LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Notre expérience du monde est-t-elle un obstacle à sa compréhension ?

Or cette loi de série ou loi d'optimum s'observe dans tous les états du monde et dans tous les phénomènes. Ainsi, le monde est pleins d'étangs pleins poissons qui sont eux-mêmes pleins d'étangs et de poissons. Cette loi de série qui permet d'expliquer le monde à partir de n'importe quelle phénomène, garantit que nous puissions atteindre l'universalité du...

3 pages - 1,80 ¤

Notre connaissance du réel se limite-t-elle au savoir scientifique ?

- La science comme refus de la pensée magique. La science se base sur la certitude de l'évidence, et s'oppose ainsi au caractère immédiat et illusionnel des préjugés. La pensée scientifique s'oppose, pour Bachelard, à la pensée "pré-scientifique" : « Scientifiquement, on pense le vrai comme rectification historique d'une longue erreur, on...

5 pages - 1,80 ¤

Nos rêves ont-ils un sens ?

Mais au-delà, selon l'expression de Laplanche : « La visée dernière de l'interprétation est le désir inconscient et le fantasme dans lequel celui-ci prend corps. « Aussi l'interprétation ne peut se constituer que parce qu'il y a à l'oeuvre, dans l'écoute et le déchiffrement, une théorie, qui seule est capable de donner le cadre...

6 pages - 1,80 ¤

Nos préférences sont-elles des fonctions suffisantes pour juger une oeuvre d'art ?

■ En ce qui concerne l'agréable en effet, le principe « à chacun son goût » fait loi : tu aimes tel vin que je n'aime pas, ce n'est pas la peine d'essayer de me convaincre. Ce qui est beau, au contraire, doit enlever l'unanimité d'un sentiment pourtant profondément personnel.■ Un homme qui juge mal d'une oeuvre d'art...

2 pages - 1,80 ¤

Nos pensées sont-elles en notre pouvoir ?

Je dis par exemple : « Le ciel est bleu ». Etais-je libre de dire cela ? Aucunement, car en disant ces mots, je ne faisais que constater un état de fait indépendant de moi, qu'établir un rapport qui existait déjà en dehors de moi. Mais comment ai-je pu déchiffrer ce rapport dans les choses ? J'ai eu...

6 pages - 1,80 ¤

Nos pensées sont-elles bien les nôtres ?

Il est une chose qui pense inséparable du fait de l'existence « seule la pensée ne peut être détachée de moi ». Si je cesse de penser je cesse d'exister ; « Je pense, donc je suis ». C'est à partir de l'acte de penser du « je » que se déduit l'existence. Puisque c'est le « je » qui pense et qui agit sur ses pensées,...

3 pages - 1,80 ¤

Nos désirs sont-ils nôtres ?

Note : 5.1/10

Derrière ce sujet ambigu, se cache la mécanique propre au désir. Mais qu'est-ce que le désir ? Platon, dans Le Banquet, avait déjà répondu. Le désir est manque : « Celui qui désire désire une chose qui lui manque et ne désire pas ce qui ne lui manque pas. » Tout désir, par conséquent, est d'absence : « Ce qu'on n'a pas, ce qu'on...

6 pages - 1,80 ¤

Nos convictions morales sont-elles le simple reflet des opinions de notre époque ?

Note : 5.1/10

Ne faut-il pas alors fonder la morale légalement afin qu'elle me soumette et qu'elle soit universelle ?   III)            Morale et loi.     §  Le principe de la loi recherché doit être à la fois universellement valable et librement reconnue. C'est alors comme loi morale que la morale apparaît comme le seul principe pouvant exercer sur moi une autorité légitime : elle est fondée et...

3 pages - 1,80 ¤

Nos connaissances viennent-elles entièrement de l'expérience ?

Note : 5.1/10

C'est pourquoi le sens commun: est porté à concevoir la conscience comme un savoir inné, c'est-à-dire ne devant rien à l'expérience.Les philosophes font valoir de préférence les principes rationnels qui, étant universels et nécessaires, ne sauraient nous être donnés par l'expérience. Celle-ci nous apprend, en effet, quels sont les objets possédant un caractère déterminé; elle ne saurait nous...

1 page - 1,80 ¤

N'exprime-t-on que ce dont on a conscience ?

Note : 5.1/10

Selon ces derniers, l'enfant au départ n' a pas de vie psychique propre et ne possède pas le sentiment de son individualité. C'est par les soins qui lui sont prodigués que l'enfant commence à prendre conscience de lui. Il se saisit d'abord comme un objet pour les autres, puis comme un objet pour lui-même à partir des attitudes...

16 pages - 1,80 ¤

N'exprime-t-on que ce dont on a conscience ?

Note : 5.1/10

||Si nous nous demandons si l’on exprime uniquement ce dont on a conscience, cela signifie que nous sommes invités à réfléchir exclusivement sur le premier sens du mot conscience que nous venons de définir, à savoir l’aperception de nos propres représentations, ce savoir réflexif de nos représentations. A première vue, que l’on puisse exprimer uniquement ce dont on...

10 pages - 1,80 ¤

N'existe-t-il que des vérités de type scientifique ?

Note : 5.1/10

|| S'il nous est difficile de définir le vrai comme la prise de conscience du réel, en somme l'adequatio rei et intellectus, nous ne les détachons pas : est vrai ce qui reconstitue et retrouve l'ensemble le plus ample des phénomènes ; on s'emploiera ensuite à valider cette pleine saisie. Le vrai consisterait en une...

9 pages - 1,80 ¤

N'existe-t-il de vérités que scientifiques ?

Note : 5.1/10

Toricelli refit cette expérience en imaginant des dispositifs expérimentaux différents. Pour dissiper toutes les objections contre l'existence du vide, Pascal demandera à son beau-frère Florin Périer d'organiser l'expérience du Puy-de-Dôme. Celle-ci montrera que la hauteur du vif-argent dans un tuyau est moindre en haut qu'en bas de la montagne. Il s'ensuit nécessairement...

9 pages - 1,80 ¤

N'est-on moral que par intérêt ?

Note : 5.1/10

Dans le chapitre XIV du Léviathan il écrit que « Une LOI DE NATURE est un précepte ou une règle générale trouvée par la raison selon laquelle chacun a l'interdiction de faire ce qui détruit sa vie, ou qui le prive des moyens de la préserver, et de négliger de faire ce par quoi il pense qu'elle serait le...

3 pages - 1,80 ¤

N'échange-t-on que des biens ?

Note : 5.1/10

La réponse a une telle question semble spontanément aller de soi : oui. Les rapports humains sont parcourus d'échanges multiples de bien et de services. Ceci étant objectivé et par la rendu disponible à l'échange. Ceci consistant essentiellement du fait de donner et d'en attendre une contrepartie c'est-à-dire qu'il y a transfert de biens et de services considérées comme...

4 pages - 1,80 ¤

Ne travaille-t-on que pour subvenir à nos besoins ?

Note : 5.1/10

Le travail n'est-il qu'un moyen, un instrument pour parvenir à une fin, et cette fin est-elle de subvenir à ses besoins ? Subvenir à ses besoins, est-ce gagner sa vie ? On va parler de la valeur marchande du travail. Le travail ne permet-il que d'avoir un salaire permettant de subvenir ? Le travail, par définition, a pour...

4 pages - 1,80 ¤

Ne travaille-t-on que par intérêt ?

Note : 5.1/10

Ceci nous indique un certain rapport des moyens et des fins : le loisir étant ce qui et recherché pour lui-même, le travail en vue d'une fin que lui seul rend possible. Ensuite, le nécessité. Notre condition nous impose, pour survivre, certaines activités indispensables, mais que d'autres hommes peuvent mener à notre place. Nous voyons d'emblée que le...

6 pages - 1,80 ¤

Ne travaille-t-on que par intérêt ?

Note : 5.1/10

Nous retrouvons aussi ainsi le premier aspect du travail : peut-on identifier le loisir à l'activité de ceux qui ne fournissent pas pour eux-mêmes le travail nécessaire? Le terme de travail est-il employé proprement lorsqu'on dit, par exemple, qu'un rentier travaille ses gammes? ●         Nous pouvons à présent élaborer la problématique. Ce qui, pour penser l'unité du travail, pose problème,...

6 pages - 1,80 ¤

Ne sommes-nous justes que par intérêt ?

Note : 5.1/10

Telle est l'origine et l'essence de la justice. Elle tient le milieu entre le plus grand bien, c'est-à-dire l'impunité dans l'injustice, et le plus grand mal, c'est-à-dire l'impuissance à se venger de l'injustice. Placée entre ces deux extrêmes, la justice n'est pas aimée comme un bien, mais honorée à cause de l'impuissance où l'on est de commettre l'injustice....

3 pages - 1,80 ¤

Ne respectons-nous autrui qu'afin qu'il nous respecte ?

Note : 5.1/10

||Le respect pour autrui est considéré dans notre société comme une preuve de bienséance. Nous respectons autrui en lui accordant des droits, autrui est un autre qui est comme moi. Respecter un individu est un acte moral, nous accordons à l'autre les mêmes droits qu'à nous même. Le respect est alors une marque de...

3 pages - 1,80 ¤

Ne prend-on conscience que par opposition de soi a soi ?

Note : 5.1/10

Cela compris, et il y faudra du temps, on sait a priori qu'une expérience qui romprait cette unité ne peut entrer dans la conscience» (Histoire de mes pensées, p. 130).Le doute et la conscience de soi : Descartes* Alain prolonge, en un sens, les analyses de Descartes. Dans ces analyses, le doute apparaît comme le travail par lequel...

2 pages - 1,80 ¤

Ne peut-il y avoir de l'art sans artiste ?

Note : 5.1/10

L'artiste exprime sa subjectivité, il s'affiche sur le devant de son oeuvre. Aussi, on peut glorifier à partir de là l'artiste lui-même et non l'oeuvre dans une quasi vénération. Au début de la Renaissance, l'attention nouvelle accordée à l'artiste ne dépend pas uniquement des mutations conjointes du pouvoir économique et politique ; l'évolution de son statut est induite par...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16805 16806 16807 16808 16809 16810 16811 16812 16813 16814 16815 16816 16817 16818 16819 16820 16821 16822 16823 16824 16825 16826 16827 16828 16829 16830 16831 16832 16833 16834 16835 16836 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 16889 16890 16891 16892 16893 16894 16895 16896 16897 16898 16899 16900 16901 16902 16903 16904 16905 16906 16907 16908 16909 16910 16911 16912 16913 16914 16915 16916 16917 16918 16919 16920 16921 16922 16923 16924 16925 16926 16927 16928 16929 16930 16931 16932 16933 16934 16935 16936 16937 16938 16939 16940 16941 16942 16943 16944 16945 16946 16947 16948 16949 16950 16951 16952 16953 16954 ... 17522 17523 17524 17525 17526 17527

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit