LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La connaissance ne dépend-elle que de l'entendement ?

||Si nos sens sont trompeurs, nous ne pouvons acquérir de connaissances assurées que par le liais de notre entendement. Toutefois, sans les sens nous ne pourrions rien connaître du monde.|| I) La connaissance dépend de l'entendement. La certitude naît de l'usage de la raison. a) Le cogitio cartésien. b) Nos sens ne portent que sur l'incertain et le trompeur. c) L'entendement seul...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il croire au bonheur ?

Sa conscience est donc aliénée, cad dépossédée au profit d'un autre être, d'ailleurs imaginaire. L'homme se pense lui-même , mais comme un être autre que lui. Le christianisme est la plus aliénante et la dernière des religions : la religion la plus aliénante car la notion inédite de l'homme-Dieu dépouille totalement l'homme de la conscience de son statut réel, au...

3 pages - 1,80 ¤

Le bouddhisme est-il une religion ?

[Le bouddhisme ne soutient l'existence d'aucun être suprême. Plutôt qu'une religion, c'est une réflexion sur l'existence humaine, doublée d'une morale prônant l'ascèse et le détachement.]  Le bouddhisme est «une religion sans dieu« Toutes les religions, I et notamment les grandes religions monothéistes, comme le christianisme ou l'islam, sont fondées sur la croyance en...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il se détacher des choses matérielles ?

Ce qui est illusoire, c'est de vouloir se détacher de ses désirs. ] Critique du bouddhisme Nous pourrions critiquer le bouddhisme sur plusieurs points. En effet, ce n'est pas le bonheur positif qu'il nous apporte, mais seulement la cessation de la souffrance. Or, cela n'est pas identique. Mais, objectera-t-on, la fusion avec l'absolu n'est-elle pas une jouissance, une béatitude ? Ce...

3 pages - 1,80 ¤

Connaître l'homme, est-ce observer ses comportements ?

Il n'y a plus d'universel. L'Homme n'est pas, l'homme n'est plus (de Maistre). La connaissance de l'homme comme d'une essence universelle est rendue impossible de manière constitutive par le processus de l'observation : observer relativement (biais méthodologique de l'observation) le contingent (les comportements toujours contextuels) rend inaccessible l'universel. L'idée de l'homme est une chimère...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle se passer de la foi ?

Comment rendre compatible, par exemple, l'idée que le monde est éternel avec le récit religieux de la création du monde? Averroès ne prétend pas qu'il n'y a pas de différence entre les deux, mais pas non plus qu'elles sont opposées et inconciliables. La théorie de la «double vérité» ne doit pas être comprise comme l'affirmation d'une incompatibilité entre foi...

7 pages - 1,80 ¤

Est-il possible d'être athée ?

Dans une perspective critique et philosophique, il s'agit de montrer que l'on ne peut accréditer l'existence d'un être divin en se reposant sur la simple foi (le credo du fidèle : « je crois en Dieu «). La raison, par progression logique et démonstration, se doit donc de fonder rationnellement l'existence de Dieu. Si l'athée peut...

3 pages - 1,80 ¤

Dieu est-il mort ?

L'insensé se précipita au milieu d'eux et les perça de ses regards. Où est allé Dieu ? cria-t-il, je vais vous le dire! Nous l'avons tué - vous et moi! Nous sommes tous ses assassins ! »Nietzsche est convaincu que l'humanité est arrivée au seuil d'une nouvelle période que l'on pourrait qualifier denihiliste et qui se caractérise par...

5 pages - 1,80 ¤

La pensée ne fonctionne-t-elle que par association d'idées ?

PENSÉE (lat. pensare, peser) La définition cartésienne de la pensée comme ensemble...

2 pages - 1,80 ¤

L'ascétisme libère-t-il l'homme ?

- Voilà pourquoi, Cébés, ceux qui ont quelque souci de leur âme et ne vivent pas dans le culte de leur corps [...] mais persuadés eux-mêmes qu'il ne faut rien faire qui soit contraire à la philosophie, ni à l'affranchissement et à la purification qu'elle opère, ils prennent le chemin qu'elle leur indique et le suivent. Avez-vous compris...

3 pages - 1,80 ¤

La nature a-t-elle une âme ?

Animisme   Doctrine selon laquelle tout objet de la nature renferme une «âme« invisible qui le gouverne.||«La beauté du monde nous parle de l’Amour qui en est l\'âme comme pourraient faire les traits d’un visage humain qui serait parfaitement beau et qui ne mentirait pas.« Simone Weil, Intuitions préchrétiennes   Matérielle ou immatérielle, la notion d\'âme est requise pour rendre compte de...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans gouvernement ?

. La puissance de l'État se manifeste sous forme de contrainte ; il emploie la « force », à laquelle l'individu, lui, n'a pas le droit de recourir. Aux mains de l'État, la force s'appelle « droit », aux mains de l'individu, elle s'appelle « crime » (Max Stirner, L'Unique et sa propriété, Pauvert, pp. 177 et sqq.)....

8 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il refuser toute contrainte ?

Sans elles, tout le monde peut faire n'importe quoi, y compris limiter la liberté des autres. Les lois rendent possible ma liberté en limitant celle des autres. Elles rendent possible la liberté des autres en limitant la mienne. Être libre, c'est respecter la loi sans y être contraint La dignité de l'homme repose...

3 pages - 1,80 ¤

La morale n'a-t-elle aucune valeur ?

.. On ne peut se rassasier de diriger son regard dans cette direction et d'admirer en soi-même une puissance qui ne recule devant aucune puissance de la nature. » (« Sur un ton supérieur pris en philosophie »). Pas de société sans moraleA côté de la «morale ouverte», qui est celle du saint et du héros, Bergson identifie une...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire passer l'intérêt d'autrui avant son intérêt personnel ?

Il est, en tout cas, difficile. C'est la raison pour laquelle, le respect d'autrui ne peut prendre que la forme d'une obligation morale. Respecter autrui, c'est ne pas le considérer simplement comme un moyen, mais toujours en même temps comme une fin en soi, cad comme un être qui a une dignité, une valeur absolue, qui se distingue...

9 pages - 1,80 ¤

Dois-je aimer autrui plus que moi-même ?

Se nier soi-même n'est pas un facteur de progrès. De l'amour de soi dépend l'amour d'autrui Le commandement biblique: «aime ton prochain comme toi-même« a sans doute une portée morale. Mais, psychologiquement parlant, il n'a pas grande consistance. En effet, si j'aime autrui comme moi-même, et qu'il se trouve que je ne m'aime...

9 pages - 1,80 ¤

Doit-on se sentir responsable de la pauvreté des autres ?

AUTRUI (lat. alter huic, cet autre-ci, présent) Autrui n'est pas simplement celui qui est autre que moi mais l'autre comme autre moi (alter ego) et corrélatif du moi.RESPONSABILITÉ (lat. respondere, répondre) ...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on vraiment être agnostique ?

Cette loi s'énonce ainsi : « Les entités ne doivent pas être multipliées par delà ce qui est nécessaire » et elle expose qu'un  discours est rationnel pour autant qu'il ne multiplie pas les postulats inutiles. Comme en  mathématique, c'est la démonstration la plus simple et qui respecte le plus le principe  d'économie dans la démonstration qui sera jugée la plus...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans croyance ?

||Le terme « croyance «, au sens faible et large, est l’équivalent d’opinion, et désigne un assentiment imparfait. Au sens étroit du latin credere, croire, c'est faire crédit à un témoin, se fier sans vue directe, à celui qui sait : la croyance est alors synonyme de foi. Se demander si l’on peut vivre sans croyance revient à...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on nier la réalité du monde ?

Descartes entreprend de remettre en question tous les fondements de la connaissance, afin de voir s'il peut subsister quelque chose qui soit absolument certain. Or, ce qui est ordinairement le plus convaincant, c'est ce que l'on reçoit par l'entremise des sens. La question est donc d'abord celle-ci : puis-je affirmer avec certitude la vérité de mes sensations ?...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit