LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Que signifie pour l'homme le fait d'avoir des mains ?

C'est donc à l'être capable d'acquérir le plus grand nombre de techniques que lanature a donné l'outil de loin le plus utile, la main.Aussi, ceux qui disent que l'homme n'est pas bien constitué et qu'il est le moins bien pourvu des animaux (parce que, dit-on, il est sans chaussures, il est nu et n'a pas d'armes pour combattre)...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il toujours illusoire de prendre ses rêves pour des réalités ?

* Ensemble des choses et des faits réels. Réel: * Comme adjectif : qui existe effectivement, et pas seulement à titre d'idée, de représentation ou de mot (exemple : un pouvoir réel).* Comme nom : l'ensemble des choses qui existent, le monde extérieur (synonyme : réalité). Le rêve comme illusion de réalité Rêver, c'est croire, le temps d'un somme, à la...

3 pages - 1,80 ¤

Le temps n'est-il pour l'homme que ce qui le limite ?

Note : 5.1/10

L'expérience me montre qu"'on meurt", c'est-à-dire que la mort concerne avant tout le "on" : tout le monde, et personne en particulier. Et tant que l"'on meurt", ce n'est précisément jamais moi qui meurs. "On", c'est tous, donc pas moi en particulier. Dans l'expérience quotidienne de la vie, le "fait de mourir" est ramené au niveau d'un événement...

4 pages - 1,80 ¤

L'oubli est-il une déficience de la mémoire ?

Note : 5.1/10

||Nous définissons communément l'oubli comme une « défaillance « ou une « déficience « de la mémoire. Cette conception négative de l'oubli ne peut-elle être remise en cause ? L'oubli ne serait-il pas, comme la mémoire, nécessaire, d'une certaine manière, à la vie? En un mot, peut-on vivre sans oublier ?|| 1) Bergson : l'oubli,...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi la folie est-elle énigmatique ?

Note : 5.1/10

Introduction.. Effet d'une inspiration divine, possession démoniaque ou maladie mentale : telles sont les trois visions que la société occidentale a eues successivement de la folie. Mais, en vouant le fou au prêtre, puis au bourreau, puis enfin au médecin, celle-ci n'a-t-elle pas codifié par trois fois son incapacité à percer le mystère de la folie ? Et pourquoi...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un pouvoir des mots ?

Note : 5.8/10

Les surréalistes et le langage ou la déconstruction du pouvoir.             Le surréalisme est né de la première guerre mondiale et de la "crise de conscience" qui s'ensuivit. La civilisation s'était engager dans une impasse, celle du tragique et de l'absurde. Aussi, le surréalisme apparut-il d'abord comme une volonté de libération, un mouvement de rupture et...

6 pages - 1,80 ¤

Comment peut-on s'expliquer que la nature se laisse expliquer par les mathématiques ?

Note : 5.8/10

C'est que l'objet mathématique, par le fait même qu'il est abstrait, est le plus général.Trois solutions possibles à la question poséeGalilée allait même jusqu'à considérer que c'est la structure du réel qui, finalement, est mathématique. «Le livre de l'univers, déclare-t-il, est écrit dans la langue mathématique».Au gré de l'agnosticisme kantien, la mathématique n'est nullement la grammaire du monde...

3 pages - 1,80 ¤

Quelle place la réflexion sur le vivant peut-elle accorder au hasard ?

Note : 5.8/10

Dieu met au-dedans toutes les pièces qui sont requises pour faire qu'elle marche, qu'elle mange, qu'elle respire... » Descartes, Traité de l'homme, 1662 (posth.) « Chaque corps organique d'un vivant est une espèce de machine divine, ou d'automate naturel, qui surpasse infiniment tous les automates artificiels. » Leibniz, La Monadologie, 1721 (posth.) « Lorsque les hirondelles viennent au printemps, elles...

4 pages - 1,80 ¤

Que penser de ce jugement de Claude Bernard: "on expérimente avec sa raison" ?

Note : 5.8/10

||L'expérimentation est, pourrait-on dire, la voie royale de la connaissance et de la recherche scientifique. En effet, qu'est-ce qu'un chercheur, dans les sciences de la nature et de la vie, sinon quelqu'un qui expérimente? Pensons au biologiste testant par l'expérimentation l'effet d'un vaccin ou d'un médicament sur un animal de laboratoire; et l'expérimentation est aussi importante en physique...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience ne s'exerce-t-elle que dans la négation ?

Note : 5.8/10

Trop souvent la raison nous trompe, nous n'avons que trop acquis le droit de la récuser ; mais la conscience ne trompe jamais ; elle est le vrai guide de l'homme, elle est à l'âme ce que l'instinct est au corps ; qui la suit, obéit à la nature, et ne craint point de s'égarer. » ROUSSEAU, Emile ou de l'éducation, IV.   Transition :...

6 pages - 1,80 ¤

Que peut-on attendre de la technique ?

Note : 5.8/10

La question posée est d'abord une question ou un problème de possibilité.• La possibilité morale, ou le droit ("A-t-on le droit de ?").Ce que je fais n'engage pas que moi mais engage aussi l'homme, "l'humanité tout entière" (Sartre - cf. « l'existentialisme... »). Mon acte se propose comme exemple-modèle d'acte. Être esclave de soi-même, c'est alors présenter auto-aliénation...

4 pages - 1,80 ¤

Est-on libre de se nuire ?

Note : 6/10

||La liberté, dans son sens usuel, désigne l'état de celui qui fait ce qu'il veut et rejoint ainsi son sens originaire. En effet, liber en latin signifie absence de contraintes. Se nuire, c'est agir dans un sens opposé à la bonne marche de mon existence. Je peux tout à fait me nuire puisque j'ai le droit de décider...

3 pages - 1,80 ¤

Le doute est-il la manifestation de la liberté de l'esprit ?

Note : 6/10

Voilà le point ferme grâce auquel j'échappe à la noyade dans l'océan du doute, par lequel je retrouverai la terre ferme de la science vraie.La difficulté provient de l'interprétation à donner à ce « je «. Il n'est pas l'individu concret. Ce n'est pas Descartes, homme du XVIIième siècle, c'est tout individu pensant qui peut dire « je...

4 pages - 1,80 ¤

Obeir me dégage-t-il de toute responsabilité ?

Note : 6/10

En effet, n'ayant pas pris la décision, l'homme, n'a pas voulu cette action. Il n'est qu'un instrument qui réalise ce qu'on lui a commandé. Ainsi, s'il avait eut son mot à dire, peut-être aurait-il voulu l'affaire autrement, et donc aurait-il agit différemment. Mais toutes fois cette idée pose problème, comment peut-on réaliser une action sans le vouloir ? En...

3 pages - 1,80 ¤

Les méchants peuvent-ils être véritablement heureux ? (Problème du bonheur et de la vertu)

Note : 6/10

Raison et volonté Notre devoir est donc de contenir notre liberté dans les limites d'une connaissance du meilleur. La volonté est certes guidée par la raison, mais une vertu infailliblement rationnelle est impossible. En ce sens, on peut voir la vertu comme la simple force de volonté : la résolution et le courage seraient-ils alors les principales vertus éthiques où trouver notre...

3 pages - 1,80 ¤

Etre libre consiste-t-il à se suffire à soi-même ? (Liberté et autonomie)

Note : 6/10

* L'enjeu de l'interrogation est ici décisif : en effet, si nous répondons et à la question et au problème, nous sommes en mesure de mieux comprendre la signification de la pratique même de notre vie, de mieux en faire, en fonction de la réponse, un exercice spirituel authentique. A. Examen du niveau métaphysico-psychologique.Étymologiquement, déjà, l'idée d'autonomie nous renvoie...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme ne domine-t-il la nature qu'en lui obeissant ?

Note : 6/10

||1 ) La nature entendue comme un environnement donné de l'homme. De ce point de vue, on peut sans doute dire que l'homme domine cet environnement naturel en lui désobéissant, c'est-à-dire en refusant de l'accepter tel qu'il est, en s'opposant à lui et en le modifiant par son travail. Ainsi l'homme crée-t-il contre la nature un monde artificiel...

12 pages - 1,80 ¤

La conscience peut-elle errer ? (ou la conscience peut-elle être source d'illusions ?)

Note : 5.2/10

Bergson, L'Energie spirituelle, 1919. « Sans donner de la conscience une définition qui serait moins claire qu'elle, je puis la caractériser par son trait le plus apparent : conscience signifie d'abord mémoire. » Bergson, L'Energie spirituelle, 1919. On constate donc bien que sans errer à proprement parler, la conscience est écartelée entre des tendances qui ne sont pas...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il admettre toutes les opinions ? (Toutes les opinions sont-elles recevables ?)

Note : 10/10

S'il est, dans ce scepticisme, quelque chose de gênant pour la pensée, cet embarras s'accroît quand nous réfléchissons sur la signification réelle des idées, quand nous nous attardons sur leur puissance et leur dynamisme. Qu'est-ce, en effet, qu'une idée ? Cette représentation mentale ne doit pas être comprise comme « une peinture morte sur un panneau ». L'idée...

6 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous libres quand nous agissons mal ? (Peut-on vouloir le mal ?)

Note : 10/10

||De premier abord nous sommes tentés de rejeter la responsabilité d'une action sur celui qui nous l'a imposée, et de façon plus générale de mettre en doute toute valeur de la morale sous prétexte que l'action n'était pas librement consentie. Mais la résignation est une solution de facilité. N'est-il pas envisageable de placer la...

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi suis-je moi, plutôt qu'un autre ? (Le problème de l'identité personnelle)

Note : 10/10

Descartes entend reconstruire le monde de la connaissance en un moment culturel de doute et de crise. En quête du vrai, c'est-à-dire d'une certitude inébranlable, Descartes cherche à discerner ce qui est indubitable et se propose pour cela de réévaluer les connaissances en leur principe même.- Il commence par considérer comme faux tout ce en quoi il pourrait...

9 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui fait l'identité de chacun d'entre nous ? (Le problème de l'identité personnelle)

Note : 7/10

3.     Conclusion - La conscience se découvre donc d'abord elle-même comme une réalité en soi dont l'évidence, incontestée, résiste à tous les efforts du doute. Je suis assuré d'être grâce à la conscience que j'ai d'être une chose qui pense : le simple fait du " Je pense " appelle un " Je suis ". Or, si de tout...

9 pages - 1,80 ¤

Le mensonge est-il toujours condamnable ?

Note : 7/10

Toute victime d'un abus de force ou d'une injustice est ainsi fondée à se défendre par le mensonge. Schopenhauer, par exemple, estime que je puis « selon les circonstances, opposer à la violence d'autrui la ruse ; je n'aurai pas en cela de tort ; en conséquence, je possède un droit de mentir, dans la même mesure où...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un mythe de la science ?

Note : 7/10

2)    Auguste Comte a dressé un tableau du développement de l'esprit humain : Il y a d'abord eu un « âge théologique » ou mythologique, le temps d'Homère et des dieux grecs. Puis vient un « état métaphysique », celui des philosophes grecs, de Platon et d'Aristote. Enfin, l'humanité se délivre de toute superstition et entre dans « l'état positif », celui du règne de la science. 3)    On...

4 pages - 1,80 ¤

La philosophie est-elle la somme des insuffisances de la science ?

Note : 7/10

Ainsi en est-il pour Kant du « mal » ou de la « liberté » qui sont incontestablement des faits réels dont la connaissance exige pourtant un mode d'intelligibilité qui résiste à toute forme d'explication en termes de causalité ou de déterminisme. c. Par là, on voit que si la philosophie ne peut tenir lieu de science, la science...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17110 17111 17112 17113 17114 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit