LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le progrès technique est-il un progrès de la raison ?

Ce projet d'une science intéressée, qui doive nous rendre apte à dominer et exploiter techniquement une nature désenchantée est encore le nôtre. Or la formule de Descartes est aussi précise que glacée ; il faut nous rendre « comme maître et possesseur de la nature «. « Comme «, car Dieu seul est véritablement maître...

9 pages - 1,80 ¤

Le progrès de l'humanité se confond-il avec le progrès technique ?

C'est ce qu'a fait la métaphysique cartésienne, en établissant une différence radicale de nature entre corps & esprit. Ce qui relève du corps n'est qu'une matière inerte, régie par les lois de la mécanique. De même en assimilant les animaux à des machines, Descartes vide la notion de vie de tout contenu. Précisons enfin que l'époque de Descartes...

6 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai que faire nous consoler d'ignorer ?

C'est ce qu'a fait la métaphysique cartésienne, en établissant une différence radicale de nature entre corps & esprit. Ce qui relève du corps n'est qu'une matière inerte, régie par les lois de la mécanique. De même en assimilant les animaux à des machines, Descartes vide la notion de vie de tout contenu. Précisons enfin que l'époque de Descartes...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on se passer d'un maître ?

et légitimes, sur ce fait qu'il n'y a point d'exemples certains que l'on puisse rapporter de l'intention d'agir par devoir, que mainte action peut être réalisée conformément à ce que le devoir ordonne, sans qu'il cesse pour cela d'être encore douteux qu'elle soit réalisée conformément à ce que le devoir ordonne » (Fondements de la métaphysique des...

11 pages - 1,80 ¤

Le pouvoir politique tend-il toujours vers le bien ?

Il ne faut pas enseigner la philosophie aux enfants pour qu'ils oublient celle-ci une fois arrivés à l'âge adulte mais, tout au contraire : « donner aux adolescents et aux enfants une éducation et une culture appropriées à leur jeunesse, prendre grand soin de leur corps à l'époque où il croit et se forme, afin de le préparer...

7 pages - 1,80 ¤

L'homme a-t-il besoin d'être dominé ?

||Les hommes sont naturellement enclins à obéir et à se soumettre. Cela s'explique par la lâcheté et par conformisme. La servitude est le résultat de la passivité. La Béotie parlera même d'une "servitude volontaire". TOUTEFOIS, l'homme tient aussi à sa liberté chérie. Rousseau dira même que « Renoncer à sa liberté, c’est renoncer à sa qualité d’homme, aux droits...

12 pages - 1,80 ¤

Le pouvoir politique a-t-il pour fonction d'assurer l'ordre ?

Mais les hommes sont pour la plupart méchants quand on ne les force pas à être bons. En conséquence, le Prince sera vertueux, au sens courant du terme, si le contexte le permet, et il ne le sera pas si la situation le lui impose. En cas de nécessité, il pourra faire des entorses...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on régner innocemment ?

Machiavel pense que l'on peut tirer des leçons de l'histoire. En étudiant le comportement des grands hommes, en analysant les causes de leurs échecs ou de leurs succès, il est possible de dégager les principes sur lesquels pourra se fonder une action politique. Sa conclusion est claire : on ne fait pas de bonne politique avec de bons...

10 pages - 1,80 ¤

La responsabilité politique n'est-elle réservée qu'à ceux qui gouvernent ?

Note : 5.1/10

Machiavel ira encore plus loin en disant que le souci premier du Prince doit être de conserver son pouvoir et même de l'accroître à l'occasion. Si les hommes étaient bons, il pourrait le faire sans jamais s'écarter des grands principes moraux universellement admis. Mais les hommes sont pour la plupart méchants quand on ne...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il rejeter toute autorité ?

Note : 5.1/10

||La soumission à l'autorité nous empêche d'être libres et autonomes. Il faut donc se révolter contre toute forme d'autorité et suivre sa propre loi. Mais, l'autorité est nécessaire pour maintenir l'ordre, que ce soit au niveau de l'Etat ou à celui de la famille. L'autorité des maîtres est fondée sur leur expérience.|| I) Il faut rejeter toute autorité. a) Ni...

6 pages - 1,80 ¤

La politique est-elle une technique ?

Note : 5.1/10

La politique fait-elle l’objet d’une technique ? Relève-t-elle d’une sorte de savoir-faire ou d’une teknè qui pourrait s’enseigner ? L’expression « sciences politiques « tendrait à nous le faire accroire. Mais ne peut-on faire valoir, au contraire, que la politique est incommensurable à la technique ? En effet, affirmer que la politique n’est qu’un savoir-faire parmi d’autres, n’est-ce pas courir le risque d’assujettir...

5 pages - 1,80 ¤

La technique permet-elle de résoudre les problèmes politiques ?

Note : 5.1/10

Selon lui il n'y a pas plus de liberté de conscience dans les sciences politiques qu'il n'y en a en géométrie ou en astronomie. Il importe d'ôter aux citoyens «leur droit absolu d'examen individuel sur des sujets supérieurs à leur véritable portée ». Dans la société positiviste dont rêve Auguste Comte, l'autorité législative appartient à un «pouvoir spirituel»...

3 pages - 1,80 ¤

L'étude objective des sociétés peut-elle fonder la politique ?

Note : 5.1/10

OBJECTIF, OBJECTIVITÉ Phi. Pour les scolastiques et les cartésiens, s'applique aux idées ou représentations de l'esprit, objets de pensée, et non aux choses elles-mêmes qui sont représentées. Ainsi, seules les idées ont une «...

3 pages - 1,80 ¤

Le philosophe peut-il conseiller le politique ?

Note : 5.1/10

Or, dans la société telle qu'elle est, les jeunes gens doués de toutes les qualités qui font les philosophes vont se détourner de la vérité et gaspiller leurs talents pour assurer leur réussite personnelle et celle de leur famille. Dès lors, seuls les moins aptes à la philosophie se consacreront à elle : «...

8 pages - 1,80 ¤

La délation est-elle un devoir civique ?

Note : 5.1/10

La véracité dans les déclarations qu'on ne peut éluder est le devoir formel de l'homme envers chacun, si grave soit le préjudice qui puisse en résulter pour lui ; et encore que je ne commette aucune injustice à l'égard de celui qui, de façon injuste, me force à faire des déclarations, en les falsifiant, ...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on affirmer que tout est politique ?

Note : 5.1/10

C'est d'elle qu'il reçoit son humanité, son développement, son statut moral. « Mais l'homme qui est dans l'incapacité d'être membre d'une communauté, ou qui n'en éprouve nullement le besoin, parce qu'il se suffit à lui-même, ne fait en rien partie de la cité et par conséquent est ou une brute, ou un dieu » Ne pas appartenir à la «...

7 pages - 1,80 ¤

La politique peut-elle recevoir son principe de l'éthique ?

Note : 8/10

POLITIQUE (gr. polis, cité) Hannah Arendt, commentant Aristote, distingue le politique qui...

2 pages - 1,80 ¤

L'efficacité en politique est-elle un critère de valeur ?

Note : 8/10

Il s'agit donc de s'interroger sur ce que peut l'homme et plus précisément l'homme politique confronté à la prétendue fortune. Le chapitre 25 débute de la sorte : « Je n'ignore pas que beaucoup ont été et sont dans l'opinion que les choses du monde soient de telle sorte gouvernées par la fortune et par les dieux, que les...

6 pages - 1,80 ¤

Les journalistes font-ils la politique ?

Note : 8/10

POLITIQUE (gr. polis, cité) Hannah Arendt, commentant Aristote, distingue le politique qui est l'espace public (polis), commun à tous les citoyens, lieu où chacun délibère en vue de l'intérêt général, de la politique qui est l'art de délimiter cet espace et de conserver son intégrité. Cette distinction révèle l'essence du politique. S'il faut en effet protéger cet espace, c'est...

2 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle résoudre les problèmes politiques ?

Note : 8/10

||   Malgré la foule d'exemples que l'on peut produire en faveur ou en défaveur de la science, il faut bien se garder de « traduire « ce sujet en un autre énoncé, du type « La science fait-elle le bonheur? « ou « Pour ou contre la science? «.Le problème concerne la relation entre...

3 pages - 1,80 ¤

En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ?

Note : 8/10

Les présupposés du sujet4. Approfondissez la question posée par l'emploi du verbe «croire»: s'agit-il d'une recommandation pratique, destinée à l'acteur politique au sens large ou d'une vue théorique sur la nature de la politique ?5. À quelle conception de la politique s'oppose fondamentalement l'idée que celle-ci ne consisterait qu'en rapports de force?6. Lorsqu'on conçoit la politique en termes...

6 pages - 1,80 ¤

Une philosophie difficile est-elle une mauvaise philosophie ?

Note : 8/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

4 pages - 1,80 ¤

Le philosophie est-il un sceptique ?

Note : 8/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle être considérée comme un art ?

Note : 8/10

La philosophie, comme son étymologie l'indique (amour de la sagesse et du savoir) a pour vocation de développer une potentialité inscrite dans l'existence humaine, la connaissance et la conduite morale. Ceci suppose alors que, au-delà de la vie simplement biologique il existe une vie bonne, une vie heureuse, que l'homme peut atteindre à travers la connaissance et la...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17020 17021 17022 17023 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit