LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Dieu est-il un artiste ?

Pour Aristote, chaque chose est ainsi un composé de matière et de forme. Exple : statue d'airain représentant Apollon : ·         celle-ci est composée d'une matière (l airain) ·         d'une forme (Apollon) ·         elle a été mise en forme ou actualisée (par l'artiste qui est cause efficiente) ·         et cela, en vue de quelque chose (être une belle statue ou rendre hommage aux dieux = cause finale). [voir Physique,...

4 pages - 1,80 ¤

La raison peut-elle démontrer la foi?

Mais il faut auparavant que je donne l'idée d'une méthode encore plus éminente et plus accomplie, mais où les hommes ne sauraient jamais arriver : car ce qui passe la géométrie nous surpasse ; et néanmoins il est nécessaire d'en dire quelque chose, quoi qu'il soit impossible de le pratiquer. Cette véritable méthode, qui formerait les démonstrations dans...

5 pages - 1,80 ¤

Les États sont-ils faits pour la paix?

de la question normative: l'Etat doit-il être fait pour la paix?             Problématisation:                         Le maintien de l'ordre et de la paix civile est une fonction classique de l'Etat mais il faut se demander à quoi sert cette paix civile. L'Etat est-il véritablement conçu et institué pour garantir la paix ou a t-il une origine inavoué qui...

3 pages - 1,80 ¤

L'État est-il une instance impartiale?

Ainsi pour Marx, l'Etat féodal est l'Etat de la noblesse, l'Etat moderne celui de la bourgeoisie. La classe dominante qui gouverne privilégie donc ses intérêts personnels aux détriments des autres membres de la société qui lui sont assujettis. De plus, Marx ajoute que pour se maintenir, l'Etat fait preuve d'une coercition excessive, en exploitant et opprimant les classes...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il en finir avec la religion?

■ Nous devons avoir conscience à la fois de notre destination sublime et de notre impuissance. Notre nature est en effet gâtée, corrompue. C'est un fait. Alors que nous sommes faits pour la vérité, pour l'amour, nous sommes en proie à l'obscurité, à l'orgueil, à la concupiscence.■ L'amour-propre nous dévore : sa nature est de n'aimer que soi,...

9 pages - 1,80 ¤

L'existence de la matière suffit-elle à rendre compte de l'existence de la pensée?

Seulement le rapport entre la matière et la pensée se trouve transposé à l'intérieur de l'entendement où il devient rapport de l'impression à l'idée. En effet, pour Hume, il n'y a aucune différence de nature entre l'impression (ou sensation première et singulière d'une chose) et l'idée (la même impression mais pensée) : si la pensée n'a affaire qu'à des...

4 pages - 1,80 ¤

C'est l'office de la philosophie de tout comprendre même la religion

b) La religion que nous avons appelée objective n'est pas purement individuelle; nous la voyons organisée sur le plan de la collectivité. Elle comporte un ensemble de croyances partagées par tous, des pratiques de culte communes et publiques, un corps de prêtres chargés de l'enseignement dogmatique et moral et de la présidence des cérémonies. Qu'on songe à la,...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce qu'une mauvaise loi ?

En effet la loi, si elle est l'expression de la volonté générale, doit s'appliquer à tous de la même manière, indépendamment des statuts, de la classe sociale, du sexe des individus. Une mauvaise loi dès lors serait celle qui privilégierait certains individus au détriment d'autres. Pour ce faire, comme Rousseau le précise, la loi doit être faite par...

3 pages - 1,80 ¤

Penser est-ce calculer?

Note : 7/10

Il manque donc à la règle cartésienne des idées claires et distinctes un critère objectif, qui nous permette de savoir à quoi reconnaître le clair et le distinct, autrement que par l'attention que nous y portons. L'évidence peut être trompeuse. Où trouver alors les critères objectifs du clair et du distinct, et donc de la certitude ? Dans les règles...

4 pages - 1,80 ¤

Obéissons-nous aux lois parce qu'elles sont justes?

Note : 7/10

Mais elle doit être loi parce qu'elle est juste. » Montesquieu Mes Pensées. ·         Selon Montesquieu, la loi n'existe que parce qu'elle est juste. Aussi, si une généalogie est à donner, le juste détermine la loi, et non l'inverse. ·         La justice est alors à l'origine de la loi. L'obéissance qui en découle est nécessairement liée à ce qui est juste. Toute loi...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on se désintéresser de la politique et être libre?

Note : 7/10

Pourtant, l'antinomie ne s'effondre-t-elle pas, dans la mesure où pour garantir la sphère privée, l'individu bourgeois doit être doté de droits ? Or, comme le précise Hegel dans le paragraphe 261 des Principes de la philosophie du droit, les droits de l'individu bourgeois peuvent-ils être fondés sur autre chose que les obligations réciproques du citoyen ?   Conclusion   Ainsi, même si on peut...

2 pages - 1,80 ¤

Les hommes sont-ils naturellement sociables ?

Note : 7/10

Pour Aristote, l'organisation en «cité» (État) est le te/os de l'homme, son but naturel. C'est pourquoi Aristote va jusqu'à dire que la cité est «antérieure à la famille et à chacun de nous»: elle préexiste aux individus et aux formes plus simples d'organisation sociale (le couple, l'alliance maître-esclave, la famille, le village).* En effet, ces formes sociales plus...

5 pages - 1,80 ¤

L'oisiveté est-elle la mère de tous les vices ?

Note : 7/10

En effet, par le travail, l'individu acquiert le sentiment de son utilité sociale, de son utilité au sein des relations d'interdépendance qui caractérisent les sociétés modernes (celles-ci sont le règne de la spécialisation, et comme le précise Emile Durkheim dans son ouvrage intitulé « De la division du travail social » (1893), le temps des « hommes universels » capables de maîtriser...

3 pages - 1,80 ¤

Quelle est la fonction de l'État: assurer notre liberté ou notre bonheur ?

Note : 7/10

La diversité des avis rend impossible une action générale de l'Etat. 2) L'Etat est une instance politique qui ne s'occupe que du domaine public, et qui ne peut donc pas s'occuper, sans se dénaturer, du domaine privé (domaine des individus) auquel appartient le bonheur. 3) L'Etat qui pourvoirait tout de même à notre bonheur serait un " Etat...

6 pages - 1,80 ¤

Soigne-t-on un être vivant comme on répare une machine?

Note : 7/10

Canguilhem le souligne à plusieurs reprises, et notamment dans son article « Du social au vital », où il écrit « dans un organisme vivant, les règles d'ajustement des parties entre elles sont immanentes, présentes sans être représentées, agissantes sans délibération ni calcul. Il n'y a pas ici d'écart, de distance, ni de délai entre la règle et la régulation (...)...

5 pages - 1,80 ¤

Dans quelles mesures peut on parler de droit à la guerre ?

Note : 7/10

Ce dernier est ce qui permet aux individus de défendre leur vie quelles que soient les conditions. « Le DROIT DE NATURE que les auteurs appellent généralement jus naturale est la liberté qu'a chacun d'user comme il le veut de son pouvoir propre, pour la préservation de sa propre nature, autrement dit de sa propre vie. »XIV. Si l'on considère...

3 pages - 1,80 ¤

Les deux sources de la morale et de la religion de Bergson

Note : 7/10

[...] On trouve dans le passé, on trouverait même aujourd'hui qui n'ont ni science, ni art, ni philosophie. Mais il n'y a jamais eu de société sans religion. » Pourquoi ?             La religion statique permet d'assurer la conservation sociale : les tabous, les interdits religieux sont avantageux à la société et à l'espèce : exemple : les relations sexuelles. Elle permet aussi...

8 pages - 1,80 ¤

Les lois limitent-elles la liberté humaine?

Note : 10/10

Ainsi, même si un homme voulait voler, cela lui serait impossible( en dehors de réalisations mécaniques) puisqu'il est soumis à la loi de la pesanteur et que les lois de la nature qui préside à la création et au fonctionnement de son organisme ne lui permet à travers ses organes de le faire. La loi trace donc une limite...

5 pages - 1,80 ¤

Celui qui te gifle sur la joue gauche, tourne lui aussi la droite. ( Matthieu 3:38 )

Note : 10/10

Nietzsche montrera que l'idéal chrétien de la paix de l'âme n'était pas celui du Christ lui-même. Nietzsche a lui-même exalté l'agressivité et la guerre, contre l'idéal pacifique qui serait un symptôme de relâchement moral, caractéristique d'une vie déclinante (cf. Ainsi parlait Zarathoustra, « De la guerre et des guerriers »). Et certains textes de Nietzsche rappellent ces propos du Nouveau...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme est il un être d'artifice ?

Note : 8/10

Il y a tout au plus une différence de degré de technicité entre l'exploitation agricole traditionnelle et le laboratoire de chimie. La limite que nous placerions pour distinguer l'artificiel du naturel sera toujours flottante et subjective. Il semble au contraire que l'opposition ne tienne pas : tout être tient son unité d'un ensemble de processus dont il est le résultat....

6 pages - 1,80 ¤

L'Homme est-il un être d'artifices ?

Note : 8/10

(Ce qui nécessitera une définition de l'être) Tout être d'artifice, a-t-on fait remarquer, suppose un créateur, mais nous ne pouvons pas utiliser le créateur comme critère distinctif de l'être d'artifice (c'est une condition nécessaire mais non suffisante). Il nous faut donc dans un second temps définir précisément ce qu'est un être d'artifice. 2à Qu'est ce qu'un être d'artifice ? 3 à S'il...

6 pages - 1,80 ¤

Travail et liberté

Note : 8/10

LIBERTÉ (lat. libertas, condition de l'homme libre) Gén. La liberté au sens primitif s'oppose à l'esclavage et se définit alors négativement comme absence de contrainte extérieure. On appelle ordinairement liberté physique le fait d'agir...

3 pages - 1,80 ¤

Un philosophe doit-il s'engager politiquement ?

Note : 8/10

D. L'inaction est inacceptable Hannah Arendt a montré que l'une des causes qui avaient permis au totalitarisme de se développer en Europe était le désengagement des philosophes, leur prédilection pour une vie contemplative plutôt que pour une vie active et militante. Forts de cette leçon, certains philosophes médiatiques prennent aujourd'hui la parole pour dénoncer...

5 pages - 1,80 ¤

La technique est-elle une activité neutre ?

Note : 8/10

La deuxième tension concerne l'absence de neutralité de la technique comprise comme activité utile, intéressée. Si l'utilité est mise au premier plan nous remettons, certes, en question la neutralité de la technique mais nous soulignons de la même manière que, ce qui importe dans la technique, est moins l'activité en elle-même que son résultat et ce que l'homme...

7 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17085 17086 17087 17088 17089 17090 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 ... 17621 17622 17623 17624 17625 17626

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit