LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'idée de nature humaine peut-elle s'accorder avec la diversité des cultures ?

..). Elle permet de penser l'existence d'un homme selon l'espèce mais non selon l'essence et donc d'aboutir à de dangereuses conclusions. C- L'homme comme être pensant Cette ambigüité se retrouve dans les définitions de l'homme qui recherche l'essence de son être. Ainsi Pascal dans les Pensées ne peut concevoir un être qui ne pense pas. (Pensées, 339). On arrive à...

3 pages - 1,80 ¤

L'idée de liberté est-elle compatible avec le concept de l' inconscient ?

se propose de montrer au moi qu'il n'est seulement pas mare dans sa propre maison ». Freud, Introduction à la psychanalyse, 1917. « L'homme comme tout être vivant pense sans cesse, mais ne le sait pas; la pensée qui devient consciente n'en est que la plus petite partie, disons : la partie la plus médiocre et la...

4 pages - 1,80 ¤

L'idée de la fatalité de la passion ne peut-elle être remise en cause ?

« L'Esprit se répand ainsi dans l'histoire en une inépuisable multiplicité de formes où il jouit de lui-même. Mais son travail intensifie son activité et de nouveau il se consume. Chaque création dans laquelle il avait trouvé sa jouissance s'oppose de nouveau à lui comme une nouvelle matière qui exige d'être oeuvrée. Ce qu'était son oeuvre devient ainsi...

4 pages - 1,80 ¤

L'idée de finalité est-elle nécessaire pour expliquer les êtres naturels ?

Mais son finalisme n'est pas heuristique, puisque c'est le moyen qui est intéressant : comment l'oeil voit?   II/ L'idée de finalité est uniquement une idée régulatrice :      Si nous sommes tentés d'appliquer l'idée de finalité aux êtres naturels pour les comprendre, c'est parce qu'il nous est impossible de les expliquer selon les simples lois naturelles, ou selon le...

2 pages - 1,80 ¤

L'idéal de sagesse a-t-il encore un sens de nos jours ?

Selon Aristote, la sagesse est à proprement parlé la métaphysique, c'est-à-dire la capacité à démontrer les principes de toutes les sciences tourné vers la connaissance de choses les plus hautes. Les épicuriens de leur côté qualifieront de sage celui a qui a su se débarrasser de ses craintes, de ses angoisses et des terreurs de la mort. La...

2 pages - 1,80 ¤

Liberté, égalité, fraternité :y a t il un lien nécessaire entre ces trois exigences ?

B. Naissance de la raison et sortie de l'état de nature ■ Mais l'homme, s'il est « un loup pour l'homme » (Léviathan), est un loup intelligent. L'angoisse de la mort pousse les hommes à anticiper, à tout faire pour réduire le danger. Elle est donc la racine de la raison : faculté de calculer, d'imaginer des moyens, de...

4 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse d'un inconscient en l'homme remet-elle en question sa responsabilité ?

Cet état est rare. Autant qu'il reste de bon sens en un homme, il reste des éclairs de penser à ce qu'il dit ou à ce qu'il fait ; c'est se méfier de soi ; c'est guetter de soi l'erreur ou la faute. Peser, penser, c'est le même mot ; ne le ferait-on qu'un petit moment, c'est cette...

6 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse de l'inconscient implique-t-elle que la liberté ne soit plus qu'une illusion ?

La psychanalyse parle d' « actes manqués », actes que nous produisons machinalement alors que leur raison nous échappe. Si un inconscient guide nos actes et nos pensées, il semble que nous sommes comme des automates téléguidés de l'extérieur. L'idée de liberté suppose au contraire que nous soyons responsables de nos mouvement. Les « actes manqués » ne...

4 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?

En somme, il n'y a pas d'inconvénient à employer couramment le terme d'inconscient: c'est un abrégé du mécanisme. Mais, si on le grossit, alors commence l'erreur; et bien pis, c'est une faute." Alain, Eléments de philosophie (p. 147-148, 1959) Inconscient et liberté.   3) Rendre conscient ce qui était inconscient Pourtant, malgré le déterminisme qui nous régit, il faut vouloir devenir...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme, être doué de raison, doit-on le définir par la conscience ?

  -Husserl : l'homme se constitue comme humain par la structure de la conscience, conçue selon la relation de l'intention, qui permet à l'homme d'avoir un accès au monde extérieur en tant qu'extérieur (Méditations cartésiennes). C'est cette structure qui définit son mode d'existence et de connaissance, et le statut même du monde qui lui fait face. L'homme se distingue...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme se réduit-il a son appartenance culturelle ?

Leach soutient que « la diversité de la culture n'implique pas la pluralité des cultures ». L'anthropologue  Malinowski, refusât de perdre de vue l'universalité de la culture tout en soulignant la spécificité de chaque culture ; en effet, face aux propositions de Freud sur le complexe d'Oedipe, il rejoint celui-ci quant à l'universalité de la fonction de répression, mais se sépare...

2 pages - 1,80 ¤

L'Homme se reconnaît-il mieux dans le travail ou dans les loisirs ?

Mais qu'à l'outil vienne se substituer la machine, et cette humanité du travail peut être remise en cause si on comprend le travail comme englué dans une certaine réalité, celle de son organisation. Tel est le problème de Marx : il faut montrer comment le travail, proprement humain en lui-même, peut perdre cette humanité dans l'organisation capitaliste du...

6 pages - 1,80 ¤

L'homme se reconnaît-il dans ses désirs ou dans leur maîtrise ?

(Le personnage de Calliclès dans le Gorgias de Platon)   Pour Calliclès, une vie réussie est une vie vécue selon les passions et les désirs de l'individu : toute passion est ainsi bonne à prendre, aucune n'est à refuser. Position très radical qui tend aux excès les plus dangereux : on en vient à nier autrui (il n'est qu'un moyen pour assouvir...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme s'accomplit-il dans le travail ?

Mais cette ruine, cette dégradation du corps, qui ne développe plus ue habileté ou un talent mais itère & réitère un même geste qui n'a plus de sens pour celui qui l'exécute, est corrélative d'un abrutissement spirituel. Le « pire » réside dans la séparation de la conception et de l'exécution qui fait que le travail n'est plus conçu mais...

10 pages - 1,80 ¤

L'homme recherche-t-il la vérité par simple curiosité ?

Mais une telle cause (l'étonnement) peut avoir des conséquences radicalement opposées. En effet, les philosophes présocratiques se trouvent traditionnellement caractérisés, outre leur aspect de physiologues, par leur polymathie. Experts en toute chose, ils aspirent à l'universel par sommation de la multiplicité (Pythagore). Cette entreprise devient chez Platon un trait distinctif de l'attitude du sophiste, et se trouve dévaluée...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme raisonnable peut-il être heureux ?

. La raison, parce qu'elle tourne vers l'avenir, ne prive-t-elle pas l'homme de toute possibilité de bonheur ? On ne peut être heureux qu'au présent. Penser ne serait pas panser et apaiser mais inquiéter et tourmenter. Il semble manquer à l'homme qui raisonne l'assurance et l'insouciance qui caractérisent les moments de bonheur. Si donc la raison peut aider au...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme pourrait-il vivre sans la conscience du passé ?

Si notre conscience n'était que pure intuition de l'instant, elle ne serait rien. La conscience intègre la totalité du passé dans la mémoire, qui est comme la source de notre intégration et de notre compréhension du moment présent.La conscience est donc à entendre dans un sens profondément vital. Elle résume et exprime notre puissance de choix. Choisissant une...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme politique est un pragmatique. ?

  L'HOMME POLITIQUE : NECESSAIRE PRAGMATIQUE -       Machiavel évoque la nécessaire « ruse » qu'il faut employer en utilisant l'image du renard, couplée à celle de la force du lion. Le philosophe part du constat anthropologique suivant : « les hommes sont ingrats, volubiles, simulateurs et dissimulateurs, ennemis du danger, avides de gains ». Il existe donc un art, un savoir-faire mélange d'intuitions, de calculs et d'illusions...

6 pages - 1,80 ¤

L'homme politique doit-il encourager l'art ?

Note : 8/10

Il faut aussi se demander si l'intervention de la politique dans l'art répond à la fin de l'art, si elle ne risque pas de supprimer la liberté de l'artiste. Mais la liberté de l'artiste ne peut-elle pas être un péril pour la communauté politique ? Faut-il exercer une censure sur l'art pour le bien commun? Une telle censure vise-t-elle le...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16788 16789 16790 16791 16792 16793 16794 16795 16796 16797 16798 16799 16800 16801 16802 16803 16804 16805 16806 16807 16808 16809 16810 16811 16812 16813 16814 16815 16816 16817 16818 16819 16820 16821 16822 16823 16824 16825 16826 16827 16828 16829 16830 16831 16832 16833 16834 16835 16836 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 16889 16890 16891 16892 16893 16894 16895 16896 16897 16898 16899 16900 16901 16902 16903 16904 16905 16906 16907 16908 16909 16910 16911 16912 16913 16914 16915 16916 16917 16918 16919 16920 16921 16922 16923 16924 16925 16926 16927 16928 16929 16930 16931 16932 16933 16934 16935 16936 16937 ... 17499 17500 17501 17502 17503 17504

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit