LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La science peut-elle être immorale ?

.../... Ceci est d'autant plus vrai que la recherche est financée soit par l'Etat (comme le souhaitait déjà BACON) soit par des fondations privées qui sont aussi soucieuses de récupérer le fruit de leur investissement. Se pose donc la question de l'articulation entre science et technique.On appelle aujourd'hui "technique" une pratique rationnelle, en fait une pratique fondée sur l'application...

2 pages - 1,80 ¤

Les sciences humaines peuvent-elles adopter les sciences de la nature ?

La tentation est forte, en sciences humaines, d'imiter les méthodes des sciences de la nature, alors que celles-ci se passent très bien des sciences humaines. Peut-on prétendre à la même scientificité lorsqu'on passe de l'objet-nature à l'objet-homme ? Mais les sciences ne sont-elles pas censés constituer leur objet ? Et (c'est aussi dans le "peuvent-elles" du sujet) quelles...

4 pages - 1,80 ¤

La science est-elle une forme de religion ?

En quel sens pourrait-on dire qu'il y a une "passion" de la science ? Des gens croient aveuglément en la science, en font leur "credo", et sont même des "fanatiques" de la science. Comment cela est-il concevable avec l'idée de science, et même avec sa forme ? Qu'est-ce que la forme de la science ? Comment peut-elle se...

4 pages - 1,80 ¤

La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet ?

||Le terme "objet" est un terme très riche. Par étymologie, l'objet est ce qui est jeté là devant. Le terme peut aussi bien avoir le sens très large de chose, qu'un sens plus spécifique : l'objet, c'est ce qui est objectivé, c'est la chose considérée objectivement, c'est-à-dire universellement et nécessairement. L'objet de la science, c'est donc tout simplement...

8 pages - 1,80 ¤

Sur quoi se fondent les mathématiques ?

Est-il discutable pour autant ? De la géométrie d'Euclide aux géométries non euclidiennes. La géométrie d'Euclide est bien abstraite, mais les objets (la droite, par exemple) qu'elle considère sont abstraits du réel perçu par nos sens. Les postulats, les axiomes de cette géométrie sont considérés comme évidents. Les Anciens essayèrent, en vain, de déduire le cinquième postulat de la...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on donner un modèle mécanique du vivant ?

Descartes ne saisit pas ce qui caractérise le vivant. Au XVII, siècle, la biologie en tant que discipline scientifique n'existe pas. En outre, chez Descartes, l'homme est un composé de deux substances, le corps et l'esprit. Et seul l'esprit, aux yeux &Descartes, contient l'excellence de l'homme. De ce fait, le vivant est assimilable à un automate fait de...

7 pages - 1,80 ¤

À quoi reconnaît-on une science ?

Nombreux sont ceux qui, dans un passé plus ou moins proche, ont invoqué la science pour légitimer leurs idées, leurs actions ou leurs régimes. L'adjectif « scientifique », accolé au nom de leur doctrine, leur semblait une auréole capable de susciter l'adhésion de tous les hommes.Seulement, la science n'est parfois qu'un alibi, un masque, que le savoir véritable...

6 pages - 1,80 ¤

Quel rôle joue la contradiction dans les sciences ?

Karl Popper dans Conjectures et réfutations sur le caractère réfutable de la science comme caractéristique de sa scientificité montre que toute théorie, pour être scientifique, doit être réfutable, c'est-à-dire que son énoncé doit être de telle sorte qu'on puisse le tester, le mettre à l'épreuve de l'expérience. Quel est le caractère logique et rigoureux d'une démonstration scientifique ?...

6 pages - 1,80 ¤

Si l'erreur est humaine, comment la science est-elle possible ?

Elle suscite des enquêtes plus précises, elle est l'élément moteur de la connaissance ». Bachelard, Essai sur la connaissance approchée. ·         L'erreur est, selon Bachelard, l'origine même de la recherche. C'est le moteur de la connaissance. L'homme est ainsi seul à posséder l'erreur et, en même temps, le seul à pouvoir en tirer une expérience pour aboutir à la vérité.   3.      N'est-ce pas...

3 pages - 1,80 ¤

Quelles passions choisir ?

Dans la Bible d'ailleurs, Dieu punit le premier péché en chassant Adam du jardin d'Eden et en l'obligeant à cultiver désormais une terre stérile : « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front ». * Pour Marx, le travail humain contribue à transformer l'homme tout autant que la nature. En effet, contrairement à l'animal, qui...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des guerres de religion ?

Si une religion se veut la seule vraie pour tous les hommes, comment peut-elle tolérer qu'il y en ait qui ne la pratiquent pas ? Il y a un rapport fort entre religion, guerre, peuple et vérité, qu'il faut élucider. Références utiles : Bayle, Traité sur la tolérance ; Spinoza, Traité théologique-politique. CITATIONS: ...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on concevoir une société sans travail ?

Nous trouvons là l'origine des conceptions qui conduiront Taylor et Ford à mettre au point le travail à la chaîne. Or, si l'efficacité devient plus grande, l'intérêt de l'ouvrier pour son travail et le sens de ce qu'il fait ne se perdent-ils pas en proportion inverse? En effet, et ce n'est pas seulement le cas pour un ouvrier,...

8 pages - 1,80 ¤

Faut-il choisir entre le travail et le loisir ?

Note : 8/10

* Le travail salarié constitue, selon Nietzsche, « la meilleure des polices » : « il tient chacun en bride et s'entend à entraver puissamment le développement de la raison, des désirs, du goût de l'indépendance ». Comment contester l'alternative imposée par le sujet (" faut-il ") : pourquoi doit-on exclure par un choix l'un ou l'autre ?...

5 pages - 1,80 ¤

Pourquoi travailler ?

Note : 8/10

||A la question : " pourquoi travailler ? ", qui nous invite d'abord à envisager les causes, les raisons objectives du travail, nous pouvons répondre : par nécessité vitale ou naturelle. Si l'on entend par nécessité le caractère de ce qui ne peut pas ne pas être, le travail serait essentiellement ce qui nous ...

14 pages - 1,80 ¤

Le travail peut-il être un facteur de moralisation ?

Note : 8/10

L'homme est le seul animal qui doit travailler. Il lui d'abord beaucoup de préparation pour en venir à jouir de ce qui est supposé par sa conservation. La question est de savoir si le Ciel n'aurait pas pris soin de nous avec plus de bienveillance, en nous offrant toutes les choses déjà préparées, et telle sorte que nous...

6 pages - 1,80 ¤

Est-il nécessaire de travailler ?

Note : 8/10

  B - LE TRAVAIL COMME LIBÉRATION.   Pourtant, si la nécessité contraint l'homme au travail, celui-ci peut néanmoins être conçu comme le moyen, pour celui-là, de s'en affranchir. En effet, en transformant, grâce à la technique et au travail, son environnement, l'homme peut parvenir à maîtriser les forces de la nature. Construisant des digues, des ponts, l'homme au travail...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il un moyen de subvenir à ses besoins ?

Note : 8/10

Le travail Réussit-il d'ailleurs à satisfaire ne serait-ce qu'un besoin (Réflexion sur l'aliénation par le travail, voir Marx) ? Au lieu d'apporter une satisfaction, n'apporte-t-il pas une souffrance ? Au lieu de gagner sa vie, on perd sa vitalité ou même, on perd son humanité (problème de l'esclavage). Et pourquoi serait-il si réducteur que le travail ne soit...

15 pages - 1,80 ¤

Dans quel sens y a-t-il un droit au travail ?

Note : 8/10

Que le droit au travail attente à la liberté et à la réciprocité contractuelle. [...] Qu'en lieu et place des individus libres et responsables on va définir une entité, qui sera le support d'obligations, et qu'il ne pourra s'agir que de l'État. On entend donc donner à celui-ci le pouvoir de contraindre des individus. La méconnaissance de la...

2 pages - 1,80 ¤

La valorisation du temps libre conduit-elle à une nouvelle conception du travail ?

Note : 8/10

D'un point de vue biblique, cette incompatibilité est associée à une malédiction. Tant qu'Adam et Ève ne cherchent pas à goûter au fruit de l'arbre de la connaissance, ils se contentent de jouir des richesses naturelles du jardin d'Eden et ne travaillent pas. Dans ce récit, il s'agit de justifier par une faute originelle l'incompatibilité du travail et...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il renoncer à faire du travail une valeur ?

Note : 8/10

Aujourd'hui, le développement énorme de l'offre en matière de loisirs d'une part, et le prestige de la spéculation boursière qui permet de s'enrichir sans travailler d'autre part, risquent de CONCURRENCE : Situation de rivalité entre des individus ou des groupes poursuivant une fin identique, par exemple l'appropriation de biens ou ...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui fait la valeur d'une oeuvre d'art ?

Note : 8/10

.) que de comportements réglés (pêche, chasse...). La valeur de l'art, c'est donc la survie qu'il rend possible. Cependant, les oeuvres d'art ne paraissent pas remplir ce qui fait la valeur de l'art et de la technique. Leur utilité est d'emblée remise en question par l'objectif qu'elles poursuivent : la contemplation. Leur autonomie s'oppose à leur usage. De...

9 pages - 1,80 ¤

Pourquoi des poètes ?

Note : 8/10

Le message exprime la volonté d'agir sur lui. Il s'agit de le convaincre, de le persuader, de l'émouvoir ou de le commander : « Allez vite ! Dépêche-toi ! » « [Cette fonction] trouve son expression grammaticale la plus pure dans le vocatif et l'impératif.» [Op. cit., p. 216). Le vocatif, dans les langues à déclinaisons comme le...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'y a-t-il de naturel dans l'art ?

Note : 8/10

La distinction platonicienne entre copie et simulacre permet de remettre en question le statut de la nature dans l'art, ainsi que le principe de la mimesis d'Aristote. Pour la philosophie plus contemporaine, L'oeuvre d'art à l'ère de sa reproductibilité technique de W. Benjamin permet une réflexion plus technique sur l'artifice. C'est une question à plusieurs tranchants. On peut se...

3 pages - 1,80 ¤

Rendre visible l'invisible, est-ce la règle de l'art ?

Note : 8/10

* Si ce qui fait la valeur d'un tableau de Corot est la qualité de sa ressemblance avec le paysage que Corot avait sous les yeux, alors cette valeur est perdue à jamais. 3/ Si le but de l'art est d'imiter, alors le sommet de l'art est dans le trompe-l'oeil ou l'hyperréalisme. * Ex. : le peintre Buttner se vantait...

7 pages - 1,80 ¤

À l'artiste, tout est-il permis ?

Note : 5.1/10

On peut donc, en gardant à l'esprit les réserves ci-dessus, tenter quelques rapprochements et distinctions : on pourrait dire de l'art qu'il est le plus souvent une technique ou un savoir-faire. Il peut de ce fait être rapproché de l'artisanat. La pièce produite par un artisan peut elle-même acquérir le statut d'oeuvre d'art, bien qu'elle soit prioritairement destinée à...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17073 17074 17075 17076 17077 17078 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 ... 17256 17257 17258 17259 17260 17261

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit