LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le travail est il une obligation ou un privilège?

On peut s'interroger sur cette apparente nécessité de travailler ? Est-ce vraiment nécessaire ? Et si oui, pourquoi ? A) Le travail est lié au terme de « besoin » : il est une façon de subvenir à ses besoins. En effet, le travail a une valeur d'usage, ou d'échange (cf Adam Smith) qui permet à l'individu de combler ses besoins....

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire du travail une valeur ?

  3.             La nouvelle valeur travail.   a)         Le travail est de nouveau une valeur considérée, mais dans un tout autre sens que son utilité : il participe d'un nouveau mythe de l'effort. Si sa valeur a changé, c'est que l'extrême flexibilité demandée aux travailleurs empêche le travail d'être structurant. En outre, la visibilité de ce qui est produit en vue du...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail peut-il être aimé pour lui même?

Cette phrase montre bien que le fait d'utiliser ses forces physiques n'est pas propre à l'homme libre, au citoyen bien né.   Deuxième partie : le travail transformé et transformant   Historiquement, il a fallu attendre la fin de l'Antiquité pour qu'advienne une revalorisation de la notion de travail. Les historiens assignent cette nouvelle manière d'envisager le travail à partir de l'émergence...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme se reconnaît-t-il mieux dans le travail ou le loisir?

L'ouvrier ne perd pas seulement son produit, mais son produit se présente en face de lui comme une puissance hostile : transformé en capital, il devient l'instrument d'exploitation de sa force de travail. Plus le capital s'accroît du fruit de son travail, et plus il se pose face à l'ouvrier en maître, plus l'ouvrier doit en passer...

6 pages - 1,80 ¤

Est-il toujours possible de faire la différence entre travail et divertissement (activité) ?

  - Qu'est-ce que le loisir ? On oppose souvent le loisir en tant que temps libre au temps nécessaire au travail. Il ne faut pas confondre le loisir et le repos : le repos est le besoin pour le corps de se régénérer, alors que le loisir est du temps pris pour soi, pour réaliser ce que bon nous...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail: douleur ou plaisir ?

-       Si cette conception du travail comme douleur est fortement connotée historiquement, on la retrouve sous d'autres formes plus contemporaines avec la division du travail, syndrome de la modernité critiquée par Marx. Le travail devient aliénation : dépossédé de ses moyens de production, le travailleur ne vend pas son travail mais sa force...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail rend-il l'homme heureux?

||Le travail ne contribue-t-il qu'à la satisfaction des besoins ? Et n'est-il question que des seuls besoins physiques ? Le travail peut-il nous combler spirituellement ? Et qu'en est-il du bonheur ? L'homme n'est-il heureux que quand il ne fait rien ? La paresse conduit-elle au bonheur ? Ou l'homme n'est-il vraiment heureux qu'au terme d'une activité où...

4 pages - 1,80 ¤

Le bonheur réside t-il dans la réussite professionnelle?

La question du bonheur semble être centrale dans l'existence humaine. De nombreux philosophent s'accordent pour reconnaître que le bonheur est l'aspiration fondamentale de l'homme et le but de toutes ses actions. Aristote disait dans Ethique de Nicomaque que « Tous les hommes aspirent à la vie heureuse et au bonheur, c'est là une chose manifeste. ». Aristote, dans cet ouvrage,...

14 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de travail intellectuel ?

Ces essences ou Idées existent dans un monde suprasensible et  ne sauraient  être au pouvoir de notre action. Elles ne peuvent qu'être l'objet d'une activité contemplative. L'opposition de la science à la technique est donc celle de la « contemplation « à l' « action « ou encore de la « théorie « à la « pratique «. A l'époque...

7 pages - 1,80 ¤

La division du travail sépare-t-elle les hommes?

• Il semble que toute société observe une certaine division du travail, ne serait-ce que sous l'aspect (premier ?) d'une différenciation entre travail masculin et travail féminin. Si la société moderne a globalement tendance à amoindrir cette différenciation, en confiant aux femmes des tâches équivalentes à celles des hommes, cela signifie-t-il nécessairement ...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail contribue-t-il à unir les hommes ou à les diviser?

Selon Arendt , le travail dans l'antiquité était dévalorisé car il était " asservissement à la nécessité ".On réservait le travail à l'esclave car il était signe de contrainte.L'aliénation du travailleur est ainsi inévitable : travailler c'est entrer dans la dépendance de quelqu'un d'autre.B - MAIS... On peut remarquer que des relations hiérarchiques ne sont pas nécessairement des rapports...

7 pages - 1,80 ¤

L'homme éprouve-t-il le besoin de travailler ?

Enfin, comment comprendre le travail dans notre société moderne ?     Proposition de plan. 1.      Peut-on justifier une nécessité au fait de travailler ?   « La tempérance et le travail sont les deux vrais médecins de l'homme : le travail aiguise son appétit et la tempérance l'empêche d'en abuser. » Jean-Jacques Rousseau, Émile ou De l'Éducation. ·         Selon Rousseau, le travail est bon pour l'homme. Il permet à...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il nécessaire pour l'homme de travailler ?

MARX, Le capital , livre 1, ch. 7.IV - LES FAUSSES PISTES.La principale difficulté du sujet réside dans l'analyse de la notion de nécessité. Ne concevoir que la nécessité naturelle, c'est ici, s'interdire de saisir l'enjeu du problème. SECONDE CORRECTION Pour subvenir à leurs besoins, c'est-à-dire manger, boire, dormir, et autres besoins premiers, les hommes doivent travailler. En échange...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail peut-il conduire au bonheur ?

Note : 9/10

Et quel peut être son rapport avec le travail ?   3. « Le bonheur est la satisfaction de toutes nos inclinations tant en extension, c'est-à-dire en multiplicité, qu'en intensité, c'est-à-dire en degré, et en protension, c'est-à-dire en durée. » (Kant, Critique de la Raison Pure) Il ne peut être qu'un concept de l'imagination. a) Toute activité tendue vers le bonheur, est tendue vers...

7 pages - 1,80 ¤

Faut-il travailler pour être heureux?

Note : 9/10

L'usage des machines (après celui des esclaves, ce que la société moderne démocratique réprouve avec bonheur) peut diminuer en partie le temps de servitude, mais l'esprit de lucre y fait obstacle. On ne peut pas dire que le castor travaille. Il obéit à ses instincts. Une fois son habitat construit, il ne lui reste qu'à se livrer à des...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail n'est-il qu'une contrainte?

Note : 9/10

L'idée d'aliénation semble particulièrement adéquate pour désigner ces phénomènes. La « rationalisation » du travail, est critiquée comme déraisonnable d'un point de vue humain. D'autre part, au nom de l'égalité entre les hommes, il est possible de reprocher à la rationalisation du travail d'accentuer la division entre travail intellectuel et travail manuel et entre tâches de commandement et tâches...

9 pages - 1,80 ¤

Le travail n'est-il qu'une servitude ?

Note : 9/10

Plus précisément, l'idée maîtresse de Hegel dans ce passage est la suivante : l'homme n'accède à la véritable consciente de son humanité que lorsqu'elle est reconnue par un autre. L'homme doit faire la preuve de son humanité, et il ne peut la faire qu'en engageant une lutte à mort avec un autre homme. C'est...

7 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une liberté?

Note : 9/10

C'est l'homme qui doit désormais s'adapter à son outil et non l'inverse. C. Enfin, la parcellisation du travail introduite par le fordisme ôte au travailleur la possibilité de se reconnaître comme l'auteur d'une oeuvre. C'est ce que Marx met en évidence, dans "Manuscrits de 1844", lorsqu'il dénonce la séparation radicale introduite par l'industrie entre le travail intellectuel de conception...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail abaisse-t-il l'homme?

Note : 9/10

Car le travail rend les objets respectables dans la mesure où l'on y contemple de l'humain. Si un seul et même homme parvient à réaliser les quatre étapes : projet, recherche de moyens, volonté effective, habileté et savoir faire, alors le travail forme tant l'esprit que le corps et l'homme peut tirer une réelle fierté de son travail en...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une perte de temps ?

Note : 9/10

L'homme gagne-t-il plus en travaillant ou en ne travaillant pas ? On voit ici qu'il y a lieu de se poser de telles questions dans la mesure où le travail renvoie à deux conceptions antithétiques.   Proposition de plan   I. La conception antique du travail   Dans l'antiquité grecque, le travail était considéré comme une activité dégradante. Les hommes libres ne travaillaient pas....

4 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il nécessairement aliénant ?

Note : 9/10

Jean Baudrillard va d'ailleurs plus loin en affirmant que même les loisirs sont investis de la même valeur marchande que le travail. Tout d'abord, le loisir est considéré comme "le temps nécessaire à la reconstitution de la force de travail". En effet, la productivité d'un travailleur sans temps de repos est beaucoup plus faible. D'autre part, et de...

5 pages - 1,80 ¤

A quelles conditions une activité est-elle un travail ?

Note : 9/10

UNE ACTIVITE - UN TRAVAIL Si la question se pose, c'est parce que le travail accompli permet d'exiger une rémunération, ce qui n'est le cas ni du jeu ni du bricolage ou de la création artistique, ni, souvent, du sport. Cependant ces activités ont malgré tout certaines caractéristiques du travail : on dit : "cela m'a demandé beaucoup de travail". On...

1 page - 1,80 ¤

La tradition est elle respectable?

Note : 9/10

Ainsi, par exemple, l'excision est une tradition dans certains pays et les femmes ne peuvent y échapper, ou alors au prix du déshonneur. Doit-on avoir de la considération pour ce fait parce qu'il se perpétue de génération en génération ? Pensez aussi à la tradition du bizutage qui a été interdite par la loi, ayant causé la détresse ou...

5 pages - 1,80 ¤

La Tolérance

Note : 9/10

Qu'est-ce que la tolérance ? Si en un premier sens la tolérance apparaît comme la non-condamnation des opinions et des pratiques des autres, la tolérance ne pourrait-elle nous apparaître comme la garantie de la liberté d'autrui ? Mais cependant, dans ce sens purement négatif, la tolérance ne pourrait-elle nous apparaître comme une pure indifférence, indifférence par prudence sans...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17015 17016 17017 17018 17019 17020 17021 17022 17023 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit