LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La liberté du commerce favorise-t-elle le bien universel ?

Mondialisation   Terme par lequel on désigne l\'extension, à un niveau planétaire, de la concurrence économique libérale. La mondialisation est dénoncée par de nombreuses personnes, qui y voient un alibi utilisé par les chefs d\'entreprise pour précariser la situation des salariés en invoquant le danger posé par la concurrence mondiale. Par ailleurs, la mondialisation peut avoir pour effet de faire dépendre...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout échanger ?

Au XXe siècle, Hayek proposera une explication supplémentaire : l'interaction des pensées de tous les acteurs de l'activité économique l'emporte en connaissances et en capacités d'invention sur n'importe quelle instance centrale. Le meilleur ordre possible est donc celui qui résulte de la régulation opérée par des millions d'individus qui prennent des décisions rationnelles en fonction de leur intérêt. Échanger...

5 pages - 1,80 ¤

La notion d'échange n'a-t-elle qu'un sens économique ?

  [Il existe une économie du vivant, tout comme il existe une économie des richesses. Tout ce que l'homme échange obéit à un principe économique. Il s'agit toujours de tirer le meilleur parti du lien échangiste.] Une économie du vivant Ce qui caractérise tout organisme vivant, aussi simple soit il, c'est qu'il est le lieu d'un perpétuel échange de matière. Il ne peut se...

2 pages - 1,80 ¤

Echange-t-on des idées comme on échange des biens ?

||Les idées apportent un profit matériel, scientifiques ou moral à ceux qui les ont eues. On les échange comme on échange des biens de consommation. MAIS, les idées sont irréductibles aux biens. Dans un échange intellectuel, le profit n'est pas recherché, mais seulement la vérité pour elle-même.|| I) On échange des idées comme on échange des biens. a) Les idées...

1 page - 1,80 ¤

Le droit doit-il suivre les moeurs ?

Note : 5.2/10

||L'évolution des moeurs est une donnée fondamentale de la société. Pour concorder avec les normes communément admises et garder son efficacité, le droit doit suivre cette évolution. MAIS, le droit ne doit pas toujours suivre les moeurs. Tout ce que les hommes font n'est pas forcément bon et juste pour la société. Le droit maintient les interdits fondamentaux...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on parler d'un droit naturel ?

Note : 5.2/10

Le positivisme ne manque donc pas d'arguments. La principale objection à lui adresser est celle-ci : en assimilant légal et légitime, on se prive du moyen de critiquer le droit positif, lorsqu'il incite à des comportements manifestement inacceptables, face auxquels le positivisme laisse désarmé (cas d'une législation raciste, par exemple). Le droit ...

5 pages - 1,80 ¤

Si le droit est relatif au temps et au lieu, faut-il renoncer à l'idée d'une justice universelle ?

Note : 5.2/10

Il s'agit d'expulser toute prise de position subjective, c'est-à-dire s'interdire de s'interroger sur la justice ou l'injustice de telle ou telle loi. Kelsen s'efforce d'abord de caractériser le rapport que la règle de droit énonce entre les choses. Car le Droit c'est avant tout un discours qui nous lie de façon particulière aux choses. Or l'énoncé juridique, explique Kelsen,...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-il y avoir une égalité des sexes ?

Note : 5.2/10

La légalisation de l'avortement, en 1974, ira elle aussi dans ce sens. Le monde du travail, auquel elles sont de plus nombreuses à accéder, leur offre l'autonomie.   [Les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant la nature. Ils présentent des qualités, des aptitudes différentes. Les femmes n'ont pas les mêmes aptitudes physiques que les hommes. Parce que...

1 page - 1,80 ¤

Peut-il y avoir des droits de l'homme indépendamment des droits du citoyen ?

Note : 5.2/10

[Les droits de l'homme sont des libertés. Les droits du citoyen sont des pouvoirs. La conception de droits de l'homme ne peut pas être réduite à celle des droits que donne la citoyenneté.] L'homme n'est pas qu'un citoyen L'homme, dans l'expression «droits de l'homme«, ce n'est pas seulement un «animal politique«. C'est aussi et surtout...

2 pages - 1,80 ¤

Les droits de l'homme sont-ils vraiment des droits ?

Note : 5.2/10

Pour cela, il faut une force qui les fasse exécuter, des tribunaux qui jugent des violations de ces droits. Quand un homme a enfreint le droit, il est recherché par la police, jugé par un tribunal, et exposé à une peine. Or, rien de tel n'existe dans le cas des droits de l'homme. [2. Droit naturel et droit positif.] Pour...

2 pages - 1,80 ¤

A-t-on le droit de discuter le droit ?

Note : 5.2/10

Par l'obéissance, il assure l'ordre ; par la résistance il assure la liberté. Et il est bien clair que l'ordre et la liberté ne sont point séparables, car le jeu des forces, c'est-à-dire la guerre privée, à toute minute, n'enferme aucune liberté ; c'est une vie animale, livrée à tous les hasards. Donc les deux termes, ordre et...

3 pages - 1,80 ¤

Les droits de l'homme sont-ils universels ?

Note : 5.2/10

[Les droits de l'homme sont universels, comme la nature humaine. La définition même d'une loi étant d'être applicable à tous, il faut, pour que le droit positif soit justifié, qu'il trouve son fondement dans un principe universel supérieur à lui.] [Les droits de chaque individu dépendent de la culture et des traditions de la société dans...

5 pages - 1,80 ¤

Le pardon est-il contraire aux exigences du droit ?

Note : 5.2/10

Sous sa forme primitive, elle tient compte seulement de l'importance du dommage. C'est la loi du talion, véritable équation : oeil pour oeil, dent pour dent; une justice plus évoluée tient compte des intentions du coupable et proportionne la punition à la mauvaise volonté de celui-ci plutôt qu'à l'importance des dégâts. Le pardon n'est pas de droit Le pardon est...

4 pages - 1,80 ¤

La transgression des interdits est-elle forcément une régression ?

Note : 5.2/10

A première vue, il semble bien que nous ne pouvons que répondre par l'affirmative à la question qui nous est posée : la transgression d'un interdit est forcément une régression, car l'édiction d'un interdit est une conquête sur la nature humaine, le moyen de régler la méchanceté fondamentale de l'homme pour favoriser la vie en société. Transgresser, c'est donc...

3 pages - 1,80 ¤

La révolte peut-elle être un droit ?

Note : 5.2/10

|| Analyse du Sujet : Encore un sujet très classique. La difficulté réside dans le sens à donner au mot droit dans l'expression « droit à la révolte «. Ce droit est-il juridique ou moral ? ; son fondement est-il naturel ou social ? Conseils pratiques : Rappelez l'analyse de la révolte que développe Camus : faire volte-face, faire face...

7 pages - 1,80 ¤

Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?

Note : 5.2/10

||  -     La notion d'intérêt renvoie en général à un sujet individuel, alors que le droit concerne une collectivité, et n'est individuel que dans la mesure où l'individu fait partie d'une communauté. La distinction entre « mes droits « et « mes intérêts « est donc nécessaire d'unpoint de vue théorique. -     Il suffit d'inverser les deux termes pour constater...

7 pages - 1,80 ¤

Le doute est-il utile à la connaissance et nuisible à l'action ?

Note : 5.2/10

||Douter, c'est d'abord examiner la vérité d'une pensée, en supposant qu'elle pourrait être fausse. Est- ce pour autant un échec de la pensée ? Certes vous pourriez, pour rendre compte de l'échec que constitue le doute pour la pensée, montrer en quoi le doute peut conduire d'une part à l'incertitude, donc au silence...

11 pages - 1,80 ¤

Le devoir s'oppose-t-il à la liberté ?

Note : 5.2/10

De quel droit le punir ? Est-ce légitime ? Pour comprendre la réponse de Rousseau, il faut comprendre le mécanisme même qui pousse u individu à désobéir. En désobéissant à la loi, je désobéis à moi-même, à une partie de ma volonté commune. Cela n'est possible que parce qu'il y a une différence entre...

8 pages - 1,80 ¤

Désobéir peut-il être un devoir ?

Note : 5.2/10

||Dès l'enfance, le devoir paraît impliquer l'obéissance : il se manifeste d'abord sous l'aspect d'ordres à respecter («Tu dois être poli avec les gens«, etc.). Peut-on concevoir que l'attitude contraire, la désobéissance, puisse ultérieurement apparaître comme un devoir? Désobéir peut-il être un devoir ?N.B. La rédaction d'une copie de philosophie implique une réflexion...

8 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il de faux désirs ?

Note : 5.2/10

Le désir est toujours une attirance spontanée et naturelle. Le désir brut précède la conscience et la volonté de ce désir. Il ne saurait donc être falsifié. L'homme, en tant que vivant, est fortement incliné à poursuivre des buts premiers, ceux qui sont induits par son corps : manger, boire, jouir de son...

4 pages - 1,80 ¤

Vaut-il mieux changer nos désirs plutôt que l'ordre du monde ?

Note : 5.2/10

L'homme n'a jamais laissé faire la nature. L'homme comme maître et possesseur de la nature Dans la sixième partie du « Discours de la méthode « (1637), Descartes met au jour un projet dont nous sommes les héritiers. Il s'agit de promouvoir une nouvelle conception de la science, de la technique et de leurs...

12 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire, avec Bachelard, que l'homme est une création du désir ?

Note : 5.2/10

||Manger et dormir sont nécessaires à la survie de l'homme, mais ce n'est pas ce qui nous donne le désir de vivre. L'homme ne peut se réduire à la simple satisfaction de ses besoins vitaux. MAIS, On ne peut pas distinguer nettement le désir du besoin. De plus, on ne peut pas dire que le désir soit naturel....

4 pages - 1,80 ¤

Ne désire-t-on que ce qui a du prix pour autrui ?

Note : 5.2/10

Aucune conscience n'est donc immédiatement donnée. Sans être reconnue par une autre conscience, ma conscience n'est rien. Mais pour être reconnue en son essence, la liberté, elle doit nier son pur être-là immédiat, autrement dit se transcender. La lutte des consciences et le rapport asymétrique de la liberté et de la servitude...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17030 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit