soi-même et qui nous préservent de subir le caprice d'autrui.Cependant, il se peut qu'un individu désobéisse à la loi. De quel droit le punir ?...

3 pages - 1,80 ¤

Le droit positif est le droit défini par les lois ?

Note : 5.2/10

Le droit positif est l'ensemble des règles qui régissent les rapports entre les hommes dans une société donnée. Le droit naturel est l'ensemble des prérogatives que tout homme est en droit de revendiquer, du fait même de son appartenance à l'espèce humaine (droit au respect).Au sein d'une société donnée, la loi reconnaît à ses membres un certain nombre...

1 page - 1,80 ¤
1,80 ¤

La fin ne justifie pas les moyens ?

Note : 5.2/10

7. - Finalité. : a) Fait de posséder une fin, une signification, d'être organisé selon un dessein, un plan ; on distingue : la finalité externe qui a pour fin un être autre que celui dont il est question ; la finalité interne à un être dont les parties sont considérées réciproquement comme moyen et fin (cf. un...

4 pages - 1,80 ¤

Devoirs du droit et  devoirs de vertu ?

Note : 5.2/10

L'époque moderne semble beaucoup plus sensible à la notion de « droit » qu'à celle de « devoir » au point même qu'on assimile parfois le droit à ce qu'on est en droit de revendiquer. Il est vrai que la Révolution française a reconnu à l'homme des droits fondamentaux et inaliénables et que ces droits ont été réaffirmés par l'ONU (« Déclaration universelle...

2 pages - 1,80 ¤

Devoir et nécessité. Obligation et contrainte ?

Note : 5.2/10

"Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe: mais ne  nous expliquera-t-on jamais ce mot? La force est une puissance physique; je ne vois point quelle...

3 pages - 1,80 ¤

Maîtrisons-nous la technique ?

Note : 5.2/10

Nous ne pouvons qu'y obéir. Cela ne signifie néanmoins pas que nous soyons soumis à la nature. Le projet technique consiste à utiliser les lois de la nature pour notre utilité. Ainsi, en obéissant aux lois de la nature, on peut la commander. La liberté n'est pas dans l'absence de contrainte mais dans l'utilisation raisonnée de ces contraintes.   Notons...

9 pages - 1,80 ¤

Technique & nature ?

Note : 5.2/10

cependant Epiméthée, qui n'était pas très réfléchi, avait, sans y prendre garde, dépensé pour les animaux toutes les facultés dont il disposait et il lui restait la race humaine à pourvoir, et il ne savait que faire. Dans cet embarras, Prométhée vient pour examiner le partage ; il voit les animaux bien pourvus, mais l'homme nu, sans chaussures, ni...

7 pages - 1,80 ¤

Technique & liberté ?

Note : 5.2/10

La technique peut se définir comme un vouloir, incarné en un pouvoir par l'intermédiaire d'un savoir.Comme adjectif: par opposition à esthétique, qui concerne des procédés susceptibles d'être développés et transmis, et non des dons ou capacités innées.   Le projet d'une technique libératrice Descartes : « des connaissances fort utiles » « Sitôt que j'eu acquis quelques notions générales touchant la physique...

13 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16774 16775 16776 16777 16778 16779 16780 16781 16782 16783 16784 16785 16786 16787 16788 16789 16790 16791 16792 16793 16794 16795 16796 16797 16798 16799 16800 16801 16802 16803 16804 16805 16806 16807 16808 16809 16810 16811 16812 16813 16814 16815 16816 16817 16818 16819 16820 16821 16822 16823 16824 16825 16826 16827 16828 16829 16830 16831 16832 16833 16834 16835 16836 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 16889 16890 16891 16892 16893 16894 16895 16896 16897 16898 16899 16900 16901 16902 16903 16904 16905 16906 16907 16908 16909 16910 16911 16912 16913 16914 16915 16916 16917 16918 16919 16920 16921 16922 16923 ... 17021 17022 17023 17024 17025 17026

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit