LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La raison permet-elle d'atteindre la vérité ?

||La raison est, par execellence, l'outil et la mesure de la vérité. Sans elle, nous n'aurions que des points de vue subjectifs et particuliers sur le monde. Si toute connaissance commence par les sens, seule la raison peut leur donner ordre et unité. Mais, ce qui est vrai est conforme à la réalité. La raison est abstraite et...

7 pages - 1,80 ¤

La raison est-elle souveraine ?

Dans la Lettre à Ménécée, il montre que les croyances de la multitude reposent sur une conception fausse de la divinité. De la raison naissent la philosophie, les sciences et les techniquesLes Grecs ont inventé la science et la philosophie et ont considérablement amélioré les techniques. La cité d'Athènes a dominé pendant des décennies l'ensemble du monde méditerranéen, prouvant...

6 pages - 1,80 ¤

Les nombres gouvernent-ils le monde ?

.. » L'Activité rationaliste de la physique contemporaine (P.U.F.), p. 221. * Nietzsche pense l'utilisation des mathématiques dans la science comme effet d'une ontologie et d'un pragmatisme caractéristiques de l'esprit plébéien (non noble). « La « science », telle qu'on la pratique de nos jours, est un essai de créer pour tous les phénomènes un langage chiffré commun, qui permette...

5 pages - 1,80 ¤

Prendre soin du langage, n'est-ce que pur conformisme ?

S'inspirant du structuralisme, des linguistes comme Noam Chomsky ont tenté d'élaborer des grammaires qui ne soient pas fondées sur des normes arbitraires, comme les grammaires classiques, mais qui reflètent le fonctionnement naturel, spontané du langage tel qu'on le parle. [La langue est la dépositaire de notre culture. Ne pas la respecter, c'est se conduire en ignorant. Il ne peut pas...

1 page - 1,80 ¤

La logique a-t-elle des fondements psychologiques ?

  [La logique est la science qui a pour objet nos actes de pensée. Ses règles sont donc des événements psychiques qui relèvent en dernier ressort de la psychologie.] Les lois de la logique sont des lois psychologiques John Stuart Mill, le plus célèbre représentant du psychologisme, considère la logique comme «la science des opérations intellectuelles». Empiriste, il privilégie l'investigation de la vérité au...

1 page - 1,80 ¤

La vérité est-elle psychologique ?

Or, cette opération est arbitraire. La vérité est donc relative à une certaine interprétation de la réalité. Lorsque nous disons que quelque chose est vrai, c'est toujours au sein d'un système de croyances donné. La vérité n'existe pas en dehors d'une représentation Si la vérité est déterminée par la façon dont nous pensons le réel, c'est donc que la vérité...

1 page - 1,80 ¤

La psychanalyse s'oppose-t-elle à la religion ?

Plus particulièrement le terme d'illusion. Une telle notion n'est pas remise en cause : l'illusion religieuse est bien une croyance dans laquelle domine la réalisation d'un désir. L'illusion religieuse est bien le moyen pour l'homme civilisé de supporter « le poids de la vie », de compenser « la réalité cruelle ». Ceci est la thèse même de Freud, acceptée par son contradicteur supposé....

5 pages - 1,80 ¤

Doit-on craindre toute forme d'autorité étatique ?

 RAPPEL: La dictature du prolétariat chez Marx Le passage du capitalisme au communisme se fait par un acte révolutionnaire: comme le prolétariat constitue l'immense majorité de la population, il devrait triompher aisément de la bourgeoisie, mais comme celle-ci truste tous les pouvoirs (économique, industriel, financier et militaire, etc.), Marx pense que pour supprimer les structures de l'Etat capitaliste, une...

5 pages - 1,80 ¤

Le progrès est-il contre-nature ?

L'objet de luxe est celui dont la présence n'apporte rien mais celui dont l'absence fait souffrir. L'objet de luxe est celui dont la présence n'apporte rien qui n'eût pu être apporté par un objet ordinaire et celui dont le retrait provoque une souffrance que l'homme eût pu ne jamais connaître. A cela, l'auteur apporte une raison : la surabondance...

5 pages - 1,80 ¤

Le progrès technique est-il un gage de liberté ?

« La technique, a écrit, le R.P. Laberthonnière nous apprend à nous servir des choses. Mais saurons-nous nous-mêmes à quoi nous faire servir? » La technique ne donne à l'homme que des moyens d'action. Elle reste muette sur les fins qui doivent guider notre conduite. Et nous avons plus que jamais besoin d'une sagesse pour nous éclairer sur...

13 pages - 1,80 ¤

Le progrès scientifique et technique est-il toujours positif ?

Laquelle pousse les hommes au péché d'orgueil, comme on va le voir avec l'histoire de la tour de Babel. L'orgueil, théologiquement, a un sens fort : il consiste dans le désir d'égaler Dieu. ■ La technique, en effet, est fille de la volonté de puissance ; et il n'est pas de puissance exercée sans ...

4 pages - 1,80 ¤

Le bonheur dépend-il du régime politique dans lequel on vit ?

C'est un philosophe pessimiste, voire cynique. Pour bien comprendre la portée et l'enjeu de ce qu'il dit dans ce texte sur l'État, il faut se rappeler qu'à la même époque, Hegel, son grand rival, définissait l'État comme le triomphe de la rationalité et de l'Universel sur les intérêts particuliers. Or Schopenhauer mous dit dans ce texte que l'État...

5 pages - 1,80 ¤

Crise et progrès s'excluent-ils l'un l'autre ?

Ce qui se fait de grand dans l'histoire se fait grâce aux passions humaines que l'Esprit utilise comme une ruse. Pour saisir le mouvement de l'histoire, il ne faut pas se contenter d'inventorier les faits, il faut parvenir à une certaine hauteur de vue où chaque événement prend son éclairage et sa vérité. Le sens de l'histoire ne...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il renoncer au certain pour se contenter du probable ?

Mais plus fondamentalement on peut remarquer que le scepticisme se contredit en s'énonçant : car il se donne pour la vraie théorie de la connaissance. Poser comme vérité que la vérité est inaccessible, c'est au moins reconnaître une vérité et par là démentir sa propre thèse. Toute pensée qui s'énonce vise une vérité, se reconnaît faite pour la Vérité,...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un destin ?

Un président de séance, à l'ouverture dit « Je déclare la séance fermée » au lieu de dire « Je déclare la séance ouverte ». Personne ne peut se méprendre sur ses sentiments ; il préférerait ne pas être là. Mais ce désir (ne pas assister au colloque) ne peut s'exprimer directement, car il heurterait la politesse, les...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que ce qui est vrai est ce qui réussit ?

Le vrai fait problème depuis les débuts de la philosophie : il s'agit non seulement de le découvrir, mais, plus radicalement, de le définir, de savoir en quoi il consiste. Peut-on dire que le vrai est ce qui réussit? En apparence, cette formule aurait au moins l'avantage d'une certaine simplicité, d'un côté «réaliste« ou...

4 pages - 1,80 ¤

L'inutile peut-il avoir une valeur ?

Note : 5.3/10

||  L'utile est ce qui peut satisfaire des besoins. Mais l'existence ne se limite pas à des satisfactions élémentaires, le désir du superflu peut aussi lui donner de la valeur. Toutefois, le plus souvent, le désir du superflu peut être la sanction d'une servitude sauf dans le cas de l'art, la littérature ou de la philosophie.  ||...

5 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il que ce qui est pratique qui ait de la valeur ?

Note : 5.3/10

Si le salut de l'âme n'a rien de certain, il ne relève pas non plus de la pure fiction. Rien ne permet de lui attribuer une valeur, sinon la croyance en un jugement dernier, en un Dieu qui permet à l'homme d'obtenir la grâce et la vie éternelle. Peu importe! Pour le croyant,...

3 pages - 1,80 ¤

La métaphysique est-elle inutile ?

Note : 5.3/10

  A.      Marx a dressé des critiques à l'encontre de la métaphysique dans la préface de la Contribution à la critique de l'économie politique en montrant justement qu'elle n'est ni désintéressée ni inutile. Il distingue une infrastructure, qui est première, et une superstructure, qui est seconde et découle de l'infrastructure. L'infrastructure, selon lui, ce sont les conditions matérielles d'existences, qui...

3 pages - 1,80 ¤

L'accroissement de la population est-il un danger pour l'humanité ?

Note : 5.3/10

  A.      Marx a dressé des critiques à l'encontre de la métaphysique dans la préface de la Contribution à la critique de l'économie politique en montrant justement qu'elle n'est ni désintéressée ni inutile. Il distingue une infrastructure, qui est première, et une superstructure, qui est seconde et découle de l'infrastructure. L'infrastructure, selon lui, ce sont les conditions matérielles d'existences, qui...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie de Platon nous éloigne-t-elle de la réalité ?

Note : 5.3/10

Dans quelle mesure pouvons-nous être fondés à tenir la philosophie de Platon pour un éloignement de la réalité ? Parce que, pour le dire d'un mot, elle correspond à ce que l'on appelle la théorie des Idées. Le platonisme est donc un idéalisme et, à ce titre, l'ensemble de la doctrine se réduirait à un discours sur des entités...

3 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il un monde des Idées ?

Note : 5.3/10

Précisons enfin que, par contraste avec les perceptions changeantes, les Idées que la raison saisit sont stables et immuables : le Bien est toujours Bien, le Vrai toujours Vrai, etc.   II - Zarathoustra et la fin des arrière-mondes   Ainsi, comme nous venons de le voir, le monde des Idées platoniciennes n'a rien d'un univers parallèle, d'un monde derrière le monde,...

3 pages - 1,80 ¤

La connaissance se limite-t-elle aux apparences ?

Note : 5.3/10

  [Nous connaissons le réel tel qu'il nous apparaît. Nous ignorons tout de sa véritable nature. L'explication des phénomènes repose uniquement sur des observations et des expériences répétées.] La connaissance navigue à la surface des choses Nous ne connaissons avec certitude que ce que nos sens sont capables de percevoir. Cette connaissance, aussi certaine qu'elle puisse être pour moi, ne l'est pas nécessairement pour...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17039 17040 17041 17042 17043 17044 17045 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit