LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Est-on en droit de parler de beaux-arts ?

) au profit de ses qualités intellectuelles (proportions).Or ces qualités font partie intégrante de l'oeuvre d'art et de la beauté (cf.  Hegel). 2) On peut effectivement argumenter, donner les raisons de notre jugement de goût mais ces raisons paraissent toujours insuffisantes comme si du beau on ne pouvait rendre raison, comme si la raison était face à quelque chose...

4 pages - 1,80 ¤

Est-il légitime qu'un seul homme gouverne ?

||C'est l'homme le plus compétent qui doit gouverner. Pour Platon, c'est au philosophe qu'il revient de règner sur la Cité. La démocratie est une menace pour la stabilité de l'Etat. Mais, il n'est pas légitime qu'un seul homme gouverne. La liberté et l'égalité ne sont possibles que si le peuple entier est souverain.|| I) Il est légitime qu'une seul...

5 pages - 1,80 ¤

La science est-elle capable de donner une réponse valable au problème de la destinée humaine ?

Les embryologistes nous ont fait assister â la genèse de l'être vivant à partir d'un oeuf qui se segmente et dont les parties se différencient pour former les différents organes du type spécifique qui l'a produit. Les physiologistes ont découvert le rôle d'organismes microscopiques, expliqué le mécanisme du système nerveux, démonté les admirables instruments que sont les organes...

4 pages - 1,80 ¤

Le problème du mal

Le mal éprouvé. - C'est l'épreuve de la douleur physique qui constitue notre première rencontre avec le mal; car toute souffrance dans notre chair revêt ce caractère d'hostilité qu'il faut subir et qui heurte notre désir légitime d'épanouissement. Mais le mal physique ne constitue qu'un premier obstacle où vient buter notre sensibilité. Avec l'âge de raison, nous prenons...

4 pages - 1,80 ¤

L'expérience joue-t-elle un rôle dans la formation des principes directeurs de la connaissance ?

Celle-ci nous apprend, en effet, quels sont les objets possédant un caractère déterminé; elle ne saurait nous apprendre que tous les objets réels et possibles possèdent, et possèdent nécessairement, cette propriété. Or, les principes énoncent des affirmations de cette portée : « Tout a sa raison suffisante », disons-nous bien que nous soyons incapables de donner la raison...

1 page - 1,80 ¤

La liberté et l'égalité sont-elles compatibles dans la vie sociale ?

II. - FORMES D'ÉGALITÉ INCOMPATIBLES AVEC LA LIBERTÉ. A. Il en serait tout autrement si nous prenions le mot liberté absolument, sans aucun qualificatif qui restreigne sa portée. En effet, une telle égalité impliquerait l'égalité naturelle : même taille, même vigueur physique, même beauté ou même laideur, même rapidité d'esprit, une mémoire également fidèle ou infidèle... Or, comme nous...

1 page - 1,80 ¤

Individu et personne

Mais il en va tout autrement de l'individu. L'homme est, comme tout être vivant, un individu par son corps, par son tempérament, par son « naturel », c'est-à-dire par son idiosyncrasie physiologique et par la forme que celle-ci impose à ses dispositions psychiques propres. Bien entendu, à ces dispositions premières, vient se superposer - et cela, à vrai...

5 pages - 1,80 ¤

La vie morale n'est-elle qu'obéissance à des règles établies ?

Note : 6/10

pour la morale laïcisée dont s'inspirent les discours officiels, la société. La vie morale, pour bien des honnêtes gens, consisterait dans l'obéissance à ces règles. II. - POUR LE PHILOSOPHE. Le philosophe ne peut pas accepter cette conception. Sans doute, la vie morale comporte bien l'obéissance aux règles légitimement établies. mais elle ne se réduit pas à cette obéissance.   HÉTÉRONOMIE : Il y...

1 page - 1,80 ¤

Devoir et morale

Note : 6/10

La force est une puissance physique; je ne vois point quelle moralité peut résulter de ses effets. Céder à la force est un acte de nécessité, non de volonté; c'est tout au plus un acte de prudence. En quel sens pourra-ce être un devoir? » (Contrat social, I,3) *En plus de la force, l'intérêt égoïste peut contraindre la volonté qui...

3 pages - 1,80 ¤

Plaisir et morale

Note : 6/10

Et il est vrai qu'ils nous entraînent sur une pente où l'on est porté à exiger toujours des satisfactions plus fortes et plus lourdes. Mais tout plaisir a quelque chose de glissant : quand on en a goûté, il y a une difficulté à s'en détacher; on en veut encore plus. L'histoire d'ALYPIUS, que saint AUGUSTIN nous conte dans...

3 pages - 1,80 ¤

Aimez et faites ce que vous voulez ?

Note : 6/10

. Pour trop de chrétiens, Dieu n'est qu'un maître - et pour donner à ce mot tout son sens, il faut se rappeler qu'au temps de saint Augustin il y avait des esclaves : c'est un maître armé du fouet. L'évêque d'Hippone arrache ses auditeurs à' l'obsession de cette divinité de caricature : Dieu est -l'infinie perfection et...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la bonne volonté ?

Note : 6/10

Essayons-le en recueillant les affirmations de la conscience morale, en nous demandant ce qu'on exige communément d'un homme pour lui reconnaître une totale bonne volonté. B. Essai pour dégager les principaux traits de la bonne volonté telle qu'elle apparaît à la ...

3 pages - 1,80 ¤

La fin justifie-t-elle les moyens ?

Note : 5.1/10

||  Se demander si la fin justifie les moyens, exige d’abord que l’on définisse ce que l’on entend par fin. Généralement il s’agit du moment où se termine quelque chose mais dans ce contexte, il correspond au but vers lequel on tend. Savoir si elle justifie les moyens revient à se demander si elle montre...

4 pages - 1,80 ¤

La morale consiste-t-elle à suivre la nature ou à vaincre la nature ?

Note : 5.1/10

La moralité, tout -le monde l'accorde, consiste dans la recherche du bien véritable, c'est-à-dire celui que la raison reconnaît pour tel; or, il n'y a de vrai bien pour l'individu que dans la maîtrise de l'esprit sur le corps et par la recherche du bien collectif. B. Or, la nature, nous ne le savons que trop, va spontanément vers...

2 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les limites de l'objectivité historique ?

Note : 5.1/10

Pour cela, écoutons d'abord ceux qui essaient de serrer, de préciser la conception opposée. Après les avoir suivis loyalement, nous aurons le droit de leur montrer à quel moment et pourquoi un historien digne de ce nom doit se risquer au-delà des pures constatations impersonnelles. a) On nous dit d'abord que l'historien peut déterminer objectivement les faits qui serviront...

3 pages - 1,80 ¤

Petites cause, grands effets ?

Note : 5.1/10

||Introduction. — L'homme ne se contente pas de connaître 'es faits : il veut les comprendre et il les comprend en déterminant leurs causes. Mais parfois il constate une telle disproportion entre l'antécédent reconnu comme cause et le fait à expliquer qu'on ne peut pas s'empêcher, à la réflexion, de marquer une certaine surprise....

3 pages - 1,80 ¤

Les sciences morales peuvent-elles et doivent-elles être calquées sur les sciences de la nature ?

Note : 5.1/10

Au contraire, les sciences morales ont pour centre essentiel d'intérêt l'activité spirituelle de l'homme et des sociétés humaines. Sans doute, cette activité a des effets dans le monde matériel, mais, pour expliquer ces événements matériels eux-mêmes, les sciences morales recourent à la considération de la vie intérieure ou psychique, et c'est par cela précisément qu'elles se distinguent des...

2 pages - 1,80 ¤

La finalité en biologie

Note : 5.1/10

Boutroux dans son ouvrage sur « la contingence des lois de la nature «. De formation Kantienne, Boutroux prolonge l'influence de la position critique. Toutefois il ne peut nier les progrès de la science : chacune dans son domaine est parvenue à des résultats positifs et à dégager des lois rigoureuses. Partout règne la...

2 pages - 1,80 ¤

Les faits ne sont-ils jamais perçus qu'à travers des théories ?

Note : 5.1/10

Ainsi, si j'étudie au moyen d'un spectroscope un spectre de raies lumineuses donné par une étincelle électrique éclatant dans un gaz : La nature de l'expérience n'est intelligible pour moi qu'à travers plusieurs théories, comme par exemple celle qui relie les lois de la dispersion de la lumière aux différentes longueurs d'ondes, principe du spectroscope, et celle qui relie...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle est l'attitude de la science en face du hasard ?

Note : 5.1/10

Elle pousse le savant à rechercher les causes des phénomènes qu'il ignore encore. D'autre part, la science refuse une définition purement subjective du hasard selon laquelle les événements fortuits seraient simplement ceux qui nous étonnent ou nous surprennent parce que nous ne les avons pas prévus, sans que rien les distingue objectivement des autres. La recherche scientifique tend à...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17047 17048 17049 17050 17051 17052 17053 17054 17055 17056 17057 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit