LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

N'y a-t-il que des passions déraisonnables ?

Pour Hegel, l'histoire tend vers une fin qui est la réalisation de l'Esprit, l'avènement de la liberté qui se réalise dans un Etat universel où l'individu dispose du droit et de la liberté. Ainsi le passionné qui agit pour lui-même contribue à travers son action à réaliser un plan divin.   III Les passions...

6 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?

||•    TERMES DU SUJET:•    N'y a-t-il que : « est-ce seulement «, la forme négative sous-entend qu'une chose qui dure possède automatique¬ment de la valeur.•    Durer (latin durare, dérivé de durus (dur) : durcir, résister à l'usure) :résister à l'usure (un « tissu qui dure «) ; continuer à être, se prolonger dans le temps ; s'organiser en...

6 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il pas d'amour heureux ?

Note : 6/10

    II. Néanmoins, la nature infinie du désir porte en soi l'impossibilité de sa réalisation finie, et donc celle de tout bonheur possible (Romantisme).   -Le Romantisme a exprimé la contradiction essentielle que revêt la nature de l'amour : lui seul rend tout bonheur possible, mais en même temps il ne peut jamais être réalisé. Le romantisme trouve son principe dans...

2 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il d'objectivité que scientifique ?

Note : 6/10

OBJECTIF, OBJECTIVITÉ Phi. Pour les scolastiques et les cartésiens, s'applique aux idées ou représentations de l'esprit, objets de pensée, et non aux choses elles-mêmes qui sont représentées. Ainsi, seules les idées ont une «...

3 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de violence que pour l'homme ?

Note : 6/10

Hobbes affirme que l'homme est un loup pour l'homme, indiquant par ces mots que la violence est un phénomène naturel chez l'humain. Mais pourtant, le loup n'est pas un loup pour le loup, alors qu'il peut tuer violemment sa proie. La violence, force brutale qui contraint ou détruit un être, semble être l'apanage spécifique de l'humain, mais seulement...

5 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de vérité qu'objective ?

Note : 6/10

Avec le grand rationalisme classique inauguré par Descartes, la raison apparaissait comme l'instrument infaillible d'une critique des illusions, généralement imputées aux sens ou à l'imagination. Or, avec Kant, l'illusion est portée au coeur même de la raison. Le rationalisme fait place au criticisme, cad à une critique permanente des moyens de la connaissance, et à un incessant procès de...

6 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de science que de l'apparaître ?

Note : 6/10

Avec le grand rationalisme classique inauguré par Descartes, la raison apparaissait comme l'instrument infaillible d'une critique des illusions, généralement imputées aux sens ou à l'imagination. Or, avec Kant, l'illusion est portée au coeur même de la raison. Le rationalisme fait place au criticisme, cad à une critique permanente des moyens de la connaissance, et à un incessant procès de...

4 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de science que de ce qui est mathématisable ?

Note : 6/10

L'histoire possède depuis longtemps ses chronologies. On parle de nos jours de biométrie, de psychométrie... Par le moyen des nombres et des statistiques, la mathématique pénètre toutes les sciences. a) Mesures. - L'apport le plus manifeste est celui des nombres, auquel" on adjoindra celui des formes géométriques. A la science des nombres s'ajoute celle des mesures et des erreurs....

3 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de bonheur de que dans l'instant ?

Note : 6/10

||Si le bonheur n'existe que dans l'instant, est-il indépendant de notre volonté ? Si l'on ne peut être heureux que dans l'instant, comment en faire une quête ? S'il ne peut être prolongé, comment peut-il exister des principes pour être heureux ? Épicure (Lettre à Ménécée) donne des règles pour accéder au bonheur, pour faire du bonheur un...

4 pages - 1,80 ¤

N'y a t-il que l'homme qui ait une histoire ?

Note : 6/10

Le second se fonde généralement sur une trace écrite pour comprendre l'événement lui-même. ·         Il y a donc un lien avéré entre histoire et homme. En effet, c'est l'homme qui étudie, mais c'est aussi lui qui relate, qui écrit, qui témoigne ainsi. L'homme et l'histoire sont étroitement liés. ·         Pourtant, nous sommes en droit de poser la question du sujet. Pourquoi ? Parce...

2 pages - 1,80 ¤

Nous est-il si facile de distinguer entre se croire libre et être effectivement libre ?

Note : 6/10

Ainsi, quand je crois en quelque chose, je ne sais pas qu'il s'agit d'une croyance. Dès lors, si la liberté n'est qu'une croyance crée par l'esprit humain, je ne peux pas savoir qu'elle est illusion. - L'absence de motivation d'un acte peut n'être qu'apparente. Ce n'est pas parce que l'on n'est pas conscient de ses propres motivations, parce que...

3 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤
1,80 ¤

Notre vie est-elle absurde ?

Note : 6/10

Or, rien ne peut nous déresponsabiliser de notre existence et c'est par l'engagement dans la vie que la vie peut alors prendre pour nous un sens. §  C'est sur cette responsabilité que l'existentialisme met l'accent. On peut le comprendre à partir de cette formule de Sartre : « l'existence précède l'essence ». Dire que l'existence précède l'essence, c'est dire que l'homme existe...

3 pages - 1,80 ¤

Notre responsabilité est-elle atténuée par l'existence de motivations inconscientes ?

Note : 6/10

La distinction entre la motivation consciente et la motivation inconsciente une fois établie, notre conviction nous apprend seulement que la motivation inconsciente ne s'étend pas à toutes nos décisions motrices. Minima non curat praetor (le chef ne se soucie pas des détails). Mais ce qui reste ainsi non motivé d'un côté, reçoit ses motifs d'une autre source, de...

10 pages - 1,80 ¤

Notre rapport au monde est-il essentiellement technique ?

Note : 6/10

 » La nature ne se contemple plus, elle se domine. Elle ne chante plus les louanges de Dieu, elle est offerte à l'homme pour qu'il l'exploite et s'en rende « comme maître & possesseur ». Or, non seulement la compréhension de la science se voit transformée, mais dans un même mouvement, celle de la technique. Si la science peut devenir pratique (et...

4 pages - 1,80 ¤

Notre rapport à la nature est-il en train de devenir essentiellement technique ?

Note : 6/10

C'est par l'intériorisation des contrôles et des émotions, par la volonté des classes inférieures de la société de se conformer aux normes d'excellence et aux coutumes des classes supérieures que peu à peu s'est installé dans les consciences que l'ensemble de la population s'est forgé une perception particulière de la nature. Ce n'est pas un conditionnement culturel presque...

6 pages - 1,80 ¤

Notre pensée est-elle prisonnière de la langue que nous parlons ?

Note : 6/10

-Les mots constitués en langage organisent notre vision du monde. Chaque langue est un découpage particulier de la réalité. (ex : en anglais il n'y a que le pronom personnel « you », et non pas « tu » et « vous » comme en français : cela reflète une certaine façon de penser). -La langue que nous parlons peut trahir notre pensée. Le langage est un...

4 pages - 1,80 ¤

Notre pensée dépend elle des conditions sociales et culturelles de notre existence ?

Note : 5.1/10

De même, la conscience est lucidité; un enfant, prenant conscience d'un danger, est prévenu du risque encouru et il hésite à l'accomplir. Il devient libre de choisir de l'accomplir, en connaissance de cause, c'est-à-dire en toute conscience. Ainsi, prendre conscience revient à faire l'expérience d'une première forme de liberté. Devenant conscient, le sujet réalise qu'il est libre, il...

6 pages - 1,80 ¤

Notre nature nous indique-t-elle ce que nous devons faire ?

Note : 5.1/10

Or la question est de savoir ce que l'on entend rigoureusement par nature ; s'il s'agit d'une " programmation ", alors notre devoir serait inscrit en nous, inné. Par nature, l'homme serait apte à savoir ce qu'il doit ou ne doit pas faire. Le savoir renvoie-t-il à la nature, ou à la culture par le biais de l'éducation...

4 pages - 1,80 ¤

Notre liberté consiste-t-elle seulement a prendre conscience de ce qui nous détermine ?

Note : 5.1/10

III La prise de conscience comme véritable activité transformatrice : Nietzsche et Bourdieu   - Nietzsche refuse une conception de la liberté comme achevant universellement le déterminisme. Pour lui, cette conception est due à une conception spécifique de la liberté comme libération de tout déterminisme causal : Kant aurait poursuivi dans cette...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16811 16812 16813 16814 16815 16816 16817 16818 16819 16820 16821 16822 16823 16824 16825 16826 16827 16828 16829 16830 16831 16832 16833 16834 16835 16836 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 16889 16890 16891 16892 16893 16894 16895 16896 16897 16898 16899 16900 16901 16902 16903 16904 16905 16906 16907 16908 16909 16910 16911 16912 16913 16914 16915 16916 16917 16918 16919 16920 16921 16922 16923 16924 16925 16926 16927 16928 16929 16930 16931 16932 16933 16934 16935 16936 16937 16938 16939 16940 16941 16942 16943 16944 16945 16946 16947 16948 16949 16950 16951 16952 16953 16954 16955 16956 16957 16958 16959 16960 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit