LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La parole et l'écriture

- Forme de l'énoncé. Énoncé comprenant deux concepts simplement réunis par la conjonction et, donc sujet incomplètement déterminé1. Nous le déterminerons, le moment venu, en essayant les deux interprétations possibles : soit simple comparaison de la parole et de l'écriture, soit rapport entre les deux. La parole et l'écriture, le langage parlé et le langage écrit, constituent deux formes...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est qui fait la force des préjugés?

Cependant ce pouvoir ne réside pas dans les préjugés eux-mêmes mais est attribué par l'homme de l'extérieur. L'homme se trompe en prenant un préjugé pour un jugement objectif. Cette tendance à l'erreur est inhérente à l'esprit humain celui-ci devant en être conscient pour pouvoir rompre avec ses préjugés et rendre ainsi possible la science.    CITATIONS: « L'évidence est...

6 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous libres quand nous agissons mal ?

Elle est comparée à un attelage composé d'un cocher et de deux chevaux. L'un est blanc, docile, l'autre est noir, à les oreilles poilues et se montre sourd aux injonctions du cocher ; il menace ainsi l'équilibre de l'attelage. Il y a donnc trois instance dans l'âme. Le cocher figure la raison, qui a pour tâche de diriger....

13 pages - 1,80 ¤

Peut-on reprocher à la philosophie d'être inutile ?

||• Vieux reproche réactivé par un certain rétromodernisme, mais ce reproche n'enveloppe-t-il pas une thèse elle-même philosophique qui aurait la faiblesse aux yeux de la philosophie d'être non contrôlée, non pensée dans ses présupposés et dans ses implications ?    1re remarque :  « Certes, l'homme de la vie courante et ordinaire donne à entendre...

8 pages - 1,80 ¤

La conscience du sujet peut-elle se passer de l'autre?

Mais nous ne connaissons les autres ni par la science (la connaissance cartésienne) ni par le sentiment immédiat (la conscience) de leur ressemblance. Seule la lutte pour la reconnaissance, et une lutte à mort, fondera ma liberté. De cette lutte je sortirai libre et reconnu ou esclave et aliéné (j'appartiendrai à un autre).     II. La conscience du sujet se...

4 pages - 1,80 ¤

Puis-je choisir mon identité ?

Note : 7/10

||  L’action désignée par le verbe choisir est celle qui consiste à adopter une chose de préférence à une autre, à sélectionner quelque chose plutôt qu’une autre en fonction d’un jugement préalable, d’un calcul rationnel, qui la désigne comme meilleure, ou tout du moins préférable.   La question qui nous est posée nous invite à nous interroger sur la possibilité d’un...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'être adulte ?

Note : 10/10

Kant dira que seul l'homme est la créature susceptible d'être éduquée. N'étant pas dirigé par l'instinct, il doit conquérir par la culture ce que la nature lui a refusé. L'éducation, dont le but est de conduire l'homme à sa propre humanité, comporte toujours, selon Kant, deux aspects : la discipline et l'instruction. La discipline est la partie négative de...

3 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de progrès que technique et scientifique?

Note : 10/10

Au reste, les fins que la civilisation occidentale poursuit sont fixées avec la révolution néolithique. Il convient donc de tempérer le triomphalisme dont s'est accompagnée la révolution scientifique. On ne doit pas tous nos progrès moraux aux développements des techniques. Le problème demeure, cependant, pour le progrès scientifique, de l'accroissement des connaissances, du passage d'un paradigme du savoir...

5 pages - 1,80 ¤

Avons-nous besoin des autres pour prendre conscience de nous-mêmes ?

Note : 10/10

Poser en face de soi une autre conscience de soi, c'est supposer qu'il y a en dehors de soi quelque chose d'autre que soi, qui est comme soi. ·         La conception que l'on se fait d'une autre conscience a son origine dans l'expérience que l'on fait de sa propre conscience. C'est par analogie avec cet être primitivement découvert qu'est notre...

3 pages - 1,80 ¤

Avons-nous besoin des autres pour prendre conscience de nous-même

Note : 10/10

Dans la perspective de notre sujet, cela signifie qu'autrui doit d'emblée être exclus pour que je puisse connaître, et a fortiori, me connaître, puisque toute connaissance s'appuie sur cette certitude première qui exclut autrui. Donc, non seulement je n'ai pas besoin d'autrui. Transition : Lorsque je tenterai de me connaître, je ne m'appuierai par conséquent que sur cette certitude première...

6 pages - 1,80 ¤

L'inconscience a-t-elle valeur d'excuse?

Note : 10/10

              b. La perte de la conscience   * La démence est une forme d'inconscience que le législateur retient comme excuse. Il ne s'agit pas d'une circonstance atténuante, mais bien d'un élément qui place l'individu hors de la sphère de la responsabilité. à L'inconscience, au sens de privation de conscience, est une irresponsabilité, aussi bien morale que juridique....

4 pages - 1,80 ¤

La certitude d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?

Note : 10/10

Elle rend l'orateur plus convaincant sur un sujet que celui qui connaît à fond ce sujet, et ferait presque prendre l'âne pour un cheval. En ce sens, la rhétorique se confond avec la sophistique. Le sophiste prétend à un savoir universel ; expert en l'art de rendre habile à parler sur tout, il...

5 pages - 1,80 ¤

Le doute est il une faiblesse?

Note : 10/10

(c) La nécessité d'accepter des postulats invérifiables. Ne pouvant remonter de preuve en preuve à l'infini, l'esprit accepte toujours sans démonstration un point de départ qui est une simple supposition et dont la vérité n'est pas garantie. (d) Le diallèle (les uns par les autres). Il n'est pas possible de raisonner en évitant les « cercles vicieux ». Ainsi, je démontre...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce que rester soi même

Note : 10/10

5 «Conscience signifie d'abord mémoire. Une conscience qui ne conserverait rien de son passé, qui s'oublierait sans cesse elle-même, périrait et renaîtrait à chaque instant: comment définir autrement l'inconscience ? Toute conscience est donc mémoire - conservation et accumulation du passé dans le présent. Mais toute conscience est anticipation de l'avenir. Considérez la direction de votre esprit à n'importe quel moment:...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il opposer nature et culture ?

Note : 10/10

C'est par un examen attentif de la portée effective de cette spécificité que l'on pourra se faire une idée plus nette des problèmes qui sont en jeu ici. - Quelques références pour diversifier la réflexion et illustrer ses enjeux. a) L'ambivalence de l'invocation de la nature. * Pour Calliclès, tel qu'il nous...

2 pages - 1,80 ¤

Peut on parler à bon droit d'homme sans culture ?

Note : 10/10

La première méthode, dit-il, et la plus simple pour repérer ce qui est naturel en l'homme, consisterait à l'isoler un enfant nouveau-né, et à observer pendant les premiers jours de sa naissance. Mais une telle approche s'avère peu certaine parce qu'un enfant né est déjà un enfant conditionné. Une partie du biologique à la naissance est déjà fortement...

4 pages - 1,80 ¤

Qui suis-je?

Note : 10/10

La question est donc plus proprement psychologique que philosophique.     II - Freud et l'inconscient  Si je suis une subjectivité qui pense, désire, veut... et que j'ai cela en commun avec tous les hommes, je dois alors me reporter sur le contenu de ces pensées, de ces désirs ou de ces volitions, afin de déterminer « qui » je suis. Si je...

3 pages - 1,80 ¤

Est-ce la conscience qui constitue l'identité personnelle?

Note : 10/10

Le moi n'est peut-être rien, ou presque rien : que l'illusion d'être quelqu'un. Pascal démystifie ainsi l'illusion substantialiste qui consiste à croire que par-delà les qualités qu'on chérit chez une personne, c'est celui qui les possède qu'on aime, de même qu'il révèle comme vain le désir que nous avons d'être aimés en nous-mêmes et non pour nos qualités...

6 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une logique de la nature?

Note : 10/10

  1)      Les limites de l'expérience. Les empiristes ont fait remarquer que nous ne connaissons le monde extérieur que par les impressions qu'il produit sur nos sens, l'image que nous avons de la nature n'est donc pas celle de la nature « en soi », mais telle qu'elle apparaît « pour nous ». Ne pouvant pas connaître la nature elle même, nous ne pouvons...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience morale est-elle innée?

Note : 10/10

Rousseau: "Conscience ! Conscience ! Juge infaillible du bien et du mal"    Cette formule de Rousseau, que l’on peut lire dans l’Emile, aborde la question de la conscience dans sa dimension morale. En effet, si comme nous l’avons montré dans l’analyse de la citation de Pascal, la conscience signifie au sens premier «...

3 pages - 1,80 ¤

Qui est le je ?

Note : 10/10

Qui est le je ?   Ce sujet pose la question de l'identité du "je" lorsque nous l'utilisons dans un énoncé. Grammaticalement, "je" est un pronom personnel sujet. En posant la question "qui", nous sommes invités à répondre en assimilant le je à une personne. Nous verrons en quoi cela est discutable.   1) "Je", c'est moi.   Descartes, seconde méditation : "je suis...

4 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Qui a autorité à me dire: Tu dois ?

Note : 10/10

On peut appliquer cette idée au peuple. Un peuple libre est celui qui se donne à lui-même ses propres lois, ce qui définit la démocratie. Le « tu dois », dans les problématiques de l'autonomie est plutôt un Je dois - le même sujet posant la loi et y obéissant, ce qui revient à dire qu'il détient en lui-même le principe de...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17009 17010 17011 17012 17013 17014 17015 17016 17017 17018 17019 17020 17021 17022 17023 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 ... 17518 17519 17520 17521 17522 17523

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit