LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La parole est-elle le propre de l'homme

Si on observe par exemple la danse des abeilles, on se rend compte qu'elle leur sert à communiquer des informations quant à la localisation de pollen. Montaigne soutient que les animaux parlent tout autant que les humains. « qu'est-ce autre chose que parler, cette faculté que nous leur voyons de se plaindre, de se réjouir, de s'entr'appeler au secours, se...

6 pages - 1,80 ¤

On dit souvent pour expliquer, ou même excuser, un comportement humain : c'est naturel Quel est le sens de cette expression Que faut-il en penser

«C'est naturel«, autrement dit : c'est normal, mais en un sens nouveau : c'est conforme àce qui doit être, à une règle qu'on tient pour bonne, c'est comme il est bien ou juste que ce soit. ■ Par exemple, trouver naturel qu'une mère s'occupe d'une certaine façon, jugée convenable, de ses enfants, revient à approuver...

5 pages - 1,80 ¤

Pour quelles raisons devrait-on respecter la nature

|| La nature. Dans cette question, le mot nature désigne tout ce qui est, V univers, la réalité tout entière. Mais le sens de ce concept doit être précisé avec attention, car les réponses que l'on peut proposer dépendent d'abord de cette analyse. Respecter. On dit par exemple de quelqu' un qu' il respecte ses engagements, ou encore qu'il respecte...

3 pages - 1,80 ¤

L'Homme doit-il se libérer de toutes illusions

Notre intitulé, loin d'être neutre, nous engage dans tout un questionnement, dans une problématique : et si la vie avait besoin d'illusions ? L'illusion, un mal qui s'insinue en nous et qu'il faut extirper, comme une mauvaise racine, ou bien un phénomène possédant une fonction vitale ? Même quand on s'efforce de déraciner toute illusion, n'en subsiste-t-il pas,...

5 pages - 1,80 ¤

Le vice, c'est le mal que l'on fait sans plaisir - Colette

|| Cette citation de Colette extraite de Claudine sans ménage nous place visiblement directement dans le champ de l’éthique et de la morale. Le vice se conçoit généralement comme le contraire exclusif de la vertu et constitue un défaut. Mais un défaut par rapport à quoi ? La notion de vice, telle que la présente Colette a parti lié avec...

4 pages - 1,80 ¤

Quels traits essentiels caractérisent une civilisation scientifique

Aujourd'hui, l'instruction est devenue obligatoire jusqu'à seize ans. Bientôt, elle le sera jusqu'à dix-huit. La démocratisation de l'enseignement, la nouvelle orientation de l'Université, la refonte des programmes primaires et secondaires, l'éducation permanente, le recyclage des moins favorisés intellectuellement, la formation intellectuelle et professionnelle des adultes demeurent les problèmes « cruciaux » d'une civilisation scientifique. d) La protection de la...

2 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il une nécessité triste

C'est l'avis de Voltaire. a) Le travail, antidote de la tristesse et du chagrin. Il faut reconnaître que le travail demeure la plus salutaire réaction contre les peines de l'existence. Une tâche qui nous accapare, nous délivre et nous grandit. b) Le travail, remède contre l'ennui et le vice. L'homme est toujours guetté par l'ennui, mal redoutable, dénoncé par C. Baudelaire : « Il...

2 pages - 1,80 ¤

Travail et liberté s'opposent-ils

. Le travail se révèle donc créateur de valeur. Non seulement, il humanise la nature, mais il humanise surtout l'homme en le faisant accéder à sa propre liberté, conquise sur les conditions naturelles. IV. - LE TRAVAIL, LA SOCIÉTÉ ET LA LIBERTÉ. Aucune réalisation née du travail ne résiste au temps sans un nouveau travail pour le maintenir. Le travail s'impose...

2 pages - 1,80 ¤

La valeur d'une action se mesure-t-elle à son utilité sociale

B. - Il est cependant impossible de ramener la valeur morale de nos actes à leur utilité sociale et même de prendre celle-ci pour mesure de cette valeur. 1° D'abord, la rationalisation dont nous venons de parler est bien imparfaite. Elle consiste en un simple calcul, en une supputation d'avantages et d'inconvénients. Or, nous sentons bien que la valeur...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme n'est-il un être moral que parce qu'il vit en société

Enfin, il organise sa conduite sociale en fonction d'un idéal humain. Une telle conduite est possible parce que le social prime dans l'homme. La société préexiste à l'individu. Elle est comme une réalité qui s'impose à lui dès sa naissance et le domine toute sa vie. L'homme totalement isolé ne se conçoit pas. Il s'en suit que l'individu est constamment...

2 pages - 1,80 ¤

« l'art, c'est l'homme ajouté à la nature. » Commentez cette formule de Bacon

Même dans la perception courante, utilitaire des objets - et l'on verra que la perception esthétique en est très différente - l'esprit adopte une certaine optique, se place à un certain point de vue, et de ce point de vue il reconstruit déjà dans une certaine mesure l'objet. La perception est déjà « l'homme ajouté à la nature...

2 pages - 1,80 ¤

Doit-on rapprocher ou opposer le beau naturel et le beau artistique

Si paradoxal que cela puisse paraître, il faut dire qu'il n'y a pas de beau naturel. L'expérience du beau arrive à travers une longue élaboration, et la subjectivité humaine, devenant dominante, construit le beau à travers une culture et une civilisation. Parallèlement, se transforment et s'enrichissent les notions d'agréable ou de désagréable à mesure que le plaisir ou le déplaisir...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai que les nombres gouvernent le monde

Le monde se ramènerait à des nombres et à des combinaisons dei nombres. Il est certes difficile d'admettre que ceux-ci soient des choses et qu'ils puissent exister quand il n'y a rien à compter. Mais c'est par le nombre des choses que nous déterminons leur nature et que nous prévoyons les événements du monde. Le médecin compte les pulsations...

3 pages - 1,80 ¤

« Il y a dans toute erreur une part de vérité », écrit Leibnitz. Qu'en pensez-vous ?

Assez souvent, un problème est faux par suite d'une erreur de calcul quoique la solution soit correcte. On retrouve des cas analogues en sciences, en logique, en psychologie et dans la vie courante. Ils ont la singularité d'unir, à la fois, le faux et le vrai. La source la plus fréquente de l'erreur c'est la précipitation du jugement. Nous omettons...

2 pages - 1,80 ¤

Une loi scientifique constitue-t-elle une découverte ou une invention

- LA LOI SCIENTIFIQUE AVANT SA FORMULATION. EST-ELLE UNE DÉCOUVERTE OU UNE INVENTION ? Il est certain que bien longtemps avant qu'Archimède ait formulé sa loi, de même avant les temps préhistoriques, les gaz se comportaient suivant la loi que Mariotte fit connaître au XVIIe siècle; la réflexion, la réfraction de la lumière se produisaient conformément aux lois connues...

2 pages - 1,80 ¤

Les consciences peuvent-elles communiquer les unes avec les autres

||En psychologie, il est difficile d'admettre des situations purement objectives. Chacun de nous comprend et répond d'une manière particulière. Cette première constatation pose déjà la possibilité d'une communication des consciences. Par ailleurs, la vie quotidienne parce qu'elle est engagée dans une série d'actions diverses, nous relie par mille liens au monde et aux autres. Il existe,...

4 pages - 1,80 ¤

La connaissance de soi est-elle difficile

Pour intéressant et important qu'il soit, son témoignage ne peut guère prétendre au titre de connaissance. En commentant à son fils sa maxime : Connais-toi, toi-même, Socrate lui a expliqué qu'il s'agit moins de s'étudier que de se situer. Comment y parvenir aujourd'hui sans' faire appel aux sciences humaines qui définissent le moi dans son double rapport avec le...

2 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que l'homme est, pour lui-même, l'être le plus proche et le plus lointain

Les bonnes perceptions ne s'effectuent pas seulement par le contact instinctif des sens. Il importe que l'objet à percevoir soit placé à une certaine distance pour que nous puissions juger d'un coup d'oeil et, de façon objective, des rapports des parties avec le tout' Il en est de même de la connaissance humaine. Ainsi, dans un vieux ménage, les...

2 pages - 1,80 ¤

Le cinéma est-il un art

Les spectateurs viennent-ils contempler une oeuvre d'art ou plutôt s'évader un moment de leur quotidienneté, c'est-à-dire se divertir ?     II : le cinéma est un divertissement Les spectateurs vont avant tout au cinéma pour se changer les idées comme nous pourrions le faire en lisant un livre ou aller au théâtre. C'est une...

2 pages - 1,80 ¤

« La science n'est pas seulement une connaissance; elle est aussi une éducation. » Expliquez et discutez ce jugement d'Émile Boutroux

Quant à la connaissance, on ne peut guère la définir, mais cette définition est inutile, car aucune expérience ne nous est plus familière que celle-là. Il ne sera pas inutile, au contraire, de préciser la signification du mot « éducation ». D'après l'étymologie, particulièrement éclairante dans le cas, « éduquer » (« ducere e ») consiste à faire sortir...

2 pages - 1,80 ¤

Notre avenir est-il déterminé par notre passé, ou est-ce l'idée que nous nous faisons de l'avenir qui détermine ce que nous sommes

B. Ce passé est-il déterminant ? - Il l'est pour la matière brute et même pour les végétaux auxquels on ne peut reconnaître aucune faculté de choix. Au contraire, il ne l'est pas d'une façon absolue pour l'animal, qui est capable de prévoir : ainsi le chien, sous la menace du bâton, résistera à l'attrait qui, sans cela, serait...

1 page - 1,80 ¤

La science positive est-elle capable de donner une réponse valable au problème de la destinée humaine

Il est le résultat d'une poussée évolutive qui traverse le monde vivant et même celui de la matière brute. Aussi, pour connaître la destinée de l'homme c'est la nature entière qu'il faut interroger. Il faut en particulier se pencher sur la longue histoire de la vie, observer d'où elle vient et déterminer où elle va ; du même...

4 pages - 1,80 ¤

L'humanité est-elle maîtresse de sa destinée

Tout d'abord de l'inexistence du Destin, il ne suit pas que nous soyons maîtres de notre destinée. Examinons-nous loyalement, ils sont bien rares les cas dans lesquels nous nous déterminons en êtres en pleine possession de soi, pour des raisons conscientes et réfléchies : le plus souvent nous sommes menés par les impressions du moment, par le hasard,...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17091 17092 17093 17094 17095 17096 17097 17098 17099 17100 17101 17102 17103 17104 17105 17106 17107 17108 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 ... 17466 17467 17468 17469 17470 17471

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit