LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La morale peut-elle être totalement désintéressée ?

Consiste à choisir, non selon des règles, mais d'après les conséquences connues de nos choix. Il s'agit de se donner un but : augmenter le degré de bien-être dans le monde (selon Jeremy Bentham), ou ne jamais nuire à autrui (selon John Stuart Mill), et de faire ses choix en sélectionnant l'option la plus adéquate à ce but. Cela...

6 pages - 1,80 ¤

N'est-on moral que par intérêt?

Dans de telles conditions, l'individu n'a pas intérêt à respecter les lois de nature car il n'est pas sûr que les autres les respecteront également. Ainsi les lois de nature sont alors inefficaces. -          Les lois de nature qui fondent la moralité nous invitent ainsi à chercher l'état civil, dans lequel seul il peut y avoir la paix, condition...

3 pages - 1,80 ¤

Le don peut-il être gratuit ?

2. Le don, au contraire de l'échange, est habituellement présenté comme une communication de biens ou une offre de services sans contrepartie.a) L'acte de donner, accompli de façon spontanée à chaque fois que les circonstances le rendent souhaitable, correspond à l'exercice de la libéralité (cf. Aristote, l'Éthique à Nicomaque, IV, chap. 1 et 2).Le libéral se rend utile...

5 pages - 1,80 ¤

Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereuses que les mensonges ?

Une méthode philosophique * Le doute devient alors méthode philosophique. Il n'est pas ce qui menace la rationalité, mais ce qui permet d'accéder à elle. Pour cela, il est nécessaire de douter de façon systématique, radicale, afin de se défaire de toutes les opinions reçues, celles du sens commun comme celles des savoirs qui...

3 pages - 1,80 ¤

Ne vit-on qu'au présent ?

Vivre au présent c'est vivre pleinement le présent. C'est selon cette conception qu'il faut se demander dans ce sujet si l'on vit au présent. L'homme n'est-il pas cet animal « prisonnier en dehors de sa cage » ?               1 .On est contraint d'être au présent. a)                  De fait nous vivons toujours au présent, mais si l'on y réfléchit de façon plus attentive, on...

2 pages - 1,80 ¤

Apprendre, est-ce seulement s'informer ?

Note : 5.1/10

.../... Elle couvre des domaines hétérogènes (politique, culture, sports, vulgarisation, etc.) qui peuvent, pour un individu, se présenter comme concurrents ou incompatibles.- L'accumulation des informations ne se structure (dans un domaine choisi) que si le sujet a d'abord appris à les structurer. - Tout traitement des informations suppose ainsi que le mode de traitement ait...

6 pages - 1,80 ¤

Sagesse et folie sont-elles réellement incompatibles ?

Note : 5.1/10

En ce sens la folie est une voie de la connaissance et conduit à la sagesse. b) L'intérêt de la doctrine platonicienne des quatre délires, qui sera développée à la Renaissance par M. Ficin, puis par G. Bruno (cf. Des fureurs héroïques), est de mettre en avant les domaines où ne pénètre pas la...

2 pages - 1,80 ¤

La passion est-elle une erreur ?

Note : 5.1/10

(Je puis, bien sûr, avoir en plus des idées de ces faits, de ma colère, de mesurer cinq pieds, mais ces idées ne sont pas ces faits.) 3) Une conclusion : La raison ne peut donc contredire et par conséquent combattre une passion, puisqu'elle ne peut se prononcer que sur des relations entre des idées et des faits, mais...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il raisonnable d'aimer ?

Note : 5.1/10

            Enfin, il est certain que l'amour et la raison sont des notions si complexes qu'il paraît nécessaire de faire des compromis : car seul dans la théorie l'amour peut être dicté uniquement par ses sentiments, et seul en théorie l'homme peut vivre à jamais épanoui et heureux dans l'amour.             Tout d'abord, si l'on considère que l'amour n'est pas...

5 pages - 1,80 ¤

La passion éloigne-t-elle de la réalité ?

Note : 5.1/10

La passion n'est ainsi dans l'homme que l'écho d'une « ruse de la Raison ». Et comme cette dernière se réalise progressivement, il devient difficile d'affirmer encore que la passion éloigne du réel : elle participe au contraire à ses transformations. « Les inclinations et les passions ont pour contenu les mêmes déterminations que les sentiments pratiques et, d'un côté,...

4 pages - 1,80 ¤

La réflexion philosophique nous détache - t - elle du monde ?

Note : 5.1/10

La critique nominaliste : la réflexion philosophique manipule des concepts abstraits qui, s'éloignant de loin en loin avec les êtres réels, sont frappés d'irréalité complète, voire d'insignifiance. -> la réflexion philosophique s'intéresse à des réalités purement mentales. Aucun contact avec le réel concret.                   3.  La critique nominaliste de la philosophie reste de la philosophie, et c'est bien au nom...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme a-t-il peur de la liberté ?

Note : 5.1/10

S. Piobetta, Aubier. Ce que défend ce texte:Au 18 siècle s'est développé en France un courant philosophique et encyclopédique qu'on a appelé les Lumières, par référence aux lumières de la raison, cette « lumière naturelle » commune à tous les hommes et qui leur apporte autonomie et connaissance.Ce courant, qui a eu son équivalent en Allemagne (l'Aufklarung -...

4 pages - 1,80 ¤

De quoi suis-je responsable ?

Note : 5.1/10

Mais il n'est pas si facile de déterminer ce que c'est qu'être cause de son action. Bien des pensées traversent l'esprit, bien des tendances nous pousseraient à agir, selon la psychanalyse, qu'il serait difficile d'identifier les facteurs qui m'on fait agir. Lors du déroulement d'un procès, les magistrats considèrent les différents facteurs qui ont provoqué le délit. Cependant...

4 pages - 1,80 ¤

Le silence ne dit-il rien ?

Note : 5.1/10

En lui même, le silence n'est donc pas porteur de sens. II : Dépasser les limites de la langue.   1)      Le silence comme accès à l'absolu, ou le principe de la théologie négative. En effet pour la théologie négative, exprimer l'absolu par des concepts c'est le réduire à ce qu'il n'est pas, l'enfermer dans un moule trop petit pour lui. Le seul...

2 pages - 1,80 ¤

On oppose souvent les actes et les paroles. Cette opposition vous paraît - elle pertinente ?

Note : 5.1/10

1. Les paroles n'engagent à rien : l'hypocrisie     Une des raisons de l'opposition, et sans doute la plus importante, réside dans l'écart entre ce qui est dit et ce qui est fait. Cet écart correspond à ce que l'on nomme l'hypocrisie. a)                  Il faut s'écarter quelque peu de la vision naïve de l'hypocrisie. L'hypocrisie...

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une vie réussie ?

Note : 5.1/10

Le « On » qui n'est personne de déterminé et qui est tout le monde, bien qu'il ne soit pas la somme de tous, prescrit à la réalité quotidienne son mode d'être. (...) Le « On » se mêle de tout, mais en réussissant toujours à se dérober si l'être-là est acculé à quelque décision. Cependant, comme il suggère en toute occasion...

2 pages - 1,80 ¤

Les valeurs morales sont-elles relatives ?

Note : 5.1/10

On trouve une mise en cause de l'universalité exprimée par le courant sceptique du XVIIème siècle en France, incarné par la figure de Montaigne. Montaigne remet en question la prétention universelle de la morale chrétienne et plus généralement de la morale occidentale. Montaigne écrit en effet: "Les lois de la conscience, que nous...

3 pages - 1,80 ¤

L'animal a-t-il des droits ?

Note : 5.1/10

DROIT (lat. directus, droit, conforme à une règle) Gén. Le sens...

2 pages - 1,80 ¤

Accomplir tous ses désirs est - ce une bonne règle de vie?

Note : 5.1/10

.../... Et par voie de conséquence, accomplir tous ses désirs serait le secret du bonheur. Une vie heureuse serait celle où l'on a su satisfaire tous ses désirs, ou au moins une proportion acceptable d'entre eux. En ce sens, accomplir tous ses désirs est la règle de vie la plus spontanée, la plus évidente, la...

8 pages - 1,80 ¤

Qu'est - ce qui fait l'identité de chacun d'entre nous ?

Note : 5.1/10

Les sciences cognitives aboutissent à la même idée que le bouddhisme, savoir que le sujet de la connaissance est fondamentalement fragmenté, divisé, non unifié. La tradition bouddhique est elle-même fondée sur le concept d'un " sans moi " ou d'un " sans soi ".  - L'essence du bouddhisme est exprimée dans les fameuses quatre " nobles vérités " que...

9 pages - 1,80 ¤

Peut - on apprendre à se connaître soi-même?

Note : 5.1/10

Il existe une méthode pour se connaître soi-même, on peut en quelque sorte apprendre la manière de se connaître soi-même mais cette connaissance par la suite ne peut être qu'atteinte par soi-même et par personne d'autre.   2) La connaissance de soi à l'épreuve de l'existence.   On peut dire que Socrate est le premier existant, celui qui prend comme...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on apprendre à se connaître ?

Note : 5.1/10

Il existe une méthode pour se connaître soi-même, on peut en quelque sorte apprendre la manière de se connaître soi-même mais cette connaissance par la suite ne peut être qu'atteinte par soi-même et par personne d'autre.   2) La connaissance de soi à l'épreuve de l'existence.   On peut dire que Socrate est le premier existant, celui qui prend comme...

2 pages - 1,80 ¤

Que reproche-t-on à celui que l'on traite d'inconscient ?

Note : 5.1/10

Pourtant, ceci fait partie du fonctionnement de chacun et ne peut être reproché à personne. De quoi est-il question alors lorsqu'on traite quelqu'un d'inconscient ?   L'inconscient comme manque de réflexion qui peut être résorbé Dans la langue courante, on emploie l'adjectif d'inconscient pour parler que quelqu'un qui n'est que peu ou pas capable de revenir sur lui-même. Un "inconscient" est un...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi suppose-t-elle autrui ?

Note : 5.1/10

Bergson II La conscience comme lien à mon entourage A- Bien qu'elle juge tous mes actes, ma conscience est la seule capable de me relier au monde. Si je suis conscient je sais ce que je fais, je possède la faculté de choisir. Ce n'est qu'en étant conscient de mes possibilités que je peux être libre , le pouvoir moral...

7 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17046 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit