LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Est-il vrai que l'enfer est pavé de bonnes intentions ?

Notre bonne conscience ne cache-t-elle pas quelque préjugé issu de l'éducation ? Ne masque-t-elle pas un besoin de domination habile à se vêtir - pour les autres et pour soi-même de probité candide ? La Rochefoucauld, bien avant les modernes psychanalystes, nous a appris à nous méfier de nos intentions.La morale de l'intention pure n'est pas plus satisfaisante...

3 pages - 1,80 ¤

Au nom de quoi peut-on reprocher à autrui d'être égoïste ?

Lorsqu'une personne de notre entourage fait preuve d'égoïsme, elle montre ainsi qu'elle ne nous considère pas en tant que véritable ami, mais ne cherche qu'à nous instrumentaliser. C'est donc une faute morale que de se montrer égoïste, voire une trahison, d'ordre éthique, à l'égard de la personne qui se présente à nous sous le masque de l'amitié.   B/ Peut-on...

2 pages - 1,80 ¤

Suffit-il pour être juste d'obéir aux lois et coutumes de son pays ?

Note : 10/10

C'est seulement dans l'espace social que les hommes peuvent actualiser leur perfectibilité et accéder à une existence d'une plus grande moralité. L'homme, peut-on conclure avec Kant, pourrait donc être juste et injuste, égoïste et moral, ce qu'exprime la possibilité même du remords. b) Droit et morale sont donc complémentaires pour réaliser la justice. La morale...

10 pages - 1,80 ¤

Devons-nous nous méfier de nos certitudes ?

Note : 10/10

||CONSEILS PRATIQUESVous devez. vous demander, après avoir bien défini le sens des termes, quelle est l'origine de nos certitudes. Selon les démarches plus ou moins rigoureuses que nous avons faites pour les acquérir, on conçoit qu'elles peuvent être remises en question par un examen plus attentif ou par des événements nouveaux. C'est fréquemment le cas des certitudes de...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il bien connaître autrui pour l'aimer ?

Note : 10/10

« Je n'existe que dans la mesure où j'existe pour autrui, et, à la limite : être, c'est aimer. « Emmanuel Mounier, Le Personnalisme, 1949. « Celui qui aime quelqu'un à cause de sa beauté l'aime-t-il ? Non, car la petite vérole qui tuera la beauté sans tuer la personne fera qu'il ne l'aimera plus. Et si...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on apprendre à juger la beauté ?

Note : 10/10

Analyse du sujet :   Le sujet prend la forme d'une question fermée, à laquelle il s'agira de répondre par « oui » ou « non » en conclusion, au terme d'une argumentation documentée. La notion principale du sujet est le beau. Parler du beau pose plusieurs difficultés : premièrement, le sens du terme a évolué avec l'histoire de l'art et de la philosophie. Deuxièmement, la notion...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?

Note : 10/10

N'est-ce pas réduire la connaissance et la portée scientifique que de penser que quelque chose peut leur échapper ? Peut-on priver de tout crédit les connaissances qui ne peuvent être expérimentées ? Et s'interroger est-il la même chose que de donner une explication ? Ne peut- on pas s'interroger sans nécessairement décider d'une vérité ? L'interrogation ne devrait-elle...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout connaître ?

Note : 10/10

Le domaine du connaissable peut-il correspondre intégralement au domaine de l'être, c'est-à-dire à tout ce qui est ? En fait, c'est la notion de "connaissabilité" qu'il faut mettre au clair ; que signifie "connaître" ? Quel rapport de l'homme au monde cela instaure-t-il ? Est-il ultime, indépassable ? Le monde dès le début est apparu à l'homme comme mystérieux...

4 pages - 1,80 ¤

Le savant est-il un sorcier ?

Note : 10/10

|| La réduction du savant au sorcier peut paraître étonnante: le savant cad le scientifique se veut rigoureux, objectif. Son savoir est vérifiable, postif. Toutefois, la science n'est-elle pas devenue une nouvelle religion ? Le savant n'est-il pas celui qu'on croit sur parole, qu'on écoute avec respect et dont on attend du presque surnaturel (immortalité, pilule miraculeuse, etc.)...

2 pages - 1,80 ¤

Montrer, est-ce démontrer ?

Note : 10/10

Termes du sujet: DÉMONSTRATION: Opération mentale, raisonnement qui consiste à établir la vérité d'une proposition en la rattachant à d'autres propositions évidentes ou déjà admises comme vraies. Analyse du sujet : Un sujet difficile demandant de bien omettre en évidence la différence entre la simple présentation de quelque chose et le raisonnement analytique (ou éventuellement synthétique) qui en rend compte...

4 pages - 1,80 ¤

Les progrès dans la connaissance du vivant constituent-ils un progrès pour l'humanité ?

Note : 10/10

.. comme si une fin à réaliser était à l'origine de chaque organe, comme si la fonction créait l'organe.Le second critère retenu par Monod est la morphogenèse autonome (du grec morphé : forme et genesis développement). L'être vivant est en relation constante avec un milieu extérieur ; néanmoins, le processus de formation et de développement d'un être vivant...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on imaginer à partir de rien ?

Note : 10/10

Imaginer c'est s'absenter, c'est s'élancer vers une vie nouvelle. » Bachelard, L'Air et les Songes, 1943. « Grâce à l'imaginaire, l'imagination est essentiellementouverte, évasive. Elle est dans le psychisme humain l'expérience même de l'ouverture, l'expérience même de la nouveauté. » Bachelard, L'Air et les Songes, 1943. « L'imagination [...], c'est la conscience tout entière en tant qu'elle réalise sa...

5 pages - 1,80 ¤

La connaissance est-elle un langage ?

Note : 10/10

b) Résultat de cet acte. Qu'est-ce qui dans la connaissance est de la nature du langage ? Par exemple, si le langage est la faculté d'exprimer des pensées à l'aide de signes articulés, en quoi la connaissance lui est- elle assimilable ? D'autre part, la connaissance est-elle un langage en ce qu'elle est transmissible, énonçable, partageable ? Le langage...

15 pages - 1,80 ¤

Peut-on tirer une jouissance esthétique de ce qu'on ne comprend pas ?

Note : 8/10

Il n'en reste pas moins que l'oeuvre des peintres, des sculpteurs, des architectes peut exercer une influence décisive sur le goût, soit que les artistes s'imposent d'eux-mêmes et imposent leur propre conception de la beauté, soit qu'ils se trouvent mis en vedette, protégés, imposés par les puissants du jour. Citons encore une fois Voltaire : « Le goût se forme...

3 pages - 1,80 ¤

Apprendre, est-ce seulement s'informer ?

Note : 8/10

Peut-on réduire le fait d'apprendre au fait de s'informer? La question posée invite à réfléchir sur les limites éventuelles de l'information. Au sens strict, celle-ci est transmission neutre de renseignements sur un événement déterminé, ou un domaine particulier. Par exemple, s'informer sur un conflit armé, c'est recueillir toutes les indications possibles sur le déroulement de ce conflit, sur...

7 pages - 1,80 ¤

Les faits parlent-ils d'eux-mêmes ?

Note : 8/10

- D'eux-mêmes : ici, sans qu'on intervienne, à partir de leur propre être. Sens du sujetLes données de l'expérience s'expriment-elles et révèlent-elles ce qu'elles sont sans intervention extérieure, sans le secours d'éléments étrangers ? L'idée d'un fait brut, d'un phénomène immédiat, n'est pas très claire et pose problème. D'ailleurs, fait signifie (au moins) deux choses : donnée de l'expérience,...

3 pages - 1,80 ¤

Les apparences sont-elles trompeuses ?

Note : 9/10

||L'apparence : remarquez bien le singulier (l'apparence, non les apparences) ; notez aussi le mot « toujours « : la question n'est donc pas : « Y a-t-il des exemples d'apparences trompeuses «, mais l'apparence est-elle comme telle (= en son essence) trompeuse? On doit donc garder à l'apparence son sens le plus général. Attention donc à ne...

2 pages - 1,80 ¤

L'expérience accroît-elle notre connaissance ?

Note : 9/10

En effet, elle ne semble pas s'imposer dans la pratique courante, dans l'expérience quotidienne de la vie, où nous usons d'autres critères de réussite et d'efficacité.La perception sensorielle, l'expérience, sont-elles les garanties fiables ou exclusives de la vérité ? La vérité a-t-elle besoin de preuves pour être vérité ? Ne risque-t-on pas de confondre certitude et vérité ?...

4 pages - 1,80 ¤

Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

Note : 9/10

Cette dernière, bien qu'elle ne concerne pas tous les organes, s'étend cependant à un nombre infini d'agressions et de blessures. C'est ainsi que l'écorce du pin entaillé se refait, que la pince du crabe repousse et que les blessures se cicatrisent.Le troisième critère est l'invariance reproductive. Les êtres vivants se reproduisent. En outre, cette reproduction est marquée par...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire l'éloge des apparences ?

Note : 9/10

 || Apparence Aspect extérieur d'une chose donnée dans la représentation. • Dans la philosophie classique, l'apparence désigne le reflet trompeur de l'être véritable. • Assimilable au phénomène chez Kant, elle s'oppose alors à la chose-en-soi. ||...

3 pages - 1,80 ¤

Pour connaître, suffit-il de bien observer ?

Note : 9/10

* Connaître : puisque la question met en relation la connaissance et l'observation, nous limiterons le sujet aux sciences d'observation et aux sciences expérimentales. Il faudra donc préciser le sens du mot "connaître" dans ce contexte. * Suffire : être la condition suffisante pour ; quelque chose suffit lorsqu'il n'y a pas nécessité d'autre chose pour obtenir un résultat....

2 pages - 1,80 ¤

L'ignorant est-il libre ?

Note : 9/10

(question sous-jacente à tout sujet-question).Mais les choses se présentent différemment lorsque la question ou la directive d'accompagnement est: «En quel sens peut-on dire que: "..."?» ou « Comment comprenez-vous la formule ; "..."?» ou encore - et surtout - «Justifier cette affirmation : "..."». De tels sujets ne vous empêchent nulle-ment de problématiser la citation ou l'énoncé...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il, pour le connaître, faire du vivant un objet ?

Note : 9/10

II est essentiel, ici, de s'attarder longuement, d'abord sur la définition du vivant, que certains de ses caractères différencient radicalement de la notion d'objet. Insistez sur le fait que la connaissance, en particulier la connaissance scientifique, doit opérer sur des objets manipulables pour accéder à leurs différentes déterminations. Cette opposition vous conduit à un plan dialectique, qui semble...

6 pages - 1,80 ¤

Comment savoir si un acte est juste ?

Note : 6/10

L'assassin est celui qui perd l'estime de soi. Cette phrase fonde l'idée moderne de conscience morale : il n'est pas de crime sans témoin car il est en moi un témoin intérieur qui me juge. A rapprocher de la phrase de Montaigne : Je me fais plus d'injure en mentant que je n'en fais à celui à qui...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17079 17080 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 ... 17257 17258 17259 17260 17261 17262

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit