LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le travail est-il un facteur de civilisation ?

  3.      Les civilisations sont elles nées à la sueur du front des hommes ?   ·         Avec Nietzsche, nous avons pu voir combien le fait de travailler pouvait avoir subit un changement de sens. Pourtant, nous sommes aussi en droit de nous demander si ces civilisations qui dénaturent le mot travail n'en sont pas issues. ·         En effet, comment comprendre que l'homme ait pu arriver...

4 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il toujours une valeur dominante ?

     1.  Le travail n'a pas toujours était une valeur.   a)                  Le travail n'a pas toujours était une valeur fondamentale même si depuis très longtemps les hommes ont dû travailler pour satisfaire leur besoin, plutôt leur nouveau besoin. En effet, il faut remarquer que le travail demeure nécessaire à une vie sociale. Dans l'Antiquité, le travail est une activité aliénante....

5 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il toujours une manifestation de la liberté ?

·         Le travail manufacturier, dans lequel l'homme utilise l'outil, est un travail permettant cette liberté, car l'homme est l'origine de l'ouvrage. Mais dans les manufactures, l'homme devient une force, un outil. En ce sens, il n'est plus dans un axe d'amélioration de soi par le travail. «Dès que l'homme, au lieu d'agir avec l'outil sur l'objet de travail, n'agit plus...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il plus formateur que les loisirs ?

Le moyen de travail converti en automate se dresse devant l'ouvrier, pendant le procès de travail même, sous forme de capital, de travail mort qui domine et pompe sa force vivante. La grande industrie mécanique achève enfin, comme nous l'avons déjà indiqué, la séparation entre le travail manuel et les puissances intellectuelles de la production qu'elle transforme en...

7 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il nécessaire à la réalisation de soi ?

Note : 10/10

||• Le travail, comme nous le signale l'étymologie du terme, représente d'abord une activité pénible et douloureuse. Le mot tripalus ne désignait-il pas, dans le latin populaire, une machine formée de trois pieux, permettant d'assujettir les animaux difficiles ? Aussi le sujet semble-t-il posséder la signification suivante : l'activité pénible et contraignante,...

9 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il nécessaire ?

Note : 10/10

L'homme n'est alors plus un ouvrier, mais « un organisateur permanent d'une société d'objets techniques ». L'homme supervise et décide. Le problème c'est que dans ce nouveau cadre envisagé par l'auteur, l'homme travaille toujours. Certes il fait un autre travail, moins dur physiquement, mais il travaille toujours. Est-ce possible que l'homme ne travaille plus du tout ?   II.                Le travail est nécessaire par...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il le propre de l'homme ?

Note : 10/10

Reste alors à déterminer s'il est un caractère qui n'appartient qu'à l'homme.     III - Le travail est-il un caractère qui n'appartient qu'à l'homme ?   Référence : Rousseau, second discours   « Je ne vois dans tout animal qu'une machine ingénieuse, à qui la nature a donné des sens pour se remonter elle-même, et pour se garantir, jusqu'à un certain point, de tout ce qui tend...

11 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il le lien le plus étroit entre l'homme et la réalité ?

Note : 10/10

Tant que ce sens de la notion prévaut, le travail reste ce par quoi l'homme se libère des besoins. Mais qu'à l'outil vienne se substituer la machine, et cette humanité du travail peut être remise en cause si on comprend le travail comme englué dans une certaine réalité, celle de son ...

8 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il la meilleure des polices ?

Note : 10/10

Pour Nietzsche le socialisme pactise avec le « nihilisme « : il participe de la même idéologie égalitaire qui interdit aux distinctions de se faire jour, aux fortes individualités d'accomplir leurs oeuvres. En un sens, Nietzsche reste proche des modèles grecs et romains, cad de sociétés inégalitaires où la possibilité d'affirmation et...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il a l'origine des inégalités sociales ?

Note : 10/10

ÉGALITÉ (lat. de aequare, aplanir, rendre égal à) Math. Caractère des...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail est il le contraire du jeu ?

Note : 5.2/10

Le travail en effet est lutte contre la nature, et le caractère inégal de cette lutte oblige à l'invention, et à la ruse. En ce sens, en tant qu'activité technique, le travail est « formateur » : il développe les capacités intellectuelles et manuelles de l'homme. Si les produits du travail sont voués à la disparition par la...

6 pages - 1,80 ¤

Le travail est il créateur de valeur ?

Note : 5.2/10

Mais peut-on dire que le travail est une valeur d'usage, ou doit-on seulement affirmer qu'il est créateur de valeurs d'usages ? Pour moi, le travail n'est pas une valeur d'usage : il est plutôt un moyen pour un objet qui, lui, est une valeur d'usage. En effet, si on me privait du résultat de mon travail, il cesserait de m'intéresser....

2 pages - 1,80 ¤

Le travail dénature-t-il l'homme ?

Note : 5.2/10

D'abord dans le fait que le travail est extérieur à l'ouvrier, c'est-à-dire qu'il n'appartient pas à son essence, que donc, dans son travail, celui-ci ne s'affirme pas mais se nie, ne se sent pas à l'aise, mais malheureux, ne déploie pas une libre activité physique et intellectuelle, mais mortifie son corps et ruine son esprit. » ; Marx[6] précise...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail de l'historien consiste-t-il a réécrire le passé ?

Note : 5.2/10

HISTOIRE Gén. Terme équivoque qui désigne à la fois le récit du...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail de l'artiste peut-il constituer le modèle de tout travail ?

Note : 5.2/10

* Le travail est, comme en témoigne son étymologie (du bas latin tripalium, « instrument de torture formé de trois pieux), le travail est associé à l'idée de souffrance. Cette idée se retrouve dans la tradition judéo-chrétienne : Adam et Eve sont condamnés à travailler parce qu'ils ont péchés : le travail est bien une punition, voire une malédiction. Dans l'histoire de...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail contribue-t-il a unir les hommes ou a les diviser ?

Note : 5.2/10

En effet, le travailleur qui se spécialise dans une seule tâche acquiert pour la réaliser davantage d'habileté ; de plus il la réalise plus rapidement ; comme parallèlement Adam Smith affirme que la division du travail doit s'accompagner de la mise au point de machines facilitant et abrégeant encore la tâche de chacun, le résultat de l'organisation ne...

4 pages - 1,80 ¤

Le travail a-t-il une valeur morale ?

Note : 8/10

Dans l'Antiquité, le travail est une activité aliénante. L'homme libre est celui qui ne travaille pas. Aristote, en effet, en reconnaissant à la fois que le travail était nécessaire pour vivre, et que le citoyen ne devait pas travailler pour pouvoir s'occuper de le chose publique, ne pouvait que justifier l'esclavage. Pour cela, il...

7 pages - 1,80 ¤

Le travail accomplit-il notre humanité ?

Note : 8/10

L'existence de l'objet est tout d'abord idéelle, c'est un projet, une anticipation, quelque chose qui vient bien de l'homme et non de l'instinct, cad de la nature.  A partir de ce projet, il faut aussi la volonté effective de fabriquer, de manière ordonnée, planifiée, rigoureuse. Enfin il faut mettre en branle une habileté, une force, un talent physique. Dans...

7 pages - 1,80 ¤

Le temps est-il une limite pour l'homme ?

Note : 8/10

Mais moi, homme, j'existe tout simplement. Ma personnalité n'est pas construite sur un modèle dessiné d'avance et pour un but précis. Tous les objets sont relatifs à l'usage que l'homme en fait, mais l'homme n'est l'objet ni l'outil de personne. Le stylo est pour l'écrivain, non l'écrivain pour le stylo.« L'homme existe d'abord, se rencontre, surgit dans le...

3 pages - 1,80 ¤

Le temps est-il notre maître ?

Note : 8/10

« Qu'est-ce donc que le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais ; mais si on me le demande et que je veuille l'expliquer, je ne le sais plus » St Augustin, Les Confessions. Les mots fuient et aucune définition vraiment satisfaisante n'apparaît. De ce fait, si l'homme ne peut parvenir à expliquer et à comprendre le temps...

4 pages - 1,80 ¤

Le temps est-il notre ennemi ou notre allié ?

Note : 8/10

Bergson, La Pensée et le Mouvant, 1934. « Les dimensions du temps sont 1° le passé, la présence comme supprimée, comme n'étant pas là; 2° l'avenir, la non-présence, mais déterminée à être là; 3° le présent, en tant qu'immédiat devenir et union des deux autres. » Hegel, Propédeutique philosophique, 1840 (posth.) « Comment donc ces deux temps,...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16837 16838 16839 16840 16841 16842 16843 16844 16845 16846 16847 16848 16849 16850 16851 16852 16853 16854 16855 16856 16857 16858 16859 16860 16861 16862 16863 16864 16865 16866 16867 16868 16869 16870 16871 16872 16873 16874 16875 16876 16877 16878 16879 16880 16881 16882 16883 16884 16885 16886 16887 16888 16889 16890 16891 16892 16893 16894 16895 16896 16897 16898 16899 16900 16901 16902 16903 16904 16905 16906 16907 16908 16909 16910 16911 16912 16913 16914 16915 16916 16917 16918 16919 16920 16921 16922 16923 16924 16925 16926 16927 16928 16929 16930 16931 16932 16933 16934 16935 16936 16937 16938 16939 16940 16941 16942 16943 16944 16945 16946 16947 16948 16949 16950 16951 16952 16953 16954 16955 16956 16957 16958 16959 16960 16961 16962 16963 16964 16965 16966 16967 16968 16969 16970 16971 16972 16973 16974 16975 16976 16977 16978 16979 16980 16981 16982 16983 16984 16985 16986 ... 17530 17531 17532 17533 17534 17535

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit