LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'existence peut-elle se prouver ?

D'abord j'existe, ensuite seulement j'existe de telle façon.             Dès lors l'existence ne saurait être prouvée, l'argument ontologique repris par Descartes à Saint Anselme (et dont la postérité dans le débat des preuves de l'existence de Dieu ne revient qu'à la critique kantienne qui en a été faite, cf. Alquié La critique kantienne de la métaphysique), est vicié...

3 pages - 1,80 ¤

L'existence peut-elle etre sans signification ?

EXISTENCE (lat. existere, sortir de, s'élever de) Gén. Le fait...

3 pages - 1,80 ¤

L'existence ne suscite t-elle que la nausée ?

Introduction   -L'existence, c'est le pur fait d'être, c'est donc l'injustifiable par excellence. -La nausée constitue un sentiment de dégoût profond, et qui provoque en nous, également, une sensation de vertige. -Sartre nomme "nausée" le sentiment par lequel l'individu prend conscience de l'existence en tant que telle, c'est-à-dire en tant que contingence radicale ; la nausée relève donc d'un sentiment existentiel originel,...

1 page - 1,80 ¤

L'existence humaine a-t-elle besoin d'une justification ?

Si bien que c'est la question de sa propre viabilité qu'elle est amenée à se poser ; les circonstances écologiques et la multiplicité des Etats possédant l'arme nucléaire rendent possible l'idée d'une destruction de l'humanité de son propre fait et non plus nécessairement pour des raisons accidentelles qui lui seraient extérieures (météorite géante, extinction du soleil).             En développant des...

2 pages - 1,80 ¤

L'existence est-elle toujours individuelle et concrète ?

|| Lorsque l'on parle de l'existence, chacun de nous a une idée plus ou moins vague de ce qu'on entend par ce terme. Nous existons, cela va de soi, chaque fois que nous en prenons conscience. Mais c'est une donnée vague et immédiate car tout peut se dire à partir de l'existence, elle...

2 pages - 1,80 ¤

L'existence d'un inconscient est-elle nécessaire a la vie de la pensée ?

  b)     L'esprit peut se connaître sans le corps Avec l'expérience mentionnée, on est reconduit au dualisme cartésien qui affirme que, de droit, le corps, en tant que substance étendue, est une entité radicalement hétérogène à l'âme : le corps ne pense pas et l'âme n'a pas besoin du corps pour penser [voir le parcours de la 2ème méditation des Méditations métaphysiques]....

3 pages - 1,80 ¤

L'existence du mal remet-elle en cause vos croyances ?

3 L'imperfection humaine.   Le mal métaphysique est à comprendre comme imperfection humaine. C'est parce que l'homme est créé et donc fini qu'il est imparfait. Or cette imperfection suppose que l'homme limité puisse s'égarer. « Les imperfections et les défauts des opérations viennent de la limitation originale que la créature n'a pu manquer de recevoir avec le premier commencement de son...

2 pages - 1,80 ¤

L'existence de la logique dément-elle la liberté de l'esprit ?

Les règles de la logique ne s'appliquent qu'à l'esprit qui recherche l'objectivité.]   Penser n'est pas calculer - Le calcul est tautologique (ex. du syllogisme; il n'apporte rien de nouveau à la connaissance). - La pensée est au contraire capacité d'invention permanente. - De plus, la pensée prétend toujours évoquer le réel (le monde, l'homme, etc.). Le contenu intuitif ne peut donc pas en...

4 pages - 1,80 ¤

L'existence a-t-elle un sens si l'histoire n'en a pas ?

La possibilité d'une construction intellectuelle conjointe du sens de l'histoire et du sens de l'existence de l'individu Dans cette perspective l'homme devient responsable devant le sens de son existence, de même qu'il est responsable de la manière dont il participe au sens de l'histoire. La question posée par le sujet se trouve alors invalidée dans sa formulation, qui supposait...

5 pages - 1,80 ¤

L'exigence de la vérité est-elle compatible avec le souci d'etre tolérant ?

Sans tolérance, il n'y a ni harmonie sociale, ni liberté. Le souci de la vérité ne doit surtout pas faire oublier que, sans autrui, l'homme n'est rien. Qui demeure indifférent à la vérité n'en est pas moins un être humain. Mais, en toute chose, la vérité guide les hommes et l'erreur les égare. Entre deux maux, il faut...

6 pages - 1,80 ¤

L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?

 L'inégalité concerne l'acquisition de la chose. L'accession à la propriété a été non seulement rendue impossible, mais de plus cette absence de propriété effective a engendré la dépendance vitale d'un individu par rapport à un autre. Sur quel type d'argument ce type d'inégalité peut-il être justifiable ? Sur précisément aucun.  Kant montre que cela va à l'encontre des droits...

7 pages - 1,80 ¤

L'exigence de justice a-t-elle sa place dans les rapports économiques ?

a) Les rapports économiques comme satisfaction des besoins sont naturellement justes :S'il est juste que chacun voie ses besoins satisfaits, la division du travail - en fonction des principaux besoins - et les échanges des produits du travail sont justes dans leur principe. Chacun ne parvient en effet à la satisfaction de ses besoins qu'en procurant en même...

7 pages - 1,80 ¤

L'exercice de la réflexion entraîne-t-il le rejet de toute croyance ?

Note : 7/10

L'épreuve n'est rien d'autre que l'existence elle-même. Et puisqu'il n'y a pas d'existence sans croyance (en général), l'existence authentique est une croyance passionnée. L'expérience religieuse est la passion de l'intériorité comprise comme tension irréductible entre doute &foi. Alors que la théologie rationnelle tentait de surmonter le doute par une dialectique de la raison et de la foi, Kierkegaard...

8 pages - 1,80 ¤

L'exercice de la philosophie contribue-t-elle à la démocratie ?

Note : 7/10

Dans elles seules, le gouvernement est confié à chaque citoyen. Or, le gouvernement est comme toutes les choses du monde : pour le conserver, il faut l'aimer. On n'a jamais ouï dire que les rois n'aimassent pas la monarchie, et que les despotes haïssent le despotisme. Tout dépend donc d'établir, dans la république, cet amour ; et c'est...

2 pages - 1,80 ¤

L'examen de l'histoire nous permet-il d'affirmer l'existence du progrès de l'humanité ?

Note : 7/10

  Hegel, par exemple, voit dans l'histoire "la marche graduelle" par laquelle l'esprit acquiert le savoir de ce qu'il est; elle est réalisation de la liberté de l'esprit. L'histoire aurait donc une fin qui correspondrait au savoir absolu. HEGEL: « [L'histoire] n'est que l'image et l'acte de la raison.»  Le déroulement de l'histoire est rationnel. « [L'histoire] n'est que l'image et...

8 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

L'évidence est-elle toujours une vérité ?

Note : 7/10

Descartes a senti la difficulté puisque après avoir affirmé que nos idées claires & distinctes sont vraies il reconnaît « qu'il y a quelque difficulté à bien remarquer quelles sont celles que nous concevons distinctement «.En fait, l'impression vécue de certitude n'est pas suffisante pour caractériser le jugement vrai. Car on peut se...

3 pages - 1,80 ¤

L'évidence du «je» implique-t-elle la dualité de l'âme et du corps ?

Note : 7/10

En ce sens, le soi dirige partout le moi, il en constitue la cause secrète de son action. Le "moi" cartésien n'est donc pas transparent à lui-même, puisqu'il n'est pas à lui-même son propre fondement. Nietzsche fait de la substance égologique cartésienne l'influence fallacieuse d'une illusion grammaticale, celle qui consiste à toujours penser le sujet de l'action comme...

2 pages - 1,80 ¤

L'étude de l'histoire nous conduit-elle à désespérer de l'homme ?

Note : 6/10

D'où la tentation d'en conclure - assez légitimement d'ailleurs - que l'homme ne progresse pas, qu'il est mauvais et que l'histoire n'est que la preuve de son incapacité radicale à s'améliorer. Il s'agirait alors en étudiant l'histoire à désespérer de l'homme...Pourtant, on devra d'abord constater que l'histoire peut aussi être lue comme un progrès technique,...

8 pages - 1,80 ¤

L'être vivant a-t-il des droits ?

Note : 6/10

Ce principe est programmatique, il vise quelque chose qui ne s'est pas encore produit. L'homme s'est vu remettre une essence, il en est responsable. Il n' y a donc pas d'échappatoire à notre responsabilité face au développement technique. Il faut donc une préscience, une anticipation. Il faut une métaphysique que n'a pas encore la science. Le principe responsabilité...

9 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16795 16796 16797 16798 16799 16800 16801 16802 16803 16804 16805 16806 16807 16808 16809 16810 16811 16812 16813 16814 16815 16816 16817 16818 16819 16820 16821 16822 16823 16824 16825 16826 16827 16828 16829 16830 16831 16832 16833 16834 16835 16836 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 16889 16890 16891 16892 16893 16894 16895 16896 16897 16898 16899 16900 16901 16902 16903 16904 16905 16906 16907 16908 16909 16910 16911 16912 16913 16914 16915 16916 16917 16918 16919 16920 16921 16922 16923 16924 16925 16926 16927 16928 16929 16930 16931 16932 16933 16934 16935 16936 16937 16938 16939 16940 16941 16942 16943 16944 ... 17498 17499 17500 17501 17502 17503

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit