LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le désir est-il une force qui augmente ou diminue ma puissance ?

A la vérité, le très célèbre Descartes, bien qu'il ait admis le pouvoir absolu de l'Ame sur ses actions, a tenté, je le sais, d'expliquer les Affections humaines par leurs premières causes et de montrer en même temps par quelle voie l'âme peut prendre sur les Affections un empire absolu ; mais, à mon avis, il n'a rien...

4 pages - 1,80 ¤

Les passions diminuent-elles ma puissance ?

En attendant donc que tu le sois, contente-toi de rechercher ou de fuir les choses, mais doucement, toujours avec des réserves, et sans te hâter. VIII. Ne demande point que les choses arrivent comme tu les désires, mais désire qu'elles arrivent comme elles arrivent, et tu prospéreras toujours. XIV. Si tu veux que tes enfants et ta femme...

5 pages - 1,80 ¤

Le désir d'un objet peut-il causer une action libre ?

Or l'homme se connaît soi-même et par là se distingue de l'animal. Il est pensant, mais penser c'est connaître l'universel.[...] Ce que l'homme est réellement, il doit l'être idéellement. Sachant le réel comme idéel, il cesse d'être un simple être naturel, livré à ses perceptions et désirs immédiats, à leur satisfaction et leur création. Il en est conscient...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une pensée sans sujet pensant ?

Qu'est-ce donc qui pourra être estimé véritable ? Peut-être rien autre chose, sinon qu'il n'y a rien au monde de certain. Mais que sais-je s'il n'y a point quelque autre chose différente de celles que je viens de juger incertaines, de laquelle on ne puisse avoir le moindre doute ? N'y a-t-il point quelque Dieu, ou quelque autre...

5 pages - 1,80 ¤

Le rêve me trompe-t-il ?

Et m'arrêtant sur cette pensée, je vois si manifestement qu'il n'y a point d'indices concluants, ni de marques assez certaines par où l'on puisse distinguer nettement la veille d'avec le sommeil, que j'en suis tout étonné; et mon étonnement est tel qu'il est presque capable de me persuader que je dors. "     2. Le rôle de la perception dans...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi m'arrive-t-il de penser ceci plutôt que cela ?

Certes ce n'est pas peu si toutes ces choses appartiennent à ma nature. Mais pourquoi n'y appartiendraient-elles pas ? Ne suis-je pas encore ce même qui doute presque de tout, qui néanmoins entends et conçois certaines choses, qui assure et affirme celles- là seules être véritables, qui nie toutes les autres, qui veux et désire d'en connaître davantage,...

3 pages - 1,80 ¤

Puis-je ne pas savoir ce que je pense ?

Mais que sais-je s'il n'y a point quelque autre chose différente de celles que je viens de juger incertaines, de laquelle on ne puisse avoir le moindre doute ? N'y a-t-il point quelque Dieu, ou quelque autre puissance, qui me met en l'esprit ces pensées ? Cela n'est pas nécessaire ; car peut-être que je suis capable de...

6 pages - 1,80 ¤

Mes idées sont-elles toujours claires ?

  Texte:  Malebranche, Recherche de la Vérité livre III   " L'objet immédiat de notre esprit, lorsqu'il voit le sommeil, par exemple, n'est pas le soleil (c'est-à-dire, comme il résulte de ce qui précède, l'objet extérieur à notre corps que nous pensons sous ce nom) mais quelque chose qui est intimement unie à mon âme; et c'est ce que j'appelle idée....

3 pages - 1,80 ¤

Suis-je sûr de n'avoir pas rêvé si je ne me souviens pas de mon rêve ?

TRANSITION Si le rêve entretient des rapports complexes tant avec la réalité qu'avec l'imagination c'est que le monde onirique est un véritable monde, une véritable vie avec des codes, des symboles qu'il faut déchiffrer.   III. Le problème du rêve tient en fait aux conditions de son interprétation Il ne s'agit pas de se souvenir passivement de ses rêves mais de les...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il possible d'être toujours conscient de tout ce que l'on dit ?

TRANSITION Si la conscience se veut raisonnable et raisonnante dans toutes les activités qui sont les siennes, comment expliquer alors que mes mots puissent me trahir, que ma langue puisse "fourcher"?     II. Des paroles nous échappent, "dire" devient un acte que je ne maîtrise pas dans sa totalité.   1. Il y des pensées sourdes et aveugles, des propos qui peuvent m'échapper...

4 pages - 1,80 ¤

Ai-je conscience de mon corps ?

TRANSITION Si le corps connaît un premier rapport à la conscience, celui-ci reste néanmoins complexe et il il se peut que la conscience de mon corps ne spoit pas total. Comment expliquer que je ne puisse avoir conscience de  mon corps? II. Le corps peut parfois m\'échapper : il se peut...

1 page - 1,80 ¤

Avoir bonne ou mauvaise conscience ?

Il prouve donc par là qu'il se transporte en pensée, avec une volonté libre des impulsions de la sensibilité, dans un ordre de choses totalement différent de celui de ses désirs dans le champ de la sensibilité, car, en formant un tel souhait, il ne peut attendre la satisfaction de quelqu'un de ses désirs, ou de quelqu'une de...

3 pages - 1,80 ¤

Puis-je être en conflit avec moi-même ?

  III. La passion est une forme de conflit intérieur au service de finalités les plus hautes   1. Rien de grand ne se fait sans passion   Texte : Hegel, La Raison dans l'Histoire   "Les grands hommes sont suivis par un cotège jaloux qui dénonce leurs passions comme des fautes. En effet, la forme de la passion peut s'appliquer à leur manifestation extérieure et, dans...

4 pages - 1,80 ¤

Puis-je dominer mes pulsions ?

Tant que nous aurons notre corps et que notre âme sera embourbée dans cette corruption, jamais nous ne posséderons l'objet de nos désirs, c'est-à-dire la vérité. Car le corps nous oppose mille obstacles par la nécessité où nous sommes de l'entretenir, et avec cela les maladies qui surviennent troublent nos recherches. D'ailleurs, il nous remplit d'amours, de...

3 pages - 1,80 ¤

Est-ce que je contrôle toutes mes pensées ?

  L'Homme est conscience constituante du monde   Texte : MERLEAU-PONTY Phénoménologie de la perception   ...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il possible de me tromper consciemment ?

Comment puis-je me tromper moi-même?Est-ce une défaillance de la Raison ? Est-ce une fragilité de la méthode préconisée par Descartes?   II. Je peux me tromper moi-même en toute conscience Si la rigueur logique est spontanément pratiquée, les erreurs de raisonnement lesont aussi: c'est une bonne raison pourrépertorier  les principaux types de raisonnement valides.   1. Texte: Arnauld et Nicole, Logique de Port...

3 pages - 1,80 ¤

Est-ce que je sais toujours ce que je veux ?

C'est sur ce fond que la volonté se déploie.     II.  Il n'y a pas de volonté libre, absolue, qui ne veuille pas... 1. Texte : Ethique II, PROPOSITION XLVIII Il n'y a aucune volonté absolue ou libre dans la mentalité ; mais la mentalité est déterminée à vouloir ceci ou cela par une cause, qui est elle-même déterminée par une autre, et celle-ci...

7 pages - 1,80 ¤

Mes pensées m'appartiennent-elles ?

Note : 5.1/10

.../... 3. TRANSITION Il arrive que ma langue "fourche", il arrive que je ne sache plus trés bien "ce que je dis", il arrive aussi que ma pensée puisse me dépasser en prenant un pouvoir tel que je ne puis en être le maître: en ce sens mes pansées ne m'appartiennent plus. ...

7 pages - 1,80 ¤

Le beau est-il toujours bizarre ?

Note : 5.1/10

Le beau équilibré est l'aboutissant des recherches de « l'âge expérimental ». Or, à cette période de « l'âge expérimental », on constate des tâtonnements qui sont encore loin de la rectitude classique et qui souvent frisent le bizarre. C'est ainsi, comme le remarque H. FOCILLON, que, dans l'art musulman dont les combinaisons géométriques semblent cependant « engendrées...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on concevoir une science objective du vivant ?

Note : 5.1/10

On peut seulement dire que, bien que les bêtes ne fassent aucune action qui nous assure qu'elles pensent, toutefois, à cause que les organes de leurs corps ne sont pas fort différents des nôtres, on peut conjecturer qu'il y a quelque pensée jointe à ces organes, ainsi que nous expérimentons en nous, bien que la leur soit beaucoup...

6 pages - 1,80 ¤

Le désir peut-il être coupable ?

Note : 5.1/10

Je traiterai donc de la nature des Affections et de leurs forces, du pouvoir de l'Ame sur elles, suivant la même Méthode que dans les parties précédentes de Dieu et de l'Ame, et je considérerai les actions et les appétits humains comme s'il était question de lignes, de surfaces et de solides>>.      2. le désircomme recherche de l'autre"   Texte :Jen-Jacques...

6 pages - 1,80 ¤

Pourquoi l'homme change t-il la nature ?

Note : 5.1/10

      2. Vers un désenchantement du monde   Texte : Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, Aubier, pp. 9-11   "L'opposition dressée entre la culture et la technique, entre l'homme et la machine, est fausse et sans fondement ; elle ne recouvre qu'ignorance ou ressentiment. Elle masque derrière un facile humanisme une réalité riche en efforts humains et en forces naturelles,...

8 pages - 1,80 ¤

Les certitudes de la conscience ont-elles de la valeur ?

Note : 5.1/10

.) Le ça ignore les jugements de valeur, le bien, le mal, la morale. Le facteur économique ou (....) quantitatif, intimement lié au principe de plaisir, domine tous les processus>>. (Nouvelles conférences sur la psychanalyse) Le Moi. ...

3 pages - 1,80 ¤

Est-ce un avantage pour les hommes que d'être doué de raison ?

Note : 5.1/10

) Les sciences de l'esprit se distinguent tout d'abord des sciences de la nature en ce que celles-ci ont pour objet des faits qui se présentent à la conscience comme des phénomènes donnés isolément de l'extérieur, tandis qu'ils se présentent à nous-mêmes de l'intérieur comme une réalité et un ensemble vivant originairement. Il en résulte qu'il n'existe d'ensemble...

4 pages - 1,80 ¤

Etre juste et obéir aux lois, est-ce la même chose ?

Note : 5.1/10

    PROPOSITION DE PLAN   I. Travail dfinitionnel : que signifie véritablement "être juste" Est juste ce qui se conforme à un droit soit positif soit naturel. Etymologiquement le mot s'est d'abord appliqué au droit positif, droit posé, écrit dans les livres de lois ("jus" venant de jubeo, les formalités, les cérémonies, les obligations).   1. Etre juste : si l'injustice consiste à...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16939 16940 16941 16942 16943 16944 16945 16946 16947 16948 16949 16950 16951 16952 16953 16954 16955 16956 16957 16958 16959 16960 16961 16962 16963 16964 16965 16966 16967 16968 16969 16970 16971 16972 16973 16974 16975 16976 16977 16978 16979 16980 16981 16982 16983 16984 16985 16986 16987 16988 16989 16990 16991 16992 16993 16994 16995 16996 16997 16998 16999 17000 17001 17002 17003 17004 17005 17006 17007 17008 17009 17010 17011 17012 17013 17014 17015 17016 17017 17018 17019 17020 17021 17022 17023 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 ... 17522 17523 17524 17525 17526 17527

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit