LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La passion : maladie et remèdes ?

Si l'émotion est passagère, la passion est durable. Si, dit Kant, l'émotion agit comme une eau qui rompt sa digue, la passion est semblable à un torrent qui creuse de plus en plus profondément son lit. Aussi les désordres, l'exagération et les bouleversements qu'elle entraîne asservissent-ils l'individu durablement.La passion, c'est enfin et fondamentalement le refus du temps, une...

4 pages - 1,80 ¤

Le désir est désir de la reconnaissance de l'homme par l'homme ?

Autrement dit, la conscience de soi n'existe ou ne peut se ressaisir dans son identité que moyennant le détour par un autre. Le rapport à soi de la conscience, c'est-à-dire le moment où elle se saisit elle-même comme conscience, où elle est elle-même son propre objet, bref où elle est conscience de soi est toujours médiat. Si un...

3 pages - 1,80 ¤

Connaissance et maîtrise du désir ?

La nature du désirDans Philèbe, Platon analyse le désir sur le modèle de la faim et de la soif. Éprouver l'une ou l'autre de ces affections, c'est éprouver un vide. C'est en tant qu'il ressent un vide que le sujet ou l'âme désire. Autrement dit, c'est par l'introduction du manque que le désir vient à l'être. Ainsi, si...

4 pages - 1,80 ¤

"Il n'y a point d'âme si faible, qu'elle ne puisse étant bien conduite acquérir un pouvoir absolu sur ses passions." (Descartes). Qu'en pensez-vous ?

de morale du ressentiment. POUVOIR: Du latin populaire potere, réfection du latin classique posse, «être capable de ».1° Verbe : avoir la possibilité, la faculté de. 2° Avoir le droit, l'autorisation de. 3° Nom : puissance, aptitude à agir. 4° En politique, ressource qui permet à quelqu'un d'imposer sa volonté à un autre, autorité. 5° Employé seul (le pouvoir),...

2 pages - 1,80 ¤

Mentir par bienveillance peut-il être moral ?

L'homme qui ment fait en sorte qu'aucune déclaration n'ait de crédit. Ainsi il porte atteinte à la finalité interne de communicabilité et fait perdre leur force à tous les droits, fondés sur des contrats. Même si le mensonge ne nuit pas à un homme particulier, il nuit à l'humanité en général. Fais ce que tu dois À quoi il faut...

6 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on qu'un problème est philosophique ?

Le problème n'existe que parce qu'on admet l'idée qu'il existe une vérité : s'il n'y a qu'une vérité, l'existence de deux thèses contradictoires est certes un problème. Mais pourquoi ne pas admettre plus simplement qu'il y a plusieurs vérités, ou, ce qui revient au même, qu'il n'y en a pas?- Ce faisant, le sceptique se met dans une...

4 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai qu'on ne peut pas discuter des goûts ?

On rendra alors compte de la possibilité de la discussion en faisant du plaisir esthétique la conséquence de la connaissance d'un rapport objectif. C'est parce qu'il résulte de la connaissance que le plaisir esthétique peut s'expliquer par des raisons et prétendre à la communication. [2. Ce rapport objectif serait l'adéquation de l'objet à sa fin] Nous trouvons un tel rapport...

6 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?

.../... 1. La notion marxiste de « plus-value «. Devant ce nouvel échec se dessine cependant une solution partielle. Puisqu'on ne peut statuer sur la juste valeur du travail et des biens, et qu'on doit se contenter d'entériner les prix fixés par les lois du marché, on peut du moins comparer les deux évaluations du travail faites par le marché...

6 pages - 1,80 ¤

L'apparence est-elle toujours trompeuse ?

||Si nous entendons par apparence tout aspect d'une chose en tant qu'il est considéré comme différent de la chose elle-même, de la réalité, dont l'« apparence « serait ainsi l'antonyme, il va de soi que l'apparence est par définition fausse et donc trompeuse. Dès lors la question n'a plus guère de sens. En revanche, si nous entendons par...

7 pages - 1,80 ¤

Faut-il reconnaître quelqu'un comme son maître ?

Termes du sujet: — Faut-il : est-il nécessaire, indispensable, essentiel ?  — reconnaître : verbe à connotation hégélienne, et ce d'autant plus que le terme «maître« fait son apparition dans l'intitulé un peu plus loin. Reconnaître, c'est, chez Hegel, poser une autre conscience comme sujet autonome et humain (comme «maître«). Cette reconnaissance est obtenue...

13 pages - 1,80 ¤

Toute oeuvre d'art nous parle-t-elle de l'homme ?

cours sur le sens de l'histoire). L'artiste comme le grand homme politique saisit cet Esprit et le porte à la claire conscience. En retour, il permet à ce peuple de prendre plus clairement conscience de lui-même, de sa manière de vivre, de sentir, de penser. Par exemple, à la puissance de l'esprit religieux au Moyen - Age correspond...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail permet-il à l'homme de devenir une personne ?

- Personnel : a) Qui se rapporte à la personne en un sens quelconque du mot ou à la personnalité au sens b. b) (Jur.) Qui concerne les personnes par opposition aux choses ; opposé à réel (impôt personnel, par opposition à impôt réel). c) Individuel, propre. d) Qui rapporte tout à soi, qui ne tient pas compte...

5 pages - 1,80 ¤

Si le désir est l'essence de l'Homme, a-t-il un sens à vouloir le maîtriser ?

Si donc le désir est l'essence de l'Homme, il semble impossible de vouloir s'en rendre maître.Mais y a-t-il, ou plutôt n'y a-t-il pas de l'involontaire dont je puisse me rendre maître, par exemple, je n'ai pas décidé d'avoir faim, n'ai-je pas le pouvoir de résister à ce besoin ? Aussi on peut se poser la question de savoir...

2 pages - 1,80 ¤

Justice et violence ?

La douceur de Scipion eut donc en définitive des conséquences plus catastrophiques que la cruauté d'Annibal. De même Borgia eut l'habileté de confier l'administration de la Romagne à «Messire Remy d'Orque», homme cruel et expéditif » qui, à force de violences, «remit le pays en tranquillité et union », mais s'attira bien des haines sourdes par ses rigueurs....

6 pages - 1,80 ¤

Justice et charité ?

M. Albert Bayet, à propos de la charité de saint Martin qui donne au pauvre la moitié de son manteau, remarque : « Cela fait un saint de plus, cela ne fait pas un pauvre de moins. » Soulager telle ou telle misère n'est pas une solution suffisante au problème de l'injustice économique. 4° Enfin s'il est vrai que...

3 pages - 1,80 ¤

Dieu existe-t-il ?

Cette théorie, si elle justifie nos limites (nous n'avons pas un esprit infini par exemple), explique moins bien nos souffrances positives. N'eût-il pas été possible à Dieu que - tout en demeurant des créatures bornées - nous éprouvions moins de misères? Aussi toutes les théodicées sont aujourd'hui quelque peu démodées. Le croyant reconnaîtra simplement que le mal est...

6 pages - 1,80 ¤

LA LIBERTÉ EST-ELLE L'ACCEPTATION DE LA NÉCESSITÉ ?

La biologie ne rend-elle pas compte de tous nos gestes par le jeu des échanges chimiques, l'action des hormones? La psychanalyse n'éclaire-t-elle pas nos comportements les plus mystérieux à partir des « complexes » que les circonstances de notre enfance ont, à notre insu, noués dans notre psychisme ? La sociologie retrouvera à la source de nos actes...

3 pages - 1,80 ¤

Le libre-arbitre est-il un mythe ou une réalité ?

Comprenez-vous? intérêt, passion, rien. L'acte désintéressé; né de soi; l'acte aussi sans but; donc sans maître; l'acte libre; l'acte autochtone. » Pour obtenir la suite et la fin de ce devoir un second et dernier code PassUp vous est demandé.  CITATIONS: « La principale perfection de l'homme est d'avoir un libre arbitre, et [...] c'est ce qui le rend...

5 pages - 1,80 ¤

Les périls du langage ?

Il tente cette gageure de fonder une philosophie de l'esprit et de la liberté dans le langage du « sensualiste Condillac. C'est, dit H. Gouhier, « Christophe Colomb cherchant l'Amérique sur les cartes de ses prédécesseurs (1) ». Le langage apparaît alors comme un obstacle au renouvellement des pensées. Bergson a été fort loin dans la critique du langage. Pour...

2 pages - 1,80 ¤

Valeur des passions ?

« La raison est, et elle ne peut qu'être l'esclave des passions; elle ne peut prétendre à d'autres rôles qu'à les servir et à leur obéir. » Hume, Traité de la nature humaine, 1740. « On peut généralement définir [les passions comme] des perceptions, ou des sentiments, ou des émotions de l'âme, qu'on rapporte particulièrement à elle, et qui...

4 pages - 1,80 ¤

La source des passions ?

Cette négation du temps comme avenir est ce que Alquié appelle « le désir d'éternité ». Or c'est du passé que le présent tient sa puissance de fascination, dans cette forme de passion. Elle est égocentrisme et résurgence du passé. Le passionné aime dans l'objet de sa passion le symbole de son passé : l'avarice a souvent pour...

3 pages - 1,80 ¤

La magie ?

Ces exemples nous montrent clairement en quoi consiste le délire magique. Le magicien agit sur la nature par des moyens psychologiques. Il tente d'intimider les vents et les pluies par ses incantations. Le monde est constitué par des forces que l'on peut séduire et dompter, diriger par des paroles. Le monde est plein d'âmes et la magie n'est...

2 pages - 1,80 ¤

La croyance religieuse est-elle une consolation pour les faibles ?

La première fonction de la religion serait donc d'humaniser la nature, de protéger l'homme contre celle-ci. Mais, humaniser la nature, c'est aussi la tâche de la civilisation. Or, si celle-ci rend la nature plus supportable, elle impose néanmoins à l'homme des privations et des souffrances qui, à leur tour, suscitent l'anxiété et le besoin d'un dédommagement ou d'une...

16 pages - 1,80 ¤

Les lacunes de la conscience justifient-elles l'existence de l'inconscient ? (Problématique et textes)

Maintenant il ne s'agit plus d'une théorie nouvelle plus fortement explicative que l'ancienne, donnant un « gain de sens et de cohérence », mais de référence à une pratique, qui est la pratique de la psychanalyse. Et dont la vérité est toute pragmatique : la psychanalyse (liée à l'hypothèse de l'inconscient) est vraie parce qu'elle réussit (« pratique...

9 pages - 1,80 ¤

Désir et action ?

Mais s'il est communément admis que le désir constitue une forme d'esclavage, c'est aussi qu'il nous oppose continuellement à la réalité. Cette dernière coïncide rarement avec nos attentes, ce pourquoi nous ne l'acceptons pas comme telle : l'homme désirant est aussi un « homme révolté ». La plus élémentaire des sagesses ne consiste-t-elle pas dans ces conditions, et...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17068 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 ... 17294 17295 17296 17297 17298 17299

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit