LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Comment définir l'art ?

C'est alors que se pose le problème du jugement de goût. S'il est de goût, repose sur la sensibilité et non de connaissance, s'il ne repose pas sur la raison qui pense les belles qualités de l'objet, n'est-il pas seulement subjectif? Peut-on échapper au relativisme esthétique: rien n'est beau puisque ce qui est beau ne l'est que pour...

14 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que l'intentionnalité de la conscience ?

Note : 10/10

Que la conscience ne soit pas une substance, mais une relation, cela signifie que c'est par l'activité de la conscience que le monde m'est présent. Husserl tente tout au long de son oeuvre de dégager les structures fondamentales de cette relation, à commencer par la perception . Il montre ainsi que celle-ci est toujours prise dans un réseau...

3 pages - 1,80 ¤

Comment concevoir la conscience ?

Note : 10/10

Descartes ne nie pas que -en l'homme- il y ait interaction du corps et de la pensée, et il consacrera même un ouvrage, « Les Passions de l'âme » (1649), à ce qu'on nommerait aujourd'hui biologie des passions. Mais il jette grâce au dualisme les bases de la science moderne, en limitant la physique à l'étude de la...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience que j'ai d'exister peut-elle être remise en doute ?

Note : 10/10

 D'une part Descartes montre que la nature de la pensée et celle de la matière sot différentes. Ce qu'on nomme dualisme : « Je connus de là que j'étais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser [...] En sorte que moi, cad l'âme par laquelle je suis ce que je suis, est...

4 pages - 1,80 ¤

La conscience fait-elle la grandeur ou la misère de l'homme ?

Note : 10/10

Il faut vaincre la présomption scientifique. Il faut réapprendre à l'homme à trembler, il faut lui faire comprendre que par la raison il ne comprendra jamais ni l'univers, ni lui-même. L'univers est vide de Dieu, et il est offert à la recherche scientifique. Il faut montrer au savant que ses recherches sont dérisoires, que le seul vrai souci est...

3 pages - 1,80 ¤

Une religion rationnelle est-elle possible ?

Note : 10/10

Les reproches de la conscience resteront sans effet, si on ne les considère pas comme les représentants de Dieu, dont le siège sublime est bien élevé au-dessus de nous, mais qui a aussi établi en nous un tribunal. Mais d'un autre côté, quand la religion ne se joint pas à la conscience morale, elle est aussi sans effet....

3 pages - 1,80 ¤

Religion et raison s'excluent-elles mutuellement ?

Note : 10/10

Aussi est-il nécessaire d'interpréter celles-ci au moyen de celle-là, de chercher la conformité de la foi historique à la raison pratique. Kant distingue la religion révélée et la religion naturelle. Dans la première, je reconnais comme devoir ce que je sais être un commandement divin ; dans la seconde, au contraire, je reconnais comme commandement divin ce que...

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la reconnaissance d'autrui ?

Note : 10/10

Dans ce cercle infini et infernal du désir, c'est-à-dire de « ce retour alterné et monotone du désir et de sa satisfaction par laquelle le sujet retombe sans cesse en lui-même et sans supprimer la contradiction », la conscience découvre qu'elle ne peut se ressaisir que dans une autre conscience de soi. La dialectique même du désir le...

4 pages - 1,80 ¤

L'art sert-il à quelque chose ?

Note : 10/10

Telle est la pensée de Nietzsche : l'art est l'esthétisation de la vie. Ce n'est pas la création d'une oeuvre d'art unique qui importe, c'est de faire de sa vie tout entière une oeuvre d'art. L'art, c'est la vie. Il nous apprend à tolérer, à communiquer, à dire un « oui » tonitruant à la vie et à...

4 pages - 1,80 ¤

L'oeuvre d'art a-t-elle une fonction ?

Note : 10/10

Elle est foncièrement critique, on l'a dit : elle se situe en opposition constante avec les valeurs en cours de la société. La fonction de l'art est donc de remettre en cause les croyances courantes, en se maintenant constamment à la frontière de la société, critiquant ses idées par un mouvement d'élévation, de désintérêt qui n'est que l'expression...

5 pages - 1,80 ¤

Le désir est-il essentiel pour comprendre ce qu'est l'homme ?

Note : 10/10

L'essence d'une chose, c'est sa nature, ce qui définit son être. Une qualité essentielle s'oppose alors à une qualité accidentelle, c'est-à-dire non constitutive de l'être de la chose. Spinoza à formulé admirablement l'enjeu du problème en en renversant les données. Il note tout d'abord que chaque entité vivante tend par nature à persévérer dans son être propre, et qu'elle...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il chercher à maîtriser ses désirs ?

Note : 7.5/10

C'est précisément ce que disent les penseurs stoïciens. Mais qu'est-ce qui dépend de moi ? Qu'est-ce qui est en mon pouvoir ? Ce qui dépend de moi. Mon pouvoir d'accomplir des actes est très limité, par les lois de la nature ou les lois juridiques. Quant à mon pouvoir de faire réussir mes actions, il est quasiment nul, puisque cela...

4 pages - 1,80 ¤

Tout désir est-il désir de pouvoir ?

Note : 9/10

||Dans le Léviathan, Hobbes montre que le comportement humain est une perpétuelle marche en avant du désir. Sitôt satisfait, il se porte sur un autre objet, et ainsi de suite à l'infini ; mais comme les objets désirables ne sont pas en nombre illimité, mon désir se heurte tôt ou tard au désir...

3 pages - 1,80 ¤

Le désir est-il par essence violent ?

Note : 9/10

||Le désir est traditionnellement défini comme élan, mouvement vers un objet que l’on imagine source de satisfactions et de plaisir. Ainsi, je peux désirer avoir un nouvel ordinateur, cela signifie que je pense que cet objet m’apportera quelque chose  de plus avantageux par rapport à la situation actuelle. Le désir est donc aussi la...

5 pages - 1,80 ¤

Le désir peut-il être pleinement satisfait ?

Note : 5.1/10

Se poser cette question, c'est se penser d'emblée que l'homme sera éternellement dans l'insatisfaction, le manque que rien ne peut comblé, qu'un désir une fois satisfait, un autre désir lui succédera à l'infini jusqu'à la mort de l'individu qui les porte. Et c'est plus largement le problème du bonheur qui est interrogé, de la possibilité même qui est...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-on identifier désir et besoin ?

Note : 5.1/10

) et les désirs naturels mais non nécessaires (le raffinement des mets, la diversité des vins...). Aussi, ne reste-t-il que les désirs naturels et nécessaires comme boire, manger, l'amitié, philosopher qu'il convient de satisfaire. Puisque certains désirs peuvent être dominés, qu'il y a une maîtrise des désirs et des plaisirs (non sans mal certes, par une certaine ascèse)...

2 pages - 1,80 ¤

Quel rôle l'expérimentation joue-t-elle dans les sciences ?

Note : 10/10

Hume analyse ainsi ce qui sépare relations d'idées et relations de faits : si l'opération « 2+2=4 « n'exige nul recours à l'expérience, l'affirmation « le soleil se lèvera demain « ne peut être proférée que parce que j'ai l'expérience quotidienne de la levée du soleil. La proposition contraire n'est ici nullement contradictoire sur le plan logique, comme...

8 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il un être de nature ?

Note : 5.5/10

I. L'homme n'est pas entièrement un être naturel, car son essence dépasse toute naturalité possible : la perspective kantienne. -Selon Kant, l'homme appartient à deux mondes : l'un, déterminé, est celui des phénomènes ; l'autre, indéterminé, est celui des choses en soi. La nature, c'est l'ensemble des phénomènes qui s'offrent à notre pouvoir subjectif de représentation. Le sujet de...

5 pages - 1,80 ¤

La nature est-elle pensable en-dehors de la culture ?

Note : 7/10

La culture est comme l'essence de l'homme (qui ne devient homme que par son intelligence théorique et pratique), elle est donc sa véritable nature.   3-      Nature et culture comme notions coextensives : la question du respect de la nature   ·         La science, la technique, l'industrie modernes(tous des phénomènes de culture) ont conjugué leurs forces pour traiter la nature en objet. Le regard froid...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on définir ce qu'est la nature ?

Note : 9/10

|| Pour les Grecs, la nature n'est pas créée par un Dieu, elle est la source de son propre mouvement. Cette interprétation est remise en cause par la philosophie chrétienne: la nature étant créée par Dieu, elle n'a aucune autonomie ; c'est en quelque sorte une mécanique dont Dieu est l'horloger (Voltaire). Cette conception...

2 pages - 1,80 ¤

Quels sont les sens du mot « nature » ?

Note : 9/10

MOT (n. m.) 1. - Élément du discours, signe d'une idée distincte. 2. - Unité linguistique composée et fonctionnant de manière relativement autonome : « Segment de la chaîne parlée ou du texte écrit tel qu'on le puisse séparer de son contexte en le prononçant isolément ou en le séparant par un blanc des autres éléments du...

1 page - 1,80 ¤

Etre juste est-ce la condition du bonheur ?

Note : 9/10

réflexe). 6. - Conditionnel : qui dépend d'une condition ; pour QUINE, nom de l'implication matérielle. Juste : qui est conforme au droit et à l'égalité des personnes. BONHEUR: De bon et heur (terme dérivé du latin augurium, présage,  chance). État de complète satisfaction de tous les penchants humains.* Le bonheur se distingue du plaisir et de la joie,...

3 pages - 1,80 ¤

La justice est-elle une vertu ou une illusion ?

Note : 9/10

- Connaissais-tu la défense que j'avais fait proclamer ? Antigone. - Oui je la connaissais : pouvais-je l'ignorer ? Elle était des plus claires. Créon. - Ainsi tu as osé outrepassé ma loi ? Antigone. Oui, car ce n'est pas Zeus qui l'avait proclamé ! »   Dans la tragédie de Sophocle, la valeur immuable de la justice est représentée comme étant la justice des Dieux. Sans conserver l'idée...

7 pages - 1,80 ¤

Quels sont les rapports du droit et de la justice ?

Note : 9/10

|| Le droit est d'abord l'ensemble des règles qui régissent un État : c'est le droit positif. Comme ces règles varient d'un État à l'autre, n'y a-t-il nulle justice qui soit la même pour tous les hommes ? C'est bien la position de Pascal ou d'Hobbes : les lois n'ont pas à être...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17081 17082 17083 17084 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 ... 17313 17314 17315 17316 17317 17318

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit