LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La perception est-elle réductible à une somme de sensations ? (Pistes de réflexion seulement)

La perception de l'objet est donc « une opération de l'entendement, dont les sens fournissent seulement la matière. » Bref, « l'objet est pensé et non pas senti ». Alain prolonge les analyses de Descartes (la perception est une « inspection de l'esprit ») et de Kant (l'entendement, qui est le pouvoir de juger, relie les sensations par...

3 pages - 1,80 ¤

Comment articuler perception et sensation ? (Pistes de réflexion seulement)

3. Percevoir, c'est unifier. La perception n'est pas d'une somme de sensationsC'est un lieu commun de dire que nous avons cinq sens et, à première vue, chacun d'eux est comme un monde sans communication avec les autres. La lumière ou les couleurs qui agissent sur l'oeil n'agissent pas sur les oreilles ni sur le toucher. Et cependant on...

3 pages - 1,80 ¤

La demonstration peut-elle mettre fin à l'illusion ?

Note : 7/10

Dans cette dernière partie, il convient de restreindre le champ de la démonstration. Pour un jugement de goût, par exemple, peut-on apporter une démonstration rigoureuse et scientifique ? Prenons l'exemple de ces jugements prononcés par un auteur majeur de la littérature française à l'égard de l'impressionnisme, un mouvement majeur de l'histoire de l'art : HYUSMANS, L'art moderne, p.266. Pour Huysmans, la peinture de...

3 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure nos actes expriment-ils notre caractère ?

Note : 7/10

Le plus souvent, nous agissons en nous laissant aller à l'automatisme monté par une longue pratique ou suivant l'impulsion du moment, sans nous arrêter pour examiner les divers partis que nous pourrions prendre et pour faire un choix : le choix est fait d'avance ; il est commandé par notre tempérament et par nos habitudes. Aussi notre conduite...

3 pages - 1,80 ¤

Mémoire et imagination ?

Note : 7/10

B. L'imagination est la faculté de penser par images. L'Imaginatif est donc concret. Mais il ne faudrait pas croire que l'imagination est comme la faculté de conserver et de faire revivre dans toute leur netteté les impressions sensorielles, a) Sans doute, il est, du moins chez certains individus, des images appelées images éidétiques, qui reproduisent les choses avec la...

2 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure le jugement est-il soumis à l'action de la volonté ?

Note : 7/10

TROISIÈME RÉPONSE : LA PART DE LA VOLONTÉ DANS LE JUGEMENT. A. Il suffit pour cela d'une analyse de cette opération et de l'examen des faits. a) A bien considérer tout jugement, il apparaît aisément comme une prise de possession, une appréhension d'un rapport ou lien entre deux idées : par exemple, terre et ronde; ce lien une fois perçu, est accepté ou...

2 pages - 1,80 ¤

Que pensez-vous de cette affirmation de Nietzsche : « On n'aime jamais en définitive que ses penchants, et non ce vers quoi l'on penche. » ?

Note : 7/10

Les instincts doivent être libérés pour être spiritualisés : « L'homme supérieur serait celui qui aurait la plus grande multiplicité d'instincts, aussi intenses qu'on peut les tolérer. En effet, où la plante humaine se montre vigoureuse, on trouve les instincts puissamment en lutte les uns contre les autres... mais dominés. « Ce surhomme...

3 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on parler de déterminisme psychologique ?

Note : 7/10

Mais les représentations ne s'imposent pas nécessairement à notre esprit : nous pouvons nous attarder à la considération du plaisir que nous éprouverions à un bon goûter dans une pâtisserie ou, au contraire, écarter ces images et fixer notre attention sur la beauté d'un geste désintéressé et altruiste. Le pouvoir d'orienter notre attention ou de la maintenir, introduit...

2 pages - 1,80 ¤

On a dit que la science progresse en raison du désintéressement avec lequel elle est cultivée. Qu'en pensez-vous ?

Note : 7/10

II. - LA RÉALITÉ JUSTIFICATRICE. A. Un examen plus approfondi montre en effet : le rôle souvent néfaste de l'intérêt pour le progrès des sciences. a) Le goût de l'argent met un terme aux recherches scientifiques et pousse à monnayer et commercialiser la science : si BRANLY, acceptant l'offre de MARCONI, était devenu ingénieur technique, il aurait dû quitter ses...

2 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les joies et les peines que vous éprouvez quand vous étudiez les mathématiques ?

Note : 7/10

c) Si l'objet des mathématiques présente des difficultés et engendre des peines en raison de l'esprit d'abstraction et du genre d'imagination qu'il exige, le raisonnement logique requiert, pour trouver les intermédiaires (et les bons), une faculté remarquable d'intuition divinatrice qui ne va pas sans occasionner souvent des déboires à ceux qui n'en sont pas suffisamment pourvus. d) Mais la...

2 pages - 1,80 ¤

Les variations de la conscience morale fournissent-elles un argument contre le caractère absolu du devoir ?

Note : 7/10

Bien plus, jusqu'à nos jours là loi considère ce droit comme essentiellement individuel : le titulaire d'une propriété peut faire de ses biens l'usage qui lui plaît sans qu'on puisse avoir contre sa gestion le moindre recours légal; un père de famille qui, pour mener une vie de plaisir, dilapide l'héritage reçu de ses parents n'outrepasse pas son...

4 pages - 1,80 ¤

Caractérisez et appréciez la valeur morale de l'individualisme ?

Note : 7/10

La nuance péjorative de ce mot est assez estompée dans le vocabulaire politique et sociologique, où individualisme s'oppose à étatisme. Mais, sans doute à cause de cette nuance qui lui reste encore, il est peu utilisé dans ce sens, et le mot libéralisme est beaucoup plus usuel.L'individualisme politique centre les préoccupations des gouvernements sur l'individu. D'abord l'Etat doit...

4 pages - 1,80 ¤

Certitude et vérité ?

Note : 7/10

Quand nous disons qu'une personne suspend son jugement, nous ne disons rien autre chose sinon qu'elle ne perçoit pas d'une façon adéquate l'objet de son intuition. La suspension du jugement, c'est donc réellement un acte de perception, et non de libre volonté. » Certitude et vérité. La Métaphysique d'ARISTOTE commence par cette phrase célèbre : « L'homme désire naturellement savoir....

4 pages - 1,80 ¤

L'expérience est-elle la condition nécessaire, est-elle la condition suffisante du plein exercice de la pensée rationnelle ?

Note : 7/10

Sous prétexte de penser par soi-même, il ne faut pas s'isoler du monde des êtres pensants, car le résultat de cet isolement serait désastreux pour la pensée personnelle elle-même : la société d'individus qui pensent est un stimulant indispensable de l'esprit qui, dans la solitude, s'assoupit et s'endort. A plus forte raison irait-on à l'encontre du but poursuivi...

3 pages - 1,80 ¤

Le scepticisme. Définissez, expliquez et appréciez cette disposition d'esprit ?

Note : 5.2/10

En niant ce principe, il nie corrélativement sa propre négation ; il rend identiques non pas seulement les opposés, mais toutes choses, et les sons qu'il émet, n'ayant plus de sens définis, ne sont que des bruits. « Un tel homme, en tant que tel, est dès lors semblable à un végétal." Si la négation du principe de contradiction ruine la...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il possible de concevoir, à la suite des grands philosophes classiques, la raison humaine comme un ensemble de principes immuables, universels et nécessaires ?

Note : 5.2/10

Sans doute, il est un niveau de développement auquel la raison n'apparaît pas ou n'apparaît guère : la vie psychique s'explique alors totalement ou principalement par le jeu des associations. Mais dès que la pensée prend le caractère rationnel, elle se conforme aux principes qui régissent l'activité intellectuelle de l'adulte civilisé. Il y a donc bien un progrès de...

4 pages - 1,80 ¤

Philosophie & Religion ?

Note : 5.2/10

 si tu veux être sauvé») ne peuvent fonder que des « impératifs hypothétiques », cad des maximes conditionnées par l'égoïsme, l'intérêt ou que des moyens en vue d'une fin plus ou moins louable. ¨       Instrumentalisation des « Ecritures ». Exemple : le Christ devient exemple de l'impératif catégorique, de la moralité en acte. ¨       A l'opposé de ces principes de prudence (éviter le malheureux, chercher l'utile) on...

10 pages - 1,80 ¤

La personne peut-elle se concevoir comme détachée de son milieu et de ses relations avec les autres ?

Note : 5.2/10

Tout au plus pouvons-nous prendre acte de ce fait : il ne semble pas que, dans le concret, aucune personne ait jamais réalisé l'isolement absolu. Mais le problème posé se situe dans l'abstrait : peut-on abstraitement concevoir la personne comme isolée du reste du monde ? Autrement dit : le concept de « personne isolée » est-il contradictoire ?...

2 pages - 1,80 ¤

L'amélioration des structures sociales est-elle une condition nécessaire et suffisante de l'amélioration de la moralité ?

Note : 5.2/10

De bonnes structures sociales ne sont donc pas indispensables à la vie morale. Mais, on ne saurait le nier, elles seraient un facteur puissant de progrès moral. Aussi répondrons-nous par l'affirmative à la première partie de la question : l'amélioration des structures sociales est une condition nécessaire de l'amélioration de la moralité. A. Point de vue économique. - Une...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un acte moral ?

Note : 5.2/10

En d'autres termes, à quelles conditions un acte humain prend-il une valeur morale positive ? Les moralistes distinguent dans l'acte moral deux points de vue : la matière et la forme. La matière est constituée par l'acte même que l'on accomplit ou plutôt que l'on projette et que l'on croit accomplir ; pour le moraliste, en effet, celui qui...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17069 17070 17071 17072 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 ... 17465 17466 17467 17468 17469 17470

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit