LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Une morale sans obligation, ni sanction ?

C'est également un thème fort présente dans la philosophie libertine du début du XVIIème s., où les « libertins érudits » réclamaient cette liberté de choisir une morale propre à l'individu et non aux intérêts de l'Église.          Ainsi, pour analyser ce problème, il faudra distinguer deux sortes de morale: d'une coté, la morale unique qui prétend à l'Universel et qui...

2 pages - 1,80 ¤

La vertu, pour être morale, doit-elle être absolument désintéressée ?

La maxime est subjective si elle est et reste individuelle. Elle deviendrait objective, nécessaire (semblable à une loi de la nature) si tous les êtres raisonnables y subordonnaient toujours entièrement leur faculté de désirer. Devenue objective, universelle, la maxime est la loi morale. Le principe suprême de jugement en matière de moralité réside donc dans la conformité des...

3 pages - 1,80 ¤

Quel est le fondement du droit ?

Les hommes selon Rousseau ne sont pas naturellement méchant : il y a dans la nature humaine, une passion permettant de tempérer l'égoïsme (l'amour propre) : la pitié. Ainsi aucune loi ne nous dit que si un homme est en danger il faut s'efforcer de lui porter secours ; c'est une conclusion à laquelle on parvient spontanément, sans raisonnement. Du coup, l'homme...

5 pages - 1,80 ¤

Le progrès scientifique est-il nécessairement suivi du progrès moral ?

Note : 5.5/10

Cela signifie que si la technique accomplit des «miracles«, ces derniers consistent bien plus à asservir l'homme qu'à l'émanciper. * La technique a donc permis à l'homme de maîtriser son environnement. On accuse pourtant aujourd'hui la technique : épuisement des ressources énergétiques de la planète, réchauffement de la planète... La...

2 pages - 1,80 ¤

Le devoir est-il coextensif au bien ?

Note : 5.5/10

A. - Montrer, par des exemples, que, pratiquement, tout bien n'est pas obligatoire. La conscience a toujours distingué entre ce qui est de précepte et ce qui est de simple conseil; entre le devoir strict et le bien de surérogation. S'il en était autrement, il faudrait conclure que l'héroïsme, par exemple, est obligatoire pour tous et même d'autant...

1 page - 1,80 ¤

L'intention morale suffit-elle à constituer la valeur morale des actions ?

Note : 5.5/10

Suffit-il de diriger son intention vers un but louable ou héroïque pour justifier toutes ses actions ? Évidemment non. Ce serait légitimer la maxime immorale de Machiavel : La fin justifie les moyens. Rappeler avec quelle verve Pascal, dans ses Provinciales, a combattu cette théorie. C. - On peut maintenir cependant que l'intention seule vaut moralement : un acte sans...

1 page - 1,80 ¤

L'autorité sociale suffit-elle à fonder l'obligation morale ?

Note : 5.5/10

L'autorité sociale suffit-elle à fonder l'obligation morale? Interprétation sociologique. - 1° EXPOSÉ,. Les sociologues reconnaissent le caractère obligatoire du devoir, et ils essayent de l'interpréter. Comment expliquer ce caractère catégorique et transcendant des impératifs moraux ? C'est que, répondent-ils, ces règles émanent de la conscience collective, elles ont une origine sociale. Ces philosophes partent de ce principe que seul «...

2 pages - 1,80 ¤

Loi morale, loi physique, loi civile

Note : 5.5/10

Les caractères généraux de la loi morale la distinguent des lois physiques et des lois civiles. 1° Loi morale et lois physiques: - a) La loi physique est une simple formule abstraite qui indique à l'intelligence la manière constante et invariable dont les faits se passent. Elle est énonciative de ce qui est. La loi morale ne constate pas,...

1 page - 1,80 ¤

Une science normative est-elle possible ?

Note : 5.5/10

A. - Certains sociologues contemporains (Durkheim, Lévy-bruhl.) se refusent à admettre la notion de science normative, nom donné, abusivement, d'après eux, à la logique, à la morale, à la politique, à l'économie sociale. Il n'y a de science, disent-ils, que de ce qui est : la recherche des lois, seul objet de la science, ne doit pas être...

1 page - 1,80 ¤

Une proposition peut-elle être vraie en théorie et fausse en pratique ?

Note : 5.5/10

b) Que la science et l'art, loin de se contredire, sont solidaires, se prêtent aide et secours et se tendent continuellement la main. « Science, d'où prévoyance; prévoyance, d'où action », telle est la formule très simple qui exprime d'une manière exacte les relations de la théorie et de la pratique, de la science et de l'art.   Science, d'où...

3 pages - 1,80 ¤

L'erreur est-elle un fait de l'entendement ou de la volonté ?

Note : 5.5/10

L'intelligence se borne à percevoir les idées. Si les idées sont claires et distinctes, la volonté est déterminée à affirmer: si elles sont obscures et confuses, elle reste libre de juger comme il lui plaît ou de suspendre son, jugement. a) Cette doctrine est fausse dans son principe : elle pose que le jugement est un acte. de la...

1 page - 1,80 ¤

Théorie pragmatiste de la vérité

Note : 5.5/10

THÉORIE (gr. theoria) Gén. Construction de l'esprit rattachant des conséquences à des principes. Par opposition à la pratique, ce qui est l'objet d'une connaissance désintéressée, indépendante de ses applications (Lévy-Bruhl distingue la physique...

2 pages - 1,80 ¤

La vérité est-elle conformité à la réalité ?

Note : 5.5/10

L'adéquation définit ainsi traditionnellement la vérité. A. L'adéquation de la pensée à l'objet* Une idée ne serait donc pas qualifiée de « vraie « ou de « fausse « en elle-même, par ses caractéristiques intrinsèques, mais seulement en fonction de sa conformité ou de sa non-conformité à la réalité. Dans les universités médiévales, on définissait la vérité comme...

2 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il un déterminisme social ?

Note : 5.5/10

- Qu'il existe un certain déterminisme social cela est incontestable. Mais ce déterminisme a-t-il une universalité, une nécessité, une rigueur absolue ? Beaucoup de psychologues contemporains, à la suite du Durkheim, le prétendent. Leur postulat, c'est qu'un déterminisme rigoureux régit la vie de l'homme en société : ce déterminisme, disent-ils, est encore mal connu parce que le jeu...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle la résurrection du passé ?

Note : 5.5/10

Commenter cette pensée de Michelet : « L'histoire est la résurrection du passé ». I. Diverses manières de concevoir et d'écrire l'histoire. Conception de Michelet : évocation intégrale du passé; le faire revivre dans son exacte et nette réalité, avec son mouvement propre et captivant... II. Conditions nécessaires pour réaliser cette conception : 1° Conditions scientifiques : documentation exacte, sens critique,...

4 pages - 1,80 ¤

L'impartialité de l'historien

Note : 5.5/10

|| Le terme « impartial « fondé sur l’addition du préfixe négatif –im et de l’adjectif « partial « renvoie donc au fait de ne pas prendre partie. Il désigne ici une certaine objectivité du scientifique qui observe les faits sans faire intervenir sa personnalité dans sa recherche. L’historien impartial serait alors celui qui peut...

8 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les qualités qui font le bon historien ?

Note : 5.5/10

Introduction : « Un excellent historien, a dit Fénelon, est peut-être encore plus rare qu'un grand poète ». C'est qu'en effet les qualités nécessaires à l'historien sont nombreuses, variées, presque effrayantes. Pour découvrir et transmettre la vérité intégrale sans l'altérer en rien, il lui faut, à un rare degré, des qualités intellectuelles, morales, littéraires.I. Qualités intellectuelles. - 1°...

1 page - 1,80 ¤

A quoi sert l'histoire ?

Note : 5.5/10

Elle (l'histoire) est souvent invoquée, à tort et à travers, par tout un chacun, pour justifier à peu près n'importe quoi, depuis les " nettoyages " ethniques si prisés par notre époque obsédée de propreté jusqu'à l'élimination massive d'opposants politiques coupables, comme aux temps du soviétisme pur et dur, de vouloir entraver la marche inexorable vers le Grand Soir." Georges...

3 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

L'idée de finalité doit-elle demeurer étrangère aux sciences biologiques ?

Note : 5.5/10

||1. La notion de « finalité « est multivoque. On aura grand soin de distinguer dès l'abord ses divers sens. Il est bien évident, à moins qu'on veuille à toute force aboutir à la négation de la science, que la notion de finalité au sens métaphysique ne peut comporter le moindre usage « positif « puisque la science...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle est la différence entre les sciences physiques et les sciences biologiques ?

Note : 5.5/10

En d'autres termes, à propos d'un phénomène donné, on cherche son antécédent invariable. On aboutit ainsi à des lois qui expriment des uniformités de succession. Les sciences biologiques, sciences d'êtres, ont pour but de déterminer les rapports de coexistence de leurs organes, les liaisons constantes qui les unissent. En d'autres termes, considérant un organe, on se demande quel...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17058 17059 17060 17061 17062 17063 17064 17065 17066 17067 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit