LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on décider d'être heureux?

Mais cela est impossible pour la majorité des hommes, surtout quand ils vivent en société. Ainsi pour Freud, toute culture s'élabore sur le refoulement des désirs, la satisfactions des désirs profonds de chacun semble alors impossible. C'est pour cela que Kant considère que le bonheur nécessitant une plénitude absolue, un bien-être maximum, est...

6 pages - 1,80 ¤

Louise Labé

Mais cela est impossible pour la majorité des hommes, surtout quand ils vivent en société. Ainsi pour Freud, toute culture s'élabore sur le refoulement des désirs, la satisfactions des désirs profonds de chacun semble alors impossible. C'est pour cela que Kant considère que le bonheur nécessitant une plénitude absolue, un bien-être maximum, est...

2 pages - 1,80 ¤

Interpréter est-ce connaitre?

Selon notre auteur, celle-ci est toujours conscience de quelque chose, c'est-à-dire qu'elle se rapporte toujours, d'un certain point de vue, à un objet. Or, c'est précisément en ce sens qu'il n'y a pas de rapport à l'objet qui ne soit déjà médiatisé, c'est-à-dire interprété. En d'autres termes, les objets ne se trouvent pas, de manière neutre, face à...

4 pages - 1,80 ¤

Que faut-il faire pour être soi-même?

Mon identité c'est donc ce qui me rend semblable à moi-même et différent des autres; c'est ce par quoi je me sens exister aussi bien en mes personnages (propriétés, fonctions et rôles sociaux) qu'en mes actes de personne (signification, valeurs, orientations). Mon identité c'est ce par quoi je me définis et me connais, ce par quoi je me sens...

3 pages - 1,80 ¤

Sur quoi repose mon identité ?

- Qu'est-ce que l'esprit ou le moi ? " Rien qu'un faisceau ou une collection de perceptions différentes qui se succèdent les unes aux autres avec une rapidité inconcevable et qui sont dans un flux et un mouvement perpétuels " (Hume, ibid.) - Quand je regarde ce qui se passe en moi, je tombe toujours sur une perception particulière...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler d'une liberté de la conscience?

II  Tentative et échec d'une connaissance de notre liberté par le sentiment : Kant et Freud  -Kant : Dans la Critique de la raison pratique, Kant fait le constat de l'impossibilité de démontrer positivement la liberté humaine (même conclusion que Spinoza). Cependant, Kant estime pouvoir prouver l'existence de cette liberté à travers le constat de l'existence d'un sentiment moral...

2 pages - 1,80 ¤

Considérez-vous que l'égalité entre l'homme et la femme constitue un progrès ?

On peut repérer deux points forts de résistance de la domination masculine. D'abord au sein de l'espace public, où les hommes continuent à monopoliser l'essentiel des positions de pouvoir. Les débats autour de la parité politique ont permis de souligner l'inégale place des femmes et des hommes dans l'espace politique. Mais les inégalités traditionnelles subsistent aussi largement au...

2 pages - 1,80 ¤

Que pensez vous de ce jugement sévère porté sur la pub : la pub moderne traite l'homme comme le plu"

HOMME Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des hominidés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le...

2 pages - 1,80 ¤

Puis-je faire confiance a mes sens ?

|| Analyse du sujet : Sens : « Sens « vient du latin sensus, « action de sentir, organe des sens, sensation, manière de penser «. Le terme sens définit la faculté d’éprouver des sensations ou encore l’organe servant à l’exercice de cette faculté. On considère donc que les sens servent à l’individu d’interface entre lui et le ...

3 pages - 1,80 ¤

Que recherche-t-on en réclamant toujours plus de liberté ?

LIBERTÉ (lat. libertas, condition de l'homme libre) Gén. La liberté au sens primitif s'oppose à l'esclavage et se définit alors négativement comme absence de contrainte extérieure. On appelle ordinairement liberté physique le fait d'agir...

4 pages - 1,80 ¤

Le progrès technique a-t-il un sens?

Note : 6/10

L'outil sera ainsi la traduction matérielle de l'intelligence de l'homme : « Ce n'est pas parce qu'il a des mains que l'homme est le plus intelligent des êtres, mais c'est parce qu'il est le plus intelligent qu'il a des mains » (Aristote, Les parties des animaux). L'outil, ou l'objet conçu et fabriqué par l'homme pour exécuter son travail, est considéré comme...

4 pages - 1,80 ¤

LA LUCIDITÉ CONDUIT-ELLE NÉCESSAIREMENT AU PESSIMISME ?

Note : 6/10

La volonté de la Nature est donc que l'individu  soit la due de l'espèce. D'où les illusions : le noble sentiment amoureux n'est qu'une ruse de l'instinct de reproduction, selon Schopenhauer : « Ainsi chaque amant se trouve-t-il leurré après l'achèvement du grand-oeuvre, car le mirage a disparu, qui faisait de l'individu la dupe de l'espèce. » La recherche du bonheur est...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une vérité des apparences ?

Note : 6/10

Dans l'allégorie de la caverne, les ombres projetées sur la paroi sont les apparences dégradées des figurines : celles-ci sont les objets perçus, tandis que celles-là sont les illusions. L'intérieur de la caverne symbolise le monde sensible avec ses deux degrés de connaissance : la perception et la conjecture. Le monde intelligible, ...

6 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous esclaves de nos désirs?

Note : 5.5/10

Le bonheur est donc à rechercher qu'en se détournant de la temporalité: ce qui est pour le désir est essentiellement impossible puisque désirer c'est précisément désirer du nouveau c'est donc s'en remettre au temps. Par conséquent, l'infinité du désir nous ronge perpétuellement et nous rend donc en ce sens esclaves.     3. Si on suit le conseil de Descartes qui...

4 pages - 1,80 ¤

SOMMES-NOUS LES ESCLAVES DE NOS DESIRS ?

Note : 5.5/10

Echec possible de la "toute puissance" de la raison: c'est la manque de force, de domination sur soi, le manque de volonté. En effet, l'acrasia exprimée par Italo Svevo dans la conscien de Zéno. Il met en relief la faiblesse de la raison: on peut très bien savoir ce qui est bien et ne pas le faire: "Je...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler d'une liberté de la conscience?

Note : 5.5/10

La connaissance rationnelle non plus : ce que l'homme découvre avec Freud, c'est la détermination de sa conscience par des pulsions inconscientes. Mais Freud va plus loin que Spinoza : là où Spinoza pensait que connaître l'indétermination supprimait l'illusion de liberté, Freud nous prévient que cette connaissance rationnelle n'empêchera pas la production illusoire d'un sentiment de liberté. Dès lors,...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il distinguer de bons et mauvais désirs?

Note : 5.5/10

l        Mais suis-je le seul à devoir être pris en considération ? Ne puis-je pas désirer quelque chose que je suis en mesure d'obtenir et avoir malgré tout un mauvais désir ?     N'y a-t-il pas de mauvais désirs qui touchent des choses qui dépendent de moi ?...

4 pages - 1,80 ¤

L'argent fait-il le bonheur?

Note : 5.4/10

La métallurgie et l'agriculture furent les deux arts dont l'invention produisit cette grande révolution. Pour le poète, c'est l'or et l'argent, mais pour le philosophe ce sont le fer et le blé qui ont civilisé les hommes et perdu le genre humain ; aussi l'un et l'autre étaient-ils inconnus aux sauvages de l'Amérique qui pour cela sont toujours...

5 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse de l'inconscient met -elle en cause l'idée de responsabilité?

Note : 5.4/10

Une théorie véritablement scientifique doit pouvoir énoncer les conditions dans lesquelles elle devrait être tenue pour fausse. Or la psychanalyse est incapable d'énoncer ces conditions. De ce fait, la doctrine freudienne de l'inconscient non seulement ne saurait être certaine, mais encore ne devrait être considérée que comme une théorie non scientifique, une simple mythologie. Reste que le mythe...

9 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il dénaturant pour l'homme

Note : 5.4/10

* Au XXe siècle, se développe l'hyperspécialisation qui génère une technologie poussée à l'extrême : seuls les experts dirigent et la quantité prime sur la qualité.   III.                Le travail ne se réduit pas à la division d'un travail mécanique. Il peut s'agir par exemple de travail individuel et/ou intellectuel. le travail n'est pas toujours subi, mais peut-être choisi. Dans ce...

5 pages - 1,80 ¤

L'étude de l'homme prend-elle nécessairement en considération l'inconscient?

Note : 5.4/10

Nous réservons le nom d'inconscients aux faits psychiques refoulés. » Freud, Essais de psychanalyse, 1923.Ces faits psychiques refoulés sont en effet soumis à une censure qui évacue hors de la conscience (qui « refoule ») les désirs jugés incompatibles avec les exigences morales du sujet. « L'inconscient est le psychique lui-même et son essentielle réalité. » Freud,...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il revenir à la nature?

Note : 5.4/10

Les préceptes de sagesse antique recommandent comme le stoïcisme de suivre la nature. Mais n'est-ce pas réduire la part de culture qu'il y a en l'homme ? Tout retour à la nature supprimerait les avancées culturelles. Mais en comprenant la culture comme prolongement de la nature, il serait peut-être seulement question de revenir à la source d'un ensemble nature/culture...

2 pages - 1,80 ¤

Réfréner ses désirs est-ce renoncer au bonheur ?

Note : 5.4/10

Avoir des désirs de luxe nous expose à souvent souffrir. Il faut donc les éliminer. En revanche, celui qui ne désire que des nourritures « naturelles », un peu de pain par exemple, trouvera facilement à se satisfaire, et peut même en retirer un très vif plaisir s'il a vraiment faim et soif. En outre, le  sage qui ne désire...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on opposer le devoir à la liberté ?

Note : 5.4/10

Lui-même s'il était chef donnerait donc exactement les mêmes ordres. Ceci éclaire l'idée chère à Rousseau de volonté générale. La volonté générale n'est plus ici le caprice contingent d'une majorité électorale, mais l'expression pure et simple des exigences de la raison universelle. Dès lors le chef n'est plus de droit divin et s'il est un tyran qui trahit...

5 pages - 1,80 ¤

Est-il raisonnable de donner un sens à tout ?

Note : 5.4/10

Pour ce faire, il faut cesser de penser l'absolu sur le mode de la fixité, mais l'interpréter comme un mouvement. Le réel consiste en un processus de différenciation, et ces choses que l'on ressent comme différentes ne sont en réalité que les différents moments d'un mouvement. Toutes les formes de la vie spirituelle, qu'elle soit philosophique, religieuse ou...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16997 16998 16999 17000 17001 17002 17003 17004 17005 17006 17007 17008 17009 17010 17011 17012 17013 17014 17015 17016 17017 17018 17019 17020 17021 17022 17023 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 ... 17510 17511 17512 17513 17514 17515

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit