LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le travail est-il le lien le plus étroit entre l'homme et la réalité ?

Le travail est l'exercice quotidien de cette obéissance, de cette soumission intelligente au réel. «Intelligente« car le travail-leur ne copie pas le réel, il en ressaisit la dynamique profonde pour la faire servir à ses propres fins. Le réalisme du travail tient aussi au caractère singulier, individuel, du terme auquel il aboutit. En touchant à la matière -...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail n'est-il pour l'homme qu'un moyen de subvenir à ses besoins ?

Note : 8.5/10

La question posée conduit à un certain type de réponse. Elle n'est pas innocente. Le travail est-il un moyen de subvenir à ses besoins ?Le travail n'est-il qu'un moyen, un instrument pour parvenir à une fin, et cette fin est-elle de subvenir à ses besoins ? Subvenir à ses besoins, est-ce gagner sa vie ? On va parler...

15 pages - 1,80 ¤

Toute action est-elle du travail ?

Note : 8.5/10

L'action ne recouvre-t-elle pas une autre réalité, voire ne joue-t-elle pas sur un autre plan que celui du travail ? La problématique générale engage notre rapport au travail : peut-on lui assigner des bornes effectives ou son domaine est-il illimité ? Plan I-             Le travail : une action productrice ·         Aristote faisait du mouvement le fondement de l'action : il y a action dès qu'il y a mouvement....

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la raison d'Etat ?

Note : 7/10

Certes, mais renoncer à agir, se tenir dans l'empyrée des bons sentiments, ne constitue pas une politique.D'un côté, ériger la raison d'État comme axe moteur de toute politique semble vouer la politique à un but exclusivement pragmatique. D'un autre côté, on fait disparaître la raison d'État au nom de la morale, mais en tuant la politique. â-º 3....

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on penser l'Etat comme un organisme ?

Note : 7/10

  Il est alors commun de comparer la société à un organisme pour signifier le principe d'une interdépendance entre les individus, compatible avec leur existence autonome. De même que les cellules, oeuvrant chacune pour elles-mêmes, collaborent au fonctionnement général de l'organisme.  La société humaine présente le caractère commun avec l'organisme, d'un enchevêtrement des parties entre elles, et d'une...

8 pages - 1,80 ¤

Un acte de justice ne risque-t-il pas d'être un acte de vengeance ?

Note : 7/10

Qui veut la détourner à son profit devient injuste.2. La justice vengeresseâ-º 1. Il reste à s'interroger maintenant sur la question de l'évaluation des peines selon que l'on a affaire à un acte de justice, ou de vengeance. Nous avons tendance à voir dans la loi du talion le principe de compensation à l'oeuvre dans toute vengeance. Le...

7 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il un savoir du juste ?

Note : 7/10

Dans les matières, donc, où on doit nécessairement se borner à des généralités, et où il est impossible de le faire correctement, la loi ne prend en considération que les cas les plus fréquents, sans ignorer d'ailleurs les erreurs que cela peut entraîner. La loi n'en est pas moins sans reproche, car la faute n'est pas à la...

3 pages - 1,80 ¤

La justice peut-elle être inégalitaire ?

Note : 7/10

(Il faudrait neutraliser toute forme de privilège dû au milieu culturel, aux relations sociales, au poids des corporations, etc.)- En outre, il est une critique que l'on peut adresser à toute pensée méritocratique, qu'elle soit de gauche comme de droite, c'est que valoriser le mérite conduit à substituer une forme d'inégalité à une autre. Si l'on met de...

13 pages - 1,80 ¤

Peut-on concevoir les droits de l'homme indépendamment des droits du citoyen ?

Note : 7/10

  L'homme n'est pas qu'un citoyenL'homme, dans l'expression «droits de l'homme», ce n'est pas seulement un «animal politique». C'est aussi et surtout la plus haute idée que l'on peut se faire de l'être humain accompli. Les exigences qui sont des droits de l'homme sont définies à partir d'un tel idéal.Les droits du citoyen ne sont que des pouvoirs Ces droits...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une force du droit ?

Note : 7/10

Il suppose donc le rapport à une volonté libre. La force se communique et se transmet à un corps, ce en quoi le corps de l'homme ne présente pas d'exception par rapport aux autres êtres de la nature. La puissance despotique traite l'homme comme un animal craintif.Le droit, lui, a besoin d'être reconnu pour s'exercer. Dès lors que...

11 pages - 1,80 ¤

Les animaux ont-ils des droits ?

Note : 7/10

C'est la ressemblance extérieure de leurs membres aux nôtres qui nous abuse. Nous croyons pour cette raison qu'ils doivent, tout comme nous, être doués de pensée. Or l'originalité de Descartes consiste à établir la ressemblance là où elle est paradoxalement le moins visible : entre l'animal et la machine, le fonctionnement mécanique suffit à rendre compte de leur commune...

6 pages - 1,80 ¤

L'art a-t-il un sens ?

Note : 7/10

  En ce sens, il imite le sensible pour en redonner un nouveau (=>Imitation créatrice). Exemple : la perspective albertinienne n'est pas  un donné, mais c'est une mise en forme spécifique du sensible dont l'invention peut être datée.  C-      Les oeuvres d'art répondent à des critères de composition, comme autant de principes, que l'ont peut objectivement décrire (la façon de...

5 pages - 1,80 ¤

Une société peut-elle se passer d'artistes ?

Note : 5.2/10

||L'art est trompeur et illusoire parce qu'il s'adresse aux sens et non à l'intelligence (Platon). L'art est un luxe inutile à la vie concrête des hommes, et il s'adresse à une minorité cultivée et aisée. Mais, l'art répond à des besoins fondamentaux de l'homme: le goût du beau et un certain sens du sacré. Le beau est indispensable: que...

5 pages - 1,80 ¤

Une oeuvre d'art peut-elle être immorale ?

Note : 5.2/10

L'art remplit le même rôle par rapport au temps,et, ici encore, il agit en idéalisant. Il rend durable ce qui, à l'état naturel, n'est que fugitif et passager; qu'il s'agisse d'un sourire instantané, d'une rapide contraction sarcastique de la bouche ou de manifestations à peine perceptibles da la vie spirituelle de l'homme[...] l'art l'arrache à l'existence périssable et...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un beau naturel ?

Note : 5.2/10

Mais s'il doit y avoir du beau dans le monde, ne doit-il pas se trouver d'abord dans la nature ? Sans doute ne savons-nous pas ordinairement voir le beau par nous-mêmes : mais que fait l'artiste, sinon révéler une beauté latente dans les choses, en attente de notre regard ? L'art est donc une voie détournée pour restituer...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on convaincre quelqu'un de la beauté d'une oeuvre d'art ?

Note : 5.2/10

|||| I) La beauté de l'oeuvre d'art peut s'expliquer et faire l'objet d'une conviction 1 Définition de la beauté d'une oeuvre d'art: le beau, l'agréable, l'utile et le beau2 Le problème de la représentation artistique II) Comment reçoit-on la beauté de l'oeuvre d'art? 1 L'art n'est pas à la portée de tous et ne s'explique pas 2 Les oeuvres d'art moderne ne...

6 pages - 1,80 ¤

L'imagination est-elle le refuge de la liberté ?

Note : 5.2/10

S'il n'y a pas changement d'images, union inattendue des images, il n'y a pas imagination, il n'y a pas d'action imaginante» (L'Air et les songes, p. 7). * Les instance qui fournissent les images, ce sont la perception et la mémoire. En fait, il convient de préciser ce que l'on entend par «image». Si «image» signifie une représentation mentale...

2 pages - 1,80 ¤

L'imagination est-elle nécessairement trompeuse ?

Note : 5.2/10

 »               2 Bien guidée, l'imagination peut féconder l'intelligence             texte de J.O. De la Mettrie, L'Homme-Machine, ed. Pauvert               « Si quelqu'un passe pour avoir peu de jugement, avec beaucoup d'imagination; cela veut dire que l'imagination trop abandonnée à elle-même, presque toujours comme occupée à se          regarder dans le miroir de ses sensations, n'a pas assez contracté l'habitude de les examiner elles-mêmes avec attention; plus profondément...

5 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les hommes créent-ils des images ?

Note : 5.2/10

* Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la nature l'aurait pourvu du langage. L'image est d'abord le fait de la nature : les rêves, la surface de...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on penser sans images ?

Note : 5.2/10

, IV, 3, 30), elle est capable de penser sans image (ibid., I, 4, 10). L'art lui-même n'est beau que par la forme idéale présente en l'âme de son créateur, et non par les formes matérielles où il prend place (ibid., V, 8, 1). La vocation essentielle de la pensée est anti-imaginative.Enfin, on associe l'imagination à la naissance...

5 pages - 1,80 ¤

Le beau est-il seulement l'objet d'une perception ?

Note : 5.2/10

La beauté de l'objet est sans mesure : lutte du matériel et du formel qui, en musique ou en peinture, s'essaye aux dissonances. C'est pourquoi le travail d'un artiste ne peut jamais consister purement et simplement en la mise en oeuvre d'un programme fixé au départ, ni en l'exécution d'une idée venue par inspiration. Si ce devait être le...

4 pages - 1,80 ¤

La perception est-elle déjà une science ?

Note : 5.2/10

3 / Le jugement que ce que nous rapportons aux choses leur appartient en effet. « L'expérience croît à mesure que l'attention, la mémoire, la comparaison et le jugement portent cette connaissance initiale à des degrés de complexité supérieurs. « Que je songe à un beau visage, les yeux ou d'autres traits, qui m'auront le plus frappé, s'offriront...

4 pages - 1,80 ¤

Quand nous percevons, comment savons-nous que nous ne rêvons pas ?

Note : 5.2/10

Spontanément on est tenté de répondre : « parce qu'on le sait ! «. Certes, mais comment le sait-on ? Le problème soulevé est aussi celui du « savoir « en question. S'agit-il d'un sentiment, dans le sens où l'on « sent « bien qu'on ne dort pas ? S'agit-il d'une connaissance ? On sait bien évidemment que la présence réelle des...

15 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il toujours opposition entre la liberté et la nature ?

Note : 5.2/10

La différence homme/anima:vers la notion de perfectibilité               texte de Rousseau, Discours sur l'origine et les fondements del'inégalité parmi les hommes               "Tout animal a des idées puisqu'il a des sens, il combine même des idées jusqu'à un certain point, et l'homme ne diffère à cet égard de la bête que du plus au moins. Quelques philosophes ont même avancé qu'il y a plus de différence...

5 pages - 1,80 ¤

Eloge ou critique de la technique ?

Note : 5.2/10

        Texte de E.Lévinas, Heidegger, Gagarine et nous         "Retrouver le monde, c'est retrouver une enfance pelotonnée mystérieuse dans le lieu, s'ouvrir à la lumière des grands paysages, à la fascination de la nature, au majestueux campement des montagnes; c'est courir un sentier qui serpente à travers champs[...] L'être même du réel se manifesterait de derrière ces expériences privilégiées, se donnant et...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit