LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Penser est-ce dire non?

[...] Mais l'esprit est cette puissance seulement en sachant regarder le négatif en face et en sachant séjourner près de lui. » (Hegel, Préface à La Phénoménologie de l'Esprit, tome 1, Aubier, p. 29). Du même coup, le « non » appelle le « oui » à travers la « synthèse » des opposés. Le négatif (non) est le...

2 pages - 1,80 ¤

Avons-nous besoin de rêver ?

En dehors des besoins strictement vitaux (boire, manger, dormir), on peut identifier chez l'homme des besoins spirituels et moraux (aimer, être aimé, être reconnu, etc.) dont semble dépendre son épanouissement. Est-il nécessaire pour l'homme de pouvoir échapper à la réalité ? Qu'est-ce que cette faculté apporte : un rééquilibre, ou au contraire une nuisance pour la...

6 pages - 1,80 ¤

Penser est-ce dire non?

En dehors des besoins strictement vitaux (boire, manger, dormir), on peut identifier chez l'homme des besoins spirituels et moraux (aimer, être aimé, être reconnu, etc.) dont semble dépendre son épanouissement. Est-il nécessaire pour l'homme de pouvoir échapper à la réalité ? Qu'est-ce que cette faculté apporte : un rééquilibre, ou au contraire une nuisance pour la...

3 pages - 1,80 ¤

Pensée, est-ce dire non ?

Du même coup, le « non » appelle le « oui » à travers la « synthèse » des opposés. Le négatif (non) est le positif, le non s'intègre dans le oui : ce qui se contredit ne se résout que dans la négation de son contenu particulier. Hegel utilise ici le terme de Aufhebung : une négation...

3 pages - 1,80 ¤

Doit-on nécessairement penser la culture au pluriel ?

||•    Angles d’analyse→ Il a pu arriver, en raison de ces différences ou sous prétexte de ces différences, de refuser le statut d'homme à des êtres qui manifestement pourtant ressemblaient à des hommes, comme par exemple les Noirs dont on a prétendu qu'ils n'avaient pas d'âme, ce qui autorisait à les utiliser comme esclaves ou comme les Juifs...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on être libre si on est pas responsable ?

Dès lors, nous pouvons choisir l'une ou l'autre au hasard et cette liberté n'engage aucune connaissance de nos actes. Dans ce sens, la liberté peut donc être la liberté de faire le mal, de nier le vrai : " au point que, même lorsqu'une raison fort évidente nous pousse vers un parti, quoique, moralement parlant, il soit difficile de...

10 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce qu'être cultivé

Note : 5.1/10

La culture consiste souvent à dépasser les systèmes. 4° La culture est essentiellement une formation de l'esprit. - a) C'est pourquoi le savoir et notamment les connaissances scientifiques peuvent y contribuer, à condition qu'ils s'accompagnent d'une réflexion, d'une prise de conscience des méthodes employées, de l'activité de l'esprit qui a servi à les former. « Des sciences, écrit le...

2 pages - 1,80 ¤

Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?

Note : 5.1/10

Le terme « prendre « montre qu'il est ici fait référence à un acte, à un mouvement, à une activité dynamique, et non pas à un état statique, à un contenu de pensée acquis une fois pour toutes. Avoir conscience de soi, c'est se sentir comme individu distinct, doté d'une identité propre et unique ; c'est peut-être...

4 pages - 1,80 ¤

Est-il préférable de se connaitre ?

Note : 5.1/10

Il s'agit donc de se connaître or « l'âme aussi, si elle veut se connaître elle-même, doit regarder une âme, et, dan cette âme la partie où réside la faculté propre à l'âme, l'intelligence «. Se connaissant, nous connaissons les causes qui nous déterminent donc pouvoir accéder à la vertu. C'est donc être lucide envers soi-même...

3 pages - 1,80 ¤

Si la connaissance de soi est utopique devons nous pour autant y renoncer ?

Note : 5.5/10

|| POUR DÉMARRER  Si la représentation adéquate du sujet par lui-même est quasi chimérique et quasi irréalisable, faut-il abandonner ce projet ou se contenter de connaissances parcellaires ? Un sujet très complexe, qui vous invite à réfléchir sur les multiples voies d'accès à la connaissance de soi-même et sur les enjeux de cette connaissance. CONSEILS PRATIQUES  Se connaître, pour quoi, dans quel...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on être soi-même ?

Note : 5.5/10

Si on n'aime chez soi que ses qualités, alors, être soi-même est-ce n'être que vertueux ? Il semblerait plutôt que ce soit l'inverse, car si les autres nous aiment pour nos qualités et ce qu'il y a de superficiel en nous (l'apparence physique également) alors dès que l'on laisserait apparaître nos défauts, on ne susciterait...

3 pages - 1,80 ¤

Autrui est-il un autre moi-même ?

Note : 5.5/10

Le fait d'être moi-même est-il ce qui me singularise, ou au contraire ce que je partage avec autrui ?   Autrui, c'est une autre conscience, une autre volonté, que je ne saurais connaître. Puis-je alors ne serait-ce que me prononcer sur le rapport entre autrui et moi ?   Il faut en définitive se demander en quel sens, et jusqu'à quel point, je peux...

10 pages - 1,80 ¤

Le recours à l'inconscient autorise-t-il l'alibi de l'inconscience ?

Note : 5.5/10

Pour le dire brutalement, en ce sens, l'homme n'agirait pas (ne choisirait pas ses actes e toute connaissance de cause, dans la clarté), mais serait agi (c'est-à-dire subirait, malgré lui, des forces le contraignant à agir) : il ne serait pas « maître dans sa propre maison «, il ne serait pas maître de lui. ...

7 pages - 1,80 ¤

être une personne est-ce avoir une identité ?

Note : 5.5/10

A qui ce meurtre sera t il rapproché ? A l'homme qui dort, qui serait ainsi une personne différente de l'homme qui vit le jour même si elle partage son corps, ou à l'homme qui vit le jour ? Si ce dernier est accusé des actes de « l'homme nocturne » n'est-ce pas injuste ? En même temps, ne partagent...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans donner un sens a sa vie ?

Note : 5.5/10

Pensées). S'ouvre alors à la pensée le caractère tragique inhérent de la condition humaine. Malgré cela Pascal reconnaît néanmoins une nature philosophique de l'homme. L'homme, ayant conscience de sa nature faible et misérable (conscience de sa « finitude », c'est-à-dire de son caractère essentiellement fragile et mortel), cherche à donner sens à cette expérience absurde et tragique primordiale. L'homme est...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il mépriser l'apparence?

Note : 5.5/10

On ne peut donc plus simplement distinguer l'être de son apparaître, mais il faut comprendre que l'apparaître est le lieu même où se manifeste l'être. Il n'y a plus de distinction à opérer entre ce que l'on voit des choses et ce qu'elles sont en soi, puisque pour soupçonner ce qu'elles sont en soi, il faut bien que...

1 page - 1,80 ¤

L'origine de la pensée

Note : 5.5/10

1,80 ¤

La société est-elle a l'origine de toutes les inégalités ?

Note : 5.5/10

A l'inverse, les autres disent : la société reçoit davantage du travailleur dont le rendement est supérieur ; ses services étant plus utiles, la société doit les rémunérer plus largement ; une part plus grande dans le produit du travail collectif est bel et bien son oeuvre ; la lui refuser quand il la réclame, c'est une sorte...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout prévoir ?

Note : 5.5/10

Or, l'intuition n'est ni une science, ni un savoir. Elle peut cependant être fondée sur l'expérience. C'est-à-dire qu'elle peut prendre comme appui une situation similaire s'étant déjà déroulée dans le passé et induisant un certain avenir. Wittgenstein, tractatus logico-philosophicus : « Nous ne pouvons inférer les événements de l'avenir des événements présents. La croyance au rapport de cause à effet...

4 pages - 1,80 ¤

La politique est-elle une technique?

Note : 5.5/10

Deuxième partie   - Plus encore : les enjeux techniques eux-mêmes ne prédominent-ils pas désormais sur les questions politiques ? Le remplacement des vieilles élites nourries à l'humanisme des Lumières par les ingénieurs et les énarques, la dévalorisation des humanités au profit de « sciences » plus « utiles », telles que l'économie, ne vérifient-ils pas les prophéties d'Auguste Comte (« âge du positivisme ») ?   - Nonobstant le...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il renoncer à l'idée que l'homme a une nature?

Note : 5.5/10

2)      Une idée théologique ou religieuse : cette essence de l'homme peut être le signe d'un destin ; si l'homme est plus que son corps, il survit à sa mort physique, la théologie et les religions nous donnent des interprétations sur ce que pourrait être le destin de l'âme après la mort (question dite « eschatologique »). Il faut donc pour ces discours...

2 pages - 1,80 ¤

Doit-on désirer l'impossible ?

Note : 5.5/10

Il y a un désir que nous retrouvons quasiment chez la totalité des êtres humains, qu'il soit conscient ou non, c'est le désir d'immortalité, qui finalement découle de la crainte de la mort. Ce désir impossible pousse l'homme à faire des enfants, car à travers leur progéniture les individus ont le sentiment de continuer à vivre. Ceci est...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout exprimer?

Note : 5.5/10

On va même parfois jusqu'à dire qu'il n'y a pas de mots pour dire ce que l'on pense, pour décrire un état intérieur ou une chose en dehors de nous, reprochant, par là, à la langue dans laquelle on parle de ne pas nous offrir un lexique assez riche. ·         Il semble donc qu'il faille soutenir...

12 pages - 1,80 ¤

Pourquoi l'homme peut-il se conduire de façon inhumaine?

Note : 5.5/10

Cependant, il peut commettre des actes inhumains.   ·         L'homme peut se définir selon les genres, les espèces, telles qu'Aristote, mais aussi la biologie peuvent le définir. Si nous prenons une définition de cette sorte, il apparait clairement que l'homme est un humain. ·         Cependant, cette définition nous fait entrer dans un paradoxe, celui de l'inhumanité flagrante de certains actes commis par des...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17024 17025 17026 17027 17028 17029 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 ... 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit