LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Doit-on satisfaire tous ses désirs ?

Note : 5.4/10

Le désir est donc une disposition naturelle, et tout désir est en soi légitime. Cependant ce que l'homme désire parce qu'il le juge comme lui étant utile n'est pas nécessairement ce qui lui est vraiment utile. C'est que communément « chacun juge selon son propre sentiment ce qui est bon, ce qui est...

6 pages - 1,80 ¤

Le désir est-il la marque de la misère de l'homme ?

Note : 5.4/10

Désirer, aimer désirer, est la marque d'un esprit qui aime la vie, la respecte et la promeut.]  La quête du plaisir est déjà une fin en soi   Une des constances de la philosophie d'Epicure est de vanter le plaisir. On retrouve la formule « Le plaisir est notre bien principal et inné » dans la « Lettre à  Ménécée ». Mais l'épicurisme ne correspond guère...

12 pages - 1,80 ¤

Les hommes ne désirent-ils que ce dont ils ont besoin ?

Note : 10/10

Il a donc une valeur de bien en soi. Mais il ne réside ni dans la recherche effrénée de plaisirs, ni dans la bonne fortune (la chance), mais dans l'activité raisonnable et maîtrisée qui prend comme fin l'accomplissement plénier de soi-même en accord avec la vertu. La plupart des hommes ne pouvant mener...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on vouloir ce que l'on ne désire pas ?

Note : 10/10

Je souffre donc inutilement, dans la mesure où je ne comprends pas que ce que je désire est en fait impossible et hors de mon pouvoir. C'est pourquoi Descartes déclare qu'il lui a fallu : «  [s'] accoutumer à croire qu'il n'y a rien qui soit entièrement en notre pouvoir que nos pensées, en sorte qu'après que nous avons fait...

9 pages - 1,80 ¤

Le désir est-il seulement créateur d'illusions ?

Note : 10/10

Et quand l'enfant, en grandissant, voit qu'il est destiné à rester à jamais un enfant, qu'il ne pourra jamais se passer de protection contre des puissances souveraines et inconnues, alors il prête à celles-ci les traits de la figure paternelle, il se crée des Dieux, dont il a peur, qu'il cherche à se rendre propices et auxquels il...

4 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai qu'on ne peut désirer ce qu'on ne connaît pas ?

Note : 10/10

DÉSIR (lat. de-siderare, regretter l'absence d'un astre -sidus) Désirer, c'est tendre...

3 pages - 1,80 ¤

Désirer est-ce forcément s'exposer à souffrir ?

Note : 10/10

Chez la plante  qui , par un effort poursuivi à travers des formes de plus en plus nobles, aboutit enfin à la graine, « qui est un point de départ à son tour : et cela répété jusqu'à l'infini ». Chez les bêtes aussi. Mais plus la conscience s'élève et plus la misère va croissant, plus la souffrance est grande. De toutes les...

6 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Etre amoureux est-ce être aliéné ?

Note : 10/10

L'amour conduit à la vérité "Celui qu'on aura guidé jusqu'ici sur le chemin de l'amour (...) verra soudain une beauté d'une nature merveilleuse." Pour Platon (Le Banquet), l'amour, loin de se réduire à un sentiment aliénant, est la voie royale qui conduit à la connaissance du beau en soi et, par-delà, à...

1 page - 1,80 ¤

La loi de la majorité est-elle la loi du plus fort ?

Note : 10/10

Mais, j'en suis sûr, s'il arrivait qu'un homme eût la nature qu'il faut pour secouer tout ce fatras, le réduire en miettes et s'en délivrer, si cet homme pouvait fouler aux pieds nos grimoires, nos tours de magie, nos enchantements, et aussi toutes nos lois qui sont contraires à la nature - si cet homme, qui était un...

5 pages - 1,80 ¤

Vivons-nous une période d'appauvrissement culturel ?

Note : 10/10

C'est une nécessité pour l'homme de trouver à travers des repères culturels une harmonie. La culture est étroitement liée au patrimoine et particulièrement au patrimoine artistique car elle est un rattachement aux valeurs traditionnelles. Le culturel est aussi la transmission d'homme à homme, un ensemble d'héritages : mais que va-t-on laisser derrière nous à travers cette vulgarisation du...

2 pages - 1,80 ¤

Puis-je juger la culture à laquelle j'appartiens ?

Note : 10/10

Le sujet qui appartient à une culture semble compris dans cette culture de sorte qu’il ne serait pas apte de la juger objectivement. Faut-il alors adopter un point de vue extérieur à la culture pour pouvoir la juger, le jugement étant alors celui de l’historien qui se place en dehors de l’époque qu’il souhaite examiner afin...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler à bon droit d'homme sans culture ?

Note : 10/10

Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible (...). Rien n'est plus difficile que d'obtenir cette disponibilité. C'est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l'information s'accélère, se multiplie et se banalise." [Un homme...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on croire en la réincarnation ?

Note : 10/10

«L’esprit et l\'âme naissent et meurent avec le corps. (...) Si l\'onde s’échappe de toutes parts d\'un vase mis en pièces, si les nuages et la fumée se dissipent dans les airs, crois que l’âme, séparée des membres s\'évapore de même, que sa substance périt encore plus promptement.« Lucrèce - De la Nature||«C\'est parce que la transition, l\'intervalle...

2 pages - 1,80 ¤

En l'absence de culture, peut-on encore parler d'humanité ?

Note : 10/10

  [Il existe bien une nature humaine. Le destin d'un nourrisson livré à son sort se distingue de celui de l'animal à peine né. Les enfants sauvages demeurent malgré tout des êtres humains à part entière. ] L'homme est génétiquement programmé pour apprendre «comme tout organisme vivant, écrit François Jacob dans La Logique du vivant, l'être humain est génétiquement programmé, mais il est programmé pour apprendre.»...

1 page - 1,80 ¤

La formule "je ne crois que ce que je vois" est-elle justifiable ?

Note : 10/10

Ce sont là les deux sources d'où découlent toutes les idées que nous avons, ou que nous pouvons avoir naturellement. Et premièrement nos Sens étant frappés par certains objets extérieurs, font entrer dans notre âme plusieurs perceptions distinctes des choses, selon les diverses manières dont ces objets agissent sur nos Sens. C'est ainsi que nous acquérons les idées...

8 pages - 1,80 ¤

Les créateurs ne doivent-ils leurs inventions qu'à eux seuls ?

Note : 10/10

La création ne se fait jamais ex nihilo.] Le progrès scientifique est impersonnel Newton et Leibniz ont découvert en même temps, quoique de manière indépendante, le calcul infinitésimal. Descartes et Galilée ont formulé en même temps le principe d'inertie. Cela montre bien que la plupart des découvertes auraient pu être faites par d'autres aussi bien et qu'il suffit pour cela...

6 pages - 1,80 ¤

La culture remplace-t-elle la nature ?

Note : 10/10

Il faut comprendre que famille et village sont régis par le besoin, par la nécessité naturelle de la vie, et ne sont pas propres à l'humanité. Le cas de la « polis » est différent. « Ainsi, formée au début pour satisfaire les besoins vitaux, elle existe pour permettre de bien vivre. » Dans la « polis » se...

5 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il une différence entre produire et créer ?

Note : 10/10

Aussi le génie peut-il être défini plus précisément comme le talent naturel de « donner des règles à l'art «. Il n'obéit donc qu'aux règles qu'il se donne à lui-même. Et puisque « le talent comme faculté productrice innée de l'artiste, appartient lui-même à la nature, on pourrait également s'exprimer ainsi: le génie...

7 pages - 1,80 ¤

Le courage est-il une vertu quotidienne ?

Note : 10/10

   ||Courage   Platon accorde une grande importance au courage, qu\'il considère comme la vertu par excellence. Dans La République, il le définit ainsi: «C\'est cette force qui maintient en tout temps l\'opinion juste et légitime sur ce qu\'il faut craindre et ne pas craindre que j\'appelle et définis courage.« « Il n\'y a de bonheur possible pour personne   sans le soutien du courage.«...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle ignorer le corps ?

Note : 10/10

Elle apparaît ainsi comme une valorisation partielle du monde, un rétrécissement de notre « Umwelt « à la mesure d'une valeur unique. La passion nous limite à la fois dans l'espace et dans le temps ; dans l'espace puisqu'elle réduit notre champ de conscience et le cercle de nos intérêts, dans le temps, car le passionné...

7 pages - 1,80 ¤

La consommation peut-elle être une fin de soi ?

Note : 10/10

Tout en satisfaisant ses besoins, ses désirs, il collabore au bonheur de tous. Tout comme le vote démocratique, la consommation réunit les hommes.   [Ce qui caractérise toute grande civilisation, c'est son aptitude à viser d'autres fins que le simple bien-être matériel. La consommation n'est plus qu'un processus d'avilissement de l'individu.] La consommation ne crée pas de grandes valeurs Au VIIe siècle avant J.-C, la...

1 page - 1,80 ¤

La conscience de soi est-ce une connaissance ?

Note : 10/10

||||Introduction I. Ambitions de la conscience de soi II. Que connaître du moi par la conscience ? III. Limites de la conscience de soi Conclusion...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une unité de la conscience ?

Note : 5.3/10

Kant affirme que pour qu'il y ait conscience de soi, deux choses sont requises: le déroulement successif de la diversité (le flux des phénomènes intérieurs ou états de conscience) et la compréhension de ce déroulement, acte qu'il nomme synthèse de l'appréhension. Autrement dit, sans le "je pense" qui accompagne toutes mes représentations, serait représenté en moi quelque chose...

5 pages - 1,80 ¤

Suis-je le même en des temps différents ?

Note : 5.3/10

Principe de connexion qui se subdivise en trois principes : 1.     Le principe de ressemblance (il régit notre imagination). Par analogie, nous imaginons que deux idées simples, correspondant à deux impressions distinctes, sont semblables : par exemple, j'associe l'idée de cheval, animal familier que j'aime, à la vertu, qualité orale que j'apprécie, et je forme l'idée de cheval vertueux. 2.     Le principe...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17031 17032 17033 17034 17035 17036 17037 17038 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit