LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'hypothèse d'un déterminisme inconscient prive-t-elle le sujet de responsabilité ?

Ici, l'exemple est simple dans la mesure où le président a sans doute parfaitement conscience qu'il ne veut pas être là. Mais dans bon nombre de cas, quand ma langue fourche, je ne sais pas pourquoi, c'est-à-dire que j'ignore moi-même ce qui me pousse à dire tel mot plutôt qu'un autre. Or pour Freud le cas est exactement...

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi analyser l'inconscient ?

Si l'on reprend une expression imagée de Jacques Lacan qui caractérisait l'inconscient comme « ce qui se ferme dès que ça s'est ouvert » (Séminaire du 22 avril 1964), on pourrait dire que la psychanalyse interroge le mode de manifestation de ce contenu qui se referme en s'ouvrant.En fait, la théorie de l'inconscient s'est élaborée progressivement par l'analyse...

3 pages - 1,80 ¤

Quel est le contenu de l'inconscient ?

Comment l'inconscient se manifeste-t-il ?Dans la mesure où l'hypothèse freudienne n'est pas une conjecture philosophique, mais une hypothèse scientifique exigée par une nécessité théorique, il importe sans doute moins d'essayer de prouver qu'il y a un inconscient que d'en élaborer le contenu. Mais comment déterminer le contenu de ce qui ne se montre pas de soi-même ? En...

3 pages - 1,80 ¤

Comment l'inconscient se manifeste-t-il ?

Ces faits psychiques refoulés sont en effet soumis à une censure qui évacue hors de la conscience (qui « refoule ») les désirs jugés incompatibles avec les exigences morales du sujet. « L'inconscient est le psychique lui-même et son essentielle réalité. » Freud, L'Interprétation des rêves, 1899. « Longtemps on a considéré la pensée consciente comme la pensée...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi est-il nécessaire de faire l'hypothèse de l'existence d'un inconscient ?

La modification de la méthode freudienne, par le recours aux associations d'idées, ne change pas fondamentalement la démarche : elle a toujours pour but le retour à la conscience des éléments oubliés, et la disparition corrélative des troubles qu'ils occasionnent. La raison de postuler l'existence d'un inconscient est donc pratique : elle résulte d'une expérience thérapeutique. Elle seule...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui distingue le concept psychologique de la notion philosophique d'inconscient ?

Ces faits psychiques refoulés sont en effet soumis à une censure qui évacue hors de la conscience (qui « refoule ») les désirs jugés incompatibles avec les exigences morales du sujet. « L'inconscient est le psychique lui-même et son essentielle réalité. » Freud, L'Interprétation des rêves, 1899. « Longtemps on a considéré la pensée consciente comme la pensée...

3 pages - 1,80 ¤

L'idée d'une représentation inconsciente est-elle concevable ?

L'idée d'une représentation inconsciente est-elle concevable ?On voit que la notion d'inconscient ne se réduit pas à qualifier ce qui est sous-jacent aux représentations conscientes et qui exerce à la marge de la conscience une influence sur elle. Faire de l'inconscient une catégorie fondamentale de la réalité présente certes l'inconvénient de perdre en compréhension et en précision ce...

3 pages - 1,80 ¤

L'inconscient est-il l'inconnaissable ?

Elle n'est pas la faculté d'un sujet conscient de poser des buts et d'y tendre, mais plutôt une sorte de force présente « à son plus bas degré [...] comme une pression aveugle, comme une poussée obscure, engourdie, loin de toute possibilité immédiate d'être connue ». De la matière inorganique jusqu'aux êtres vivants et jusqu'à l'homme, toute la...

3 pages - 1,80 ¤

L'inconscient est-il de l'indistinct et du confus ?

Certes, on ne peut assimiler sans précaution cette notion de vouloir-vivre à un concept strict de l'inconscient car ce que Schopenhauer appelle volonté ne relève pas essentiellement du psychisme. Mais il est possible de parler ici d'inconscient en un sens large et somme toute faible, synonyme de « non actuellement connu ».L'idée d'une représentation inconsciente est-elle concevable ?On...

3 pages - 1,80 ¤

Être, est-ce être perçu ?

  Berkeley, « Être, c'est être perçu «   George Berkeley (1685-1753), évêque de Cloyne, a proposé une théorie métaphysique provocante et originale appelée l'« immatérialisme «. Partant de l'empirisme, Berkeley considère toute notion abstraite comme une illusion: seules existent les choses singulières; mais celles-ci ne sont connues par nous qu'en tant qu'images reliées à d'autres images. «Je dis que la table...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on dire que le perçu est à l'image de la réalité ?

Note : 8/10

Analyse du sujet -          La perception est notre rencontre avec les objets qui nous entourent : c'est donc à la fois l'évidence de leur présence et une somme de renseignements sur eux. Le monde est là, quoi que je puisse en penser. Nous disons alors que nous voyons, nous entendons, touchons telle et telle chose. Le mot percevoir convient quel...

4 pages - 1,80 ¤

Quel est le rôle de la pensée dans l'acte de percevoir ?

Note : 8/10

Descartes, dans la fameuse description du morceau de cire, montre comment celui-ci se transforme à l'approche de la chaleur du feu (l'odeur devient plus insistante, les contours moins fermes) sans que nous cessions de le désigner par le même nom : la « même « cire demeure après ces ...

5 pages - 1,80 ¤

Les sens sont-ils trompeurs ?

Note : 8/10

Cette tâche rouge que je vois sur le tapis n'est-elle pas un irréductible ? Les sens véhiculent le monde vécu de manière directe et je dois leur accorder crédit.Mais le vécu n'est pas seul concerné par ces analyses. Non seulement je puis légitimement accorder ma confiance aux sens au niveau de l'immédiat, mais il semble aussi que je...

6 pages - 1,80 ¤

Percevoir est-ce connaître ?

Note : 8/10

« Ce n'est pas parce que nous pensons d'une manière vraie que tu es blanc que tu es blanc, mais c'est parce que tu es blanc qu'en disant que tu l'es nous disons la vérité » (Aristote). Puisque, s'il est vrai que tout est vrai, le contraire de cette affirmation ne saurait être faux, le relativisme trouve sa vérité...

5 pages - 1,80 ¤

Comment la conscience habite-t-elle son corps ?

Note : 8/10

C'est bien les processus biologiques (ou physico-chimiques, comme diraient les neurologues aujourd'hui) qui déterminent ce que je pense et ce que je ressens. Ainsi, je ne suis, en réalité, qu'un corps. [On doit donc dire: «J'ai un corps». Avant de sentir le corps, la conscience se saisit elle-même. Elle est donc distincte du corps. Ce qui, en moi, dit «je...

7 pages - 1,80 ¤

Comment décrire l'activité psychique du sujet ?

Note : 8/10

Comme dit Husserl, « toute conscience est conscience de quelque chose « : il n'y a pas de « je pense « sans « chose pensée «, peu importe à ce niveau que la chose visée par la conscience existe ou non, soit réelle ou imaginaire, perçue ou remémorée.  Toute conscience est conscience de quelque chose...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle réductible à un état du corps ?

Note : 8/10

- La conscience semble d'abord se surajouter à mon corps et aux états de ce corps. Ainsi elle les engloberait et n'y serait pas réductible. Il existerait ainsi une hétérogénéité radicale entre deux mondes: le monde physique, constitué par les corps, et le monde psychique, celui de ma conscience. Cependant, il semble bien qu'il existe une influence réciproque...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on connaître les autres consciences ?

Note : 8/10

..). La perception d'un corps organique étranger est perception pour autant que je saisisse précisément l'existence de ce corps comme étant immédiatement là «en personne». Et de la même façon l'autre homme en tant qu'homme est là pour moi dans la perception. J'exprime en effet sa présence perceptive immédiate en l'accentuant au maximum en disant justement: ici devant moi...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi peut-elle être objet de connaissance ?

Note : 8/10

Ici, Descartes est utile qui cherche une vérité absolue par le moyen du doute méthodique et hyperbolique.Il aboutit au cogito qui est du même coup la certitude de mon existence.Ce que nous apprend le cogito, c'est la réalité de mon existence en tant qu'acte de pensée, indépendamment de tout objet de pensée; et par ailleurs l'identité du "je"...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit