LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

A quels problèmes renvoie l'opposition entre mentalité primitive et mentalité rationnelle ?

introduction C'est à l'ethnologie de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle que l'on doit l'idée qu'il existerait une « mentalité primitive « propre à l'homme des prétendues « sociétés inférieures«. Cette idée, qui a connu un immense succès, a été notamment développée par le philosophe français Lévy-Bruhl (1857-1939) qui...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai qu'être libre, c'est pouvoir choisir ?

Le problème paraît dès lors résolu : être libre c'est pouvoir choisir, à la condition que ce pouvoir renvoie à la possibilité de s'autodéterminer.   III-Etre libre, c'est l'être en acte.   a) Certes, la justice n'aurait pas de sens si l'on ne supposait pas que le justiciable aurait pu agir autrement, mais qu'un homme ai bien ou mal agit, qu'il eu pu...

2 pages - 1,80 ¤

La liberté de l'homme se réduit-elle à l'absence de contraintes extérieures ?

Si au contraire tu penses que seul ce qui est à toi est à toi, que ce qui t'est étranger - comme c'est le cas - t'est étranger, personne ne pourra plus exercer une contrainte sur toi, personne ne pourra te forcer, tu ne feras plus une seule chose contre ta volonté, personne ne pourra te nuire, tu n'auras plus...

2 pages - 1,80 ¤

La tradition fait-elle obstacle à la liberté ?

Quel est le sens contemporain du terme « liberté » ? Dans le cadre de la métaphysique, de la morale et de la psychologie, en revanche, la liberté a été définie comme un pouvoir de choix entre des possibles. D'un point de vue politique, la liberté est devenue la possession de droits reconnus dans la constitution d'un état, appelés alors les libertés. L'autonomie, la...

3 pages - 1,80 ¤

On a dit : « Par l'enfance nous comprenons que nous sommes tous mal partis et qu'il n'en peut être autrement. » qu'en pensez-vous ?

Ce sont principalement mes pensées, mes représentations, que je peux libérer de toute influence extérieure, que je peux faire entièrement miennes. Cette distinction signifie que le déterminisme n'est pas incompatible avec la liberté du sujet et, comme le dit Sartre: « ce n'est pas le déterminisme qui est l'envers de la liberté, c'est le fatalisme ». Le fatalisme serait un...

3 pages - 1,80 ¤

L'indifférence est-elle un principe pour la morale ?

L'impératif hypothétique commande comment il faut faire pour tuer quelqu'un, donc, pour atteindre une fin moralement négative : il est donc explicitement immoral. Le premier indique comment il faut guérir un malade, donc, comment atteindre une fin bonne (mais pas, pour autant, moralement bonne : la santé n'a rien à voir avec la morale, au sens où elle...

3 pages - 1,80 ¤

Liberté et égalité sont-elles opposées ou complémentaires ?

  Cependant, dans la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, le premier article est le suivant : « les hommes naissent libres et égaux en droit ». Sur le plan théorique (indiqué par l'expression « en droit »), liberté et égalité ne sont donc pas opposées mais complémentaires. Ici, elles sont intrinsèques à la nature humaine et il s'agit pour un Etat...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il liberté là où il n'y a pas intelligence ?

Note : 5.3/10

Un peuple sans esprit ruine l'essence même de l'institution démocratique. La notion d'équilibre est le fondement de la démocratie Une véritable démocratie repose sur l'équilibre entre les organes du pouvoir (exécutif, législatif, judiciaire), l'équilibre entre le peuple et le gouvernement, l'équilibre dans les rapports entre les citoyens. Pour atteindre cet équilibre, il faut...

1 page - 1,80 ¤

La transgression des interdits constitue-t-elle un retour au chaos ?

Note : 5.3/10

La transgression des interdits constitue-t-elle un retour au chaos ? Constituer (du latin «  constitutio » qui signifie institution et complexion), c'est établir dans une situation légale ou édifier, élaborer. Mais constituer est également être, et c'est en ce sens qu'il faut entendre ce verbe ici. La transgression des interdits est-elle un retour au chaos ? Qu'est-ce que le chaos ? Originairement, en...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un irresponsable ?

Note : 5.3/10

|| Le sens commun qualifie d'irresponsable celui ou celle qui n'a pas conscience de la portée de ses actes. Cette définition semble renvoyer alors la notion d'irresponsabilité à sa plus évidente expression. L'animal, l'enfant, l'« anormal « seront donc désignés comme étant irresponsables. Cependant, les analyses philosophiques, juridiques, morales ou psychologiques de cette notion rendent,...

3 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous libres lorsque rien, en nous ni hors de nous, n'oriente notre choix ?

Note : 5.3/10

Rien n'arrive sans raison, je fais toujours quelque chose selon un mobile.Que je décide d'aller contre toutes bonnes raisons, afin de montrer que je suis libre ou que je ne suive que mes inclinations, que je vois ce qu'est le meilleur, mais que je m'obstine à faire le mal afin de montrer le libre visage de ma volonté:...

3 pages - 1,80 ¤

Liberté, égalité, fraternité : y a-t-il un lien nécessaire entre ces trois exigences ?

Note : 5.3/10

Il y a un lien indéfectible entre liberté, égalité et fraternité. Aucun de ces trois principes ne peut être réalisé sans les autres. Comment une société pourrait-elle être fraternelle et libre sans être en même temps juste ? Mais, en voulant imposer l'égalité, on crée une autre forme d'injustice et on est conduit à persécuter tous ceux qui...

4 pages - 1,80 ¤

Un peuple qui ne veut que le maintien de l'ordre n'est-il pas déjà esclave de son bien-être ?

Note : 5.3/10

Le roi n'est roi que parce qu'il est reconnu comme tel par ses sujet. L'autorité est reconnaissance mutuelle, du roi envers ses sujets, et de ses sujets envers lui.Cette reconnaissance mutuelle a pour conséquence directe la responsabilité. Ainsi l'autorité parentale qui exerce un ascendant sur l'enfant est aussi responsable de ce dernier. C'est ainsi que Paul RICOEUR en...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il dire avec Voltaire que « la liberté consiste à ne dépendre que des lois » ?

Note : 5.2/10

Nous croyons spontanément que la loi est un fardeau que le citoyen porte péniblement, contre son gré, parce que l'autorité de l'Etat - toujours assortie de menaces de sanction - le lui impose. Nous croyons que sans tout cet arsenal de dispositions juridiques innombrables, nous serions plus libres, enfin émancipés de toute contrainte. Tout...

4 pages - 1,80 ¤

Nous est-il si facile de distinguer entre se croire libre et être effectivement libre ?

Note : 5.2/10

- L'absence de motivation d'un acte peut n'être qu'apparente. Ce n'est pas parce que l'on n'est pas conscient de ses propres motivations, parce que l'on ne veut pas les regarder en face que pour autant ces motivations n'existent pas et ne sont pas agissantes. - C'est ce que dit Spinoza. Pour lui, les hommes se croient libre parce qu'...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience que nous avons de notre liberté vient-elle de ce que l'avenir nous paraît indéterminé ?

Note : 5.2/10

Donc si c'est bien la croyance en l'indétermination de l'avenir qui nous fait penser que nous sommes libres, cette croyance peut être illusoire.   II. Si l'homme a conscience d'être libre, c'est parce qu'il a conscience d'être responsable de ses actes. Or cette responsabilité suppose la liberté.                                                                                                                                                             La conception de Spinoza s'accorde pourtant difficilement avec la façon dont...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de bonheur d'une communauté ?

Note : 5.2/10

On pense souvent que le bonheur se résume à une affaire purement personnelle, qu'il serait la pure adéquation de la réalité et de nos aspirations, et qu'il ne regarderait en autrui ou la société. A partir du moment où autrui ou toute instance politique dicterait nos actions, le bonheur ne serait plus possible, puisqu'on déciderait de notre bonheur...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16931 16932 16933 16934 16935 16936 16937 16938 16939 16940 16941 16942 16943 16944 16945 16946 16947 16948 16949 16950 16951 16952 16953 16954 16955 16956 16957 16958 16959 16960 16961 16962 16963 16964 16965 16966 16967 16968 16969 16970 16971 16972 16973 16974 16975 16976 16977 16978 16979 16980 16981 16982 16983 16984 16985 16986 16987 16988 16989 16990 16991 16992 16993 16994 16995 16996 16997 16998 16999 17000 17001 17002 17003 17004 17005 17006 17007 17008 17009 17010 17011 17012 17013 17014 17015 17016 17017 17018 17019 17020 17021 17022 17023 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit