LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Quels droits la compétence donne-t-elle ?

DROIT (lat. directus, droit, conforme à une règle) Gén. Le sens...

4 pages - 1,80 ¤

La violence exercée au nom de l'État est-elle fondamentalement différente de toutes les autres formes de violence ?

A priori celui qui subit la violence et celui qui la commet sont des êtres distincts dont les intérêts divergent. Cela est-il encore le cas lorsqu'il s'agit de la violence faite par l'Etat ?            III.      Rousseau le citoyen comme membre de l'Etat   Pour Rousseau le citoyen est un membre de l'Etat c'est-à-dire pas seulement un sujet passif, il est également acteur....

2 pages - 1,80 ¤

La force et la violence ont-elles même origine et même but ?

|| La force et la violence sont deux termes très proches et il semble souvent que nous les confondions. Ainsi fait-on référence dans un cas comme dans l’autre à l’exercice, le déploiement ou la dynamique d’une puissance. Il semblerait alors que cette puissance puisse être à la fois une positivité ou une négativité. Pourtant il...

4 pages - 1,80 ¤

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

Mais le langage ne donne pas nécessairement lieu au dialogue ; peut-être même cette possibilité n'est-elle qu'exceptionnelle et requiert-elle une volonté lucide de s'engager dans une voie différente, où le succès n'est pas assuré. On peut à bon droit parler d'un usage violent du langage lorsque ce dernier est réduit à l'état d'instrument...

5 pages - 1,80 ¤

La servitude engendre-t-elle la révolte ?

« Le révolté, au sens étymologique, fait volte-face. Il marchait sous le fouet du maître. Le voilà qui fait face. II oppose ce qui est préférable à ce qui ne l'est pas. » Camus, L'Homme révolté. Cependant, les sociétés cherchent à aveugler les citoyens quant à leur rôle et masquent la vérité politique et sociale afin d'empêcher que là...

2 pages - 1,80 ¤

A quelles conditions une autorité est-elle juste ?

||Condition: ce qui accompagne nécessairement l'apparition de, ce qui contribue à rendre possible.Autorité: ce qui exerce un pouvoir, ce qui commande à des sujets juste= ici fondée, légitime...Etonnez-vous: si on commence à s'interroger sur ce qui fonde l'autorité ne va t-on pas lui enlever son caractère, la nier, la saper ... Déjà qu'elle n'a pas la force pour...

5 pages - 1,80 ¤

Quelle est la mesure de l'efficacité politique ?

||La politique exercée par un gouvernement est ce qui permet de répondre aux attentes du peuple mais elle est aussi ce qui permet de défendre les intérêts de l’Etat. La politique doit par conséquent savoir répondre aux besoins du peuple tout en conservant les intérêts de l’Etat. Ainsi il peut parfois exister des conflits dans la mesure où...

4 pages - 1,80 ¤

La référence aux « contraintes économiques » est-elle, dans le gouvernement des hommes, autre chose qu'un alibi ?

||Les contraintes économiques désignent en fait les contraintes liées au désir égoïste de maximiser le profit. Or, la maximisation du profit n'est pas un principe de gouvernement. MAIS, tenir compte des contraintes économiques, ce n'est pas chercher un alibi pour s'enrichir personnellement, c'est mener une politique réaliste pour le bien de tous.||...

1 page - 1,80 ¤

Celui qui exerce un pouvoir s'en trouve-t-il changé ?

La fonction crée, dans cette perspective, la nature propre à l'accomplir. Weber, dans Le savant et le politique, amène l'idée que l'instinct de puissance est naturel chez celui qui exerce le pouvoir, et que ce désir est une force motrice de l'action politique. C'est en exerçant le pouvoir que l'homme politique apprend à concilier ce que Weber nomme...

8 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'être démocrate ?

||Bien définir les termes du sujet : - « Démocrate « : étant donné que le sujet est d’établir la définition de ce terme, nous n’en donnerons pour l’instant qu’une définition très générale et préliminaire. Le mot vient du grec dèmokratia, qui signifie le gouvernement du peuple ; de dèmios « peuple « et de kratos « puissance «. Si la ...

3 pages - 1,80 ¤

La démocratie peut-elle échapper à la démagogie ?

1. Jules Grévy inaugurant une année le Salon demanda au Comité d'organisation comment il était cette année-là. «Une bonne moyenne «, lui répondit-on. Une bonne moyenne ! excellent ! «, dit le Président en se frottant les mains, « c'est ce qu'il faut en démocratie. «Le pire danger pour une démocratie, c'est précisément de tomber...

2 pages - 1,80 ¤

Les lois de la cité politique ont-elles pur but la paix ou la vertu ?

• La Cité politique, c'est l'État, l'ensemble des institutions qui organisent l'exercice de l'autorité légitime à l'intérieur d'une communauté nationale. Les lois de la Cité sont les règles définies par cette autorité souveraine.  • La vertu, dans son sens large, désigne une « disposition permanente à vouloir le bien « (Lalande). Il s'agit donc...

9 pages - 1,80 ¤

La croyance religieuse peut-elle s'affranchir de toute logique ?

La religion joue un rôle ambivalent puisqu'elle est l'agent de la soumission et de l'obéissance : « La religion serait la névrose obsessionnelle universelle de l'humanité ; comme celle de l'enfant, elle dérive du complexe d'OEdipe, des rapports de l'enfant au père. » Freud, L'Avenir d'une illusion. Tenir n'est donc que la projection fantasmatique dans un au-delà qui permet...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme moderne peut-il et doit-il faire l'expérience du sacré ?

En effet, il fait table rase de la tradition, rejette tout préjugé pour penser par lui même. Dans cette perspective, il se détache de la valeur sacrée de la tradition, pour lui c'est le sujet qui a autorité, qui n'accepte pour vrai que ce qui lui apparait comme évident. Le sacré est toujours entouré d'une auréole de mystère,...

2 pages - 1,80 ¤

Toute croyance est-elle dépourvue de valeur pour qui ne la partage pas ?

  II. Deuxième partie: une signification culturelle et psychologique.   Dans le même instant où une croyance peut ne pas être partagée par d'autres, elle peut être compréhensible par eux. Si l'on prend l'exemple de deux hommes : le premier croyant fermement au destin, et pensant que tout ce qui arrive au cours d'une vie n'est pas dû au hasard mais à...

2 pages - 1,80 ¤

Les qualités de l'artiste sont-elles celles de l'artisan ?

Nous devons donc nous interroger sur le rapport au réel de l'artiste et de l'artisan pour voir si une autre de leurs qualités diffère.   III - Quelle vision du monde ?     «L'intérêt artistique se distingue de l'intérêt pratique du désir en ce qu'il laisse subsister son objet librement et pour soi, tandis que le désir l'emploie pour son usage propre en...

4 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que le monde ne serait pas visible sans l'art ?

Cependant, la thèse qui soutient que l'art révélerait le monde est discutable, car elle repose sur le présupposé selon lequel il y aurait une vérité derrière ce monde d'illusion, et que cette « vérité « mériterait d'être vue plus que le monde qui nous est donné. Mais si la vérité était quelque chose dont on...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il satisfaisant de définir l'art comme une forme de langage ?

c) Il est donc possible, dans ces conditions, de faire parler les images, de dégager le logos de l'icône. C'est ce qu'a fait l'iconologie de Panofsky en rapportant les motifs à la mentalité de base d'une société et d'une époque. Il n'y a pas en effet d'oeil sauvage, voir c'est toujours savoir et dans l'image tout est déjà...

3 pages - 1,80 ¤

L'expression « contemplation de l'oeuvre d'art » signifie-t-elle que nous soyons passifs dans le plaisir esthétique ?

Il est rare que l'accès à une oeuvre soit immédiat: lorsque l'esprit a brutalement la révélation d'un style ou d'une oeuvre jusqu'alors méconnu, on constate qu'il était déjà imprégné de culture artistique le préparant à accepter un tel inédit (les cubistes et l'art « nègre «). Mais l'esprit non cultivé rejettera plus volontiers...

3 pages - 1,80 ¤

Tombé-je malade comme une machine tombe en panne ?

            Ainsi, la panne de la machine signe l'arrêt complet du mécanisme, alors que la maladie laisse l'organisme vivre - ne pas confondre maladie et mort. Les causes de la panne sont différentes de celles de la maladie : cette dernière peut être due (ex des problèmes psychologiques) à un contexte social ou à des angoisses qui ne...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16933 16934 16935 16936 16937 16938 16939 16940 16941 16942 16943 16944 16945 16946 16947 16948 16949 16950 16951 16952 16953 16954 16955 16956 16957 16958 16959 16960 16961 16962 16963 16964 16965 16966 16967 16968 16969 16970 16971 16972 16973 16974 16975 16976 16977 16978 16979 16980 16981 16982 16983 16984 16985 16986 16987 16988 16989 16990 16991 16992 16993 16994 16995 16996 16997 16998 16999 17000 17001 17002 17003 17004 17005 17006 17007 17008 17009 17010 17011 17012 17013 17014 17015 17016 17017 17018 17019 17020 17021 17022 17023 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit