LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Quelle est la place des jeunes dans la société contemporaine ?

. ? Quelles mesures sont prises ou peuvent être prises ? » Introduction La situation des jeunes dans notre société est paradoxale : objets de toute l'attention des médias, de certaines industries, particulièrement celles liées à la mode et aux loisirs, et de la publicité, ils pourraient sembler les « enfants chéris » de la société post-industrielle. Cependant, lorsqu'on sait que...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il tuer les vieux ?

* Dans une société de loisir, ils sont amenés à jouer un rôle de plus en plus actif. 2. Ils exercent une fonction éducative et culturelle sans substitut possible * Aujourd'hui comme hier, ils occupent une place primordiale en tant qu'éducateurs : ils déchargent ainsi les parents d'une bonne partie du poids des enfants et ont joué un rôle non...

1 page - 1,80 ¤

Pourquoi préférons-nous à tout autre récit celui d'un amour impossible ?

Les Thraciennes dont il refusera les consolations le mettront en pièces, déçues mais surtout fascinées par cet homme que sa fidélité idéale a fait échapper à sa condition humaine et finalement libéré de son désespoir. « La mesure de l'amour, c'est aimer sans mesure », écrivait saint Augustin, donnant ainsi une définition d'un sentiment que chacun rêve d'éprouver un...

3 pages - 1,80 ¤

En quoi consiste pour vous le plaisir de lire de la poésie ?

.» * La poésie nous entraîne dans un monde parfait, où «... tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté. » Deuxième partie : une expérience intérieure * Mais la poésie n'est pas qu'évasion, elle est aussi, selon le mot de Jean Cocteau, « invasion ». Elle fait naître en moi des émotions uniques, que n'émousse jamais la relecture, bien au contraire....

1 page - 1,80 ¤

Qu'échange-t-on par un baiser ?

●         La question de la réciprocité, abordée plus haut, nous permet de creuser ce problème de la constitution d'un sens au baiser. Il apparaît en effet que cette  constitution est double : un sens surgit d'abord pour soi - c'est-à-dire que celui qui embrasse donne à son geste un sens - tandis qu'un autre surgit pour autrui - c'est-à-dire...

2 pages - 1,80 ¤

En quoi la nature humaine est-elle problématique ?

Un homme agit ainsi, de par sa liberté de sujet, pour ôter au monde extérieur son caractère farouchement étranger et pour ne jouir des choses que parce qu'il y retrouve une forme extérieure de sa propre réalité. Ce besoin de modifier les choses extérieures est déjà inscrit dans les premiers penchants de l'enfant :...

2 pages - 1,80 ¤

La vitesse n'a-t-elle apporté que des inconvénients à notre civilisation ?

Mais ce progrès de la vitesse n'est pas les hommes seulement néfaste aux objets matériels, il porte atteinte aussi directement aux personnes. Le rythme de la circulation dans les villes ou sur les grandes routes est devenu hallucinant. La cadence imposée aux actes des travailleurs est elle-même très souvent inhumaine. Verhaeren a décrit cet aspect nouveau des foules...

2 pages - 1,80 ¤

Le règne de la technique coïncide-t-il avec un déclin des arts ?

Il irait aujourd'hui de déconvenue en déconvenue, et le rythme de notre vie quotidienne, la pression des relations humaines imposées, rendent difficile à l'artiste, au Chatterton du XXe siècle, la solitude qu'il recherche spontanément. Chateaubriand lui-même, sur son rocher, n'est pas à l'abri des curiosités d'une foule à qui les progrès techniques donnent tous les droits. L'artiste le...

3 pages - 1,80 ¤

La civilisation est-elle dans le coeur de l'homme ?

.. jouissant à peine du don de la parole, s'apercevant à peine qu'ils sont malheureux, vivant et mourant presque sans le savoir ». Qu'importent alors les progrès matériels apportés par l'intelligence de quelques-uns si tous les autres vivent dans l'inconscience ? La tâche des grands penseurs qui veulent développer une civilisation véritable sera donc de lutter contre l'ignorance et...

2 pages - 1,80 ¤

La tolérance n'est-elle qu'indulgence ?

La tolérance telle que nous l'avons définie n'est pas seulement une disposition intérieure : c'est une certaine manière de concevoir les rapports entre l'individu et la société. Nous y trouvons d'abord une prise de conscience lucide et réaliste de ce qui est possible ou non : on se résigne alors à une situation qui ne paraît pas aisément...

6 pages - 1,80 ¤

Quel est le sens de l'expression: La raison d'Etat ?

On remarquera que sur cette fin on laisse planer la plus grande obscurité. C'est que, dit-on, le peuple est une masse amorphe incapable de comprendre ses propres intérêts. Ce sera au Prince de défendre ces intérêts, usant pour cela tantôt par la ruse tantôt par la force. * * * Les arguments présentés par la raison d'État ne sont pas...

3 pages - 1,80 ¤

Valeur morale et rôle social de la politesse ?

Note : 7/10

La politesse se manifeste d'abord par des signes, la main qui se tend, le corps qui se courbe « pour saluer » ; autant de signes bienveillants qui doivent avoir, pense Alain, un effet favorable. C'est évidemment un effet tout contraire que produisent les signes malveillants. C'est pourquoi, conclut Alain, il reste en tout homme une crainte des...

2 pages - 1,80 ¤

Sur quoi repose le droit de punir ?

Note : 8/10

La société est une autorité qui exige obéissance de la part de chacun de ses membres. Elle punira tout manquement aux codes qu'elle a édictés. Dans tous les cas, nous sommes punis par une autorité supérieure ; elle prononce la sanction, elle s'attribue le droit de punir. Deux questions principales se posent donc : l'une, relative à la nature...

9 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une vertu ? Qu'est-ce qu'être vertueux ?

Note : 8/10

C'est définir la vertu comme discernement. Le discernement consiste à ne pas confondre la chose que l'on considère avec une autre. Il faut rechercher, ici comme partout ailleurs, la clarté. Dans l'esprit de Descartes, la morale arrive dans un ordre ; elle succède à l'établissement des autres sciences. Il semble bien que la morale suppose la science, et...

2 pages - 1,80 ¤

L'habitude est-elle un instrument de servitude ou un moyen de libération ?

Note : 8/10

Ainsi l'habitude possède-t-elle, dans ce cas au moins, une nature dynamique, continuellement en transformation. Peut-on la considérer, dès lors, comme un mécanisme pur ? A vrai dire, c'est une chose de considérer l'habitude dans son acquisition, c'en est une autre que d'examiner le déroulement même d'un acte acquis grâce à l'habitude. Or cet acte est le plus souvent fort...

4 pages - 1,80 ¤

Avons-vous des preuves de l'existence d'un inconscient psychologique ?

Note : 8/10

Mais, il peut se faire que les processus nerveux n'aient pas à être connus de la conscience et alors il n'y a pas lieu de parler d'inconscient. Si l'on entend par conscience les états de conscience, il est certain que parler d'inconscient est une contradiction. Nous ne pouvons pas avoir conscience de n'avoir pas conscience. La psychologie philosophique ou...

3 pages - 1,80 ¤

Jusqu'à quel point et par quelles méthodes l'homme peut-il conquérir sa liberté sur ses passions ?

Note : 8/10

Étant refus du temps, la passion passive est vouée à l'inefficacité. 2 - La passion active est unité de l'esprit et volonté réalisatrice. Elle retrouve le sens du futur comme lieu de son action, elle est autonomie du sujet. Par exemple, loin d'être infantile, possessif et cruel comme l'amour-passion, l'amour-action sera oubli de soi, effort pour assurer l'avenir des êtres...

3 pages - 1,80 ¤

L'oubli peut-il être utile à l'homme ?

Note : 8/10

C'est ce qui se passe chez certains esprits « simples « qui, pour raconter un événement, rapportent tout ce qui s'est passé, y compris ce qui n'a rien à voir avec le récit. Les comiques, sur les scènes publiques, savent qu'ils feront rire, en « s'embrouillant « dans leurs histoires, c'est-à-dire en introduisant dans...

2 pages - 1,80 ¤

La géométrie est-elle l'art de raisonner juste sur des figures fausses ?

Note : 8/10

Je ne vois pas un cercle. La figure est toujours fausse. Comment le contraire serait-il possible ? Comment donner une existence sensible à une droite, à un plan ? Ce sont des idées. Un fil tendu ne peut pas être un segment de droite, un tableau noir lui-même n'est pas un plan. La ligne ...

1 page - 1,80 ¤

Y a-t-il intérêt, pour la culture scientifique, à connaître le passé de la science ?

Note : 8/10

Le savant biologiste se trouve en face d'êtres vivants. La biologie, science positive, justement l'est devenue grâce aux travaux de Pasteur mais aussi aux théories et expériences de Claude Bernard. La méthode adoptée généralement par le biologiste et qui est encore valable de nos jours est celle que définit Claude Bernard dans L'Introduction à...

2 pages - 1,80 ¤

Comment passe-t-on de la perception courante à la connaissance scientifique ?

Note : 8/10

Par quels intermédiaires passe la science pour se faire une représentation mathématique de la nature ? le fait scientifique ne peut s'établir qu'après l'acquisition d'une collection des plus précises et des plus complètes d'informations sur les rapports ou lois existant dans la nature. Tout d'abord le fait scientifique n'a de signification que lorsqu'il...

2 pages - 1,80 ¤

Commentez ce vers de Boileau : « On peut être héros sans ravager la terre » ?

Note : 8/10

Les généraux de Louis XIV s'illustrèrent dans des guerres de conquête iniques, ceux de Napoléon aussi - et le IIIe Reich allemand fit bien pire. Julien Gracq, dans le Rivage des Syrtes, montre la naissance ténébreuse d'un héroïsme qui n'a d'autre fin que lui-même. A-t-on le droit d'excuser le mal sous prétexte qu'il est source de grandeur ?On...

3 pages - 1,80 ¤

« Il se faut prêter à autrui et ne se donner qu'à soi-même ». Vous expliquerez et vous discuterez ce précepte de Montaigne ?

Note : 8/10

Ils cherchent à jouir totalement de leur être, eux aussi, en se souciant le moins possible de leur entourage. Tyranneaux domestiques, bureaucrates pusillanimes, les Joseph Prud'homme abondent ; ils ne se retirent pas dans les « librairies », mais ils soignent leur confort physique, choisissent leur fauteuil et leurs pantoufles, se consacrent à leurs collections. Ils ne sont que...

2 pages - 1,80 ¤

L'essentiel est-il de bien faire son métier ?

Note : 8/10

I. LE MÉTIER ET LA SOCIÉTÉ Le roman de Camus dans les situations exceptionnelles n'est que la chronique douloureuse de la peste dans une ville moderne tournée vers les affaires et le confort ; ce mal, venu du fond des âges, apparaît comme une catastrophe insurmontable, dont les proportions ne sont pas à la mesure de l'homme. La première...

3 pages - 1,80 ¤

Le bonheur réside-t-il dans l'égalité des désirs et des forces ?

Note : 8/10

S'agirait-il de prendre pour modèles ces hiboux que Baudelaire nous montre figés dans leur immobilité et devons-nous admettre sans réserves que « L'homme ivre d'une ombre qui passe Porte toujours le châtiment D'avoir voulu changer de place » ? Il ne le semble pas. Car le bonheur suppose une certaine vivacité de désirs et l'homme blasé est, à tout...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17109 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 ... 17517 17518 17519 17520 17521 17522

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit