LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'échange est-il le principe de toutes sociétés possibles ?

En effet, « Cette lutte a actuellement atteint une étape où la classe opprimée et exploitée (le prolétariat) ne peut plus se libérer de la classe qui l'exploite et l'opprime sans libérer en même temps et pour toujours la société entière de l'exploitation, de l'oppression et des luttes de classes. »             Réfutant un certain nombre d'interprétation fautives du Marxisme, Lénine...

5 pages - 1,80 ¤

L'échange est-il le garant de la paix ?

Voilà ce que c'est qu'un homme pacifique. Mais l'homme dangereux est celui qui veut la paix par le droit, disant qu'il n'usera point de la force, et qu'il le jure, pourvu que son droit soit reconnu. Cela promet de beaux jours. »     Montesquieu, De l'esprit des lois   « L'effet naturel du commerce est de porter à la paix. Deux nations qui négocient...

4 pages - 1,80 ¤

Le vraisemblable est-il toujours condamnable ?

Tous les massacres ont été accomplis par vertu, au nom de la religion vraie, du nationalisme légitime, de la politique idoine, de l'idéologie juste ; bref au nom du combat contre la vérité de l'autre, du combat contre Satan.[...]             A la fin de ce XXe siècle, il devrait être clair pour chacun qu'aucun système n'expliquera le monde dans tous...

5 pages - 1,80 ¤

Le vrai est-il ce qui réussit ?

Si on admet que ma connaissance d'un objet doit s'accorder avec lui pour être vraie ; mais, pour que je puisse juger de cet accord il faudrait que j'en saisisse les deux termes. Dans ces conditions remarque Kant, « le seul moyen que j'ai de comparer l'objet avec ma connaissance, c'est que je le connaisse », ce qui constitue un cercle,...

3 pages - 1,80 ¤

Le vrai est-il ce que je crois vrai ?

Mais devons-nous accorder à cette impression une valeur absolue ? Descartes a senti la difficulté puisqu'après avoir affirmé que nos idées claires et distinctes sont vraies il reconnaît « qu'il y a quelque difficulté à bien remarquer quelles sont celles que nous concevons distinctement ».En fait, l'impression vécue de certitude n'est pas suffisante pour caractériser le jugement vrai....

6 pages - 1,80 ¤

Le tyran est-il un homme libre ?

Tyrannie ou liberté de la pensée et de l'intériorité ? Maîtrise des autres ou maîtrise de soi-même ?CONSEILS PRATIQUESIl faut examiner avec beaucoup de soin chacun des termes de l'alternative qui est posée, et bien en analyser les inconvénients : le tyran devient le prisonnier de ses désirs, le sage jouit peut-être d'une fausse liberté, car il se...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail, est-ce seulement mettre en oeuvre une technique ?

Le travail peut être défini comme une activité réglée de transformation de la matière et de la nature en vue d'une production, ou comme une prestation de service : dans les deux cas, le travail a pour but de nous fournir de quoi satisfaire nos besoins et implique un effort. Dans la mesure où la technique caractérise un ensemble...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail travaille a faire un homme autant qu'une chose. ?

Méditez ce texte de Marx extrait des Manuscrits de 1844: « Or, en quoi consiste l'aliénation du travail ? D'abord, dans le fait que le travail est extérieur à l'ouvrier, c'est-à-dire qu'il n'appartient pas à son essence, que donc, dans son travail, celui-ci ne s'affirme pas, mais se nie, ne se sent pas à l'aise, mais malheureux, ne...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail rend-il libre ?

Précisons. L'ouvrier est d'abord aliéné par rapport à son produit. Celui-ci lui échappe. Aussitôt qu'il est créé, l'ouvrier en est dépossédé : « L'objet que le travail produit, le produit du travail, vient s'opposer au travail comme s'il s'agissait d'un être étranger, comme si le produit était une puissance indépendante du producteur. » L'ouvrier ne perd pas seulement...

9 pages - 1,80 ¤

Le travail rend-il heureux ?

Or, cette tradition n'est pas seulement une ménagère qui se contente de garder fidèlement ce qu'elle a reçu et le transmet sans changement aux successeurs; elle n'est pas une immobile statue de pierre, mais elle est vivante et grossit comme un fleuve puissant qui s'amplifie à mesure qu'il s'éloigne de sa source. HEGEL   Introduction Lorsque nous contemplons la civilisation et...

4 pages - 1,80 ¤

Le travail peut-il légitimer la richesse ?

"C'était au temps où les Dieux existaient, mais où n'existaient pas les races mortelles. Or, quand est arrivé pour celles-ci le temps où la destinée les appelait aussi à l'existence, à ce moment les Dieux les modèlent en dedans de la terre, en faisant un mélange de terre, de feu et de tout ...

6 pages - 1,80 ¤

Le travail peut-il etre considéré autrement que comme simple moyen de vivre ?

L'homme qui travaille est celui qui s'occupe des affaires extérieures, non des soins de son âme. -       Dans le contexte de l'industrialisation, Marx souligne dans ses Manuscrits de 1848 que l'homme qui travaille n'est plus celui qui pourvoit à ses besoins, mais se voit considéré uniquement comme force de travail. Avec la division du travail, il se voit dépouillé de...

7 pages - 1,80 ¤

Le travail nous éloigne-t-il de la nature ?

La dissolution universelle de tout ce qui est fixe, stable et donné chez le valet s'accomplit effectivement de manière concrète dans le service. A la différence du maître pour qui la satisfaction est un état disparaissant, Le valet façonne l'objet, contient l'évanescence pour qu'en demeure une forme, il est « l'activité qui donne forme [...] le pur être pour...

8 pages - 1,80 ¤

Le travail n'est-il pour l'homme qu'un mal nécessaire ?

Notre auteur n'y est pas encore en possession des principales catégories de sa pensée. Le matérialisme historique n'est pas parvenu à la formulation qu'il acquerra dans la maturité. D'une part, Marx s'y montre plus proche d'une réflexion proprement politique, qui passera ensuite au second plan (ou se verra réélaborée après les analyses économiques du « Capital »). D'autre...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il, pour l'homme moderne un droit ou une fatalité ?

Mais ce travail auquel je dois pouvoir prétendre doit être libéré des aliénations qui le menacent : pour Marx, le « vrai » travail est « affirmation de soi », « satisfaction », « libre énergie physique et intellectuelle », au sens où je dois pouvoir m'y humaniser.Marx a analysé le projet inhérent à l'activité laborieuse : l'objet...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une obligation, une contrainte ou un droit ?

· Le fait que le travail soit vécu comme un malheur, une véritable fatalité, montre assez le caractère nécessaire du travail. Est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être : le travail est la plus directe des nécessités puisque sans lui la vie ou la survie n'est plus assurée.     2) Le travail est aussi un droit   · Observons d'abord...

4 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une nécessité ou un devoir ?

Dans la perspective d'une philosophie de l'histoire, l'impossibilité de vivre sans travailler apparaît comme le moyen par lequel la Providence assure le développement des facultés humaines. Sans cette nécessité vitale, jamais l'espèce humaine n'aurait été contrainte au progrès (« il lui faut beaucoup de préparation... « Dans une perspective métaphysique, le travail apparaît comme...

10 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une marchandise ?

Marx     A. Smith, Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations.     II Le travail inaliénable de l'esprit            Le travail est une activité de l'esprit qui ne peut être séparé l'action en elle même. Sans conscience pas de travail. Dire que le travail est une marchandise, c'est dire que l'activité spirituelle en est une également. N'est...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une malédiction ?

Car elle plaît moins à Dieu que l'accomplissement pratique de sa volonté dans un métier [Beruf*]. Le dimanche n'est-il pas là d'ailleurs pour la contemplation ? Selon Baxter [ndé: Richard Baxter, XVIIe siècle] ce sont toujours ceux qui lambinent à l'ouvrage qui manquent du temps à consacrer à Dieu au moment opportun. Bref,...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une aliénation ?

Il date en effet l'apparition du travail à la mise en place des premières sociétés  : dès que les hommes se rassemblent, la nature ne suffit plus à satisfaire leurs besoins. Il est dès lors nécessaire d'entrer dans une lutte avec la nature pour en extraire les produits utiles. Le travail signifie alors la transformation des données naturelles....

10 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16836 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 16889 16890 16891 16892 16893 16894 16895 16896 16897 16898 16899 16900 16901 16902 16903 16904 16905 16906 16907 16908 16909 16910 16911 16912 16913 16914 16915 16916 16917 16918 16919 16920 16921 16922 16923 16924 16925 16926 16927 16928 16929 16930 16931 16932 16933 16934 16935 16936 16937 16938 16939 16940 16941 16942 16943 16944 16945 16946 16947 16948 16949 16950 16951 16952 16953 16954 16955 16956 16957 16958 16959 16960 16961 16962 16963 16964 16965 16966 16967 16968 16969 16970 16971 16972 16973 16974 16975 16976 16977 16978 16979 16980 16981 16982 16983 16984 16985 ... 17530 17531 17532 17533 17534 17535

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit